IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon va acheter la moitié de l'énergie produite par un immense parc éolien offshore aux Pays-Bas,
Cela s'inscrit dans les plans de l'entreprise pour atteindre zéro émission de carbone d'ici 2040

Le , par Bill Fassinou

174PARTAGES

12  0 
Les GAFAM, c'est rachat de nouvelles entreprises concurrentes, création de nouvelles filiales à travers le monde, mise en place sans cesse de nouveaux centres de données, etc. Cependant, tout ceci a un coût : un besoin énergétique qui croît rapidement et la plupart d'entre eux s'appuient encore en grande partie sur des énergies fossiles. Dans le but de renverser la vapeur, Amazon a annoncé lundi qu'il a trouvé un accord avec une société aux Pays-Bas pour acheter la moitié de l'énergie qui sera produite par un énorme nouveau parc éolien qu'elle est sur le point d'installer dans le pays.

Amazon accélère son plan pour atteindre le carbone zéro The Climate Pledge

Le taux de carbone dans la nature a grandement augmenté lors de ces dernières décennies et le numérique y a contribué pour une grande part, notamment en raison de ces grandes entreprises qui développent des centres de données de plus en plus voraces en énergie. Les grandes entreprises l'ont compris et cherchent désormais des moyens pour inverser la tendance. De son côté, Amazon a mis en place en 2019, en collaboration avec Global Optimism, The Climate Pledge, un engagement à atteindre l'Accord de Paris 10 ans plus tôt et à être "net zéro carbone" d'ici 2040.



Dans un billet de blogue lundi, Amazon a annoncé que, pour aller plus vite, il a signé des partenariats avec de nombreuses entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables et en a racheté plusieurs autres. Selon le billet, en raison de cela, l'entreprise serait devenue en décembre 2020 le plus grand acheteur d'entreprise au monde d'énergie renouvelable. « Nous continuons d'agir rapidement pour alimenter nos opérations avec une énergie 100 % renouvelable. Lorsque nous avons lancé Climate Pledge, Amazon s'est fixé comme objectif d'atteindre 100 % d'énergie renouvelable d'ici 2030 », a déclaré Amazon.

« Nous pensons maintenant que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif d'ici 2025 », a-t-il ajouté. Toujours sur la même lancée, Amazon a annoncé lundi un nouveau partenariat qui devrait lui permettre d'avoir accès à une grande quantité d'énergie verte en 2024 pour alimenter ses centres de données en Europe. L'entreprise a signé un accord avec Shell et Eneco, deux acteurs mondiaux de l'éolienne, pour racheter la moitié de la totalité de l'énergie, soit 380 MW, que produira un nouveau parc éolien géant qu'ils ont reçu l'autorisation de construire aux Pays-Bas.

« Le parc éolien offshore est exploité par le Crosswind Consortium, une joint-venture entre les sociétés d'énergie Shell et Eneco. Il devrait être opérationnel d'ici 2024 et aura une capacité globale de 759 mégawatts (MW) qui alimentera le réseau électrique alimentant les Pays-Bas sans subventions gouvernementales. Amazon achète plus de 50 % de cette capacité, soit un total de 380 MW, pour alimenter nos opérations en Europe. Notre investissement permet en outre le développement de ce projet éolien innovant à grande échelle », a écrit la société dans son billet de blogue.

Davantage de sociétés IT préparent une transition vers les énergies vertes

Situé à 18,5 kilomètres au large des côtes néerlandaises et couvrant une superficie de 125 kilomètres carrés, le parc éolien comprendra 69 éoliennes développées par Siemens Gamesa, un des plus grands fabricants d'aérogénérateurs au monde, chacun ayant une capacité de 11 MW et un diamètre de rotor de 200 mètres. Le parc éolien offshore comprendra cinq prototypes technologiques susceptibles d'être mis en œuvre à grande échelle à l'avenir, dont un parc solaire flottant et des "turbines optimalement réglées".

Amazon n'est pas le seul à vouloir alimenter ses installations avec essentiellement des énergies renouvelables. C'est un objectif partagé par la majorité des grandes entreprises IT actuellement, notamment Facebook, Microsoft, Google, pour ne citer que ceux-là. Comme ces derniers, Amazon cherche à utiliser ses milliards pour payer davantage de sources d'énergies renouvelables et réduire son empreinte carbone. Les centres de données de l'entreprise dans le monde entier utilisent de grandes quantités d'électricité pour effectuer des tâches informatiques pour Amazon et d'autres entreprises.

Par le passé, Amazon a été accusé à plusieurs reprises, en particulier par Greenpeace, d'être relativement secret sur les sources d'énergie qu'il utilise pour alimenter les centres de données exploités par Amazon Web Services. AWS a nié ces allégations. Amazon a également été critiqué pour avoir augmenté la pollution avec ses avions et ses camionnettes, et pour avoir utilisé des quantités excessives de carton lors de l'emballage de ses produits. Amazon affirme cependant que ses emballages sont 100 % renouvelables et qu'il n'utilise pas de clamshells en plastique ni de liens métalliques.

Amazon a déclaré que le projet des Pays-Bas le rapprochera de son objectif d'être à zéro carbone d'ici 2040 et lui permettra de produire de l'énergie renouvelable à 100 % d'ici 2025, soit cinq ans plus tôt que prévu. Avec ce nouvel accord, l'entreprise a déclaré qu'elle a maintenant 187 projets solaires et éoliens dans le monde. Cela inclut 125 installations solaires sur les toits de ses énormes entrepôts, qu'elle appelle des centres de réalisation. La plus grande installation de toit solaire en Europe se trouve au Royaume-Uni et équivaut à 28 terrains de football.

Selon les dires de l'entreprise, cette installation peut produire en effet assez d'énergie pour 700 foyers pendant un an. Enfin, Amazon a ajouté que ses projets d'énergie renouvelable génèrent désormais plus de 6,9 gigawatts et fournissent plus de 20 millions de mégawattheures d'énergie par an.

Source : Amazon

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

En Suède, Amazon, Google et Facebook ont besoin de la moitié d'une centrale nucléaire à eux seuls, le pays pourrait faire face à de graves pénuries d'électricité, selon un rapport

Un comité mandaté par le Sénat lance une campagne d'information relative à l'empreinte carbone du numérique et au projet de loi anti-gaspillage

Capgemini s'engage à atteindre le « zéro émission nette » de carbone d'ici 2030 avec une réduction de 30 % par collaborateur déjà atteinte en janvier 2020

La zero trust, un modèle de sécurité essentiel pour les entreprises mais qui est largement sous-utilisée, révèle un nouveau rapport de Illumio

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 14:09
L'éolien offshore c'est 13 à 16 g eq. CO2/kWh. Le nucléaire, c'est 6 à 12 à titre de comparaison.

L'objectif zéro émission d'Amazon est du greenwashing de bas étage.
7  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 17:05
Le Greenwashing, c'est pas tant au niveau de la quantité de CO2/kWh. Même si l'éolien offshore n'est pas au niveau du nucléaire, ça reste assez faible comparé aux énergies fossiles. Par contre là ou c'est absolument trompeur, c'est que les Datacenter ne sont absolument pas adaptés à l’intermittence.

Un Datacenter c'est un système qui marche H24 et qui ne peut pas se permettre de s’arrêter quand il manque de vent. Donc dire que l'on alimente son data center avec du renouvelable c'est en effet du gros Greenwashing. L'alimentation du Datacenter se fera forcément par le réseau classique
6  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 0:24
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Ca va sans doute pas du tout résoudre 100% de la génération de gaz à effet de serre par Amazon mais c'est quand même un bel effort, c'est constructif.

C'est la qu'on voie que l'écologie c'est un truc de riche, il faut avoir une économie riche et capitaliste pour pouvoir investir la dedans, en France l'écologie est liée à la gauche, c'est totalement idiot. La gauche créé la pauvreté, pour investir dans l'écologie il faut une société très riche, ce qu'il faut en France c'est un parti écologique ultra capitaliste
Et pendant qu'on y est interdire le socialisme et le communisme, comme au USA sous McCarthy
Etant donné que le communisme et le socialisme sont des idéologies (nuisibles) basées sur le vol, cela devrait être déclaré illégal et anti constitutionnel (respect du droit de propriété).
C'est une évidence que la politique de droite des USA leur a permis d'être à la pointe de l'écologie... Ha mince alors, on me signale qu'en fait, ils sont solidement ancrés parmi les plus gros producteurs de gaz à effet de serre par habitant avec d'autre pays pauvres comme le Luxembourg, le Canada, l'Australie, et tous les pays pétroliers du moyen orient.
Mais heureusement pour défendre ton propos, on doit pouvoir regarder de l'autre coté du tableau pour trouver les pays les moins producteurs de gaz a effet de serre par habitant, qui sont forcément des pays où il fait bon vivre, réputés pour leur richesse comme le Niger, le Sud-Soudan, l’Érythrée ou l’Éthiopie, ... Ha zut, ça marche pas non plus.

C'est beau les convictions politiques, ça permet de s'inventer sa propre réalité a coup de phrase choc genre "le communisme c'est du vol", comme si le capitalisme n'était pas non plus un système de vol déguisé au profit des classes riches. Le capitalisme utilise juste les mécanismes du marché au lieu des mécanismes d'état.
6  0 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 20:12
C'est bien entendu un beau greenwashing, car Amazon fait surtout référence à la production électrique de ses centres de données, mais oublie tout le reste, comme par exemple la fabrication des serveurs, routeurs, switchs... La production d’un serveur (1U) émet 600 kg de CO2, son traitement en fin de vie : 130 kg CO2. AWS comporterait 1,4 millions de serveurs. Pas certain qu'Amazon arrive à zéro émissions en 2040.

Amazon doit aussi compter ses émissions directes mais aussi indirectes. Un des métiers d'Amazon consiste à vendre des tas trucs non indispensables aux consommateurs. Pas complètement sûr que la fabrication de tous ces produit soit zéro carbone du point de vu climatique. Ensuite Amazon a besoin des terminaux, que les gens achètent pour pouvoir utiliser leurs services, des tablettes, des smartphones, des ordinateurs. Faut les fabriquer. Amazon a besoin de l'existence d'un réseau de télécommunication mondial, sinon Amazon n'existe pas. Comme dit plus haut, Amazon a besoin des ses serveurs, à fabriquer et à faire fonctionner. Amazon a besoin de tout ça et tout ça provoquent des émissions de CO2 directes et indirectes.

Les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l'Union syndicale Solidaires affirment qu'Amazon émotterait autant d'émissions de gaz à effet de serre que le Portugal, soit 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018. Ces associations pointe un manque de transparence d'Amazon sur son bilan carbone.

Une entreprise sérieuse qui s'engage dans la lutte contre la crise climatique, doit déjà faire son bilan carbone, compter ses émissions. Combien provoque Amazon d'émissions de CO2 directs et indirects ? Amazon donne-t-elle ses chiffres et ses méthodes de calcul, non. Alors au lieu de faire des annonces greenwashing, Amazon devrait être sérieuse sur le sujet de la crise climatique et compter son carbone correctement et de façon transparente.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 12:20
Citation Envoyé par frfancha Voir le message
Heu non justement on peut pas "ralentir" une centrale nucléaire. Une au gaz oui c'est possible
En fais si, on peut le faire. On est un peu moins réactif qu'avec sur du gaz, mais globalement ça se fait, particulièrement en France. Vu que le nucléaire Français est largement est majoritaire, il se doit d'être plus flexible car il y a bien moins de marge sur les autres énergies et ça fait bien longtemps qu'on a appris à l'ajuster. Mais c'est vrai que dans la plupart des pays ou le nucléaire est minoritaire, le facteur de charge est quasiment a 100% car on préfèrent le garder a plein régime autant que possible et utiliser les autres énergies pour ajuster.

Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Certes on passe toujours par le réseau classique et donc on ne sait pas d’où vient cette énergie précisément, mais on est sûr que le fournisseur d’électricité va bien rémunéré l’entreprise qui fait de l’énergie verte et ainsi permettre des investissements dans ce secteur.
Certes, sauf que les investissement dans ce secteur ne sont tenables que parce qu'il y a des énergies pilotables a coté. Tant que les renouvelables restent minoritaire, ça va, mais se système ne marchera pas si la montée des renouvelable atteint un certain seuil.
2  0 
Avatar de frfancha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 10:19
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On ne peut pas se passer du réseau car il n'existe encore pas de technologie qui permette de stocker beaucoup d'énergie efficacement.
Mais après c'est possible qu'avec des éoliennes et des panneaux solaires, Amazon injecte sur le réseau plus d'énergie qu'il ne consomme.
Tant que le renouvelable n'est pas le source principale d'énergie tout va bien, les centrales nucléaires ralentiront quand il y aura du soleil et du vent.

Amazon fait comme d'autres entreprises, elle paie le kWh un peu plus cher pour se donner une bonne image.
Heu non justement on peut pas "ralentir" une centrale nucléaire. Une au gaz oui c'est possible
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 10:35
Citation Envoyé par frfancha Voir le message
Heu non justement on peut pas "ralentir" une centrale nucléaire.
Ben si :
Le réseau électrique français contraint de s'adapter à la canicule
EDF doit ralentir ou même arrêter certains réacteurs nucléaires en raison de la hausse de la température des fleuves. Ces opérations ne menacent pas l'approvisionnement de la France, en raison de la faible consommation d'électricité en période estivale, malgré l'annonce d'un pic jeudi.
(...)
Les deux réacteurs de Saint-Alban (Isère) sont passés de 1.335 mégawattheures à 851 pour le premier et à 929 pour le second.
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Les produits n'auraient pas été livrés par Amazon ils auraient été livrés d'autre.
Ça dépend, Amazon pousse à la surconsommation, c'est comme les ventes privées et les sites d'Outlets.
Parfois les réductions te poussent à acheter plus d'articles que tu n'as réellement besoin (comme quand je tombe sur un beau sweat à 30€).
En plus si t'es membre d'Amazon Prime, tu ne paies pas les frais de port sur plein d'articles, donc ça fait plein de cartons qui partent de différents entrepôts.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 10:13
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Donc dire que l'on alimente son data center avec du renouvelable c'est en effet du gros Greenwashing.
On ne peut pas se passer du réseau car il n'existe encore pas de technologie qui permette de stocker beaucoup d'énergie efficacement.
Mais après c'est possible qu'avec des éoliennes et des panneaux solaires, Amazon injecte sur le réseau plus d'énergie qu'il ne consomme.
Tant que le renouvelable n'est pas le source principale d'énergie tout va bien, les centrales nucléaires ralentiront quand il y aura du soleil et du vent.

Amazon fait comme d'autres entreprises, elle paie le kWh un peu plus cher pour se donner une bonne image.
0  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 12:33
Citation Envoyé par frfancha Voir le message
Heu non justement on peut pas "ralentir" une centrale nucléaire. Une au gaz oui c'est possible
On peut tout à fait "ralentir" une centrale nucléaire. Mais problème numéro 1, l'autoconsommation électrique du site reste plus ou moins fixe peut importe la puissance du cœur. Problème numéro 2, le rendement de la turbine à vapeur baisse quand le débit qui l'alimente chute.

Conclusion, opérer les tranches à puissance réduite fait mécaniquement augmenter le coût du kWh électrique produit. Ça n'est pas très intéressant économiquement.

Le même problème se pose avec les centrales gaz, si ce n'est qu'on peut agir sur plus de paramètres opératoires par rapport à une tranche nucléaire, et donc la perte de rendement n'est pas aussi prononcée.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2021 à 13:02
Le gaz c'est pas top, c'est de l'énergie fossile comme le pétrole et le charbon.
C'est pour ça qu'EDF veut que les centrales nucléaires puissent modifier leur production plus rapidement.
PICS DE CONSOMMATION : LE NUCLÉAIRE POUR REMPLACER LE THERMIQUE ?
Pour réduire le recours aux combustibles fossiles, l’électricien français EDF envisage désormais de faire appel aux centrales nucléaires pour faire face aux pics de consommation. Explications.

EDF développe la “manœuvrabilité” de ses centrales nucléaires

L’intermittence des énergies renouvelables solaires et éoliennes est encore aujourd’hui une problématique importante qui freine leur intégration dans le mix énergétique mondial. Face à l’instabilité de leur production, les énergéticiens doivent en effet faire appel à une variable d’ajustement thermique, souple mais polluante, pour faire face aux variations soudaines de la consommation électrique.

Pour réduire la dépendance de la France à ces énergies fossiles, et ainsi favoriser l’atteinte de ses objectifs en termes de réduction d’émissions de CO2, l’électricien EDF a décidé de développer la “manœuvrabilité” des centrales nucléaires qu’il exploite. En cas de hausses rapides de la demande en électricité, les réacteurs nucléaires pourraient ainsi être mobilisés plus rapidement et remplacer les centrales thermiques (au charbon ou au fioul).

“Le parc nucléaire a toujours su faire de la modulation, mais ce qui change avec l’intermittence des énergies solaire et éolienne, c’est que nous avons besoin de faire varier davantage de réacteurs en même temps”, explique Stéphane Feutry, délégué à l’état-major à la Direction de la production nucléaire d’EDF, aux journalistes des Échos.
0  0