IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un projet de loi du Nevada aux USA veut permettre aux entreprises technologiques de former des gouvernements locaux
Imposer des taxes, former des districts scolaires et des tribunaux

Le , par Bill Fassinou

199PARTAGES

10  0 
En raison de leur pouvoir sans cesse grandissant et de leur trésorerie démesurée, jusqu'à quel point les entreprises technologiques peuvent-elles aujourd'hui influencer les États ou les gouvernements fédéraux ? Une chose est sûre, même si les grandes entreprises IT font régulièrement l'objet de régulations, la plupart des États luttent pour qu'elles implantent des filiales chez eux, aux États-Unis comme en Europe. La dernière en date au Nevada est un projet de loi qui permettrait aux géants de la Tech de mettre en place leurs propres gouvernements pour imposer des taxes, former des districts scolaires et des tribunaux.

Un projet de loi qui augmentera l'autonomie des entreprises IT

La Silicon Valley est certainement le plus grand pôle technologique dans le monde en raison du fait qu'elle est caractérisée par de milliers de grandes entreprises et de startups qui innovent tous les jours. Cependant, ces dernières années, et particulièrement au cours de l'année écoulée, les grands noms de la Silicon Valley ont commencé à faire leurs valises pour aller explorer d'autres horizons. Oracle, la société de services financiers Charles Schwab, etc., et Hewlett Packard Enterprise, une spin-off de Hewlett-Packard, à qui l'on attribue la création de la Silicon Valley, ont tous plié bagage et ont fait route vers le Texas.



La rivalité entre le Texas et la Californie pour attirer et maintenir les grands noms de la Tech sur leur territoire ne date pas d'aujourd'hui. Mais avec des lois et des politiques de plus en plus strictes, la Californie a commencé par perdre des résidents au profit du Texas. En outre, d'autres États ont commencé à s'inviter dans la bataille, notamment la Virginie et le Nevada. Selon les critiques de l'industrie, ces entreprises pèsent tellement dans la balance que les gouvernements ont commencé à se plier à toute forme d'exigences de leur part, juste pour héberger l'un de leurs quartiers généraux.

À titre d'exemple, le Texas ne perçoit pas d'impôt sur le revenu des personnes physiques, ce qui pourrait beaucoup plaire aux PDG de la Tech qui se retrouvent le plus souvent dans les premiers rangs du classement des personnalités les plus fortunées au monde. La Californie par contre a l'un des taux d'imposition les plus élevés des États-Unis. D'autres avantages sont également octroyés aux entreprises en contrepartie d'un engagement de leur part pour réaliser des investissements substantiels dans l'État, mais aussi de créer des milliers d'emplois pour les résidents.

Selon un projet de loi, obtenu exclusivement par le Las Vegas Review-Journal, mais pas encore présenté à l'Assemblée législative, les zones d'innovation permettraient à des entreprises technologiques comme Blockchains, LLC de former des gouvernements locaux distincts au Nevada, des gouvernements qui auraient la même autorité qu'un comté, y compris la capacité d'imposer des taxes, de former des districts scolaires et des tribunaux et de fournir des services gouvernementaux, pour ne citer que quelques tâches. C'est un projet de loi sans précédent aux États-Unis, mais il reste à savoir si les élus vont le voter.

Pour faire plus simple, si vous avez assez d'argent, des hectares de terrain non aménagé et une "technologie innovante", vous pourriez bientôt former un nouveau gouvernement local au Nevada. C'est ce qu'a annoncé Steve Sisolak, gouverneur de l'État, lors de son discours sur l'état de l'État le mois dernier. Ce plan devrait lui permettre d'attirer de nouvelles entreprises qui sont à la pointe des "technologies révolutionnaires", le tout sans recourir à des abattements fiscaux ou à d'autres mesures incitatives financées par l'État qui avaient auparavant aidé le Nevada à faire venir des entreprises comme Tesla dans l'État.

Lors du discours, Sisolak a expressément désigné Blockchains, LLC comme une société qui s'est déjà engagée à développer une "ville intelligente" dans la région à l'est de Reno qui fonctionnerait entièrement grâce à la technologie de la blockchain, une fois la législation adoptée. Le projet, qui pourrait changer avant d'être dévoilé sous la forme d'un projet de loi officiel, fournit un premier aperçu des détails qui se cachent derrière le concept. Sisolak indique que cette "forme alternative de gouvernement local" est nécessaire pour favoriser le développement économique au sein de l'État.

Les avantages pour les entreprises IT et les conditions requises

Sisolak estime en effet que le modèle traditionnel de gouvernement local « ne peut fournir seul la flexibilité et les ressources pour faire de l'État un leader pour attirer et retenir de nouvelles formes et de nouveaux types d'entreprises, et favoriser le développement économique dans les technologies émergentes et les industries innovantes ». Les zones seraient limitées à des technologies spécifiques, dont la blockchain, la technologie autonome, l'internet des objets, la robotique, l'intelligence artificielle, la technologie sans fil, la biométrie et la technologie des ressources renouvelables.

Une porte-parole du bureau de Sisolak a déclaré mercredi que le gouverneur « est impatient de diffuser à l'avenir plus d'informations sur les zones d'innovation et d'autres éléments de son discours sur l'état de l'État ». Les zones fonctionneraient initialement au sein du comté local où elles sont situées, mais pourraient éventuellement prendre en charge les fonctions de ces comtés et devenir un organisme gouvernemental indépendant. Elles seraient dotées d'un conseil de surveillance composé de trois membres qui auraient les mêmes pouvoirs qu'un conseil des commissaires de comté.

Une société ou une entreprise candidate à la création de la zone aurait un droit de regard important sur les membres de ce conseil. L'avantage économique apparent, outre la possibilité d'attirer davantage d'entreprises technologiques vers l'État, serait une "taxe spécifique à l'industrie qui sera imposée sur la technologie innovante ou l'activité liée à la technologie innovante" au sein de la zone. Les exigences pour souscrire à la création d'une zone sont plus ou moins légères. Le demandeur doit posséder 20 234 hectares de terrain non aménagé, tous situés dans un seul comté.

Par ailleurs, les espaces doivent être séparés de toute ville, commune ou zone d'augmentation des taxes et la zone devrait être inhabitée. La société devrait également disposer de 250 millions de dollars et d'un plan d'investissement d'un milliard de dollars supplémentaires sur 10 ans dans la zone. Le commissaire du comté de Storey, Lance Gilman a déclaré que « la Blockchains Innovation Zone aura un impact sur le comté de Storey, mais que le jury n'a pas encore décidé si cela sera positif ou négatif ». Gilman a déclaré que le comté reste ouvert à l'idée, mais qu'il faut une sorte d'incitation pour compenser la cession du terrain à la zone elle-même.

« Nous allons vouloir savoir si le comté de Storey va bénéficier de l'accord », a-t-il dit. « Si ce n'est pas le cas, et que les conséquences négatives l'emportent sur les positives pour le comté de Storey, je doute que la législation aille de l'avant », a déclaré Gilman. Le leader de la minorité au Sénat, James Settelmeyer, R-Minden, dont le district comprend le comté de Storey, a fait écho aux réflexions de Gilman lorsqu'il a été joint par téléphone mercredi soir, en disant que cela pourrait être "fantastique" pour l'État et surtout pour le nord du Nevada. Mais il s'inquiète du fait que cela laisse le comté de Storey en plan.

« La législation semble être plutôt unilatérale, les zones d'innovation doivent prendre des décisions et le comté doit les suivre », a déclaré Settelmeyer. Settelmeyer a ajouté qu'il n'était « pas impressionné » d'avoir découvert les détails d'un projet de loi qui affecterait une partie de son district « si loin dans le processus ». « C'est irrespectueux », a-t-il déclaré. Ailleurs, d'autres se demandent si cette loi ne risque pas encore de donner plus de pouvoir aux entreprises de la Tech à un moment où de nombreux autres États et pays cherchent à les réglementer davantage.

Source : Texte du projet de loi

Et vous ?

Que pensez-vous du projet de loi du gouverneur du Nevada pour attirer les entreprises de la Tech ?
Selon vous la loi est-elle liée à du lobbying ? Si oui, quelle société de la Tech fait du lobbying pour arriver à ça ?
Pensez-vous qu'une telle loi peut arriver en France dans les prochaines années ? Si oui, seriez-vous pour ou contre ?

Voir aussi

Le PDG de Tesla, Elon Musk, critique la Californie, quitte l'État et s'installe au Texas, estimant que la Californie prend les innovateurs pour acquis

Le nouveau plan d'Elizabeth Warren : démanteler les géants Amazon, Google et Facebook, pour promouvoir la concurrence dans le secteur technologique

Amazon dévoile les plans de la prochaine phase de réaménagement de son siège social en Virginie avec une tour de verre tourbillonnante couverte d'arbres

Las Vegas mise sur le projet de tunnels urbains d'Elon Musk et signe un contrat de 48,6 MM$ pour un système opérationnel en janvier 2021

L'ICANN sort de la tutelle des États-Unis en dépit des contestations. Et maintenant, qu'est-ce que cela change ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 14:00
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Partant du constat que les administrations publiques sont corrompues, inefficaces et incompétentes, c'est peut être tout à fait pertinent de remettre cette charge entre les mains du secteur privé

En France par exemple 50 ans de socialisme ont ruiné le pays, autant dire que géré par le privé et le capitalisme, la France serait devenu un pays très riche et pas en train de devenir un pays pauvre.
C'est de l'ironie j'imagine ? (ou du moins j'espère)
6  0 
Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 22:46
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Partant du constat que les administrations publiques sont corrompues, inefficaces et incompétentes, c'est peut être tout à fait pertinent de remettre cette charge entre les mains du secteur privé

En France par exemple 50 ans de socialisme ont ruiné le pays, autant dire que géré par le privé et le capitalisme, la France serait devenu un pays très riche et pas en train de devenir un pays pauvre.
Tu fais de l'humour, hein, c'est ça ?

Sinon, j'ai pu observer en détail le fonctionnement d'une maison de repos (on appelle ça un EHPAD en France) appartenant à un groupe multinational (français , d'ailleurs). Effectivement, l'établissement est très efficace : beaucoup de résidents ont faim, pas assez de nourriture, de toute façon généralement sans goût ; les infirmièr(e)s et les aides-soignant(e)s n'ont pas nécessairement le temps ou/et le matériel pour s'occuper (au moins convenablement), de tous les résidents dans le temps qui leur est imparti, etc., etc.

Oui, les grandes entreprises sont très efficaces… pour réduire les dépenses au minimum et accroître les profits au maximum, alors, pour s'occuper de collectivités dans cet objectif…

En tout cas, je te souhaite une heureuse fin de vie dans un EHPAD appartenant à un grand groupe privé. Tu pourras y savourer pleinement, jour après jour, son efficacité. Tu auras largement le temps. Il paraît que la durée moyenne de vie en EHPAD est de trois ans.
6  0 
Avatar de Jeff_67
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 10:28
Il s'agit donc d'un projet de loi pour rendre légal le féodalisme. Même aux USA, ça me paraît énorme qu'un tel truc puisse passer. La Cour Suprême aura vite fait de retoquer cette loi.
3  0 
Avatar de olaxius
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 11:03
ça ne s'appellerait pas du sécessionnisme tout simplement ?
3  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 12:05
Effrayant!

Les GAFAM disposaient déjà d'une puissance économique supérieure à de nombreux pays du monde... Voilà maintenant que des "politicards" certainement financés par "certaines entreprises technologiques" veulent leur donner le droit de créer leur propres pays et bientôt leur propre armée? Leur propre bombe nucléaire?

La planète Mars doit se faire du soucis... Elle va bientôt changer de nom en "Musk's Galaxy"
3  0 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 19:04
Partant du constat que les administrations publiques sont corrompues, inefficaces et incompétentes, c'est peut être tout à fait pertinent de remettre cette charge entre les mains du secteur privé

En France par exemple 50 ans de socialisme ont ruiné le pays, autant dire que géré par le privé et le capitalisme, la France serait devenu un pays très riche et pas en train de devenir un pays pauvre.
Mingolito
Ce n'est pas la faute aux socialisme si ces représentants en France sont en dessous de tout .
N'oublions pas qu'il ne faut pas juger le message d'après le messager mais bien d'après sont contenu.
Personnellement, le socialisme (intellectuellement) me parle beaucoup plus que le capitalisme.
Après tout, c'est la mise en pratique qui est très, très mal faite chez nous, mais rien n'oblige structurellement qu'une politique socialiste mènent à la faillite de l'Etat qui la pratique.
Mais bon, c'est comme le communisme du temps de l'URSS, les idées sont bonnes, la mise en pratique, pas des masse .
3  0 
Avatar de pierre-y
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 13:27
Je dois admettre que j'ai beaucoup de mal a percevoir tout ce que ça implique surtout en ce qui concerne la notion de tribunaux. Finit les élections c'est les entreprises qui décide du coup?
2  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 13:32
Le jour où ce genre de loi passe c'est la fin …
2  0 
Avatar de TotoParis
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 22:01
Il faut bombarder ceux à l'origine d'un tel projet.
2  0 
Avatar de miaous
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/02/2021 à 16:59
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Effrayant!

Les GAFAM disposaient déjà d'une puissance économique supérieure à de nombreux pays du monde... Voilà maintenant que des "politicards" certainement financés par "certaines entreprises technologiques" veulent leur donner le droit de créer leur propres pays et bientôt leur propre armée? Leur propre bombe nucléaire?

La planète Mars doit se faire du soucis... Elle va bientôt changer de nom en "Musk's Galaxy"
pas leur propre bombe , mais leur propre central nucléaire comme mickey mouse qui à le droit à avoir la sienne pour son parc en floride (il n'a pas utiliser leur droit).
1  0