« L'Internet des Objets » va-t-il changer le monde ?
Microsoft expose un futur où terminaux embarqués, Cloud et Web se mélangent

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Co-écrit avec Gordon Fowler

Microsoft, dans sa vision du futur, estime que l'émergence de dispositifs avec systèmes d'exploitation embarqués voa faciliter un nouveau type « d'intelligence étendue ».

« Pour un météorologue, un nuage est constitué de milliards de gouttelettes en suspension sous forme de vapeur qui peuvent s'étirer sur une grande distance, et avoir une incidence sur le terrain. Dans l'environnement d'une entreprise IT, des milliards de dispositifs peuvent recueillir des données à partir des interactions dans le monde entier, et produire un effet profond sur sa façon de s'organiser, d'agir et travailler. »

C'est ainsi que Kevin Dallas, Directeur général de Microsoft Windows Embedded, a illustré ce que les nuages et le Cloud Computing auraient en commun lors de la conférence mondiale technologique SMART de San Francisco. Il en a également profité pour introduire son nouveau concept « d'Internet des objets ».

« L'Internet des objets » est un système dans lequel les dispositifs embarqués (dont plus de 10 milliards de terminaux seront commercialisés en 2015 selon l'institut Harbord) peuvent être exploités de façon intelligente sur un réseau pour la transmission des données.

« Aujourd'hui, nous avons des dispositifs dans les véhicules, les points de ventes, des équipements de production et ainsi de suite. Cet univers ne fera que croître » estime Yousef Khalidi, ingénieur Windows Azure. « Un jour, chaque petite ampoule dans chaque pièce aura une adresse IP et enverra des données sur son état ».

Le Dr Abel Sanchez du MIT voit pour sa part « l'Internet des Objets » comme une théorie utile pour décrire un état où les objets physiques qui nous entourent sont interconnectés par un réseau. Grâce à elle, des milliards de choses peuvent être suivies, ou peuvent se rassembler et traiter des données, ou encore peuvent fournir un service automatiquement.

Pour Yousef Khalidi, tout ceci demande une grande quantité de stockage, ainsi qu'une très grande puissance de traitement. Pour donner sens et vie à ce système, le Cloud apparaît donc comme central. Il fournit à ces dispositifs connectés une puissance de calcul - potentiellement - illimitée pour traiter et analyser en temps réel les informations fournies, elles aussi, en temps réel.

Dans la vision de Microsoft, c'est grâce à Windows Azure que « l'Internet des Objets » prend vie. Mais aussi grâce à Windows Embedded.

Les systèmes embarqués ont aujourd'hui atteint un point de maturité et de souplesse important. Presque tous les types de dispositif pourraient même être transformés en un système intelligent qui crée de l'information pour les entreprises, estime Kevin Dallas.

Pour illustrer ses propos, il prend l'exemple d'une pompe à essence dont les données provenant des capteurs embarqués peuvent être regroupées, analysées et comparées avec des données provenant d'autres stations proches. Avec comme résultat, une étude de marché incroyable et - toujours - en temps réel.

Pour lui, les systèmes d'exploitation embarqués comme Windows Embedded (lire par ailleurs notre dossier sur tous les OS embarqués de Microsoft ) sont d'ailleurs déjà des plate-formes capables de gérer tous les scénarios impliquant l'échange d'informations entre terminaux, PC et des serveurs.

En tout cas, Microsoft croit fortement à ce nouveau concept « d'Internet des Objets ». La société a par exemple déjà mis sur pied des dispositifs intelligents qui seront embarqués dans les automobiles ou dans des dépôts pour des inventaires en temps réel.

Cette vision du futur (proche ?) fait penser à celle de « Quake-Catcher Network ». Ce projet de 2008 des universités de Stanford et de Riverside avait pour but de prévoir les tremblement de terre en utilisant les capteurs des ordinateurs portables (ceux utilisés par les disques durs pour se verrouiller en cas de chute). Ces machines étaient elles-mêmes connectées en réseaux via Internet pour agréger les donner et mutualiser les puissances de calcul pour les traiter. Un système qui va par ailleurs rapidement s'étendre aux smartphones si l'on en croit les prévisions de IBM pour les 5 années à venir. Et pas simplement pour les événements sismiques.



Trois ans après « Quake-Catcher Network », avec la montée en puissance de Windows Embedded, l'arrivée de Windows Azure (et Windows Phone ?), Microsoft se montre ambitieux.

Très ambitieux.

Reste à imaginer des applications qui ne soient pas (trop) effrayantes.

Ressources sur Développez :

Pour se familiariser avec le développement embarqué, Microsoft propose un ensemble d'outils gratuits :

Windows Embedded Standard 7 en version d'évaluation disponible gratuitement

Livre Blanc sur Windows Embedded Standard 7 pour tout savoir sur l'OS embarqué fondé sur Windows 7

Livre blanc gratuit : « L'Environnement Personnalisable dans Windows Embedded 7 »

Livre Blanc : « Sécuriser votre image personnalisée du système d'exploitation sous Windows Embedded Standard 7 »

Source : Microsoft et The Economist

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau concept « d'Internet des Objets » ?

Avez-vous déjà développé des applications embarquées ? Dans quel contexte ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/04/2011 à 21:37
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
(...) Que pensez-vous de ce nouveau concept « d'Internet des Objets » ?

Qu'il faudrait que les mecs de Microsoft arrêtent de fumer des cigarettes qui font rire !

Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
(...) Un jour, chaque petite ampoule dans chaque pièce aura une adresse IP et enverra des données sur son état

Mais pour quoi foutre ? À part pour générer encore plus de bizness, franchement, là je me demande...
Parce que, qu'est-ce qu'elle va dire, la petite ampoule ? « il est 20:37, on vient de m'allumer » ?
Vachement utile !
Ou alors elle stocke quelque part sa durée totale d'utilisation, et comme ça un jour je reçois un mail m'annonçant que la petite ampoule des chiottes va tomber en panne dans 2 heures 12 minutes et 48 secondes 7 dixièmes ? (ah oui, l'obsolescence programmée -- bande de fumiers !).
Perso je change mes ampoules quand elles claquent, point barre. Pas vous ?

Quant à l'exemple des pompes à essence, alors là MDR : pas implémenté avant 10 ans, quand on s'étripera pour les dernières gouttes...
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 21/04/2011 à 21:59
chaque petite ampoule dans chaque pièce aura une adresse IP et enverra des données sur son état

C'est quelque part déjà plus ou moins le cas dans les véhicules modernes

l'exemple d'une pompe à essence dont les données provenant des capteurs embarqués peuvent être regroupées, analysées et comparées avec des données provenant d'autres stations proches

Rien d'impossible déjà à l'heure actuelle, il suffit d'extraire les données des ordinateurs de chaque station services puisque les pompes sont toutes commandées par ordinateur maintenant. On centralise tout ça, et on peut faire des stats par stations, secteur, etc...
Bon ok, on a pas encore le coté "temps réel", ni le coté "c'est chaque pompe qui envoie ses données".

Que pensez-vous de ce nouveau concept « d'Internet des Objets » ?

Onpeut penser ce que l'on veut mais ça fait une dizaine d'années maintenant que l'on est en train de préparer le terrain, et on est déjà, à mon avis, rentré dans cet nouvelle ère.

Par contre, je n'ai pas lu les articles originaux, mais celui-ci, tel qu'il est tourné, me laisse penser que cet un argument de plus que Microsoft nous sort pour faire de la pub à cette"nouvelle" technologie merveilleuse, prometeuse et pleine d'avenir qu'est le Cloud mais qui me semble-t-il, malgré tout ce que l'on veut nous faire croire, dans la réalité du terrain, ne prend pas aussi rapidement qu'espérer.
Faut-il donc nous faire migrer sur le Cloud à tout prix en voulant nous faire croire que l'on en a un absolu besoin ?
Avatar de HardBlues HardBlues - Membre actif https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 8:10
Je crois effectivement qu'il s'agit d'un nouvel exemple de communication, pour nous vanter les mérites de ce fameux Cloud, dont personne n'a vraiment besoin.
Sauf les éditeurs bien sur...
Avatar de Ju1.0 Ju1.0 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 9:50
Certaines entreprises n'ont pas eut besoin du cloud pour faire ça

Prenont l'exemple de la livraison de colis par La Poste

Vous savez ou est votre colis, quand il est quelquepart, quand il est en cours de livraison, si il est réceptionné ou si il sera relivré le lendemain ... Et tout ça depuis avant le Cloud !
Avatar de jackRackham jackRackham - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 11:34
On est en train de tomber doucement dans le microcontrôle intensif, c'est à dire la recherche du contrôle de n'importe quel élément possible, jusqu'au ridicule, comme dans l'exemple de l'ampoule. Ce n'est pas nouveau, mais ce genre de pratiques va permettre de s'immiscer encore plus dans nos domiciles, dans nos vies, de les analyser et certainement de les orienter selon leurs besoins.
Pour rester dans le cas de l'ampoule, j'imagine déjà les applications qui pourraient être faites : couvre-feu décrété après 22h, sans discussion possible, rendu-possible par cette micro-gestion affinée sans avoir à couper toute l'installation électrique de la maison.

J'ai bien du mal à voir autre chose dans ce genre de techno quelque chose de véritablement utile et sain (même si l'on sait tous que ce n'est pas la technologie mais l'humain qui détermine l'utilisation)
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 11:53
Citation Envoyé par jackRackham  Voir le message
J'ai bien du mal à voir autre chose dans ce genre de techno quelque chose de véritablement utile et sain

Dans le cas de l'ampoule, imagine par exemple un lieu de passage qui, pour des raisons de sécurité doit resté en permanence éclairé. Il est évident que le technicien ne passe toutes les 3 min vérifier que l'ampoule n'est pas grillée.
Imaginons qu'une ampoule "intelligente" soit mise en place. Dès qu'elle claque, elle envoit un message à un outil de controle capable d'avertir le technicien qui interviendra dans les plus brefs délais pour la changer.

On pourrait très bien imaginer l'ampoule comme un voyant d'alerte sur un panneau de contrôle dans une industrie, où on doit absolument faire la distinction entre l'état éteint du voyant et le voyant qui a claqué.

Bien sur la technologie peut être détournée à des fin mauvaises. Une voiture ça pollue et ça tue, mais ça permet aussi de se déplacer et de partir en vacances.
Avatar de Ju1.0 Ju1.0 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 11:55
Quelque chose sur lequel je planche laborieusement pendant mon temps libre (mais qui doit peut-être déjà exister) est de pouvoir vérifié, une foi assis dans son train pour aller au travail-vacance, si on a bien éteint toute les lumières, voir bien verrouillé la maison, depuis son tel, voir depuis n'importe quel ordi, et le cas échéant, de pouvoir bien changer ces états.

Ça fait moins peur que le couvre feu obligatoire (Et si jamais une horreur pareil se met en place, je recommande vivement de déconnecter du réseau l'ordi qui gère la maison)
Avatar de jackRackham jackRackham - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 12:07
Citation Envoyé par sevyc64  Voir le message
Bien sur la technologie peut être détournée à des fin mauvaises. Une voiture ça pollue et ça tue, mais ça permet aussi de se déplacer et de partir en vacances.

En effet, ton exemple est pertinent, il illustre bien l'ambivalence de la technologie. Ce que je regrette pourtant, malgré mon implication dans le monde informatique, c'est l'importance croissante de ce domaine dans notre quotidien, pas seulement pour une question de bien de mal, mais parce qu'on est de plus en plus assisté. Pour étendre ton exemple sur l'ampoule d'une machine, on va baser sa décision sur le signal émis par une machine et non plus sur la capacité de l'humain à évaluer l'état du bouzin, l'expérience étant remplacée par un signal binaire (j'ai bien conscience que la réalité se montre plus complexe que cela, mais en général, le seuil qui sépare l'expérience pertinente et l'indication fournie électroniquement me semble baisser dangereusement ; la technologie, même pour des questions de sécurité, ne devrait pas toujours avoir la place qu'elle occupe).
Avatar de ___r3 ___r3 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 22/04/2011 à 15:54
en effet, rien de nouveau sous le soleil..
Avatar de thorium90 thorium90 - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/04/2011 à 17:30
Petite remarque supplémentaire, il est clair que pour tout ce qui touche à la domotique et applications parallèles, le coup du tout-objet-IP est une idée + que sympathique, et vu l'avenir qui ne cessera d'accroitre les performances réseau avec la fibre optique de partout, c'est pas demain la veille que je mettrai le contrôle de mes équipements sur le Cloud, le serveur, c'est chez moi qu'il sera!

Maintenant appliquons ce principe pour une grande entreprise qui utilise déjà des logiciels de gestion de contrôle des équipement IP de son réseau LAN, ben quand je vois tout les efforts qui sont fait pour se tourner vers les green IT, je pense que même si la cafetière à une IP, ce sera pas plus mal.

Bon après prenons l'exemple des compteurs électriques intelligents qui sont mis en place dans plus en plus de ville, font partit des installations dont nous n'avons aucun contrôle, mais pour ce qui est de notre installation électrique, je doute qu'un jour l'état en ait le contrôle ca me parait bien fantasque tout de même comme idée.

Pour finir, je terminerai par cet notion de Cloud, ça, c'est vraiment la plus belle invention business de notre décennie, un nouveau mot qu'on vend aux entreprises, pour redonner un coup de neuf à ce qui se fait depuis la nuit des temps : la gestion de services sur la toile... "Vendre un site internet", pfff démodé... dites plutôt "je vend votre image sur le cloud !" hahaha

Alors "l'internet-objet" pas forcement, mais le "tout-objet-ip", ca c'est cool
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil