IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Boeing est accusé de complot de fraude au 737 Max et accepte de payer plus de 2,5 milliards de dollars
Dans le cadre d'un accord de poursuite différée

Le , par Bill Fassinou

23PARTAGES

6  0 
Hier, le ministère de la Justice des USA a annoncé que Boeing a conclu un accord avec le ministère pour résoudre une accusation criminelle liée à un complot visant à frauder le groupe d'évaluation des aéronefs de la Federal Aviation Administration (FAA AEG) dans le cadre de l'évaluation par la FAA AEG de l'avion 737 MAX de Boeing. En raison de "déclarations trompeuses et omissions communiquées par les employés de Boeing" au groupe d'évaluation des aéronefs de la Federal Aviation Authority, Boeing a accepté de payer plus de 2,5 milliards de dollars dans le cadre d'un accord de poursuite différée.

La multinationale basée aux États-Unis qui conçoit, fabrique et vend des avions commerciaux à des compagnies aériennes du monde entier, est accusée de complot en vue de frauder les États-Unis. Les 2,5 milliards de dollars sont composés d'une amende pénale de 243,6 millions de dollars, de paiements d'indemnisation aux clients de la compagnie aérienne Boeing 737 MAX de 1,77 milliard de dollars, et de la création d'un fonds de 500 millions de dollars pour les victimes d'accidents afin d'indemniser les héritiers, les parents et les ayants droit des 346 passagers décédés dans les accidents du Boeing 737 MAX du vol 610 de Lion Air et du vol 302 d'Ethiopian Airlines.

« Les crashs tragiques du vol 610 de Lion Air et du vol 302 d'Ethiopian Airlines ont mis en évidence la conduite frauduleuse et trompeuse des employés de l'un des principaux constructeurs d'avions commerciaux du monde », a déclaré le procureur général adjoint par intérim, David P. Burns, de la division criminelle du ministère de la Justice. « Les employés de Boeing ont choisi la voie du profit plutôt que celle de la franchise en dissimulant des informations importantes à la FAA concernant l'exploitation de son avion 737 Max et en s'engageant dans un effort pour dissimuler leur tromperie. Cette résolution tient Boeing pour responsable de la conduite criminelle de ses employés, aborde l'impact financier pour les compagnies aériennes clientes de Boeing et, espérons-le, prévoit une certaine mesure de compensation pour les familles et les bénéficiaires des victimes du crash », ajouta-t-il.


L’accord sur les poursuites différées met fin à l’enquête d’environ deux ans du DoJ et abandonne toutes les accusations après trois ans s’il n’y a pas de violations supplémentaires. Les procureurs ont déclaré que Boeing avait « sciemment et volontairement » conspiré pour frauder les États-Unis en sapant la capacité de la Federal Aviation Administration à évaluer la sécurité de l’avion. Boeing a admis que deux de ses pilotes techniques de vol 737 Max avaient « trompé » la FAA sur les capacités d’un système de contrôle de vol sur les avions, un logiciel qui a ensuite été impliqué dans les deux accidents, a déclaré le ministère de la Justice.

« Les déclarations trompeuses, les demi-vérités et les omissions communiquées par les employés de Boeing à la FAA ont entravé la capacité du gouvernement à assurer la sécurité du public voyageur. Cette affaire envoie un message clair : le ministère de la Justice va tenir des fabricants comme Boeing pour responsables d'avoir fraudé les régulateurs - en particulier dans les industries où les enjeux sont aussi importants », a déclaré le procureur américain Erin Nealy Cox pour le district nord du Texas.

« L'accord de poursuites différées d'aujourd'hui tient Boeing et ses employés responsables de leur manque de franchise avec la FAA concernant le MCAS. Les pénalités et compensations substantielles que Boeing paiera, démontrent les conséquences d'un manque de transparence totale avec les régulateurs gouvernementaux. Le public devrait être convaincu que les régulateurs gouvernementaux font effectivement leur travail, et que ceux qu'ils réglementent sont honnêtes et transparents », a déclaré l'agent spécial responsable Emmerson Buie Jr. du bureau du FBI à Chicago.

« Nous continuons à pleurer aux côtés des familles, des proches et des amis des 346 personnes qui ont péri sur le vol 610 de Lion Air et le vol 302 d'Ethiopian Airlines. L'accord de report des poursuites conclu aujourd'hui avec la compagnie Boeing est le résultat du travail acharné du Bureau de l'inspecteur général avec nos partenaires chargés de l'application de la loi et des poursuites. Cet accord historique de report des poursuites servira à jamais de rappel brutal de l'importance primordiale de la sécurité dans l'industrie de l'aviation commerciale, et du fait que l'intégrité et la transparence ne doivent jamais être sacrifiées au nom de l'efficacité ou du profit », a déclaré l'agent spécial responsable Andrea M. Kropf, du Bureau de l'inspecteur général du ministère des Transports (DOT-OIG) de la région du Midwest.

« Il s’agit d’un règlement substantiel d’une question très sérieuse, et je suis fermement convaincu que la conclusion de cette résolution est la bonne chose à faire pour nous – une mesure qui reconnaît de manière appropriée à quel point nous n’avons pas répondu à nos valeurs et à nos attentes », a déclaré Dave Calhoun, le PDG du constructeur, dans une note aux employés de Boeing.

Que s'est-il passé au juste à propos du 737 Max ?

Pour rappel, le 737 Max de Boeing était censé être un avion qui aiderait la compagnie à suivre le rythme d'une nouvelle offre plus économe en carburant de son concurrent Airbus. Mais la compagnie a précipité la conception et, par conséquent, l'avion était susceptible de décrocher dangereusement dans certaines situations de décollage. Boeing a créé un logiciel pour pallier ce défaut de conception en poussant automatiquement le nez de l'avion vers le bas. Mais la société n'a jamais parlé du logiciel à la FAA, aux compagnies aériennes ou aux pilotes afin de gagner du temps et de l'argent.

Pire encore, ce logiciel fonctionnait à partir des données d'un capteur isolé situé à l'extérieur de l'avion, ce qui signifie qu'il n'y avait aucun moyen de savoir s'il agissait avec de mauvaises informations ou si le capteur était endommagé. C'est cette série de défauts de conception et le manque de franchise de Boeing qui ont conduit aux deux crashs mortels de 737 Max, comme cela a été découvert dans les enquêtes et les rapports ultérieurs du Congrès. En ne les divulguant pas aux régulateurs ou aux compagnies aériennes, Boeing a laissé aux pilotes du vol 610 de Lion Air et du vol 302 d'Ethiopian Airlines des logiciels de combat dont ils ignoraient même l'existence.

Certains employés de Boeing étaient bien conscients que ce qu'ils faisaient était mal, comme l'ont montré les messages de chat internes et les e-mails publiés par le Congrès au début de l'année 2020. Le 737 Max a depuis été autorisé à reprendre l'air après que Boeing ait travaillé pour résoudre ces problèmes, et les compagnies aériennes du monde entier réintroduisent lentement l'avion dans leurs flottes. Mais dans un rapport du Sénat publié le mois dernier, il a été découvert que Boeing et la FAA ont travaillé à manipuler certains des tests effectués pendant le processus de recertification. L'approche laxiste de la FAA en matière de réglementation a également été accusée d'avoir contribué aux problèmes qui ont conduit aux deux accidents mortels du 737 Max.

Source : DoJ

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Après 20 mois d'interdiction de vol, le Boeing 737 Max effectue son premier vol commercial sur le territoire américain, plusieurs améliorations ont été apportées à l'aéronef

Le chef de la division commerciale de Boeing présente ses excuses à l'endroit de sa clientèle pour les décès survenus lors des crashs des 737 MAX

Boeing 737 MAX, pourquoi une mise à jour logicielle ne peut pas compenser son défaut de conception, Gregory Travis suggère une révision du design

Le Boeing 737 Max commandé par la compagnie Ryanair a changé de nom au profit du 737-8200 alors que les versions précédentes portaient le nom 737 Max

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/01/2021 à 12:42
C'est quand même hallucinant de lire des choses comme ça et l'avion se remet a voler comme si de rien n'était...
3  0 
Avatar de edrobal
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/01/2021 à 14:55
Citation Envoyé par inge3000 Voir le message
Le ministère de la Justice des USA est-il complotiste ?
Non, seulement soumis aux valeurs capitalistes dont la vie humaine ne fait pas partie.
3  0 
Avatar de Edrixal
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/01/2021 à 11:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça je ne sais pas, mais en tout cas j'ai envie de croire que si les responsables de Boeing pouvaient revenir dans le passé, ils lanceraient un nouveau projet au lieu d'essayer de faire rentrer un moteur moderne dans un vieil avion, en bricolant le logiciel et en ne formant pas les pilotes.

Il y aurait moyen de faire « l'avion le plus moderne et le plus sûr du monde » et « l'avion préféré des pilotes », les ingénieurs auraient pu révolutionner le système électrique, les ordinateurs de bord, les capteurs, etc.
Au niveau de l'image de la marque ça aurait été tip top.
Là ça craint, on voit que Boeing a fait n'importe quoi. L'idée de base était mauvaise. Il ne faut pas développer un avion à l'arrache, parce que les crashs aériens coutent chère.
J'vois pas comment tu peut faire quelques chose de nouveau avec une nouvelle chaîne de production, du temps en recherche et dev moins chère A moins de vendre à perte.

Et vue qu'ils savaient qu'ils faisaient n'importe quoi je doute qu'un retour dans le passer changerais quoi que ce soit niveau décision. Peut être que les ingénieurs qui ont bosser dessus démissionnerais plutôt que de collaborer, mais ils serait très vite remplacer par d'autre avec moins de scrupule.
C'est pas pour rien qu'on trouve 4 fois plus de psychopathe chez les hauts cadres que dans le reste de la population et que 20% d'entre eux présente plusieurs signe de psychopathie. (Immoralité, absence de remord, égocentrisme, ect...)
1  0 
Avatar de edrobal
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/01/2021 à 18:06
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
Un Boeing 737 vient de disparaitre des radars en Indonésie. Il semble bien que ce soit un max pour ce que j'en comprends.
Non c'est un 737-500 mais il n'y a pas que le max qui a des problèmes, c'est seulement moins médiatisé.
1  0 
Avatar de Jeff_67
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/01/2021 à 12:40
Le gouvernement américain aura vite fait de signer un juteux contrat militaire avec Boeing pour rééquilibrer les comptes.
1  0 
Avatar de inge3000
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 08/01/2021 à 14:50
Le ministère de la Justice des USA est-il complotiste ?
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/01/2021 à 15:24
Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
J'vois pas comment tu peut faire quelques chose de nouveau avec une nouvelle chaîne de production, du temps en recherche et dev moins chère
Pourquoi vouloir absolument faire moins cher ?
Boeing aurait pu sortir sa réponse à l'Airbus - A320 Neo, 5 ans plus tard et 2 fois plus cher. Ça n'aurait peut-être pas été un succès commercial mais au moins il n'y aurait probablement pas eu de morts.
Au final vu tout ce que l'histoire du 737 Max va couter à Boeing, ça ne valait pas le coup de bricoler un avion à l'arrache…
2 ans de bad buzz c'est pas top. Boeing finira par s'en remettre, mais quand même.

Citation Envoyé par inge3000 Voir le message
Le ministère de la Justice des USA est-il complotiste ?
Non, il y a les complots de complotistes et il y a les complots officiels , là c'est bon c'est officiel.

Citation Envoyé par edrobal Voir le message
seulement soumis aux valeurs capitalistes dont la vie humaine ne fait pas partie.
Je ne comprend pas.
Pour s'arranger avec la justice US, Boeing a du payer cher, non ? Quelque part on pourrait considérer ça comme une sanction lourde. (d'un autre côté une amende de 243,6 millions c'est pas si gros que ça)

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Hier, le ministère de la Justice des USA a annoncé que Boeing a conclu un accord avec le ministère pour résoudre une accusation criminelle liée à un complot visant à frauder le groupe d'évaluation des aéronefs de la Federal Aviation Administration (FAA AEG) dans le cadre de l'évaluation par la FAA AEG de l'avion 737 MAX de Boeing. En raison de "déclarations trompeuses et omissions communiquées par les employés de Boeing" au groupe d'évaluation des aéronefs de la Federal Aviation Authority, Boeing a accepté de payer plus de 2,5 milliards de dollars dans le cadre d'un accord de poursuite différée.

La multinationale basée aux États-Unis qui conçoit, fabrique et vend des avions commerciaux à des compagnies aériennes du monde entier, est accusée de complot en vue de frauder les États-Unis. Les 2,5 milliards de dollars sont composés d'une amende pénale de 243,6 millions de dollars, de paiements d'indemnisation aux clients de la compagnie aérienne Boeing 737 MAX de 1,77 milliard de dollars, et de la création d'un fonds de 500 millions de dollars pour les victimes d'accidents afin d'indemniser les héritiers, les parents et les ayants droit des 346 passagers décédés dans les accidents du Boeing 737 MAX du vol 610 de Lion Air et du vol 302 d'Ethiopian Airlines.
0  0 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/01/2021 à 21:29
C'est seulement la société qui paie ? Les dirigeants et leur argents "perso" ont-ils eu à craindre de quelque chose ?
0  0 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/01/2021 à 17:29
Un boeing 737 vient de disparaitre des radars en Indonésie. Il semble bien que ce soit un max pour ce que j'en comprends.

C'est seulement la société qui paie ? Les dirigeants et leur argents "perso" ont-ils eu à craindre de quelque chose ?
Bonne question, je n'ai pas l'impression qu'il y est eu des peine de prison pour qui que se soit, mais je me trompe peut être.

En tout cas cette avion a eu a peine l'autorisation de volé qu'il refait déja parlé de lui. Il n'y a pas de commission contre la corruption visiblement en europe pour qu'il est autorisé ça à revoler.
0  0 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/01/2021 à 18:56
Citation Envoyé par edrobal Voir le message
Non c'est un 737-500 mais il n'y a pas que le max qui a des problèmes, c'est seulement moins médiatisé.
A d'accord merci de l'info.
0  0