Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'équipe de GNOME Shell annonce la sortie de GNOME 3.38 qui apportera plusieurs améliorations à Mutter
Et bien d'autres fonctionnalités

Le , par Bill Fassinou

169PARTAGES

9  0 
GNOME, GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre qui a pour but de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU, créé par Richard Stallman en 1983 et maintenu par le projet GNU, à un plus grand nombre de personnes. L’interface GNOME est actuellement populaire sur les systèmes GNU/Linux, dont Ubuntu, mais il fonctionne également sur la plupart des systèmes de type UNIX. En outre, Mutter est un gestionnaire de fenêtres sur lequel GNOME se base. Voici les nouvelles fonctionnalités attendues dans GNOME 3.38.

Horloge à cadran divisé

Selon l’équipe, à l’époque où Clutter était une boîte à outils d'application, il n'avait à traiter qu'une seule horloge de trame. Cependant, comme il s'agit maintenant d'une boîte à outils de composition, le fait d'avoir une horloge avec une seule trame est devenu un aspect limitant de Clutter, car chaque moniteur fonctionne à des rythmes et des temps parfois différents. En pratique, cela signifiait que dans les scénarios à plusieurs moniteurs, le moniteur ayant le taux de rafraîchissement le plus lent limitait les autres moniteurs. Cela a été corrigé dans GNOME 3.38.

À présent, l’équipe a déclaré qu’une grande opération sur la fourchette de Clutter de Mutter lui a permis de mettre en place une nouvelle horloge de trame, et a fait en sorte que chaque ClutterStageView crée désormais sa propre horloge de trame. Cela a permis aux moniteurs de ne pas interférer les uns avec les autres.

Contournement du compositeur

L’équipe a rappelé ici que les applications telles que les jeux, les lecteurs multimédias... permettent de fonctionner en mode plein écran. Idéalement, lorsqu'une application est en mode plein écran, elle devrait pouvoir éviter de composer inutilement le bureau lorsque la seule chose visible est la fenêtre plein écran du client. Il s’agit de ce que l'on appelle généralement le “compositor bypass”, ou “fullscreen unredirect”. Dans GNOME 3.38, l’équipe a fait en sorte que Mutter supporte désormais le contournement du compositeur lorsque cela est possible.


En contournant le compositeur, le contenu de la fenêtre est directement affiché à l'écran, sans aucune composition inutile. Les résultats varient d'un matériel à l'autre, mais en principe, cela devrait réduire l'utilisation du CPU et du GPU et, par conséquent, améliorer les performances.

Améliorations de la diffusion d'écran

Un autre groupe d'améliorations de la diffusion d’écran a fait son chemin jusqu'à Mutter. En effet, l’équipe estime que le screencasting fonctionne à présent correctement, même dans les cas où une application contourne le compositeur. Dans ces derniers cas, Mutter copie directement le contenu de l'application dans le flux du screencast. En outre, la diffusion de fenêtre a fait l'objet d'une série de corrections de bogues et d'améliorations. Enfin, l'enregistreur d'écran intégré de GNOME a été divisé en un système de services distinct pour rendre l'enregistrement de votre écran plus fluide.

Grille d'application personnalisable

Ici, l’équipe note qu’il y a eu un grand changement dans GNOME 3.38 : la possibilité de personnaliser la grille d’applications. Cette fonctionnalité est un souhait de longue date, mais elle a nécessité un nombre important d'améliorations sous le capot, et d'autres changements pour la supporter. Elle permet actuellement de créer des dossiers en faisant glisser les icônes d'application les unes sur les autres, de déplacer des applications depuis et vers des dossiers, et de repositionner des applications dans la grille. Mais ce n’est pas tout.

Les boîtes de dialogue ont aussi connu de petites améliorations visuelles pour correspondre à ces nouveaux changements. « Bien qu'elle soit une fonctionnalité en soi, la grille d'application personnalisable est une étape nécessaire pour débloquer les futurs changements de conception que nous avons étudiés et recherchés depuis un certain temps déjà », a déclaré l’équipe.

Mises à jour du menu du calendrier

Le menu du calendrier a aussi connu certaines améliorations visuelles. Les événements du calendrier sont désormais affichés sous le calendrier réel, et les sections sont plus visibles. D'autres améliorations ont été apportées à ce menu, mais mises en file d'attente pour la prochaine version.

Contrôles parentaux

Divers composants du bureau, notamment le shell GNOME, les paramètres et autres, s'intègrent maintenant de manière optionnelle au service de contrôle parental qui fait partie de GNOME 3.38. Cela permet aux parents, tuteurs, superviseurs, écoles, etc., de limiter les applications auxquelles un utilisateur particulier peut accéder.

Autres changements

Le menu d'arrêt a été divisé, et “Redémarrage” est maintenant une entrée, ensemble “Arrêt”. L'algorithme de mise en page de la grille d'applications a été réécrit, et devrait améliorer la disposition des icônes sur différents scénarios. Le nombre de lignes et de colonnes est maintenant défini en fonction du format de l'écran et de l'espace disponible, et les icônes elles-mêmes grandissent et diminuent en conséquence. Enfin, le nombre d'icônes par page est fixé à 24 icônes. Cette limite a été fixée, car changer le nombre d'icônes par page risque de faire perdre les personnalisations faites à la grille d'applications.

Source : GNOME 3.38

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

GNOME 3.36 « Gresik » débarque et s'accompagne d'une amélioration de Paramètres, ainsi que la possibilité de charger et afficher des PDF directement dans une fenêtre de Web, le navigateur par défaut

GNOME 3.34 est maintenant géré avec systemd, le système d'initialisation controversé, et apporte ainsi quelques changements

Ubuntu 20.04 est disponible avec GNOME 3.36 et un écran de connexion plus moderne. Cette version abandonne Python 2 et installe la version 3.8.2 par défaut

Sondage sur Ubuntu 20.04 : GNOME est préféré à Unity, le système de fichier ZFS est apprécié par la communauté et 96 % des répondants disent aimer Ubuntu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !