IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Avec 14 millions d'appareils vendus en moins, Huawei est le fournisseur ayant les pires statistiques de ventes au troisième trimestre
Et Gartner s'attend à ce que la situation empire

Le , par Stéphane le calme

165PARTAGES

6  0 
Les ventes mondiales de smartphones aux utilisateurs finaux ont totalisé les 366 millions d'unités écoulées au troisième trimestre 2020, en baisse de 5,7 % par rapport au troisième trimestre 2019, selon Gartner.

Après deux trimestres consécutifs de baisse de 20 %, les ventes trimestrielles de smartphones ont commencé à montrer des signes de reprise séquentiellement. Cependant, les ventes de smartphones ont continué de rester plus faibles par rapport à la même période en 2019, même avec l’introduction de smartphones compatibles à la 5G ou de l’assouplissement des mesures de confinement dans certaines zones géographiques.

« Les consommateurs limitent leurs dépenses discrétionnaires alors même que certaines conditions de confinement ont commencé à s'améliorer », a déclaré Anshul Gupta, directeur principal de la recherche chez Gartner. « Les ventes mondiales de smartphones ont connu une croissance modérée du deuxième trimestre 2020 au troisième trimestre. Cela était dû à la demande refoulée des trimestres précédents. »

Les incertitudes économiques et la peur persistante de la prochaine vague de pandémie continuent de faire pression sur les dépenses non essentielles jusqu'à la fin de 2020. Le retard dans les mises à niveau du réseau 5G a également limité les opportunités pour les vendeurs de smartphones.

Parmi les cinq principaux fabricants de smartphones, Samsung occupait la première place avec 22 % de part de marché. Xiaomi est passé devant Apple à la troisième place pour la première fois avec des ventes de 44,4 millions d'unités, contre 40,5 millions d'unités par Apple au troisième trimestre de 2020.


Top 5 des ventes mondiales de smartphones aux utilisateurs finaux par fournisseur au 3T20 (en milliers d'unités)

« Des signes précoces de reprise peuvent être observés sur quelques marchés, y compris certaines parties de l'Asie / Pacifique mature et de l'Amérique latine. Des conditions quasi normales en Chine ont amélioré la production de smartphones pour combler le déficit d'approvisionnement au troisième trimestre, ce qui a dans une certaine mesure profité aux ventes », a déclaré Gupta. « Pour la première fois cette année, les ventes de smartphones aux utilisateurs finaux dans trois des cinq principaux marchés, à savoir l'Inde, l'Indonésie et le Brésil, ont augmenté, avec une croissance respective de 9,3 %, 8,5 % et 3,3 %. »

Samsung et Xiaomi ont été les seuls fournisseurs parmi les cinq premiers à connaître une croissance au troisième trimestre 2020. Samsung a profité de son fort positionnement auprès des utilisateurs d'Android et a enregistré des ventes de 80,8 millions d'unités. Xiaomi a augmenté de 34,9 % au troisième trimestre de 2020, obtenant une part de marché de 12,1 % et dépassant Apple pour occuper la troisième place. Xiaomi a profité de la perte de Huawei, notamment de solides performances en Chine.

« Apple a vendu 40,5 millions d'unités au troisième trimestre 2020, soit une baisse de 0,6 % par rapport à 2019 », a déclaré Annette Zimmermann, vice-présidente de la recherche chez Gartner. « La légère baisse était principalement due au retard de livraison par Apple de sa nouvelle génération d'iPhone 2020, qui, les années précédentes, commençait toujours mi / fin septembre. Cette année, l'événement de lancement et le début de l'expédition ont commencé 4 semaines plus tard que d'habitude. »

Huawei, le fournisseur le moins performant

Sans surprise, le fournisseur le moins performant était Huawei, qui a vu ses ventes chuter de plus d'un cinquième. Il a vendu 51,8 millions d'unités, soit une baisse de 14 millions par rapport au troisième trimestre 2019. Comme tous les autres fournisseurs de smartphones, Huawei a été contraint de lutter contre la pandémie mondiale qui a considérablement réduit l'appétit des consommateurs pour de nouveaux appareils. Mais ce n’est là qu’une partie de l’explication.

Rappelons qu’en mai 2019, le président américain Donald Trump a signé un décret établissant les bases pour empêcher des entreprises de télécommunications chinoises telles que Huawei de vendre du matériel aux États-Unis, visant à neutraliser la capacité de Beijing à compromettre les réseaux sans fil et les systèmes informatiques américains de la prochaine génération. L’ordonnance interdit l’achat ou l’utilisation de toute technologie de communication produite par des entités contrôlées par « un adversaire étranger » et susceptible de créer un « risque de sabotage indu » des systèmes de communication américains ou des «effets catastrophiques» sur l’infrastructure américaine.

Le même mois, le ministère américain du Commerce a pris une mesure distincte, mais connexe, interdisant aux entreprises américaines de traiter avec Huawei et 70 affiliés en les ajoutant à la « liste d'entités » (une décision qui interdit donc à la société d’acquérir des composants et des technologies auprès de sociétés américaines sans l’approbation du gouvernement). L'administration a engagé une action similaire à l'encontre de ZTE, une autre entreprise de télécommunication chinoise, pour violation présumée des sanctions américaines sur l'Iran.

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a déclaré que le président Donald Trump avait soutenu la décision « d'empêcher que des entités sous contrôle étranger utilisent la technologie américaine de manière potentiellement préjudiciable à la sécurité nationale ou aux intérêts de la politique étrangère des États-Unis ». Huawei, qui affirme que ses produits ne représentent pas une menace pour la sécurité, a indiqué qu’il était « prêt et disposé à s’engager avec le gouvernement américain et à proposer des mesures efficaces pour assurer la sécurité des produits ».

Selon l'analyste directeur principal de Gartner, Anshul Gupta, les choses peuvent empirer. « L'année prochaine, je pense que ses volumes représenteront près d'un cinquième de son chiffre d'affaires annuel habituel », a-t-il déclaré.

Selon Gupta, l'un des facteurs de ce déclin à venir est que les seuls appareils que Huawei peut actuellement vendre avec GMS préinstallé sont des modèles plus anciens sortis avant de se retrouver sur la liste noire américaine. Huawei a, par exemple, publié une version légèrement mise à jour du vénérable produit phare P30 Pro de l'année dernière. Cependant, ce n'est pas une solution à long terme, en particulier pour une entreprise fière de l'innovation, et Gartner ne peut pas imaginer ce stratagème fonctionner bien au-delà du quatrième trimestre de cette année.


Mardi 17 novembre, Huawei Technologies a annoncé avoir vendu sa marque de téléphone Honor à un consortium d’une trentaine d’entreprises chinoises comprenant des distributeurs, des agents et d’autres sociétés dont la survie dépend de celle de la marque. L’objectif de la manœuvre est simple : tenter d’échapper aux sanctions américaines et s’approvisionner en composants électroniques afin de maintenir la marque en vie.

Le consortium d’acheteurs a publié mardi un communiqué annonçant l'achat, qui se fera via une nouvelle société, Shenzhen Zhixin New Information Technology. « Cette acquisition est un investissement dicté par le marché, afin de sauver la chaîne industrielle de Honor », a indiqué le consortium. « C’est la meilleure solution pour protéger les intérêts des consommateurs, des vendeurs, des fournisseurs, des partenaires et des employés de Honor ».

Après cette vente, Huawei ne dispose plus d’aucune action et « n’est plus impliqué dans la gestion des affaires ni dans les prises de décision de la nouvelle entreprise Honor », a précisé l’entreprise dans un communiqué. La grande enseigne chinoise des télécoms affirme que sa production d’appareils grand public « est soumise à de terribles pressions » en raison de « l'indisponibilité persistante d'éléments techniques » suite aux sanctions américaines et espère que « la vente aidera les vendeurs et les fournisseurs de Honor à surmonter cette période difficile » et qu’en s’éloignant de cette activité, la marque Honor pourra à nouveau bénéficier d’approvisionnements en composants.

« Cette décision a été prise par la chaîne industrielle d'Honor pour assurer sa propre survie », a déclaré Huawei.


La perspective d’IDC

Après un troisième trimestre plus fort que prévu, le marché mondial des smartphones devrait renouer avec la croissance au cours du trimestre des vacances cette année. Selon IDC, les ventes de smartphones devraient augmenter de 2,4 % d'une année à l'autre au quatrième trimestre 2020, suivies d'une croissance de 4,4 % d'une année à l'autre en 2021. Le rebond du marché sera alimenté par une récupération extrêmement rapide de la chaîne d'approvisionnement ainsi que des incitations importantes de la part des OEM et des canaux de distribution qui vont orientent les consommateurs vers les nouveaux produits 5G. IDC s'attend à ce que le marché mondial croisse chaque année jusqu'en 2024 avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) sur cinq ans de 1,3 %.

« Malgré les inquiétudes liées à la faiblesse de la demande 5G, les volumes de smartphones ont dépassé les prévisions au 3T20 et la dynamique de l'offre à l'approche du trimestre de vacances et 2021 reste forte », a déclaré Ryan Reith, vice-président du programme chez IDC Worldwide Mobile Device Trackers. « Nous sommes parvenus à la conclusion qu'en dépit des situations de confinement et des préoccupations économiques, les consommateurs de nombreux marchés du monde entier ont déplacé leurs dépenses normales de choses comme les voyages, les repas au restaurant et les loisirs en général vers des choses comme l'électronique grand public. Les smartphones semblent faire partie des entités qui ont bénéficié de cette transition ».

En ce qui concerne les marchés régionaux, la reprise en Chine a été plus lente que prévu, en grande partie en raison d'une demande plus faible que prévu pour la 5G. Toutes les grandes marques chinoises ont transféré la majorité de leurs portefeuilles de smartphones vers la 5G, laissant les consommateurs avec moins d'options que les années précédentes. En conséquence, IDC s'attend à ce que les prix de vente moyens (ASP) en Chine augmentent de 11,4 % d'une année sur l'autre en 2020. La hausse des ASP combinée à une demande plus faible que prévu créera des défis sur le marché et les ventes dans la région devraient reculer de 11,4 % en 2020. Les autres marchés développés, notamment l'Amérique du Nord, l'Europe occidentale et le Japon, devraient tous connaître une croissance d'une année à l'autre pendant le trimestre des vacances, grâce à de fortes promotions saisonnières et à des journées de ventes lucratives comme le Cyber Monday.

D'un point de vue technologique, la 5G est actuellement la force motrice de l'industrie. IDC s'attend à ce que les ventes de smartphones 5G atteignent près de 19 % du volume mondial en 2020 et atteignent 58 % en 2024. Malgré les inquiétudes concernant le manque de demande pour la 5G, il est évident que les roues sont en mouvement pour faire la transition de l'industrie mobile vers la dernière technologie de réseau. Un facteur clé pour y parvenir sera de rapprocher ou égaler le coût du matériel 5G des téléphones 4G. C'est quelque chose sur lequel l'industrie se concentre et IDC s'attend à ce que les ASP 5G dans le monde chutent de 25 % d'une année sur l'autre en 2020 à 611 $, puis à 453 $ en 2024.

« Des prix compétitifs joueront un rôle essentiel dans le développement de la 5G. La crise du COVID-19 a influencé le comportement des consommateurs en les orientant vers des appareils plus économiques et en réduisant les dépenses pour les produits essentiels uniquement. La multiplication des promotions et la présence sur le marché d’appareils 5G plus abordables des principaux fournisseurs de smartphones devraient compenser partiellement l’impact à court terme », a déclaré Sangeetika Srivastava, analyste senior chez IDC

Source : Gartner

Et vous ?

Que pensez-vous des projections de Gartner concernant les difficultés à venir d'Huawei dans la vente de smartphones ? Trop alarmistes ou réalistes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !