IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les sanctions américaines continuent de nuire à Huawei qui a du mal à fournir des smartphones en Chine
Un déclin qui apporte des opportunités à des concurrents locaux mais aussi à Apple

Le , par Stéphane le calme

80PARTAGES

4  0 
Selon un nouveau rapport de Canalys, l'impact des sanctions du gouvernement américain sur Huawei continue de nuire à l'entreprise et de freiner les ventes globales de smartphones en Chine, où il est le plus grand fournisseur de smartphones. Mais le déclin de Huawei ouvre également de nouvelles opportunités pour ses principaux rivaux, dont Apple.

Canalys affirme que la performance d'Apple en Chine au quatrième trimestre de 2020 a été la meilleure depuis des années, grâce aux iPhone 11 et 12. Ses ventes pour l'année complète sont revenues à leurs niveaux de 2018 et ont atteint ses ventes trimestrielles les plus élevées en Chine depuis la fin de 2015, lorsque l'iPhone 6s a été lancé.

Dans l'ensemble, les ventes de smartphones en Chine ont chuté de 11% à environ 330 millions d'unités en 2020, la reprise du marché étant entravée par l'incapacité de Huawei à vendre de nouvelles unités. Même si la demande en Chine pour les appareils Huawei reste élevée, la société a eu du mal à faire face aux sanctions imposées par le gouvernement américain sous l'administration Trump qui lui a interdit de faire des affaires avec des entreprises américaines et a considérablement réduit sa capacité à se procurer de nouvelles puces.

En mai 2020, le président rotatif de Huawei, Guo Ping, a déclaré que même si l'entreprise pouvait concevoir des composants semi-conducteurs, comme des circuits intégrés, elle était « incapable de faire beaucoup d'autres choses ».


« C’est peut-être la période la plus difficile pour Huawei, car il est limité même pour servir son marché domestique », a commenté la vice-présidente de la division mobile de Canalys, Nicole Peng. « Les ventes de Huawei ont diminué de près de moitié en séquence, malgré l'énorme demande pour les appareils Huawei, car le fournisseur est incapable de répondre à cette demande dans un avenir prévisible. D'autres fournisseurs envisagent de profité de cette opportunité. Oppo, Vivo et Xiaomi se battent pour convaincre les partenaires de distribution hors ligne de Huawei à travers le pays, y compris dans les milieux ruraux, effectuent d'énormes investissements dans l'expansion des magasins et le marketing. Ces engagements ont donné des résultats immédiats et la part de marché s'est améliorée en quelques mois. 2021 sera clairement une année d'expansion agressive pour Oppo, Vivo et Xiaomi. »

Pour le quatrième trimestre 2020, Huawei (y compris Honor) a réussi à vendre 18,8 millions d'unités, et sa part de marché est tombée à 22% contre 41% au troisième trimestre 2020. Oppo a rapidement pris la deuxième place, vendant 17,2 millions de smartphones, en croissance de 23% d'une année sur l'autre. Vivo a également affiché une forte croissance d'une année sur l'autre à 20% et est arrivé en troisième position avec 15,7 millions d'unités vendues. Apple a également annoncé ses meilleures performances en Chine ces dernières années, vendant plus de 15,3 millions d'unités au quatrième trimestre, avec 18% de part de marché, contre 15% au quatrième trimestre 2019. Xiaomi a complété le top cinq, vendant 12,2 millions d'unités, en croissance de 52% d'une année sur l'autre.

Apple a profité du déclin de Huawei car la série Mate de la société est le principal rival de l'iPhone dans la catégorie haut de gamme, et seuls 4 millions d'unités Mate ont été vendues au quatrième trimestre.


« Apple a connu une excellente année en Chine, où les ventes sur une année complète sont finalement revenues au niveau de 2018, tirées par les modèles iPhone 11 et iPhone 12. Apple a enregistré ses ventes trimestrielles les plus élevées en Chine depuis le quatrième trimestre 2015, lorsque l'iPhone 6S a été lancé », a déclaré Amber Liu, analyste de recherche chez Canalys. « Le lancement par Apple de la série iPhone 12 en Chine coïncide avec les difficultés de Huawei, son seul rival dans le segment haut de gamme, dont la série phare Mate a livré moins de 4 millions d’unités au quatrième trimestre. Cependant, Apple n'a pas assoupli ses promotions sur le marché pour l'iPhone 12. Des promotions en ligne agressives parmi les acteurs du commerce électronique, associées à des plans d'échange largement disponibles et à des versements sans intérêt avec les grandes banques, ont conduit Apple à ses performances exceptionnelles », a ajouté Liu.

« Honor est également un acteur que nous ne devrions pas ignorer en Chine en 2021, car le fournisseur a hérité de la plupart des atouts de Huawei et vise à conquérir les clients fidèles de Huawei », a ajouté Peng. « Alors que la 5G devient une fonctionnalité commune pour les nouveaux smartphones, des fournisseurs de premier plan comme Oppo, Vivo et Xiaomi doubleront leurs investissements dans leurs portefeuilles phares et premium en se concentrant sur l'étendue des produits et les composants premium. À mesure que Huawei recule, les consommateurs locaux et les chaînes sont exposés à plus de choix, tandis que les marques plus récentes ou plus petites ont plus de chances de se démarquer. Le marché sera prêt à affronter une longue période de bouleversement au cours de l'année à venir. »


Pour mémoire, le 17 novembre, Huawei Technologies a annoncé avoir vendu sa marque de téléphone Honor à un consortium d’une trentaine d’entreprises chinoises comprenant des distributeurs, des agents et d’autres sociétés dont la survie dépend de celle de la marque. L’objectif de la manœuvre est simple : tenter d’échapper aux sanctions américaines et s’approvisionner en composants électroniques afin de maintenir la marque en vie.

Le consortium d’acheteurs a publié un communiqué annonçant l'achat, qui s'est fait via une nouvelle société, Shenzhen Zhixin New Information Technology. « Cette acquisition est un investissement dicté par le marché, afin de sauver la chaîne industrielle de Honor », a indiqué le consortium. « C’est la meilleure solution pour protéger les intérêts des consommateurs, des vendeurs, des fournisseurs, des partenaires et des employés de Honor ».

Après cette vente, Huawei ne dispose plus d’aucune action et « n’est plus impliqué dans la gestion des affaires ni dans les prises de décision de la nouvelle entreprise Honor », a précisé l’entreprise dans un communiqué. La grande enseigne chinoise des télécoms affirme que sa production d’appareils grand public « est soumise à de terribles pressions » en raison de « l'indisponibilité persistante d'éléments techniques » suite aux sanctions américaines et espère que « la vente aidera les vendeurs et les fournisseurs de Honor à surmonter cette période difficile » et qu’en s’éloignant de cette activité, la marque Honor pourra à nouveau bénéficier d’approvisionnements en composants.

« Cette décision a été prise par la chaîne industrielle d'Honor pour assurer sa propre survie », a déclaré Huawei. Le changement de propriétaire n’aura pas d’incidence sur l’orientation du développement d’Honor, selon les deux déclarations.

Source : Canalys

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marc.collin
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/01/2021 à 17:38
est-ce que la chine va imposer des sanctoins aux états-unis? genre interdir les mobiles apple en chine?
0  0