IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alphabet ferme Loon, un projet développé par Google pour connecter à internet des zones reculées
Ou ayant peu de ressources financières grâce à un réseau de ballons dirigeables

Le , par Stéphane le calme

730PARTAGES

8  0 
En 2013, le département de Recherche et Développement de Google a mis sur pied un projet qui ambitionnait d'apporter une solution pour connecter à internet des zones reculées ou ayant peu de ressources financières. La nécessité de ce projet, baptisé Loon, est née d'un constat de l'entreprise à l'époque : « deux tiers de la population mondiale n’ont cependant toujours pas accès à une connexion rapide et bon marché (…) Dans la majorité des pays de l’hémisphère sud, le coût d’une connexion internet dépasse encore aujourd’hui l’équivalent d’un revenu mensuel ».

La solution des ingénieurs Google ? Créer un accès à internet distribué par un réseau de ballons dirigeables naviguant dans la stratosphère (entre 8,5 et 60 km d'altitude). Les dirigeables seraient en communication les uns avec les autres pour créer un maillage et diffuser internet sur une grande superficie, l'ensemble étant relié à un serveur.

Loon a à son actif plusieurs réalisations, notamment l’établissement d’un service internet au Kenya en juillet 2020 ou le développement d’accès à internet lors des catastrophes naturelles à Porto Rico en 2017 ou au Pérou en 2019. En 2019, Loon a signé un accord commercial continu avec internet Para Todos Perú (IpT) pour fournir une connectivité internet mobile à certaines parties de la forêt amazonienne au Pérou à partir de 2020, selon la presse de Telefónica. Loon et IpT devaient travailler de concert pour desservir certaines parties de la région de Loreto, l'une des régions les plus vastes et les plus reculées du pays, offrant aux clients de Telefónica une couverture internet mobile.

La filiale d'Alphabet avait signé un accord d'interopérabilité lui permettant de s'interfacer avec tous les opérateurs partenaires d'AT&T dans le monde. Elle avait aussi annoncé la création de l'HAPS Alliance, regroupant des entreprises reconnues dans les secteurs des télécoms, des nouvelles technologies, de l'aérospatial et de l'aéronautique. L'un de ses objectifs était de développer des standards communs pour rendre les réseaux interopérables.

Mais l'aventure s'arrête là pour Google. Alphabet, sa maison mère, a annoncé ce vendredi 22 janvier 2021 mettre fin au projet Loon. Dans un billet de blog, Alastair Westgarth, PDG de Loon, a expliqué que « Nous n'avons pas trouvé un moyen de baisser suffisamment le coût pour développer un business viable à long terme ».

« Nous parlons beaucoup de connecter le prochain milliard d'utilisateurs, mais la réalité est que Loon a poursuivi le problème le plus difficile de tous en matière de connectivité - le dernier milliard d'utilisateurs: les communautés situées dans des zones trop difficiles ou éloignées à atteindre, ou les zones où la prestation de services les technologies existantes sont tout simplement trop chères pour les gens ordinaires. Bien que nous ayons trouvé un certain nombre de partenaires consentants en cours de route, nous n’avons pas trouvé de moyen de réduire les coûts suffisamment pour créer une entreprise durable à long terme. Développer une nouvelle technologie radicale est intrinsèquement risqué, mais cela ne facilite pas l’annonce de cette nouvelle. Aujourd'hui, je suis triste de vous annoncer que Loon va fermer. »


Parlant de l'héritage de Loon, le PDG a déclaré :

« Je ne pourrais pas être plus fier de l’équipe Loon et de ses réalisations. Le voyage de Loon a été une série de «premières» alors que nous avons abordé et résolu une multitude de problèmes auxquels nous n'aurions même pas pu imaginer faire face lorsque Loon a commencé. En travaillant côte à côte avec les gouvernements et les régulateurs mondiaux de l'aviation et des communications pour présenter et activer ces nouvelles technologies, nous avons trouvé des moyens de faire voler en toute sécurité un véhicule plus léger que l'air pendant des centaines de jours dans la stratosphère vers n'importe où dans le monde. Nous avons construit un système pour lancer rapidement et de manière fiable un véhicule de la taille d'un court de tennis, et nous avons construit une chaîne d'approvisionnement mondiale pour une technologie et une entreprise entièrement nouvelles. Nous avons également étendu notre équipement de communication d'une technologie qui aurait pu être fabriquée dans un dortoir d'université (littéralement: des routeurs WiFi à l'intérieur de refroidisseurs de bière en polystyrène), à un système de communication capable de fournir une couverture internet mobile sur une superficie de 11 000 kilomètres carrés – 200 fois celle d’une tour cellulaire moyenne.

« L'équipe Loon est fière d'avoir catalysé un écosystème d'organisations travaillant à fournir une connectivité à partir de la stratosphère. Le monde a besoin d'une approche en couches de la connectivité – terrestre, stratosphérique et spatiale –, car chaque couche est adaptée à différentes parties du problème. Dans ce domaine, Loon a apporté un certain nombre de contributions techniques importantes. Cela comprend la création de charges utiles de communication qui peuvent se connecter de la stratosphère à de nombreux types d'appareils au sol - des téléphones mobiles aux voiliers en passant par les arroseurs intelligents - ouvrant peut-être la voie à plus d'options pour libérer le plein potentiel de l'internet des objets. Loon a également été le pionnier du logiciel qui gère des constellations de véhicules de connectivité, garantissant qu'ils peuvent fournir le bon service dans la bonne zone au bon moment.

« Tout comme la technologie de Loon est basée sur le travail de pionnier réalisé par d’autres dans des domaines allant de l’aviation à la météorologie en passant par l’intelligence artificielle, nous espérons que certaines des technologies de Loon continueront à vivre pour soutenir la prochaine génération d’innovateurs. Le système de navigation d'apprentissage par renforcement profond récemment annoncé de Loon a des experts qui réfléchissent à des applications qui incluent la surveillance des signes vitaux de la Terre et même l'exploration d'autres planètes ».

Un message qui s'est terminé par des remerciements à tous ceux qui se sont joints à Loon dans ce voyage, en particulier aux nombreux partenaires, régulateurs et gouvernements qui ont rendu ce travail possible.

Loon rejoint au cimetière deux autres projets d’Alphabet, Makani, un programme visant à fournir des énergies renouvelables par des turbines accrochées à des cerfs-volants, et Project Foghorn (transformation de l’eau de mer en carburant vert).

Source : blog Loon

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/01/2021 à 20:55
https://gcemetery.co : one more time...178 projets...
1  0