Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Être multitâche altère la mémoire et les capacités du cerveau
D'après une étude qui recommande un "régime de la technologie"

Le , par Idelways

0PARTAGES

5  0 
Le cerveau humain ne serait pas conçu pour supporter le mode de vie foncièrement multitâche auquel nous soumettent de plus en plus les progrès technologiques.

C'est, hélas ! la conclusion d'une nouvelle étude menée par des chercheurs qui recommandent d'opter pour un « régime de la technologie ».

De la même manière que le corps humain engrange les excès de sucre en graisses conduisant à l'obésité et ses conséquences, le cerveau accumule les stimuli technologiques, ce qui entrave son fonctionnement et risque d'altérer la mémoire à court terme, notamment pour les adultes.

Les chercheurs de l'Université de Californie à San Francisco derrière cette étude soupçonnent aussi les distractions provoquées par les Smartphones et les réseaux sociaux d'altérer les capacités mentales et la mémoire à long terme.

Ces résultats viennent conforter les conclusions d'une autre étude menée en 2009 à l'Université de Stanford. Une étude ayant relevé que les personnes soumises en permanence au régime multitâche ont beaucoup plus de mal à passer successivement d'une tâche à l'autre par rapport à ceux qui ne le sont qu'occasionnellement.

Cette observation souligne donc l'impact du mode de vie en multitâche sur la capacité de passer naturellement d'une chose à l'autre en raison de la réponse instinctive du cerveau aux distractions qui surgissent. Distractions vis-à-vis desquelles les « non multitâches » sont naturellement moins sensibles.

Autrement dit, suivre son Timeline de Twitter en regardant une vidéo insolite, en parlant au téléphone, le tout en préparant une soupe peut rendre au contraire de ce que l'on pourrait croire, moins efficace.

Bien que les scientifiques reconnaissent la nature addictive des moyens de divertissement et autres gadgets qui nous encombrent la vie, le monde dans lequel nous évoluons exige de nous un haut niveau de connectivité et de productivité en mode multitâche.

Et ça va de mal en pis...

Et vous ?

Que pensez-vous de ces conclusions ?
Trouvez-vous qu'être multitâche vous rend moins efficaces ? Ou bien au contraire ?

Source : San Francisco Chronicle

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/04/2011 à 19:59
Citation Envoyé par Lyche Voir le message
Pour la différence homme femme, j'avais vue une émission sur la 5 (un truc genre "C dans l'air" qui expliquait que les hommes ne pouvait pas faire deux choses en même temps à cause de la taille de leur hypophyse qui est plus petite que celle des femmes (une truc du genre) et par rapport au taux de testostérone et œstrogène. Enfin ils expliquaient ça de façon biologique/scientifique et non d'un fait culturel.

voici un article sur rue 89 provenant de scientifiques anglais http://www.rue89.com/2010/07/21/pour...la-fois-159395
qui parle de cette différence.
+1. Les Femmes ont même la fonction "Parler" en tâche de fond.
8  2 
Avatar de tchize_
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2011 à 12:26
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
C'est atroce de dire ça, c'est même scandaleux.....mais hélas c'est vrai.

J'ai même vu un collègue de SSII se faire rembarrer la DRH d'un client qui voulait l'embaucher en interne sous pretexte qu'il n'était pas multitache(alors qu'il l'était, de manière limpide). Il est quand même entré chez ce client en interne, 4 ans plus tard, mais cette fois-ci la DRH avait été briefée pour ne pas le faire chier à l'entretien.
A mettre dans la même catégorie que la graphologie, les tests psychologique, les tests de QI à l'entretiens. Quand je vois ce genre de chose, je me barre de moi même. Même si je les réussissais, je voudrais certainement pas travailler dans les équipes qui ont été recrutées sur cette base et non sur leur compétences
5  0 
Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2011 à 18:05
Pour la différence homme femme, j'avais vue une émission sur la 5 (un truc genre "C dans l'air" qui expliquait que les hommes ne pouvait pas faire deux choses en même temps à cause de la taille de leur hypophyse qui est plus petite que celle des femmes (une truc du genre) et par rapport au taux de testostérone et œstrogène. Enfin ils expliquaient ça de façon biologique/scientifique et non d'un fait culturel.

voici un article sur rue 89 provenant de scientifiques anglais http://www.rue89.com/2010/07/21/pour...la-fois-159395
qui parle de cette différence.
5  1 
Avatar de tchize_
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/04/2011 à 13:15
Citation Envoyé par Idelways Voir le message

Trouvez-vous qu'être multitâche vous rend moins efficaces ? Ou bien au contraire ?
Comme je le disait encore à mon chef ce matin: "Je ne peux pas à la fois travailler ET être compétent, faut choisir"

blague à part, un programmeur travaille mieux quand il n'est pas constamment soumis aux stimuli du support technique, pour moi c'est un fait constaté tous les jours. Quand on sort d'un code pour répondre à un question sur autre chose, faut compter entre 5 et 10 minute pour être bien replongé dedans. Tout ça c'est du temps perdu.
4  0 
Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2011 à 20:32
Citation Envoyé par air-dex Voir le message
+1. Les Femmes ont même la fonction "Parler" en tâche de fond.
5  2 
Avatar de zoonel
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/04/2011 à 21:48
Le cerveau humain ne serait pas conçu
Mais ne pourrait il pas s'adapter?
d'ici quelques générations, hop tous multitaches?
3  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/04/2011 à 14:41
Citation Envoyé par Willy_XIII Voir le message
1. Le cerveau n'a pas de sexe.
Le cerveau a des différences de fonctionnement entre les hommes et les femmes, par exemple:
- La simple manière de dormir diffère entre l'homme et la femme. Chez l'homme l'activité électrique s'effondre littéralement, ce qui n'arrive que bien moins chez la femme.
- La manière de traiter le visuel (en clair, voir) est également différente.
- Certaines zones dédiées à certaines fonctions sont aussi reparties différemment.
Bref, les différences il y en a. C'est pas une raison pour les transformer en inégalités sociales, ça oui, mais elles existent.

Citation Envoyé par Willy_XIII Voir le message

2. La taille d'un organe n'a jamais été un indicateur fiable sur son efficacité.
Ça c'est parce que le cerveau humain est "sur-dimensionné" par rapport à ce qu'on lui demande de faire d'un environ un ordre de magnitude pour avoir une réserve d'usure (et probablement pour d'autres raisons).

Mais si tu prends l'évolution des espèces, la taille du cerveau est un indicateur fiable de sa puissance.

Citation Envoyé par Willy_XIII Voir le message

4. Le "multi-tâche neurologique" se développe à force d'habitude, de répétition. Être confronté à une situation changeant en permanence oblige à casser régulièrement ses habitudes.
Oui, mais le résultat que tu peux espérer atteindre avec peut varier en fonction du potentiel de départ. Même en t'entrainant comme un fou, tu ne va pas courir plus vite qu'un champion olympique.
5  2 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/04/2011 à 16:22
l'aphorisme de ce proverbe est confirmé. Non seulement le multitâche est crevant, mais il est inefficace. Je confirme et je suis rassuré, jusque là j'étais persuadé d'avoir un vieux processeur dans le cerveau à côté des fringants jeune hommes sortie de la dernière carte mère

Autre chose qui n'arrange pas les ciboulots : l'imprégnation par les organochlorés issus des pesticides. Ca réduirait significativement le QI des enfants. Avec un peu de résidus de Fukushima là dessus, nous verrons que la prochaine génération de développeurs sera tout juste bonne à programmer un pacman
3  0 
Avatar de Voïvode
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/04/2011 à 16:51
Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
Le cerveau a des différences de fonctionnement entre les hommes et les femmes, par exemple:
- La simple manière de dormir diffère entre l'homme et la femme. Chez l'homme l'activité électrique s'effondre littéralement, ce qui n'arrive que bien moins chez la femme.
- La manière de traiter le visuel (en clair, voir) est également différente.
- Certaines zones dédiées à certaines fonctions sont aussi reparties différemment.

Bref, les différences il y en a. C'est pas une raison pour les transformer en inégalités sociales, ça oui, mais elles existent.
Les études basées sur l'imagerie cérébrale à grande échelle ne révèlent pas de différence homme/femme. En revanche, il est certain que chaque humain a une stratégie de réflexion qui lui est propre.

S'il y a des différences cognitives entre les sexes, la cause ne vient pas du cerveau, mais de l'environnement social qui le conditionne.

Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
Ça c'est parce que le cerveau humain est "sur-dimensionné" par rapport à ce qu'on lui demande de faire d'un environ un ordre de magnitude pour avoir une réserve d'usure (et probablement pour d'autres raisons).

Mais si tu prends l'évolution des espèces, la taille du cerveau est un indicateur fiable de sa puissance.
Donc un éléphant a un cerveau plus puissant que le nôtre ? Un rat est moins intelligent qu'un chat ? Ou notre cousin de Neandertal était plus malin que nous ?

Le cerveau tire avant tout sa puissance de l'optimisation de sa structure. Un volume important c'est bien, mais si son optimisation est faible, ça ne sert à rien. Et c'est valable pour tous les organes.

Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
Oui, mais le résultat que tu peux espérer atteindre avec peut varier en fonction du potentiel de départ. Même en t'entrainant comme un fou, tu ne va pas courir plus vite qu'un champion olympique.
Encore faut-il réussir à quantifier ce potentiel de départ. Le champion olympique savait-il vraiment qu'il pourrait un jour revendiquer ce titre alors qu'il n'était que junior ?

C'est un débat pour le moins intéressant aux ramifications qui vont bien au-delà des raisonnements archaïques et puérils clivant hommes et femmes.
3  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/04/2011 à 8:18
Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message

Infirmière, de l'halopéridole pour ce patient s'il vous plaît!
Et ne mentionne pas "méthode scientifique" et "paranormal" dans la même phrase, ça fait mauvais effet
:
Je conseille de te renseigner sur ce qu'est la zététique, parce que là à part pédantisme y a pas d'autre mot pour décrire ton attitude...

Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message

Ou les journalistes qui redécouvrent les trappes de Sibérie, bref, les exemples de conneries de journalistes, ça manque pas.
Oui, y a des journalistes mauvais (je ne suis pas le dernier à critiquer les médias), comme il y a des mauvais développeurs. Ce qui ne permet pas d'insulter toute une profession en se croyant intelligent.

Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message

Non, ni toi ni moi ne sommes qualifiés pour émettre des opinions sans citer des références. Et les références, c'est pas Libération.
Purée ça t'a marqué ça, Libération...

En plus, on y déterre les trucs suivants:
- Il y a donc des différences cognitives entre l'homme et la femme, à savoir que "men excelling in mental rotation and spatial perception and women performing better on verbal memory tasks, verbal fluency tasks and in speed of articulation". Déjà, montre pas ça à un militant de n'importe quel assoce, il va faire une crise cardiaque.
- L'étude est une méta-étude, i.e. une compilation de plein de tests, conduits sur des échantillons différents, avec très probablement des protocoles différents et des méthodes différentes. Parmi ces études, certains ont été exclus du scope, suivant un schéma fort peu clair. Et les études restants ont été sommées pour faire une moyenne.
- Les auteurs disent (ils sont honnêtes, eux) que "This study has several limitations." Bah oui, compiler des résultats à droite à gauche est une méthode moins bonne que faire soi-même un set de test. Mais ça coute cher et la recherche est pauvre de nos jours
Mais bien entendu qu'on peut voir des différences entre cerveaux de femmes et hommes, simplement on peut aussi voir des cerveaux de femmes qui ont les mêmes "zones" que des cerveaux d'hommes et vice versa. La question que pose Vidal et consorts, c'est "pourquoi les cerveaux sont différents?", et la réponse n'est pas sûre d'être bêtement "parce que qu'il y a un cerveau féminin et un cerveau masculin" mais est a priori beaucoup plus complexe que cela (éducation, environnement, société etc.). Bref, pour faire vite, éduque une fille comme un garçon et il y a de grandes chances que ses zones de cerveaux ressemblent aux zones types d'un garçon...
5  2