Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des moteurs de recherche demandent à la Commission européenne une réunion avec Google
Au sujet de son système d'enchères pour figurer sur la liste des moteurs proposés par défaut sur Android

Le , par Stéphane le calme

213PARTAGES

9  0 
En réponse à une amende de 5 milliards de dollars qui lui a été infligée par la Commission européenne pour abus de position dominante avec son système d’exploitation pour appareils mobiles Android, Google a prévenu en mars 2019 son intention de demander aux utilisateurs d’Android en Europe quel moteur de recherche ils veulent utiliser par défaut sur leurs mobiles. La société a également présenté aux utilisateurs d’Android une option permettant de télécharger des applications de recherche et de navigateur supplémentaires dans Google Play.

Plus tard, en août 2019, l'entreprise a déclaré dans un communiqué : « L’année prochaine, nous proposerons aux utilisateurs d’Android un nouveau moyen de sélectionner un moteur de recherche pour alimenter un champ de recherche sur leur écran d’accueil et par défaut dans Chrome (si installé). Les fournisseurs de recherche peuvent demander à faire partie du nouvel écran de sélection qui apparaitra lorsque quelqu’un configurera un nouveau smartphone ou tablette Android en Europe ».

L’entreprise a indiqué que « les fournisseurs de recherche éligibles devront remplir un formulaire de candidature et pourront enchérir pour une inclusion basée sur une enchère ».

À priori, quatre options (incluant le moteur de recherche de Google et trois alternatives déterminées au terme d’une sélection payante) devaient être proposées dans un ordre aléatoire aux utilisateurs. Les alternatives éligibles devaient participer à des enchères par pays et faire une offre par pays en précisant le montant qu’elles consentent à verser à la firme de Mountain View pendant la période de grâce - de janvier à décembre 2020 pour la première phase - chaque fois qu’un client utilisera leur moteur de recherche sur Android à la place Google. Le moteur de recherche défini durant cette étape obligatoire avant la poursuite du premier démarrage d’un dispositif tournant sous Android sera utilisé par défaut dans le champ de recherche d’Android et dans Chrome (si l’application est installée).

Google a prévu une offre minimale par pays pour figurer dans la short-liste et expliqué que les trois offres les plus élevées atteignant ou dépassant le seuil d’enchère minimal pour un pays donné apparaitront dans l’écran sélection de ce pays. L’entreprise a assuré qu’en cas d’égalité des voix, elle « attribuera les créneaux horaires de manière aléatoire entre les soumissionnaires liés ». Et si moins de trois fournisseurs de recherche éligibles atteignent ou dépassent le seuil d’enchères, elle « remplira les emplacements restants de manière aléatoire à partir du pool de fournisseurs de recherche éligibles. Le groupe de fournisseurs éligibles comprendra ceux qui ont demandé à participer à l’écran de choix, mais n’ont pas soumis d’offre ».

Fin septembre, Google a mis à jour la liste des moteurs de recherche alternatifs par pays sur la période de grâce allant du 1er octobre 2020 au 31 décembre 2020 :
  • Autriche : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Belgique : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Bulgarie : DuckDuckGo, GMX, info.com, PrivacyWall, Yandex
  • Croatie : DuckDuckGo, GMX, info.com
  • République tchèque : info.com, PrivacyWall, Seznam.cz
  • Danemark : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Estonie : GMX, info.com, Yandex
  • Finlande : Bing, info.com, PrivacyWall
  • France : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Allemagne : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Grèce : GMX, info.com, PrivacyWall, Yandex
  • Hongrie : GMX, info.com, PrivacyWall, Yandex
  • Islande : DuckDuckGo, GMX, info.com
  • Irlande : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Italie : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Lettonie : info.com, PrivacyWall, Yandex
  • Liechtenstein : DuckDuckGo, GMX, info.com
  • Lituanie : GMX, info.com, PrivacyWall
  • Luxembourg : GMX, info.com, Qwant
  • Malte : GMX, info.com, PrivacyWall
  • Pays-Bas : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Norvège : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Pologne : GMX, info.com, PrivacyWall
  • Portugal : GMX, info.com, Yandex
  • République de Chypre : GMX, info.com, Yandex
  • Roumanie : GMX, info.com, PrivacyWall, Yandex
  • Slovaquie : GMX, info.com, Seznam.cz
  • Slovénie : Ecosia, GMX, info.com
  • Espagne : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Suède : Bing, info.com, PrivacyWall
  • Royaume-Uni : Bing, info.com, PrivacyWall

Google a précisé que son propre moteur de recherche n’a pas participé aux enchères. Sa solution a néanmoins été systématiquement proposée aux internautes lors de la configuration, en plus des trois autres services. Comme l'indique la liste, en France, les moteurs de recherche aléatoires qui seront proposés sont désormais Bing, info.com, PrivacyWall. Notons que seule info.com figure toujours dans la liste (la précédente était constituée par DuckDuckGo, Info.com et Qwant).


La réaction de la concurrence

Dans un premier temps, DuckDuckGo n'a pas manqué de manifester son indignation, indiquant qu'il était persuadé de ne pas figurer dans la liste des gagnants des enchères :

« Comme expliqué dans cette série, nous pensons que les menus de préférences de recherche - ceux qui modifient tous les paramètres de recherche par défaut et incluent les alternatives Google les plus courantes - peuvent permettre aux consommateurs d'exprimer facilement leurs préférences de recherche et d'accroître considérablement la concurrence sur le marché de la recherche. Nos tests d'utilisateurs sur grand échantillon les plus récents montrent que lorsqu'un menu de préférences de recherche est correctement conçu, la part de marché de Google sur les mobiles de recherche pourrait immédiatement baisser d'environ 20 % (avec un changement de marché potentiellement plus important au fil du temps).

« Cependant, le menu de préférences de recherche actuel de Google dans l'UE n'est pas correctement conçu, comme en témoignent les résultats des enchères du quatrième trimestre 2020 qui viennent d'être publiés, indiquant quels moteurs de recherche apparaitront dans le menu. DuckDuckGo, bien qu'il s'agisse de l'alternative à Google que les consommateurs souhaitent le plus sélectionner, n'apparaitra plus dans la plupart des pays. En conséquence, de nombreux résidents de l'UE qui achètent un nouvel appareil Android n'auront plus un moyen facile d'adopter un moteur de recherche privé.

« Le principal problème avec le menu des préférences de recherche de Google est qu’il s’agit d’une enchère payante dans laquelle seuls ceux qui proposent les enchères les plus élevées figurent sur le menu. Ce format d'enchères incite les participants à proposer un montant qu'ils peuvent espérer gagner par sélection d'utilisateur. Le résultat à long terme est que les alternatives de Google qui participent aux enchères doivent donner la plupart de leurs bénéfices de menu de préférences à Google! L'enchère de Google incite encore plus les moteurs de recherche à être moins respectueux de la vie privée, à augmenter les annonces et à ne pas faire de dons à de bonnes causes, car s'ils font ces choses, ils pourraient alors se permettre de faire une offre plus élevée.

« Bien que DuckDuckGo soit solidement rentable depuis 2014, nous avons été exclus de cette vente aux enchères parce que nous choisissons de ne pas maximiser nos profits en exploitant nos utilisateurs. Concrètement, cela signifie que notre engagement envers la confidentialité et une expérience de recherche plus propre se traduisent par moins d'argent par recherche. Cela signifie que nous devons enchérir moins par rapport aux autres entreprises qui maximisent les profits.

« Nous avons prédit ce résultat, mais avons choisi de participer aussi longtemps que possible, car offrir aux consommateurs un moyen facile d'obtenir une protection simple de la vie privée est plus important qu'un boycott. Nous n’avons pas été éliminés plus tôt pour deux raisons. Premièrement, les prix ont été temporairement vus à la baisse en raison de la diminution du nombre de soumissionnaires, car nous pensons que toutes les entreprises éligibles n'ont pas soumis les documents initiaux à temps pour participer aux premières rondes. Deuxièmement, nous n'avions pas de données adéquates sur les résultats des enchères et leur impact sur nos activités jusqu'à ce tour. Avec ces informations, nous avons proposé ce qui est durable à long terme et nous avons été éliminés ».


La semaine dernière, DuckDuckGo a écrit une lettre ouverte distincte qui demandait à Google pourquoi la définition de moteurs de recherche alternatifs par défaut sur Android nécessite tant d'étapes :

« Google, étant donné que vous avez souvent dit que la concurrence était à un clic et que vous savez qu'un processus compliqué supprime la concurrence, pourquoi faut-il plus de quinze clics pour faire de DuckDuckGo Search ou de toute autre alternative la valeur par défaut sur les appareils Android ? La recherche Google est définie par défaut sur les appareils Android de deux manières, via la barre de recherche de l'écran d'accueil et le navigateur par défaut. Voici comment quelqu'un peut changer les deux :
  1. Ouvrir Google Play
  2. Rechercher «DuckDuckGo» (techniquement au moins trois clics)
  3. Appuyer sur DuckDuckGo Privacy Browser
  4. Appuyer sur Installer
  5. Accéder à l'icône DuckDuckGo
  6. Appuyer longuement sur l'icône DuckDuckGo
  7. Appuyer sur l'icône des widgets
  8. Appuyer longuement sur le widget et le placer sur l'écran d'accueil
  9. Appuyer longuement sur le widget Google
  10. Appuyer sur Supprimer (le processus peut différer et ne fonctionne pas sur tous les appareils, par exemple, les téléphones Google Pixel - allez comprendre !). Vous devez maintenant soit faire de DuckDuckGo votre navigateur par défaut, soit faire de DuckDuckGo votre moteur de recherche par défaut dans votre navigateur préféré. Nombre d'étapes similaire dans les deux cas, mais nous ferons le premier car c'est beaucoup mieux pour la confidentialité.
  11. Ouvrir les paramètres
  12. Rechercher «navigateur» (techniquement au moins deux clics)
  13. Appuyer sur Application de navigateur par défaut
  14. Appuyer sur DuckDuckGo
  15. Appuyer sur Accueil.

« Ce long processus met des obstacles inutiles sur la manière dont les gens peuvent utiliser le service qu'ils souhaitent. À l'heure actuelle, il n'y a pas de paramètre de recherche globale d'appareils sur Android, c'est pourquoi il y a tant d'étapes. Cependant, ce n’est pas forcément le cas. Le changement de moteur de recherche par défaut peut et doit se faire en un seul clic via un menu de préférences de recherche correctement conçu que les utilisateurs le voient automatiquement lors de la configuration de l'appareil et peuvent être renvoyés dans les paramètres (également en un clic).

« Compte tenu de votre position sur la concurrence en un clic, Google, vous engagez-vous à permettre aux consommateurs de sélectionner leur moteur de recherche préféré en un clic ? »


Désormais, avec d'autres moteurs de recherche alternatifs (notamment les français Lilo et Qwant, le tchèque Seznam et l'allemande Ecosia), DuckDuckGo a demandé à la Commission européenne une réunion tripartite avec Google. Dans une lettre ouverte, les moteurs de recherche déclarent :

« Cher vice-président exécutif Vestager,

« Nous sommes des entreprises exploitant des moteurs de recherche qui rivalisent avec Google. Comme vous le savez, nous sommes profondément mécontents du prétendu remède créé par Google pour remédier aux effets néfastes de son comportement anticoncurrentiel dans l'affaire Android. Nous comprenons que Google vous informe régulièrement de ses enchères payantes, mais il semble que vous ne receviez peut-être pas des informations complètes ou exactes.

« Nous vous écrivons pour demander une réunion trilatérale avec votre bureau, nous-mêmes et Google, dans le but d'établir un menu de préférences efficace. Nos délégués respectifs pourraient travailler à l'avance pour créer un ordre du jour serré pour cette réunion afin de garantir qu'elle soit productive et collaborative.

« Nous soutenons de tout cœur l’ambition de la Commission de remédier aux préjudices enracinés de la concurrence de Google. Nous vous demandons de mettre ces intentions en pratique dès maintenant, en utilisant pleinement vos outils existants.

« Merci d'avance pour votre considération ».

Ecosia s'insurge contre les pratiques de Google

Dans un billet de blog, l'allemand note que :

« Au cours de la dernière décennie, Google est devenue l'une des organisations les plus monopolistiques de l'histoire de l'humanité. Son moteur de recherche a une part de marché de 87 % - dans aucun autre secteur, une telle domination ne serait tolérée par les régulateurs antitrust. Depuis la décision antitrust de l'UE de 2018 contre Google, le monstre a activement ignoré l'esprit de la décision et a proposé des solutions basées sur des enchères qui ne sont rien de plus qu'un affront à la souveraineté du pouvoir réglementaire européen. Telles sont les principales raisons pour lesquelles nous unissons nos forces avec d'autres moteurs de recherche alternatifs amis - à la suite du dépôt d'accusations antitrust par le ministère américain de la Justice contre Google, nous appelons conjointement à un regard renouvelé sur la manière dont la domination de Google est contrôlée. Une table ronde entre la Commission européenne, Google et d'autres acteurs de la recherche est désormais nécessaire, notamment en ce qui concerne l'enchère Android payante.

« Le contrôle de la recherche par Google est étonnamment simple : il domine la recherche en exigeant que l'on paye le droit d'être l'option de recherche par défaut sur tous les principaux navigateurs, possédant le navigateur Chrome le plus populaire au monde, ainsi que le système d'exploitation Android. Ils contrôlent également Gmail, le plus grand service de messagerie au monde, ainsi que le deuxième moteur de recherche au monde, Youtube. Ce processus "d'entonnoir" garantit que les gens sont toujours dans l'écosystème de Google, ramenant les utilisateurs vers le moteur de recherche principal et créant une puissance de feu financière avec laquelle personne ne pourrait espérer rivaliser.

« Ce que nous aimerions voir, c'est une fin réglementée de cette approche d'entonnoir pay-for-play - aucune organisation ne devrait posséder autant de points d'accès sur le Web. Nous voulons une réglementation à l'échelle de l'UE qui garantisse que tous les acteurs, quelle que soit leur puissance financière, aient une visibilité égale sur tous les navigateurs et systèmes d'exploitation. Donner l'accès à tous les acteurs, et pas seulement à Google, permettra aux utilisateurs d'opter pour le moteur de recherche qu'ils préfèrent le plus, ce qui à long terme contribuera à créer une concurrence plus équitable sur notre marché ».

Source : lettre ouverte, DuckDuckGo

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative (réunion tripartite - moteurs de recherche alternatifs, Google et Commission européenne) ?
Que pensez-vous de l'argument de DuckDuckGo selon lequel la définition de moteurs de recherche alternatifs par défaut sur Android nécessite beaucoup d'étapes et que cela porte préjudice à la concurrence ?
Que pensez-vous du système des enchères pour figurer sur la liste des moteurs alternatifs proposés par défaut à l'installation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de agripp
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/11/2020 à 10:28
Bien dit Acheumeumeu, ces moteurs de recherche qui attaque Google sur le plan juridique et politique feraient mieux de se grouper pour être capable de fournir des résultats de recherche et des services capables de concurrencer ceux de Google... J'écris par expérience : les essayer ce n'est pas forcément les adopter.
2  0 
Avatar de walfrat
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/11/2020 à 9:33
Mais quelle est la définition de "favoriser" ? Mettre automatiquement son service en haut de la pile ou juste savoir comment faire pour qu'il soit "naturellement" en haut de la pile ou les deux ? Dans le premier cas, aucun doute, mais dans le second ? Je ne suis pas si sur.

En tant que créateur du moteur, Google sait évidemment comment faire référencer ses propres services de sorte qu'ils aient les meilleurs score de pertinence sur les recherches associées, peut-on vraiment lui reprocher ça ?
1  0 
Avatar de dvilink
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 9:52
Il suffit de taper "odysee" dans Google pour se convaincre que son moteur de recherche fait disparaitre les résultats qui font de la concurrence à ses produits comme Youtube par exemple.
2  1 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/11/2020 à 14:40
Citation Envoyé par ManPaq Voir le message


ok!
Est ce que lorsque l'on ouvre le navigateur est indiqué comment changer le moteur de recherche ?
Est ce que Monsieur Tout le monde (mes parents par exemple) qui n'y connaissent rien arriveront à changer le navigateur par défaut ?

Le problème est la configuration par défaut et non pas la possibilité de changer plus tard.
Si tu fais un sondage sur 5000 internaut représentatif de la population française, je suis loin d'être certain qu'une majorité sache le faire. Je suis même pas certain que ma soeur, à l'aise avec les réseaux sociaux, sache le faire.

Le problème était identique avec l'installation par défaut de IE sur Windows (soit 95% des machines clientes dans le monde) qui pouvait influencer très fortement les parts de marchés.

Lorsqu'une entreprise est en ultra dominance, c'est le revers de la médaille, il y a certaines régles à respecter selon la loi.
1  0 
Avatar de phil995511
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/10/2020 à 15:51
Il devrait juste être interdit de payer pour être sélectionné !!
0  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/10/2020 à 22:15
C'est certain que si c'est plus compliqué de remplacer un moteur de recherche par un autre, il y a énormément de chance que cela décourage Monsieur Tout le monde. Et justement vise avant tout les débutants, les Monsieur Tout le monde.
Une personne aguerrie se moque un peu de cette nouvelle mesure et saura toujours comment utiliser au maximum son moteur de recherché préféré.

Il faut dans ce cas, remettre les choses en place.
Le système d'enchère est bien sur très mauvais. Il n'y a qu'à voir les sommes folles que Google verse à Apple pour être juste présent par défaut sur les iPhones. Aucune autre entreprise peut mettre autant d'argent sur la table et casse toute concurrence.
0  0 
Avatar de CRISTALDARK
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 14/11/2020 à 20:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Oui c'est exactement ça :

Peut-être que les services de Google sont bien référencés, mais le problème c'est que l'algorithme du moteur de recherche met les services de Google en avant, il n'est vraisemblablement pas neutre.
On verra si à la fin Google est condamné ou pas, l'entreprise doit avoir une grosse équipe d'avocats donc elle peut se défendre.

Les condamnations en question ont les attends... et vu leur chiffre d'affaires ce sera une goutte d'eau.Celles qui leur ont été "in
fligées" c'était l'amende du bisounours...
0  0 
Avatar de ManPaq
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/11/2020 à 4:43
sous chrome OS avec également la possibilité d'ouvrir plusieurs onglets au démarrage du navigateur:



Comme quoi google est bienveillant! Ne jetez pas la première pierre.
0  0 
Avatar de ManPaq
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/11/2020 à 4:45


ok!
0  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 9:46
Citation Envoyé par ManPaq Voir le message
sous chrome OS avec également la possibilité d'ouvrir plusieurs onglets au démarrage du navigateur:

Comme quoi google est bienveillant! Ne jetez pas la première pierre.
Je ne comprends pas ta remarque sur le fait qu'il soit possible d'ouvrir plusieurs onglet au démarrage du navigateur. Tu montres une page de configuration du moteur de recherche. Je pense que tu voulais dire qu'il ait possible de changer son moteur de recherche, non ?

Le problème est que par défaut, ce moteur de recherche est celui de Google. Seul les utilisateurs avertis iront sur cette page de configuration pour changer de moteur de recherche. Monsieur Tout le monde, qui réprésente la majeur partie des utilisateurs n'y vont pas et se contenteront du moteur de recherche par défaut, à savoir celui de Google.
Les moteurs de recherche alternatifs sont du coup peu visible auprès du grand public.
1  1