Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Office 365 : ouverture de la beta publique
Pour le service professionnel de communication et de collaboration Cloud de Microsoft

Le , par Gordon Fowler

27PARTAGES

2  0 
« Comment est-ce que je profite dans l’entreprise et de manière sécurisée des technologies utilisées dans la vie privée par les employés ? ».

La question est, pour Ariane Gorin, Directrice de la ligne de produits Office de Microsoft France, le prochain grand défi à relever pour les DSI. Les 3/4 des personnes utilisent par exemple les réseaux sociaux à titre personnel. Mais seules 20 % des entreprises proposeraient ce type de communication dans le cadre professionnel.

Les usages changent. Et pas que pour les réseaux sociaux. Les « déplacements deviennent transparents » (comprendre, la mobilité n'empêche plus d'être connecté et de collaborer quasiment comme « à la maison »).

« La génération Y va demander ces nouveaux outils à l'entreprise », analyse Ariane Gorin. Elle y voit le catalyseur d'un changement qui concerne toutes les classes d'âges. « Toutes les générations sont concernées. La vidéo-conférence ou l'accès permanent aux données sont, par exemple, devenus la normalité ».

Face à cette évolution (que certains regroupent sous le concept de « consumérisation de l'IT »), les TPE et les PME seraient très en retard. « Elles manquent d'équipement par rapport aux grands comptes », constate la Directrice de Microsoft. « Beaucoup d'entre elles n'ont pas de messagerie d'entreprise et envoient des mails avec une autre adresse que celle de la société. Cela ne fait pas professionnel... Certaines n'ont même pas de site Web ! ».

Un constat dur et préoccupant qui pourrait déboucher sur une réelle fracture numérique.



Fort de ce constat, Office 365 est le nouveau produit de Microsoft qui vise à donner des outils clefs en main à ces entreprises pour quelles puissent disposer « des mêmes technologies que les Grands Comptes ».

L'offre regroupe les versions hébergées (dîtes Online) de Exchange 2010 (messagerie), de Lync 2010 (communication unifiée, agenda, messagerie instantanée, vidéo-conférence, etc), de SharePoint 2010 (création de site web, gestion d'intranet) et des Office Web Apps (version en ligne de Office 2010).
Le tout pouvant être complété par une version sur site de Office Professionnel Plus 2010 sous forme d'abonnement (lire par ailleurs : « Tout savoir sur Office 365 »)

Une offre qu'il est possible de souscrire à la carte en fonction des besoins et qui ne s'adresse, dans leur version complète, pas qu'aux PME.

« Pour nous, l'IT ne doit pas être là que pour faire baisser les coûts (même si Office 365 peut entraîner une économie allant jusqu'à 70 %). On veut, et les DSI également, être un facteur d'innovation pour l'entreprise », poursuit Ariane Gorin. « C'est la différence avec nos concurrents ».

Pour s'adapter aux besoins particuliers de chaque organisations, Office 365 sera disponible en 3 versions : une pour les PME (de 1 à 25 postes), une pour les grandes entreprises, et une pour l'éducation.



La version Entreprise se décline elle-même en deux offres. La première, Kiosk, pour les usagers mobiles ou occasionnels (comme pour donner accès aux caissières de la grande distribution à un mail professionnel – Monoprix a par exemple déjà déployé Office 365). Et la deuxième, Avancée, complètement à la carte et modifiable au cas par cas pour l'adapter, au sein d'une même entreprise, à différents groupes d'utilisateurs.



Mais qu'on ne s'y trompe pas, le cœur de cible de Office 365 reste bien les PME. « 70 % des 100 000 demandes dans le monde pour la beta privée provenaient d’entreprises TPE/PME », constate Ariane Gorin. Des clients visiblement très sensibles à la syndication (migration douce de plusieurs comptes mails éparses vers une seule messagerie d'entreprise) et très attirés par le site clef en main.

Office 365, via SharePoint Online, propose en effet un véritable générateur de site Web. « Un composant du précédent Office Live Small Business qui a été plébiscité », explique Laure Goudiard du Mesnil, Chef de produit Office 365.

Dans le même ordre d'idée, Office 365 propose également « My Site », des sites dédiés à chaque employé.

Les sites réalisés sont certes basiques et ne remplaceront pas un développeur web, mais ils possèdent l'essentiel. Et surtout les feuilles de style en cascade et les balises métas sont modifiables pour optimiser l'apparence du site et son référencement.


Exemple de site réalisé avec Office 365

L'UI pour l'administration générale d'Office 365 se révèle pour sa part très simple, notamment pour le suivi d'état du service en temps réel et celui de la facturation (« pas besoin d'être informaticien, même moi j'y arrive », plaisante Laure Goudiard du Mesnil). A noter que l'accès au service est garanti financièrement.



Coté support, il se fait en ligne pour la version PME, et par téléphone pour les versions Entreprises (une des plus grosses différences entre les deux).

Cette simplicité d'administration a été voulue pour « libérer du temps pour que l’entreprise puisse se consacrer à son cœur de métier », explique la responsable du produit. Pour elle, seul Microsoft avec ses « 20 ans d'expérience dans Office, la communication unifiée, le décisionnel, la recherche sur portail et intranet, et le collaboratif » était capable de livrer un tel outil.

Un avis partagé par Ariane Gorin : « nous sommes très optimistes. Office 365 répond aussi bien aux besoins des PME, qu'aux Grands Comptes ou aux multinationales ».

Et bientôt, à ceux des écoles et des universités.



Office 365 pour les petites entreprises et les professionnels est proposé à 5,25 € par utilisateur et par mois. Les packs de services pour les entreprises, ainsi que pour les établissements publics et les organisations gouvernementales commencent à 1,75 € pour Exchange Online seul et à 9 € pour l’ensemble de la suite Exchange Online, SharePoint Online, Lync Online.

La beta de Office 365 est disponible sur cette page (sur inscription).

Microsoft précise que le service est compatible avec Internet Explorer (7 et ultérieur), Firefox 3, Safari 3, Windows (XP, Vista, 7) et OS X.

Source : Développez.com

Et vous ?

Office 365 peut-il répondre aux besoins que vous constatez dans votre société ?
Ou pensez-vous qu'une autre solution est plus appropriée pour les prochains « défis » que vous aurez à gérer ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !