Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Huawei prévoit de lancer son système d'exploitation HarmonyOS comme substitut d'Android sur ses smartphones en 2021
Afin de surmonter les obstacles posés par les États-Unis

Le , par Bill Fassinou

415PARTAGES

6  0 
Annoncée en août 2019, l’arrivée d’HarmonyOS sur les téléphones Huawei se précise. En effet, à l’occasion de la première journée de la HDC (Huawei Developer Conference) ce jeudi, l’entreprise a annoncé qu’elle prévoit de lancer son système d'exploitation HarmonyOS comme substitut d’Android sur ses smartphones en 2021, afin de surmonter les obstacles posés par les États-Unis. Une première version bêta du SDK HarmonyOS 2.0 est lancée aujourd’hui pour les montres intelligentes, les autoradios et les téléviseurs et une seconde sera lancée en décembre pour les smartphones.

Huawei a dévoilé HarmonyOS lors de la HDC de 2019 et l’a présenté comme une plateforme multiappareils prenant en charge les montres, les ordinateurs portables ainsi que les smartphones, plutôt qu’un concurrent semblable au système d'exploitation mobile Android de Google. Selon les analystes, c’est le substitut d’Android le plus abouti de Huawei, après son ajout à la liste des entités américaines en mai 2019, qui a empêché Google de lui fournir une assistance technique pour le système Android et Google Mobile Services (GMS) sur ses nouveaux téléphones.

Aujourd’hui, Huawei a annoncé la deuxième version d’HarmonyOS et des détails sur les plans pour l'adapter à une plus large gamme d'appareils, y compris les appareils d’autres fabricants de smartphones. « L'étape que nous franchissons est que nous prenons en charge les appareils Huawei à partir d'HarmonyOS 2.0, mais en même temps HarmonyOS 2.0 pourrait être aussi disponible pour les appareils d'autres fournisseurs. HarmonyOS 2.0 sera disponible pour tous les fabricants de matériel », a annoncé Wang Chenglu, président du département des logiciels de Huawei.


Ce deuxième volet de la déclaration de Wang pourrait avoir de quoi inquiéter Google, puisque Huawei se dit clairement prêt à le concurrencer. Et si le système séduit comme il faut, d’autres entreprises chinoises ou de l’Asie craignant des représailles futures de la part des États-Unis pourraient être favorables à équiper leurs téléphones avec ce système d’exploitation. La pression US va-t-elle donner lieu à un fort concurrent d’Android ? Pour l’instant, rien ne permet de l’affirmer, car HarmonyOS est à peine lancé. Le calendrier de lancement prévoit une sortie en deux étapes.

Dès ce premier jour de la HDC, Huawei met à la disposition des développeurs une version bêta du SDK HarmonyOS 2.0. Cette bêta ne prendra en charge que les montres intelligentes, les autoradios et les téléviseurs. Une version pour smartphone du SDK suivra en décembre 2020, et Richard Yu, président du groupe d’entreprise grand public de Huawei, a laissé entendre que des téléphones fonctionnant avec HarmonyOS pourraient apparaître l'année prochaine. Une autre annonce de Huawei a aussi retenu l’attention aujourd’hui.

La société lance également son projet OpenHarmony, un projet qui permet aux développeurs de s'appuyer sur une version open source du système d'exploitation, similaire à ce que l'AOSP est pour Android. À ce jour, le projet ne prend en charge que les appareils disposant de 128 Mo de RAM ou moins, mais cette limite de mémoire passera à 4 Go en avril 2021, et sera complètement supprimée d'ici octobre 2021. Selon les analystes, HarmonyOS est un projet stratégiquement important pour Huawei.

Il pourrait constituer un rempart contre les sanctions interdisant au géant chinois de faire des affaires avec les entreprises US. Actuellement, Huawei est obligé d'expédier ses téléphones Android sans les services de Google, ce qui affecte son écosystème d'applications et ses fonctionnalités pour les utilisateurs hors de Chine. En outre, son alternative au GMS est Huawei Mobile Services (HMS), qui, selon Yu, est désormais le troisième plus grand écosystème d'applications mobiles au monde après l’App Store et le Google Play Store.

Zhang Pingan, président de la division Consumer Cloud de Huawei, a renchéri en déclarant que les clients étrangers acceptaient HMS et que les ventes de téléphones avec HMS avaient “explosé” depuis mai. Yu a déclaré que la société avait expédié 240 millions de smartphones l'année dernière, ce qui lui a valu une deuxième place sur le marché en 2019, mais a ajouté que la pénurie de logiciels avait nui aux ventes ces derniers mois et que les expéditions étaient tombées à 105 millions d'unités au premier semestre. Mais il reste encore d'autres défis à relever pour Huawei.

En août, les États-Unis ont étendu les restrictions antérieures visant à empêcher Huawei d'obtenir des semiconducteurs sans licence spéciale. Les analystes ont déclaré que l'activité de Huawei dans le domaine des smartphones disparaîtrait entièrement si elle ne pouvait pas se procurer de puces. « Le développement d'HarmonyOS et de HMS est fascinant. Cela dit, il nécessitera du matériel pour être livré aux consommateurs. Ainsi, le plus grand défi vient encore de l'interruption de l'approvisionnement en puces », a déclaré Will Wong, un analyste du cabinet de conseil IDC.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Huawei présente HarmonyOS, son système d'exploitation pour smartphones qui ne lui assure pas une indépendance totale à Android pour le moment

Huawei sort son propre ordinateur de bureau avec un système d'exploitation national (chinois) basé sur Linux et son propre processeur ARM

Huawei devrait-il abandonner Android ? La société a affirmé qu'elle continuerait d'utiliser les services de Google si les Etats-Unis levaient l'interdiction, selon un rapport

Huawei aurait prévu de déployer HarmonyOS sur plus de produits l'année prochaine, mais cette mesure ne concernerait ni les smartphones ni les tablettes ni les ordinateurs de la marque

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/09/2020 à 18:07
Google avait prévenu que les sanctions Trump risquerais à terme de créer un très gros problème pour les USA, à savoir que cela va obliger la Chine à se passer totalement des USA, et c'est ce qui est en train de venir, à savoir :
- La Chine investi des milliards pour fabriquer les composants électronique qui lui manque.
- Huawei propose déjà son propre Appstore
- Huawei va proposer son propre OS mobile
- La Chine va avoir son propre OS basé sur Linux

Donc la Chine fait le forcing pour devenir totalement indépendant des USA, problème les USA ne sont absolument pas indépendant de la Chine vu que les USA on des dettes énormes en Chine et qu'ils importent énormément de choses de Chine.

Ceci ajouté au fait que l'armée chinoise deviens de plus en plus crédible et présente dans le monde (bases en Afrique), les USA vont devoir commencer à envisager d’arrêter de se prendre pour les maîtres du monde...
6  0 
Avatar de Depix
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/09/2020 à 17:22
Je pense qu'un nouveau joueur est toujours le bienvenu. Ça va mettre de la pression aux USA et favorisera la compétition.
3  0 
Avatar de i5evangelist
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/09/2020 à 8:56
Et en Europe, avons-nous des alternatives ?
SailfishOs que j'utilise depuis presque 2 ans

https://sailfishos.org/
1  0 
Avatar de olaxius
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/09/2020 à 11:03
SailfishOs que j'utilise depuis presque 2 ans
A condition d'avoir un XPERIA ! ça limite quand même la chose .

Google et Huawei peuvent dormir tranquilles .
1  0 
Avatar de Jiji66
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/09/2020 à 19:28
Et en Europe, avons-nous des alternatives ?
1  1 
Avatar de ormond94470
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/09/2020 à 21:26
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Google avait prévenu que les sanctions Trump risquerais à terme de créer un très gros problème pour les USA, à savoir que cela va obliger la Chine à se passer totalement des USA, et c'est ce qui est en train de venir, à savoir :
- La Chine investi des milliards pour fabriquer les composants électronique qui lui manque.
- Huawei propose déjà son propre Appstore
- Huawei va proposer ton propre OS mobile
- La Chine va avoir son propre OS basé sur Linux

Donc la Chine fait le forcing pour devenir totalement indépendant des USA, problème les USA ne sont absolument pas indépendant de la Chine vu que les USA on des dettes énormes en Chine et qu'ils importent énormément de choses de Chine.

Ceci ajouté au fait que l'armée chinoise deviens de plus en plus crédible et présente dans le monde (bases en Afrique), les USA vont devoir commencer à envisager d’arrêter de se prendre pour les maîtres du monde...
Les usa ont également beaucoup de dette chinoise pour le reste je suis totalement d'accord et je pense que cela ne peut qu'àmener à un conflit armée. Peut être lors de l'invasion de Taïwan que certain table pour 2021 avec les 100 ans du parti cummuniste.
0  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/09/2020 à 8:46
Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
Et en Europe, avons-nous des alternatives ?
Quel humour !
0  0