IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Steve Wozniak cofonde Efforce, une nouvelle entreprise dans le domaine des technologies vertes,
45 ans après avoir cofondé Apple avec Steve Jobs

Le , par Bill Fassinou

152PARTAGES

6  1 
Environ 45 ans après avoir cofondé Apple, devenu aujourd'hui l'entreprise la plus précieuse au monde, avec Steve Jobs en 1976, Steve Wozniak se lance dans une nouvelle aventure. Cette fois-ci, Wozniak s'investit dans le domaine des technologies vertes et cofonde pour cela une nouvelle société appelée « Efforce ». Celle-ci est (fonctionne) en mode furtif depuis environ un an maintenant, et représente un marché pour les propriétaires d'entreprises ou les constructeurs industriels qui désirent financer des projets "verts".

Petit rappel sur qui est Steve Wozniak et ce qu'il a fait

Stephen Gray Wozniak (dit Steve Wozniak, "The Woz" ou "Woz" simplement) est un enseignant, un inventeur, un programmeur et un informaticien américain surtout connu comme l'un des fondateurs d'Apple et l'inventeur de l'Apple II. Il est né le 11 août 1950 à San Jose, en Californie. Dans le cadre de son parcours universitaire, il entre à l'université de Californie à Berkeley, où il rencontre Steve Jobs, encore au lycée, par l'intermédiaire d'un ami commun. Les deux se sont ensuite associés, avec Ronald Wayne, pour former Apple Computer le 1er avril 1976, ce qui a poussé Wozniak à quitter son emploi chez Hewlett-Packard.


Steve Wozniak

Avec la nouvelle société, le trio a mis sur le marché certains des premiers ordinateurs personnels. Wozniak a également développé personnellement le modèle suivant, l'Apple II, qui a fait d'Apple un acteur majeur de la micro-informatique. Travaillant dans un garage familial, il a tenté avec Jobs de produire une alternative conviviale aux ordinateurs qui étaient introduits par International Business Machines (IBM, également appelé Big Blue) à l'époque. Wozniak travaillait sur l'invention de produits, et Jobs était responsable du marketing.

Wozniak fut blessé en février 1981 lorsque l'avion privé qu'il pilotait s'est écrasé au décollage du Sky Park de Santa Cruz. Son rétablissement laborieux a duré deux ans, car il a souffert de diverses blessures et d'amnésie. Il revient dans l'entreprise en 1983, et découvre le projet Apple IIgs, avec son microprocesseur 65816, mais il quittera Apple en 1985, environ 10 ans après la création de la société. Il a travaillé sur d'autres projets après Apple, notamment en fondant CL 9, une société qui crée des télécommandes universelles, qu'il a vendue en 1988.

Il fonde ensuite "Wheels of Zeus" (WoZ, comme diminutif de Wozniak), une entreprise qui a mis en place un localisateur GPS permettant de retrouver des objets via un ordinateur. La société et les brevets sont vendus en 2006 à ZonTrak. En 2006, il fonde Acquicor Technology, un holding pour acquérir des sociétés de technologies pour les développer. Le groupe a notamment racheté Jazz Semiconductor Inc. et a pris son nom pour devenir Jazz Technologies. Celui-ci a été racheté plus tard par Tower Semiconductor. En outre, en février 2019, il a rejoint Fusion-io, une compagnie de serveurs informatiques et de stockage de données, en tant que responsable scientifique.

Efforce souhaite faciliter l'investissement dans les énergies vertes

Dans un communiqué publié mardi, Efforce, la nouvelle entreprise de Wozniak, qui serait en activité depuis près d'un an maintenant, s'est dévoilé au grand public. « Après avoir passé la majeure partie de l'année en mode furtif pour construire son architecture et assurer le service de la première série de projets de test, Efforce est prêt à entamer son voyage pour devenir la porte d'entrée vers un avenir plus durable en fusionnant une technologie de pointe avec plus d'une décennie d'expérience directe du marché dans le secteur de l'énergie », a écrit la société mardi sur son blogue Medium.

Efforce s'est présentée comme étant la première plateforme d'économie d'énergie basée sur la blockchain dans le monde. Il permet aux contributeurs de bénéficier des économies d'énergie générées par les projets d'efficacité énergétique dans le monde. Alors, pourquoi cette initiative ? Selon Wozniak, la consommation d'énergie et les émissions de CO2 dans le monde ont augmenté de manière exponentielle, entraînant un changement climatique et des conséquences extrêmes sur l'environnement. « Nous pouvons améliorer notre empreinte énergétique et réduire notre consommation d'énergie sans changer nos habitudes », a-t-il expliqué.


« Nous pouvons sauver l'environnement simplement en apportant davantage d'améliorations énergétiques ». Ainsi, Wozniak décrit Efforce comme étant la première plateforme décentralisée qui permet à chacun de participer et de bénéficier financièrement de projets mondiaux d'efficacité énergétique, et de créer un changement environnemental significatif. Selon Efforce, les investisseurs peuvent participer à des projets d'efficacité énergétique en achetant des économies futures symboliques, tandis que les entreprises bénéficient de ces améliorations "sans frais".

Ensuite, en utilisant la blockchain, un contrat intelligent redistribue les économies qui en résultent aux détenteurs de jetons et aux entreprises sans intermédiaire, sur la base de données exactes de consommation/économies. Notons qu'Efforce naît à un moment où la première entreprise que Wozniak a cofondée, Apple bien sûr, a une capitalisation boursière de plus de 2 000 milliards de dollars.

Efforce utilisera son propre jeton pour effectuer ses transactions

Le jeton de la société, qui s'échange sous le nom de WOZX, a été rendu public le 3 décembre sur HBTC, une place de marché pour les devises décentralisées, et sera lancé sur Bithumb Global, une autre place de marché pour les devises décentralisées la semaine prochaine. WOZX tire son nom du cofondateur d'Efforce, Wozniak, qui a passé sa vie entière à rechercher des systèmes plus efficaces. « En tant qu'ingénieur, Woz a créé certains des plus beaux ordinateurs du monde, et maintenant, des décennies plus tard, il a décidé de révolutionner la façon dont les gens interagissent avec les projets d'efficacité énergétique », a écrit la société sur Medium.

« En ces temps difficiles, de nombreuses petites entreprises sont en difficulté. Elles ne peuvent pas se permettre de passer à l'éclairage LED, de rationaliser les processus de production, ni même d'isoler pour conserver la chaleur, ce qui pourrait leur faire économiser de l'argent à long terme », a déclaré Jacopo Visetti, chef de projet et cofondateur d'Efforce. Wozniak et les siens ont indiqué que l'entreprise a fait le choix d'une cryptomonnaie pour éviter les "tracasseries" liées aux monnaies traditionnelles.

« Les améliorations de l'efficacité concernent tous les secteurs d'activité et toutes les régions géographiques, mais à ce jour, ces possibilités ne sont toujours pas accessibles à tous de la même manière ; c'est pourquoi Efforce a créé un système de participation sans frontières qui abolit les frontières et abaisse les barrières à l'entrée », a-t-elle déclaré. Elle estime que c'est la meilleure manière d'aider les entreprises à profiter d'investissements de diverses natures pouvant faciliter leur passage aux énergies vertes.


« Efforce permet aux propriétaires d'entreprises d'enregistrer en toute sécurité leur projet de mise à niveau énergétique sur le Web et d'obtenir des financements de tous types d'investisseurs dans le monde entier. Les entreprises disposeront alors de plus de liquidités disponibles qu'elles pourront utiliser pour d'autres projets essentiels tels que l'infrastructure ou l'embauche », a déclaré Visetti. Cependant, il faut noter que les devises numériques sont très volatiles, un bon exemple est le Bitcoin dont la valeur chute parfois brusquement après avoir mis longtemps pour grimper.

Toutefois, Efforce fait confiance à modèle commercial et à sa plateforme et a déclaré que grâce à cette dernière, les ESCO (entreprises de services énergétiques) augmenteront leurs capacités opérationnelles en étant en mesure de présenter efficacement leurs projets en cours à un public plus large. « Grâce aux améliorations de l'efficacité énergétique, les entreprises commencent immédiatement à réduire leur consommation d'énergie, ce qui leur permet de diminuer directement leur structure de coûts et de réduire leur empreinte carbone sur l'environnement », a indiqué Efforce.

« Cet alignement des intérêts crée un écosystème gagnant-gagnant pour toutes les parties, faisant d'Efforce le seul pont technologique viable vers un marché de 250 milliards de dollars avec une croissance annuelle de 10 %, qui peut apporter un changement significatif à notre avenir environnemental », a-t-il conclu.

Sources : Efforce, Communiqué d'Efforce

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Steve Wozniak quitte Facebook à cause du scandale Cambridge Analytica, le réseau social bannit aussi deux autres firmes d'analyse de données

Google aurait utilisé 100 % d'énergies renouvelables pour alimenter tous ses bureaux et Datacenter en 2017, d'après son premier vice-président

USA : le solaire en passe de conduire la croissance des énergies renouvelables, propulsée par l'engagement des géants du Web comme Apple, Google...

Les GAFA ne se lancent pas dans les énergies renouvelables par philanthropie, ils veulent devenir des acteurs forts des microréseaux électriques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/12/2020 à 16:05
Nous pouvons améliorer notre empreinte énergétique et réduire notre consommation d'énergie sans changer nos habitudes
Comme mon VDD, j'ai un gros doute sur cette phrase de Steve Wozniak. Pour moi c'est rester dans son confort en prétendant faire mieux que les autres pour avoir bonne conscience. Il est de plus en plus clair que dans 2 à 3 générations (40 à 60 ans) grand maximum, les jeunes de cette proche époque ne pourront plus consommer comme nous l'avons fait, et le faisons encore.
Après on ne va pas cracher non plus dans la soupe, tout ce qui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre à grand échelle reste toujours bon à prendre. Mais je comprends pas en quoi avoir une cryptocurrency va permettre d'aider qui que ce soit de quelque façon que ce soit. Ah bah si en fait ... :

Cet alignement des intérêts crée un écosystème gagnant-gagnant pour toutes les parties, faisant d'Efforce le seul pont technologique viable vers un marché de 250 milliards de dollars avec une croissance annuelle de 10 %, qui peut apporter un changement significatif à notre avenir environnemental
L'idée reste bien de faire grossir l'épargne de gros actionnaires, qui investiront dans une cryptocurrency en faisant miroiter un taux à 10 % annuel pour financer une consommation qui ne change pas d'un pouce par rapport à aujourd'hui.
2  0 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/12/2020 à 12:13
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Comme d'habitude, du bon greenwashing. Cela fait des décennies qu'on fait de l'efficacité énergétique, et cela fait des décennies que nos émissions de gaz à effet de serre augmentent. Donc, si l'efficacité énergétique était la solution, on aurait pu déjà le mesurer sur nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui n'est pas le cas, bien au contraire.

Selon, Steve Wozniak « nous pouvons améliorer notre empreinte énergétique et réduire notre consommation d'énergie sans changer nos habitudes », c'est ce que nous faisons depuis des années. Mais améliorer notre empreinte énergétique ne suffira pas à diviser par trois nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 pour limiter le réchauffement à 2 °C. Aujourd'hui plus de 80 % de notre production énergétique vient des combustibles fossiles. Nous ne pourrons pas remplacer la totalité des combustibles fossiles par de l'éolien, du solaire et du nucléaire et ne pas changer nos habitudes. C'est à dire accepter la baisse de notre niveau de vie.

Résoudre la crise climatique c'est faire de l'efficacité énergétique et en même temps changer nos habitudes : manger moins de viande, ne plus prendre l'avion, réduire drastiquement notre consommation d'objets en tout tout genre, etc.

Comme beaucoup Steve Wozniak confond transition énergétique avec transition économique, le green IT est juste un moyen de faire du fric et n'a aucun impact sur nos émissions de gaz à effet de serre.
1  0