IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Dans un message caché sur le site de la Maison Blanche, Biden invite les codeurs à rejoindre son administration,
Il semble vouloir collaborer étroitement avec le monde numérique pendant son mandat

Le , par Bill Fassinou

630PARTAGES

7  0 
Donald J. Trump, 45e président des États-Unis, a terminé officiellement son mandat ce 20 janvier 2021, laissant le bureau ovale à son successeur Joseph Robinette Biden Jr., plus connu sous le nom de Joe Biden. Durant son mandat, Trump aura été considéré comme le président américain qui a le plus utilisé Twitter et celui qui aura le plus "secoué" les grandes entreprises technologiques, qu'elles soient américaines ou des filiales d'entreprises étrangères. À son tour, Biden semble vouloir gouverner dans une grande complicité avec le monde de l'IT, une chose qui s'observe depuis sa campagne à son investiture. Voici quelques points qui montrent cela.

Biden appelle discrètement les codeurs à participer à son projet de gouvernance

Joseph Robinette Biden Jr., dit Joe Biden, est un homme d'État américain né le 20 novembre 1942 à Scranton. Il fut Vice-président des États-Unis tout le long des deux administrations Obama (de 2009 à 2017). Investi dans ses fonctions ce 20 janvier 2021, Biden est le 46eᵉ président des États-Unis. Pour l'occasion, tous les comptes de médias sociaux (Facebook, Tweeter, pour les plus connus), ainsi que le site Web de la Maison Blanche ont été mis à jour pour refléter le nouveau visage de l'équipe dirigeante des États-Unis, en particulier l'équipe Biden-Harris.

Cependant, la nouvelle version du site Web de la Maison Blanche du Président Joe Biden contenait une invitation pour les spécialistes de la technologie suffisamment avertis pour le trouver. Cachée dans le code HTML du site www.whitehouse.gov, se trouvait une invitation à rejoindre le Service numérique américain, une unité technologique de la Maison Blanche. Il fallait vraiment être averti pour le trouver, car combien d'internautes auraient pensé qu'une telle chose se trouverait dans le code source de la page. « Si vous lisez ceci, nous avons besoin de votre aide pour mieux reconstruire », disait le message.



En effet, l'ancien président Barack Obama a lancé ce service, l'US Digital Service, en 2014 pour recruter des technologues afin de contribuer à la refonte des services gouvernementaux, par exemple, en modernisant le système de paiement de Medicare ou en réformant les pratiques d'embauche dans les agences gouvernementales. Selon un rapport de Reuters, les spécialistes en technologie rejoignent le service numérique pour une durée d'un ou deux ans en général. Le message susmentionné se trouve sous forme de commentaire au sein de la balise <head> de la page.

Plus loin, un peu avant la fin de la balise, il y a un second message invitant les gens (les technologues certainement) à consulter les données du programme analytique du gouvernement américain. « Nous participons au programme analytique du gouvernement américain. Consultez les données sur analytics.usa.gov », peut-on lire. Si vous vous posez la question de savoir en quoi consiste ce programme, notez qu'il aide les agences gouvernementales américaines à comprendre la façon dont les gens trouvent, accèdent et utilisent les services gouvernementaux en ligne.

Ces données offrent une fenêtre sur la façon dont les gens interagissent avec le gouvernement en ligne et proviennent d'un compte Google Analytics unifié pour les agences du gouvernement fédéral américain, connu sous le nom de Digital Analytics Program. Tous les sites Web du gouvernement ne sont pas représentés dans ces données. Actuellement, le programme recueille le trafic Web d'environ 400 domaines gouvernementaux de l'exécutif américain, sur un total d'environ 5700 sites Web, y compris tous les départements ministériels.

L'équipe de transition de Biden compte plus de personnalités IT que de critiques

Après avoir gagné l'élection présidentielle en novembre, Joe Biden a commencé à préparer son investiture, mais l'équipe qu'il a constituée pour la circonstance est composée de membres majoritairement issus de la communauté IT. En effet, les relations entre les entreprises technologiques, en particulier la Big Tech, et l'administration Trump n'ont pas été des meilleures lors des quatre dernières années. Pour preuve, il y a un nombre important d'enquêtes fédérales antitrust en cours contre ces entreprises et d'autres procédures enclenchées avant la fin de l'année 2020 pourraient déboucher sur des procès antitrust en 2021.

Ainsi, les entreprises technologiques essaient désormais de renforcer leurs relations avec la nouvelle administration Biden pour s'assurer qu'elles ont voix au chapitre dans les enquêtes fédérales et étatiques sur leurs pratiques commerciales. En novembre, l'équipe de transition de Biden a publié une liste des équipes d'examen des agences fédérales. Ces équipes devraient se rendre dans chaque agence gouvernementale et planifier une passation de pouvoir en douceur de l'administration du président Donald Trump à l'administration Biden.

Sur cette liste, on pouvait voir que Tom Sullivan d'Amazon, un cadre de l'équipe de politique publique, fait partie de l'équipe de révision de Biden qui supervise le département d'État. De même, Mark Schwartz, de la branche "cloud computing" d'Amazon, qui est également un ancien fonctionnaire de l'administration Obama, participera aux décisions de l'Office of Management and Budget. La directrice principale de la politique nord-américaine de LinkedIn, propriété de Microsoft, Nicole Isaac, fait partie de l'équipe chargée de superviser le département du Trésor.

Nicole Wong, ancienne directrice adjointe de la technologie sous l'administration du président démocrate Barack Obama et vice-présidente et avocate générale de Google, une filiale d'Alphabet, a trouvé une place dans l'équipe d'examen du Conseil national de sécurité. Ces derniers devront travailler ensemble avec des critiques des pratiques des entreprises technologiques. Des critiques en matière de technologie comme Gene Kimmelman, conseiller principal au sein de Public Knowledge, basé à Washington, qui se concentre sur des domaines tels que la politique antitrust, feront partie de l'équipe d'examen du ministère de la Justice.

Sarah Miller, de l'American Economic Liberties Project, a été choisie pour faire partie du groupe chargé de peser sur les décisions concernant le ministère du Trésor. Kimmelman et Miller ont tous les deux déjà insisté pour que les pratiques commerciales de la Big Tech fassent l'objet d'un examen antitrust plus approfondi. À la lumière de cela, l'on se demande si le climat sous Biden sera moins hostile que sous Trump pour les entreprises IT.

David Recordon devient le nouveau directeur de la technologie à la Maison Blanche

Il y a environ deux semaines, Biden a fait savoir qu'il comptait conduire son administration en collaboration avec le spécialiste de l'open source David Recordon, un ancien directeur de l'ingénierie de Facebook qui avait déjà servi sous l'ère Obama. Dès l'investiture de ce janvier, David Recordon devrait normalement être investi lui aussi au poste de directeur de la technologie à l'Office of Management and Administration (Bureau de la gestion et de l’administration) de la Maison Blanche, et devrait avoir Austin Lin comme adjoint. Recordon et Lin ont eu tous deux des postes à l'Initiative Chan Zuckerberg.

Ils ont également en commun d'avoir travaillé chez Facebook. Chez Facebook, Recordon avait dirigé les initiatives et projets open source de Facebook, mais aussi Phabricator, une suite d'applications Web de révision de code, que Facebook utilisait pour son propre développement. L'ingénieur a également dirigé le projet Cassandra, le système de gestion de base de données distribuées open source Apache ; HipHop, un traducteur de code source PHP en C++, ainsi qu'Apache Thrift, un logiciel pour le développement de services multilingues évolutifs.

Ajoutons également que David Recordon est l'un des développeurs d'OpenId et d'oAuth. À propos de son nouveau travail, l'Office of Management and Administration est généralement un bureau interne de la Maison Blanche qui supervise les opérations, et les fonctions technologiques en son sein pour répondre aux besoins du bureau exécutif du président. Mais il semble que l’administration entrante de Biden puisse élargir les rôles de Recordon et Lin pour qu’ils soient plus à l’échelle du gouvernement que dans les administrations précédentes.

« De plus, les leaders de la technologie joueront un rôle important dans le rétablissement de la confiance au sein du gouvernement fédéral en encourageant la collaboration pour sécuriser davantage les cyberintérêts américains. Les individus diversifiés, expérimentés et talentueux de ces équipes démontrent que le président et le vice-président élus construisent une administration qui ressemble à l'Amérique et est prête à produire des résultats pour le peuple américain dès le premier jour », a déclaré dans un communiqué l'équipe de transition Biden-Harris au début de ce mois.

Biden choisit de faire campagne en ligne afin d'éviter le risque de contagion

Alors que la campagne présidentielle battait son plein aux États-Unis, le Covid-19 continuait de requérir un respect strict de la mesure de distanciation sociale. Il fallait donc trouver d’autres moyens pour atteindre les électeurs, et l’équipe de la campagne de Joe Biden a choisi de miser sur une campagne en ligne. À défaut de faire campagne dans les stades comme Trump l'a fait, au risque de multiplier les cas de Covid-19, l’équipe a en effet choisi d’utiliser des panneaux virtuels de campagne dans le jeu Animal Crossing que les joueurs auront à implanter dans leurs jardins virtuels en soutien au candidat.

Animal Crossing est une série de jeux vidéo de simulation de vie dans laquelle le joueur emménage dans un village qui est initialement habité par des animaux anthropomorphes. Développé par Nintendo, le tout premier jeu de cette série remonte à 2001. Une nouvelle version a été lancée par la firme en 2020 connue sous le nom de “Animal Crossing : New Horizon”, un jeu lancé sans doute pour aider les gens à passer le confinement. La série de jeux compterait environ 13 millions de joueurs et l’équipe chargée de la campagne de Joe Biden en a tiré profit.

Ainsi, de septembre jusqu'au scrutin de novembre 2020, les joueurs de New Horizons avaient la possibilité de décorer leurs maisons sur l'île virtuelle avec des panneaux officiels de la cour de Joe Biden, dans le cadre de l'initiative plus large de la campagne visant à organiser les électeurs en ligne . Les joueurs ayant ces panneaux implantés dans leurs cours ou dans leurs jardins témoignaient ainsi de leur soutien au candidat démocrate. « Ce jeu vidéo est une plateforme à la fois dynamique, diversifiée et puissante qui réunit des communautés du monde entier », avait expliqué Christian Tom, directeur de la campagne virtuelle de Biden.

« C’est une opportunité nouvelle et excitante pour nous engager et mettre en relation les partisans de Biden et Harris pendant qu’ils décorent leurs îles », avait-il ajouté. À l'époque, la campagne Biden-Harris avait publié quatre affiches à télécharger, avec le logo officiel de Biden-Harris, le logo Team Joe, le logo de la fierté “Joe” et une image de lunettes de soleil d'aviateur en rouge, blanc et bleu. Cela semble avoir marché, d'une façon ou d'une autre, car Joe Biden est sorti vainqueur des élections.

Source : Le site de la Maison Blanche

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'invitation envoyée par l'administration Biden aux professionnels IT ?
Selon vous, à quel climat les entreprises IT devraient-elle s'attendre sous l'administration Biden ? Sera-t-il plus hostile que sous l'ère Trump ?

Voir aussi

L'équipe de transition de Biden compte plus de cadres IT que de critiques technologiques. Le climat sous Biden sera-t-il moins hostile que sous Trump pour les entreprises IT ?

Biden nomme le spécialiste de l'open source David Recordon comme prochain directeur de la technologie à la Maison Blanche. L'ancien directeur de l'ingénierie de Facebook avait déjà servi sous Obama

Pour ne pas propager le Covid-19 aux USA, le parti démocrate choisit de faire sa campagne sur le jeu Animal Crossing et non pas dans des stades comme Trump

Joe Biden, candidat à l'élection présidentielle US de 2020, traite les créateurs de jeux vidéo de « crétins », qui « montrent aux gens comment tuer »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jesus63
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/01/2021 à 17:01
... Honnêtement, s'ils recherchent des gens qui font du datamining sur un <head> d'HTML, ils sont désespérés.
6  2 
Avatar de steel-finger
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/01/2021 à 11:50
Perso pour moi le message n'est pas trop caché
1  0