IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook : « Nous tenons tête à Apple pour les petites entreprises du monde entier ».
L'entreprise critique Apple pour des changements à venir sur iOS 14 qui vont porter préjudice à la pub ciblée

Le , par Stéphane le calme

398PARTAGES

13  0 
Facebook et Google tirent une grande partie de leurs chiffres d’affaires de la publicité, un marché de plusieurs milliards de dollars par an. Il est alors primordial pour ces grandes enseignes de s’assurer de la bonne santé de cette activité. Si Google détient Android et que les règles de confidentialités ne sont pas aussi hostiles à la publicité, ce n’est pas le cas pour Apple et iOS. L’entreprise entend faire de sa plateforme le système d’exploitation le plus sûr sur le marché pour ses utilisateurs et cela met des bâtons dans les roues de certains.

Avec iOS 13, les annonceurs peuvent utiliser un numéro d'identification unique appelé IDFA (Identifier For Advertisers - identifiant pour annonceurs) afin de mieux cibler les publicités et estimer leur efficacité. Pour rappel, il s’agit d’un numéro d’identification unique du terminal chiffré, qui est attribué par le système d’exploitation ; l’IDFA sur iOS et l’AAID sur Android. Mais iOS 14 prévoit que chaque application qui souhaite faire usage de ces identifiants demandera aux utilisateurs d'opter pour le suivi lors du premier lancement de l'application.

En clair, les paramètres de confidentialité d'iOS 14 vont permettre de réduire le ciblage publicitaire des entreprises. Facebook l’a bien compris et a déclaré en août que cette mise à jour allait gravement nuire à une partie de ses activités, dont le suivi des utilisateurs. La société a précisé que ces paramètres d’iOS 14 d'Apple pouvaient entraîner une baisse remarquable de plus de 50 % de son activité de publicité sur son outil Audience Network.

Ce dernier permet aux annonceurs d'étendre leurs campagnes Facebook et Instagram à l'ensemble d'Internet via des milliers d'applications de haute qualité. Audience Network aide les développeurs de logiciels pour les plateformes mobiles à fournir des publicités in-app ciblées aux utilisateurs en fonction des données de Facebook. Facebook prétend qu’il ne serait plus d’aucune utilité si ces paramètres d’iOS 14 venaient à être déployés.

« Les mises à jour prévues par Apple rendraient Audience Network tellement inefficace sur iOS 14 qu'il ne serait pas logique de le proposer sur iOS 14 », a déclaré Facebook dans un billet de blog en août. Facebook estime que plus d'un milliard de personnes regardent au moins une publicité d’Audience Network chaque mois, bien que beaucoup d'entre elles utilisent probablement des téléphones Android et ne seront pas touchées par ce changement. Ainsi, la société craint que les utilisateurs n'optent pas pour le suivi lorsqu'ils en ont le choix.

Quoiqu’il en soit, Apple a voulu donner du temps aux enseignes numériques et a repoussé le déploiement de ces paramètres au début de l’année prochaine, accusant Facebook en novembre de « mépriser la vie privée des utilisateurs ».

Facebook joue la carte du défenseur des PME

Facebook Inc. a attaqué mercredi Apple Inc. dans une tribune publiée sur des journaux américains, affirmant que les changements prévus dans le système d’exploitation de l’iPhone concernant la collecte de données et la publicité ciblée sont mauvais pour les petites entreprises.

La tribune, qui a été publiée dans le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post, porte le titre « Nous tenons tête à Apple pour les petites entreprises du monde entier ».


« Bien que la limitation de l'utilisation des publicités personnalisées ait un impact sur les grandes entreprises comme nous, ces changements seront dévastateurs pour les petites entreprises », affirme Facebook. Le numéro un des réseaux sociaux, citant ses propres données, affirme que les publicités qui ne tiennent pas compte du ciblage personnalisé génèrent 60% de ventes en moins que les publicités ciblant les consommateurs.

L'entreprise a même donné la parole à des propriétaires de petites entreprises; une page spéciale où se multiplient les vidéos dans lesquelles les propriétaires dénoncent les répercussions potentielles de la mesure d'Apple. « Les petites entreprises méritent d'être entendues », indique Facebook. « Nous entendons vos préoccupations et nous sommes à vos côtés. »

Facebook et Apple se livre à une véritable bataille médiatique depuis peu. Facebook a soutenu à plusieurs reprises que les frais de l'App Store d'Apple et les changements iOS à venir nuisent aux petites entreprises qui tentent de se remettre de la pandémie. L’entreprise a cherché à se positionner aux yeux du public comme le champion de ses utilisateurs, dont beaucoup comptent sur ses services publicitaires pour générer des ventes (notons que cette dépendance peut également mettre les petites entreprises dans une impasse).


Une initiative pour les petites entreprises sur l’App Store

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a également critiqué les frais d'Apple. Après que son entreprise se soit jointe à un lobby d’entreprise quant aux frais de 30% prélevés par Apple pour les achats intégrés pour certains services mis en ligne malgré le contexte de la pandémie, Apple a déclaré qu'il ne prendrait plus que la moitié de ces frais aux petites entreprises.

Bien que cela ne s'applique pas aux applications Facebook, Apple réduira ses frais issus de l'App Store qui vont passer de 30% à 15% à partir de l'année prochaine pour les développeurs qui génèrent jusqu'à 1 million de dollars par an. La société a déclaré qu'elle mettait en œuvre le changement pour soutenir les petites entreprises, d’où le nom de son initiative Small Businness.

Selon Apple, Small Business arrive à un moment important, alors que les petits développeurs indépendants continuent à travailler pour innover et prospérer pendant une période de défi économique mondial sans précédent. Les applications ont pris une nouvelle importance alors que les entreprises s'adaptent à un monde virtuel pendant la pandémie, et de nombreuses petites entreprises ont lancé ou considérablement accru leur présence numérique afin de continuer à atteindre leurs clients et leurs communautés.

La commission réduite du programme signifie que les petits développeurs et les entrepreneurs en herbe disposeront de plus de ressources pour investir et développer leurs activités dans l'écosystème de l'App Store. Dans un billet de blog, la société a informé que Small Business entrera en vigueur le 1er janvier 2021. Les développeurs seront invités à poser leur candidature au programme, et Apple a indiqué qu'il publiera en décembre de plus amples informations sur ce processus ainsi que sur les autres conditions d'admissibilité et les dates limites.

L'entreprise a tout de même précisé certaines des règles du programme. Apple a déclaré qu'il examinera les revenus des développeurs pour l'année 2020 afin de déterminer l'éligibilité à partir de janvier. Les nouveaux développeurs peuvent également se qualifier immédiatement. Les développeurs d'applications qui dépasseront le seuil d'un million de dollars en 2021 seront automatiquement retirés du programme et soumis aux frais standards de 30 %. Et que se passera-t-il lorsqu'un développeur retombe en dessous du seuil d'un million ?

Apple a précisé que si un développeur repasse en dessous du seuil d'un million de dollars au cours d'une année civile ultérieure, il peut se qualifier à nouveau pour le programme et son taux de commission réduit. Le PDG d'Apple, Tim Cook, a décrit cette mesure comme un moyen de soutenir les petites entreprises, qu'il décrit dans une déclaration comme « la colonne vertébrale de l'économie mondiale et le cœur battant de l'innovation ». Il a déclaré que ce nouveau programme va permettre aux petites entreprises de disposer de plus de capital.

« Les petites entreprises sont l'épine dorsale de notre économie mondiale et le cœur battant de l'innovation et des opportunités dans les communautés du monde entier. Nous lançons ce programme pour aider les propriétaires de petites entreprises à écrire le prochain chapitre de la créativité et de la prospérité sur l'App Store, et à créer le type d'applications de qualité que nos clients aiment. L'App Store a été un moteur de croissance économique sans égal, créant des millions de nouveaux emplois et un chemin vers l'entrepreneuriat accessible à toute personne ayant une grande idée », a déclaré Tim Cook.

« Notre nouveau programme poursuit ces progrès en aidant les développeurs à financer leurs petites entreprises, à prendre des risques sur de nouvelles idées, à élargir leurs équipes et à continuer à créer des applications qui enrichissent la vie des gens », a-t-il ajouté.

Sources : Facebook, propose tenus par Facebook

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Facebook défenseur des petites entreprises ou défenseur de ses propres intérêts sous couvert des petites entreprises ?
Que pensez-vous de la décision d'Apple d'exiger que les applications demandent au préalable aux utilisateurs la possibilité de les suivre ?
Que pensez-vous de l'initiative Small Business visant à prélever 15% des recettes d'achats intégrés au lieu de 30% pour les entreprises qui font moins d'un million de dollars sur une année ?

Voir aussi :

Mozilla exhorte les utilisateurs à soutenir les plans anti-traçage d'Apple pour l'iPhone, qualifiant l'initiative de la société comme « une grande victoire pour les consommateurs »
Apple va de l'avant avec son plan visant à limiter le suivi « effrayant » des utilisateurs sur iOS, mais la rhétorique de vie privée d'Apple est en réalité « une question de profit », selon Facebook
Apple va retarder l'application d'un élément de sa politique de confidentialité sur iOS 14, qui menace Facebook et le marché de la publicité mobile sur son écosystème
L'iOS 14, le nouveau système d'exploitation mobile d'Apple, rend le suivi des personnes plus difficile pour Facebook qui déclare que cela va décimer une partie de ses revenus publicitaires

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sylsau
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 20:19
Facebook qui se battrait pour l'intérêt du plus grand nombre. Quelle bonne blague !
Ca aurait été un premier Avril, on aurait presque pu y croire.
Désolé Mark, c'est trop gros ça peut pas passer cette fois.
13  1 
Avatar de steel-finger
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/12/2020 à 10:26
On est Trolldi ?

Facebook inquiet et défenseur des petites entreprises !!!
8  0 
Avatar de scandinave
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/02/2021 à 8:32
" On à mis en place depuis 10 ans un système tout pourri qui pompe les données des gens sans leur accords pour mieux les manipuler et leur faire acheter notre daube. Si vous nous empêchez de faire cela, plein d'entreprises basées sur ce business tout pourri vont faire faillite."
J'en verserai presque une larme. Depuis le temps qu'on répète que baser sa stratégie de vente sur une plateforme comme Facebook est une mauvaise idée ... .

Et je suis du genre à considérer que si ton produit apporte une réel plus valus, alors il se vendra. Tu mettra certes plus de temps qu'une boite lâchant des millions en publicité pour vendre la moindre merde mais au final ton produit se vendra par le bouche à oreille et tu ne sera pas obligé de flinguer la vie privée de tes utilisateurs.

Et à tout ceux qui me répondrons qu'il faut bien faire connaître son produit pour qu'il se vende, je donnerai l'exemple des logiciels libre comme VLC, qui certes gratuits, mais qui sont devenus des leaders mondiaux non pas grâce à la pub ou parce qu'il sont gratuits mais bien grâce à la qualité du produit.
8  0 
Avatar de emilie77
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/05/2021 à 11:30
J'aimerais savoir le prix de FB/insta sans pubs, sans suivi, sans communication et utilisation de mes données...
3  0 
Avatar de smarties
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/05/2021 à 11:48
Si les gens sont obligés de payer pour accéder à Facebook, il se rendront peut être compte de l'inutilité du service.
Sinon, il y aura toujours l'accès via le navigateur possible.
2  0 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/12/2020 à 21:01
Faut les comprendre ces grands humanistes. Ils préfèrent conserver cette niche pour eux seul. D'ailleurs comment Mozilla se finance-t-elle?

Quand on vous offre un produit gratuit, vous êtes le produit!
1  0 
Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/01/2021 à 20:45
Dans sa réponse aux groupes de défense des droits civils, humains et numériques,
Apple soutient son plan de mise en œuvre de la nouvelle fonction de transparence du suivi des applications (ATT).
Et Jane Horvath, directrice principale de la protection de la vie privée au niveau mondial chez Apple, promet aux huit organisations -
dont
Amnesty International, Human Rights Watch et l'Electronic Frontier Foundation
- d'aller de l'avant avec la réforme.
Une raison de plus pour ce séparer, des officines dictatrices des : GAFAM
Une raison de plus pour ce séparer, des GAFAM
1  0 
Avatar de dragonjoker59
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/03/2021 à 14:44
Les pauvres petits annonceurs... :'(
1  0 
Avatar de coolspot
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/05/2021 à 15:45
Ben qu'ils fassent payer l'accès

Toute façon en France c'est what's app qui compte avec twitter et tiktok

Non sans rire ca serait marrant ca permettrait peut etre à pas mal de gens de sortir de facebook

Ya pas ce soucis sur Android avec blokada et shelter au moins t'es sur qu'aucune de tes données ne fuite vers facebook
1  0 
Avatar de Christian_B
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/04/2021 à 11:42
Aucun des deux protagonistes ne donne des arguments honnêtes. Ils ont seulement des fonds de commerce différents :
- Apple qui vend des systèmes (matériel + logiciel) chers, veut donner l'impression à ses utilisateurs qu'ils sont des privilégiés.
En même temps il veut prendre sa part de tout ce qui est fait sur sa plateforme et peut rapporter, applications et publicités.
- Quand à Facebook, aucune ambiguïté : c'est le plus gros avatar privé de Big Brother avec Google.

Le commerce sur internet souffre de la facilité malhonnête par son côté manipulatoire des techniques de publicité ciblée.
On pourrait imaginer le développement à grande échelle :
- De sites consacrés explicitement à de nombreuses offres de vente (éventuellement concurrentes).
- De sites critiques indépendants.
Si de tels sites se développaient suffisamment, cela favoriserait aussi bien les acheteurs que les vendeurs des produits les plus sérieux.

Cela poserait le problème du contrôle de ses sites (dont la gestion devrait être collective) et de la vérification du sérieux et de l'objectivité de ces sites. Mais si suffisamment de monde soutenait ces initiatives, côté vendeurs pour les premiers et côté acheteurs pour les seconds, ils pourraient avoir une visibilité leur permettant de remplacer les quasi-monopoles actuels.

Toutefois, en dehors de la difficulté d'accorder de nombreux intervenants, il me semble surtout que de nombreuses entreprises craignent notamment :
- la diminution des prix s'il est facile de comparer, ce qui est déjà possible dans certains domaines spécifiques, mais pas forcément largement utilisé.
- la diminution de l'achat d'impulsion de produits pas très utiles ou pas de bonne qualité.

Je vais donc tout à fait dans le sens de la réponse de scandinave, et de réactions souvent vues à propos de questions voisines.
Jusqu'où les GAFAM devront-ils aller trop loin pour que ça change éventuellement ?
0  0