IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le bitcoin fait partie d'une révolution monétaire amorcée par la transformation numérique qui a été accélérée par Covid-19
D'après l'avis de Nial Ferguson, chroniqueur de Bloomberg

Le , par Stéphane le calme

218PARTAGES

6  0 
Au début de l’année 2017, le bitcoin était coté à 1000 dollars. Quelques mois plus tard et plus précisément en mai 2017, sa valeur est passée à 2000 dollars. Dans le mois d'août, le cap des 4000 dollars fut franchi et en octobre, bitcoin a atteint les 5000 puis 6000 dollars. Bien que l’indice de croissance du bitcoin par rapport à sa valeur d’origine fût déjà élevé, l’on était loin de se douter que les mois à venir allaient être encore plus intéressants pour cette monnaie. En novembre 2017, la valeur de la monnaie cryptographique a encore grimpé pour passer à 8000 dollars l’unité puis à 10 000 dollars. À la mi-décembre 2017, le cours du bitcoin a battu tous les records en atteignant la valeur de 20 000 dollars.

Cette croissance exceptionnelle de l’année 2017 a eu comme conséquence un attrait sur de nombreuses personnes qui ont parfois investi des ressources financières considérables dans l’optique de tirer également profit des gains que pourrait procurer cette monnaie. Il faut souligner que de nombreux projets ont fleuri dans cette même période avec comme arguments la possibilité d’investir dans ces projets basés sur la technologie Bitcoin pour récolter plus tard des bénéfices lorsque ces projets porteront leurs fruits.

Toutefois, l’ascension marquée du bitcoin en 2017 n’a pas pu s’étendre à l’année 2018 et en février 2018, c’est-à-dire 2 mois après avoir atteint le pic de 20 000 dollars, la valeur de la monnaie a commencé à montrer des signes d’essoufflement. De 20 000 dollars en décembre 2017, l’on est passé à 6 000 dollars en février 2018. Cette baisse de régime a continué au cours des mois qui ont suivi et fin novembre 2018 la valeur du bitcoin était négociée à environ 3850 dollars selon les données de CoinMarketCap, la plateforme de capitalisation boursière des monnaies cryptographiques.

Le bitcoin est le meilleur investissement de ces dix dernières années, selon un rapport de la Bank of America

Néanmoins, cela n'a pas empêché la Bank of America (BofA) de publier un rapport en décembre 2019 dans lequel elle a indiqué que le bitcoin représente l’investissement le plus abouti de ces dix dernières années, affirmant que les personnes qui ont investi 1 $ en 2010 avaient 90 026 dollars en décembre 2019. Dans le rapport, les experts de la BofA ont abordé, entre autres, les meilleurs et les pires actifs en matière d'efficacité des investissements des dix dernières années.


Un an plus tard, le 7 décembre 2020, bitcoin vaut 19 341 dollars selon l'indice de Boursorama, sa valeur la plus élevée depuis décembre 2017. La hausse du prix du bitcoin a été motivée par l'intérêt croissant d'un certain nombre de grandes entreprises d'investissement et de fournisseurs de services financiers :
  • MicroStrategy a investi 425 millions de dollars : Michael Saylor, le fondateur de MicroStrategy, a déclaré que son entreprise avait acquis 175 millions de dollars supplémentaires en bitcoins (BTC) en un seul achat : « le 14 septembre 2020, MicroStrategy a finalisé son acquisition de 16 796 bitcoins supplémentaires pour un prix d'achat total de 175 millions de dollars. À ce jour, nous avons acheté un total de 38 250 bitcoins pour un prix total de 425 millions de dollars qui incluent les frais et dépenses ».
  • Square a annoncé un investissement de 50 millions de dollars en bitcoins en octobre 2020 : le 8 octobre 2020, Square a annoncé avoir acheté environ 4709 bitcoins à un prix d'achat global de 50 millions de dollars. Square estime que la cryptomonnaie est un instrument d'autonomisation économique et offre un moyen pour le monde de participer à un système monétaire mondial, qui s'aligne avec l'objectif de l'entreprise. L’investissement représente environ 1 % de l’actif total de Square à la fin du deuxième trimestre de 2020.

    « Nous pensons que le bitcoin a le potentiel pour devenir une monnaie plus omniprésente à l'avenir », a déclaré Amrita Ahuja, directeur financier de Square. « Au fur et à mesure de l'adoption, nous avons l'intention d'apprendre et de participer de manière disciplinée. Pour une entreprise qui construit des produits basés sur un avenir plus inclusif, cet investissement est une étape dans ce voyage. »
  • Paypal est entré sur le marché de la cryptomonnaie : En octobre, PayPal Holdings a annoncé son entrée sur le marché de la cryptomonnaie, selon plusieurs rapports. Les clients PayPal pourront utiliser des cryptomonnaies pour faire leurs achats chez les 26 millions de marchands de son réseau à partir de début 2021, a déclaré la société. Le nouveau service fait de PayPal l'une des plus grandes entreprises américaines à fournir aux consommateurs un accès aux cryptomonnaies, ce qui pourrait aider le bitcoin et les cryptomonnaies concurrentes à être plus largement adoptées en tant que méthodes de paiement viables.

    Les token initialement pris en charge comprendront Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Bitcoin Cash (BCH) et Litecoin (LTC), a déclaré la société. La grande enseigne des paiements s'est associée à Paxos pour fournir le service et a obtenu une licence de cryptomonnaie conditionnelle du Département des services financiers de l'État de New York, communément appelé BitLicense.
  • Le milliardaire mexicain Ricardo Salinas Pliego a récemment révélé qu'il avait 10% de son portefeuille liquide investi dans la cryptomonnaie : dans un tweet en date du mercredi 18 novembre 2020, le fondateur de Grupo Salinas a répondu aux questions que « beaucoup de gens » lui posent sur le bitcoin en disant : « OUI. J'ai 10 % de mon portefeuille liquide qui y est investi ». Et de continuer en disant « Bitcoin protège le citoyen de l'expropriation gouvernementale », tout en recommandant El Patron Bitcoin, un livre qui est « le meilleur et le plus important pour comprendre le Bitcoin ».



Bitcoin fait partie d'une véritable révolution monétaire, d'après un chroniqueur de Bloomberg

Niall Ferguson est un chroniqueur de Bloomberg qui a donné son avis sur le Bitcoin.

« Nous vivons une révolution monétaire si multiforme que peu d'entre nous en comprennent toute l'étendue. La transformation technologique d'Internet est le moteur de cette révolution. La pandémie de 2020 l'a accélérée. Pour illustrer l'étendue de notre confusion, considérons les performances divergentes de trois formes de monnaie cette année: le dollar américain, l'or et le Bitcoin.

« Le dollar est la monnaie préférée du monde, non seulement dominante dans les réserves des banques centrales, mais aussi dans les transactions internationales. C'est une monnaie fiduciaire, son offre est déterminée par la Réserve fédérale et les banques américaines. On peut calculer sa valeur par rapport aux biens achetés par les consommateurs, selon quelle mesure elle s'est à peine dépréciée cette année (l'inflation tourne à 1,2 %), ou par rapport aux autres monnaies fiduciaires. Sur cette dernière base, selon l’indice au comptant du dollar de Bloomberg, il est en baisse de 4 % depuis le 1er janvier. L’or, en revanche, a augmenté de 15 % en dollars. Mais le prix en dollars d'un bitcoin a augmenté de 139 % depuis le début de l'année.

« Le rallye Bitcoin de cette année a surpris de nombreuses personnes intelligentes. Le sommet de la semaine dernière était juste en dessous du sommet du dernier rallye (19 892 $ US selon la bourse Coinbase) en décembre 2017. Lorsque Bitcoin s'est vendu par la suite, l'économiste de l'Université de New York Nouriel Roubini n'a pas hésité. Bitcoin, a-t-il déclaré à CNBC en février 2018, avait été la "plus grande bulle de l'histoire de l'humanité". Son prix "tomberait désormais à zéro". Huit mois plus tard, Roubini est revenu à la charge dans un témoignage au Congrès, dénonçant Bitcoin comme la "mère de toutes les escroqueries". Dans les tweets, il l'a appelé "Shitcoin".

« Avance rapide jusqu'en novembre 2020, et Roubini a été contraint de changer d'avis. Le Bitcoin, a-t-il concédé dans une interview avec Yahoo Finance, était "peut-être une réserve de valeur partielle, parce que ... il ne peut pas être aussi facilement dégradé, car il existe au moins un algorithme qui décide de combien l'offre de Bitcoin augmente avec le temps." Si j'aimais autant l'hyperbole que lui, j'appellerais cela la plus grande conversion depuis Saint Paul.

« Roubini n'est pas le seul à avoir été contraint de changer de perspective face au Bitcoin cette année. Parmi les investisseurs de renom qui sont devenus optimistes, on trouve Paul Tudor Jones, Stan Druckenmiller et Bill Miller. Même Ray Dalio a admis qu'il "manquait peut-être quelque chose" à propos du Bitcoin.

« Les journalistes financiers capitulent également: mardi, Izabella Kaminska, du Financial Times, sceptique de longue date en matière de cryptomonnaie, a admis que Bitcoin avait un cas d'utilisation valide comme couverture contre une dystopie "vers lequel le monde se dirige à travers l'autoritarisme et les libertés civiles qui ne peuvent pas être tenues pour acquises".


« Alors, que se passe-t-il ?

« Premièrement, il ne faut pas s'étonner qu'une pandémie ait accéléré le rythme de l'évolution monétaire. À la suite de la peste noire, comme l'historien Mark Bailey l'a noté dans ses conférences magistrales à Oxford Ford en 2019, il y a eu une monétisation accrue de l'économie anglaise. Avant les ravages de la peste bubonique, le système féodal avait lié les paysans à la terre et les obligeait à payer un loyer en nature, en remettant une part de tous les produits à leur seigneur. Avec les pénuries chroniques de main-d'œuvre, il y a eu un virage vers des loyers fixes annuels payés en espèces. En Italie également, l'économie après les années 1340 est devenue plus monétisée: ce n'est pas un hasard si la famille italienne la plus puissante des XVe et XVIe siècles était les Médicis, qui ont fait fortune en tant que changeurs florentins.

« De la même manière, COVID-19 a été bon pour Bitcoin et pour la cryptomonnaie en général. Premièrement, la pandémie a accéléré notre progression vers un mot plus numérique: ce qui aurait pu prendre 10 ans a été réalisé en 10 mois. Les personnes qui n'avaient jamais risqué une transaction en ligne ont été obligées d'essayer, pour la simple raison que les banques étaient fermées. Deuxièmement, et par conséquent, la pandémie a considérablement accru notre exposition à la surveillance financière ainsi qu'à la fraude financière. Ces deux tendances ont été bonnes pour Bitcoin.

« Je n'ai jamais souscrit à la thèse selon laquelle Bitcoin irait à zéro après avoir chuté de prix fin 2017 et 2018. Dans l'édition 2018 mise à jour de mon livre, «The Ascent of Money» - dont la première édition est apparue plus ou moins simultanément avec le document fondamental Bitcoin du pseudonyme Satoshi Nakamoto - j'ai soutenu que Bitcoin s'était imposé comme "une nouvelle réserve de valeur et d'actif d'investissement - un type d'or numérique - qui offre aux investisseurs une rareté garantie et une mobilité élevée, ainsi qu'une faible corrélation avec d'autres classes d'actifs".

« "L'objectif de Satoshi", ai-je soutenu, "n'était pas de créer une nouvelle monnaie, mais plutôt de créer l'actif sûr ultime, capable de protéger la richesse de la confiscation dans les juridictions où la protection des investisseurs est médiocre, ainsi que du fléau quasi universel de la dépréciation de la monnaie ... Le Bitcoin est portable, liquide, anonyme et rare".

« Il y a deux ans, j'ai estimé qu'environ 17 millions de bitcoins avaient été minés. Le nombre de millionnaires dans le monde, selon le Credit Suisse, était alors de 36 millions, avec une richesse totale de 128,7 billions de dollars. "Si les millionnaires décidaient collectivement de ne détenir que 1 % de leur richesse sous forme de bitcoins", ai-je soutenu, "le prix serait supérieur à 75 000 USD - plus élevé, si un ajustement était effectué pour tous les bitcoins perdus ou accumulés. Même si les millionnaires ne détenaient que 0,2 % de leurs actifs sous forme de bitcoins, le prix serait d'environ 15 000 USD". Nous avons dépassé 15 000 dollars le 8 novembre.

« Ce qui se passe, c'est que le bitcoin est progressivement adopté non pas tant comme moyen de paiement que comme réserve de valeur. Non seulement les particuliers fortunés, mais aussi les entreprises technologiques investissent. En juillet, Michael Saylor, le milliardaire fondateur de MicroStrategy, a ordonné à son entreprise de détenir une partie de ses réserves de trésorerie dans des actifs alternatifs. En septembre, la trésorerie d’entreprise de MicroStrategy avait acheté des bitcoins d’une valeur de 425 millions de dollars. Square, la société de paiement basée à San Francisco, a acheté des bitcoins d'une valeur de 50 millions de dollars le mois dernier. PayPal vient d'annoncer que les utilisateurs américains peuvent acheter, conserver et vendre des bitcoins dans leur portefeuille PayPal.

« Ce processus d'adoption a encore beaucoup de chemin. Selon les mots de Wences Casares, l'investisseur technologique né en Argentine qui est l'un des plus fervents défenseurs de Bitcoin, "Après 10 ans de bon fonctionnement sans interruption, avec près de 100 millions de détenteurs, ajoutant plus d'un million de nouveaux détenteurs par mois et faisant transiter plus d'un milliard de dollars par jour dans le monde", il a 50 % de chances d'atteindre un prix de 1 million de dollars par bitcoin dans cinq à sept ans [...] ».

Source : billet de Nial Ferguson, taux de change du bitcoin

Et vous ?

Que pensez-vous des cryptomonnaies en général et du bitcoin en particulier ?
Détenez-vous des actifs ou avez-vous l'intention d'en disposer ?
Que pensez-vous de son argumentation autour d'un bitcoin qui ferait partie d'une révolution monétaire ?
La transformation numérique évoquée dans les arguments, qui a été accélérée par la situation sanitaire actuelle, vous paraît-elle durable (plusieurs habitudes liées au numérique comme la consommation - achats de produits et de services - sont susceptibles de rester) ou temporaire (le temps que la situation redevienne "normale" ?
« Ce processus d'adoption a encore beaucoup de chemin. Selon les mots de Wences Casares, l'investisseur technologique né en Argentine qui est l'un des plus fervents défenseurs de Bitcoin, "Après 10 ans de bon fonctionnement sans interruption, avec près de 100 millions de détenteurs, ajoutant plus d'un million de nouveaux détenteurs par mois et faisant transiter plus d'un milliard de dollars par jour dans le monde", il a 50 % de chances d'atteindre un prix de 1 million de dollars par bitcoin dans cinq à sept ans », que pensez-vous de ce passage ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de fodger
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 16:11
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
C'est quoi la différence avec le système actuel du coup ? Si t'es pas dans le système tu crèves aussi actuellement.
C'est pas forcément du tout numérique non plus le principe de la blockchain est pas forcément liée à un ordinateur.
Et là c'est justement un avantage, un btc ça ne s'imprime pas sur une planche à billet que ça soit par un malfaiteur ou une BCE.
La différence c'est que si je veux donner un billet de dix euros à mon gamin, à un démuni dans la rue je peux sans avoir à me justifier et à dépendre d'un putain de réseau électrique.
Donc non ce n'est pas un avantage je trouve.
2  0 
Avatar de Jiji66
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 13:41
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire... "sans devoir passer par une entité extérieure qui garantis la validité du transfert"???

Ah bon, parce qu'il n'est pas nécessaire de passer par des logiciel et des serveurs... Des logiciels et serveurs, qui je suppose, n'appartiennent à personne, ne sont contrôlé par personne et dont le fonctionnement ne coûte évidemment rien à personne.

Est-il nécessaire de rappeler le fonctionnement du bitcoin?

Et que fait-on quand on ne se limite pas à jouer au casino et que l'on veut utiliser ce pourquoi est fait une monnaie... Soit acheter un bien?

Ben... Madame Michu... On passe par une "entité extérieure" qui garantit la valeur du bitcoin!!!
C'est très bien de rappeler le fonctionnement du Bitcoin. Il serait encore mieux de lire et comprendre ce que tu rappelles ...

Petit complément :
1-) Le logiciel est open source (c'est pas une boite obscure et fermée comme n'importe quelle banque ou casino).
2-) L'utilisateur le fait fonctionner sur son calculateur (pas celui d'un autre); L'utilisateur est libre de l'utiliser, il n'y a aucune contrainte.
3-) ça ne fonctionne que si la majorité (>50%) des utilisateurs/contributeurs utilisent le même protocole; C'est un fonctionnement extrêmement démocratique puisque est valide ce que la majorité décide.
4-) La totalité des transactions sont consultables par tous (aucuns secrets sur la gestion du livre de compte).
5-) L'initiateur de la demande de transfert de "l'entité numérique" et le receveur de la "chose numérique" ne contrôlent pas eux-même le transfert; le logiciel le fait !
6-) Le code logiciel, sa cryptographie associée et la majorité des utilisateurs qui l'utilisent garantissent la sécurité du transfert.
7-) Depuis qu'il existe, le protocole n'a pas encore été cassé et vu le pognon qu'il y a derrière, ce n'est pas la motivation des hackers de la planète qui manque !

Maintenant si les gens critiquent une chose sans en comprendre le fonctionnement, le seul conseil que je peux donner est soit de faire l'effort de regarder comment ça fonctionne afin de se faire un avis ou de faire confiance à quelqu'un d'autre. C'est un choix, au début je pensais comme toi puis j'ai regardé plus en détails et maintenant je comprends pourquoi les banques centrales sont effrayées par cette chose qu'est le Bitcoin et ses dérivés.
2  1 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 16:00
Citation Envoyé par fodger Voir le message
Donc ce qui effrayent les banques c'est qu'elles ne contrôlent rien ?

En tout cas, il y a un autre problème fondamental soulevé : le tout numérique.

Être dépendant à ce point c'est très malsain : soit tu es dans le système, soit tu crèves et ce sont pas les plus démunis qui me contrediront.
C'est quoi la différence avec le système actuel du coup ? Si t'es pas dans le système tu crèves aussi actuellement.
C'est pas forcément du tout numérique non plus le principe de la blockchain est pas forcément liée à un ordinateur.
Et là c'est justement un avantage, un btc ça ne s'imprime pas sur une planche à billet que ça soit par un malfaiteur ou une BCE.
1  0 
Avatar de Jiji66
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 10:09
Échanger de façon sécurisée quelque chose sans devoir passer par une entité extérieure qui garantis la validité du transfert; Voilà quel est l'apport du protocole Bitcoin.

Après... On fait ce que l'on veut de la technologie, que ce soit pour des applications monétaires ou contractuelles ou notariales ou cadastrales etc .... Personnellement je pense que c'est une révolution et que dans notre mode d'optimisation capitalistique elle va permettre de supprimer des millions d'emplois dans des services bancaires ou comptables.
2  2 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 10:53
Le bitcoin fait partie d'une révolution monétaire amorcée par la transformation numérique accélérée par covid
De quelle révolution monétaire parle-t-on? Celle du casino???

Parce que cela soit claire, il n'y a aucune révolution dans le monde réel... La Suisse en a encore donné un exemple ces derniers jours: Il y a 2 communes en Suisse (Zoug et Zermatt) qui ont introduit la possibilité de payer via bitcoins!

Quel pied que de pouvoir payer ses impôts avec des bitcoins... Cela doit faire moins mal!!!

Zermatt vient de faire le bilan de son idée géniale... AUCUN citoyen n'a utilisé le bitcoin!

https://www.24heures.ch/le-bitcoin-f...t-584215354804
2  2 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 11:40
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
De quelle révolution monétaire parle-t-on? Celle du casino???

Parce que cela soit claire, il n'y a aucune révolution dans le monde réel... La Suisse en a encore donné un exemple ces derniers jours: Il y a 2 communes en Suisse (Zoug et Zermatt) qui ont introduit la possibilité de payer via bitcoins!

Quel pied que de pouvoir payer ses impôts avec des bitcoins... Cela doit faire moins mal!!!

Zermatt vient de faire le bilan de son idée géniale... AUCUN citoyen n'a utilisé le bitcoin!

https://www.24heures.ch/le-bitcoin-f...t-584215354804
En même temps, faudrait être particulièrement stupide pour payer ses impots avec une devise aussi volatile (et qui monte, en ce moment, en plus)
0  0 
Avatar de fodger
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 15:51
Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
C'est très bien de rappeler le fonctionnement du Bitcoin. Il serait encore mieux de lire et comprendre ce que tu rappelles ...

Petit complément :
1-) Le logiciel est open source (c'est pas une boite obscure et fermée comme n'importe quelle banque ou casino).
2-) L'utilisateur le fait fonctionner sur son calculateur (pas celui d'un autre); L'utilisateur est libre de l'utiliser, il n'y a aucune contrainte.
3-) ça ne fonctionne que si la majorité (>50%) des utilisateurs/contributeurs utilisent le même protocole; C'est un fonctionnement extrêmement démocratique puisque est valide ce que la majorité décide.
4-) La totalité des transactions sont consultables par tous (aucuns secrets sur la gestion du livre de compte).
5-) L'initiateur de la demande de transfert de "l'entité numérique" et le receveur de la "chose numérique" ne contrôlent pas eux-même le transfert; le logiciel le fait !
6-) Le code logiciel, sa cryptographie associée et la majorité des utilisateurs qui l'utilisent garantissent la sécurité du transfert.
7-) Depuis qu'il existe, le protocole n'a pas encore été cassé et vu le pognon qu'il y a derrière, ce n'est pas la motivation des hackers de la planète qui manque !

Maintenant si les gens critiquent une chose sans en comprendre le fonctionnement, le seul conseil que je peux donner est soit de faire l'effort de regarder comment ça fonctionne afin de se faire un avis ou de faire confiance à quelqu'un d'autre. C'est un choix, au début je pensais comme toi puis j'ai regardé plus en détails et maintenant je comprends pourquoi les banques centrales sont effrayées par cette chose qu'est le Bitcoin et ses dérivés.
Donc ce qui effrayent les banques c'est qu'elles ne contrôlent rien ?

En tout cas, il y a un autre problème fondamental soulevé : le tout numérique.

Être dépendant à ce point c'est très malsain : soit tu es dans le système, soit tu crèves et ce sont pas les plus démunis qui me contradiront.
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/12/2020 à 10:17
Citation Envoyé par Jiji66  Voir le message
Il est tout à fait possible de donner un bout de papier sur lequel il y a les clefs d'une adresse BTC contenant la quantité que tu désires. Le fait de donner ce bout de papier ne te rends pas dépendant d'un réseau électrique./[/url]

Un "bout de papier"??? Ah oui! Cela s’appelle un billet de banque!

Un truc qui existe depuis l'an 1000 (c'est une invention chinoise)... Plus de 1000 ans avant le...bitcoin!!!
0  0 
Avatar de rom1415
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 3:37

La différence c'est que si je veux donner un billet de dix euros à mon gamin, à un démuni dans la rue je peux sans avoir à me justifier et à dépendre d'un putain de réseau électrique.
Donc non ce n'est pas un avantage je trouve.
Réponse typique de quelqu'un qui n'a pas totalement compris le fonctionnement du Bitcoin. Je reconnais quand même que le mécanisme est complexe, et pouvoir résume son fonctionnement complet en une seule phrase serais audacieux.
Le réseau électrique en tant que tel sert a vérifier les transactions, comme un serveur/ordinateur vérifierait dans sa base de données combien d'argent il te reste sur ton compte ( sachant que ces méthodes de vérifications peuvent être soit eco-friendly ou désastreuse, comme c'est le cas du Bitcoin).
Pour l'utiliser, tu peux soit le faire via un smartphone soit en utilisant un paper wallet. Perso, cette techno est très utile pour faire des transactions sur le net, effectivement il est moins pratique pour donner directement de l'argent a des personnes dans la rue ( Bien qu'en chine certains SDF utilisent les QR codes pour recevoir de la monnaie numérique .. )
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/12/2020 à 11:02
Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
Échanger de façon sécurisée quelque chose sans devoir passer par une entité extérieure qui garantis la validité du transfert; Voilà quel est l'apport du protocole Bitcoin.

Après... On fait ce que l'on veut de la technologie, que ce soit pour des applications monétaires ou contractuelles ou notariales ou cadastrales etc .... Personnellement je pense que c'est une révolution et que dans notre mode d'optimisation capitalistique elle va permettre de supprimer des millions d'emplois dans des services bancaires ou comptables.
Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire... "sans devoir passer par une entité extérieure qui garantis la validité du transfert"???

Ah bon, parce qu'il n'est pas nécessaire de passer par des logiciel et des serveurs... Des logiciels et serveurs, qui je suppose, n'appartiennent à personne, ne sont contrôlé par personne et dont le fonctionnement ne coûte évidemment rien à personne.

Est-il nécessaire de rappeler le fonctionnement du bitcoin?


Fonctionnement

Pour créer et gérer les bitcoins, Bitcoin s'appuie sur un logiciel. Dans ce logiciel, les bitcoins sont créés conformément à un protocole qui rétribue les agents (appelés « mineurs ») qui ont traité des transactionsnote 1. Ces agents mettent à contribution leur puissance de calcul informatique afin de vérifier, de sécuriser et d'inscrire les transactions dans un registre virtuel appelé la blockchain, en français chaîne de blocs, nom qui vient du fait que l'entité de base de Bitcoin s'appelle un bloc, et que les blocs sont ensuite reliés en une chaîne, la chaine de blocs.

Pour chaque nouveau bloc accepté, l'activité de vérification-sécurisation-enregistrement, appelée minage, est rémunérée par des bitcoins nouvellement créés et par les frais des transactions traitées5. En tant que monnaie ou commodité, les bitcoins peuvent être échangés contre d'autres monnaies ou commodités, biens ou services. Le taux d'échange de la cryptomonnaie est fixé sur des places de marché spécialisées et fluctue selon la loi de l'offre et de la demande.
Et que fait-on quand on ne se limite pas à jouer au casino et que l'on veut utiliser ce pourquoi est fait une monnaie... Soit acheter un bien?

En tant que monnaie ou commodité, les bitcoins peuvent être échangés contre d'autres monnaies ou commodités, biens ou services. Le taux d'échange de la cryptomonnaie est fixé sur des places de marché spécialisées et fluctue selon la loi de l'offre et de la demande.
Ben... Madame Michu... On passe par une "entité extérieure" qui garantit la valeur du bitcoin!!!
0  1