Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine exhorte les pays à s'opposer à la "surveillance de masse contre d'autres États"
Et invite les entreprises à ne pas installer "de backdoor dans leurs produits pour obtenir des données"

Le , par Stéphane le calme

187PARTAGES

30  0 
La Chine lance une initiative visant à établir des normes mondiales sur la sécurité des données, contrant les efforts des États-Unis pour persuader les pays de limiter leurs réseaux à la technologie chinoise.

Dans le cadre de son « Initiative mondiale sur la sécurité des données », la Chine appelle tous les pays à gérer la sécurité des données de manière « globale, objective et fondée sur des preuves ». L'initiative exhorte les pays à s'opposer à la « surveillance de masse contre d'autres États » et invite les entreprises technologiques à ne pas installer « de portes dérobées dans leurs produits et services pour obtenir illégalement les données des utilisateurs, contrôler ou manipuler les systèmes et appareils des utilisateurs ».

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, vient d’annoncer cette initiative lors d'un séminaire à Pékin sur la gouvernance numérique mondiale :

« Le développement phénoménal de la révolution des technologies de l'information et de l'économie numérique transforme le mode de production et de vie, exerçant une influence considérable sur le développement social et économique des États, le système de gouvernance mondiale et la civilisation humaine.

« La croissance et l'agrégation explosives des données, en tant qu'élément clé de la technologie numérique, ont joué un rôle crucial en facilitant le développement innovant et en remodelant la vie des gens, ce qui a un impact sur la sécurité et le développement économique et social des États.

« Dans le contexte d'une coopération mondiale plus étroite et d'un nouveau développement de la division internationale du travail, le maintien de la sécurité de la chaîne d'approvisionnement des produits et services TIC n'a jamais été aussi important pour renforcer la confiance des utilisateurs, garantir la sécurité des données et promouvoir l'économie numérique.

« Nous appelons tous les États à accorder la même importance au développement et à la sécurité, et à adopter une approche équilibrée du progrès technologique, du développement économique et de la protection de la sécurité nationale et des intérêts publics.

« Nous réaffirmons que les États doivent favoriser un environnement commercial ouvert, équitable et non discriminatoire pour un bénéfice mutuel, des résultats gagnant-gagnant et un développement commun. Dans le même temps, les États ont la responsabilité et le droit d'assurer la sécurité des données et des informations personnelles importantes ayant une incidence sur leur sécurité nationale, leur sécurité publique, leur sécurité économique et leur stabilité sociale.

« Nous invitons les gouvernements, les organisations internationales, les entreprises des TIC, les communautés technologiques, les organisations civiles, les individus et tous les autres acteurs à déployer des efforts concertés pour promouvoir la sécurité des données en vertu du principe de consultation approfondie, de contribution conjointe et de partage des avantages.


Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi

« Nous soulignons que toutes les parties devraient intensifier le dialogue et la coopération sur la base du respect mutuel, et s'unir pour forger une communauté avec un avenir partagé dans le cyberespace, où règnent la paix, la sécurité, l'ouverture, la coopération et l'ordre. Pour ce faire, nous aimerions suggérer ce qui suit:
  • Les États devraient gérer la sécurité des données de manière globale, objective et fondée sur des preuves, et maintenir une chaîne d'approvisionnement ouverte, sûre et stable de produits et services TIC mondiaux.
  • Les États devraient s'opposer aux activités des TIC qui altèrent ou volent des données importantes sur les infrastructures critiques d'autres États, ou utilisent ces données pour mener des activités qui portent atteinte à la sécurité nationale et aux intérêts publics d'autres États.
  • Les États devraient prendre des mesures pour empêcher et mettre fin aux activités qui mettent en péril les informations personnelles grâce à l'utilisation des TIC, et s'opposer à la surveillance de masse contre d'autres États et à la collecte non autorisée d'informations personnelles d'autres États avec les TIC comme outil.
  • Les États devraient encourager les entreprises à se conformer aux lois et réglementations de l'État où elles opèrent. Les États ne devraient pas demander aux entreprises nationales de stocker les données générées et obtenues à l'étranger sur leur propre territoire.
  • Les États devraient respecter la souveraineté, la juridiction et la gouvernance des données d'autres États, et ne doivent pas obtenir de données situées dans d'autres États par l'intermédiaire de sociétés ou de particuliers sans l'autorisation d'autres États.
  • Si les États ont besoin d'obtenir des données à l'étranger dans le cadre de l'application des lois telles que la lutte contre les crimes, ils devraient le faire par le biais de l'assistance judiciaire ou d'autres accords multilatéraux et bilatéraux pertinents. Tout accord bilatéral d'accès aux données entre deux États ne devrait pas porter atteinte à la souveraineté judiciaire et à la sécurité des données d'un État tiers.
  • Les fournisseurs de produits et services TIC ne doivent pas installer de portes dérobées dans leurs produits et services pour obtenir illégalement les données des utilisateurs, contrôler ou manipuler les systèmes et appareils des utilisateurs.
  • Les entreprises TIC ne doivent pas rechercher des intérêts illégitimes en tirant parti de la dépendance des utilisateurs vis-à-vis de leurs produits, ni forcer les utilisateurs à mettre à niveau leurs systèmes et appareils. Les fournisseurs de produits doivent s'engager à informer leurs partenaires de coopération et les utilisateurs des vulnérabilités graves de leurs produits en temps opportun et à proposer des solutions.

« Nous appelons tous les États à soutenir cette initiative et à confirmer les engagements susmentionnés par le biais d’accords bilatéraux, régionaux et internationaux. Nous invitons également les entreprises mondiales des TIC à soutenir cette initiative. »

Des diplomates chinois ont contacté un certain nombre de gouvernements étrangers pour solliciter leur soutien à la nouvelle initiative de Pékin.

L'administration du président américain Donald Trump a resserré ces derniers mois ses restrictions sur les entreprises chinoises, invoquant des problèmes de sécurité nationale. Washington a également lancé une initiative « Clean Network » pour exclure les entreprises technologiques chinoises perçues comme menaçant la sécurité nationale.

Par ailleurs, Trump a évoqué lundi l'idée de séparer les économies américaine et chinoise, suggérant que les États-Unis ne perdraient pas d'argent si les deux plus grandes économies du monde ne faisaient plus des affaires.

Source : Ministère des Affaires étrangères

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 11:15
A quand l'Arabie Saoudite qui lance une campagne pour défendre l'égalité homme-femme ?
29  2 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 12:11
En parallèle, la Chine lance une campagne pour la liberté d'expression et en appelle les autres Etats à suivre son exemple
12  2 
Avatar de JPLAROCHE
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 14:15
Citation Envoyé par Refuznik Voir le message
je crois que certains commentaires n'ont pas compris le texte. La chine parle de la "surveillance de masse contre d'autres États". Il ne s'ingère pas du tout dans le rôle des états sur leur propre sol avec ce texte contrairement aux USA avec les five eyes.
OK, mais cela serait pas mal si à l'intérieur du pays s'appliquait
7  1 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2020 à 9:55
l ' hôpital , la charité, toussa ...
6  3 
Avatar de cdubet
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/09/2020 à 20:54
Les chinois pratiquent l espionnage masssif de leur propre population (c est assez flippant quand vous etes la bas et vous voyez des cameras partout ou que vous voyez la reconnaissance faciale en action (dans les gares pour les chinois))
Et je parle meme pas des Ouigours ou ne pas posseder de smartphone vous met deja dans la case suspect

Evidement là ils parlent de l espionnage d etat a etat mais ca serait deja bien s ils arretaient chez eux d espionner leur peuple non ?
3  0 
Avatar de leemarvin
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 23:29
Franchement c'est quoi cet appel contre-nature de la réalité chinoise? la chine qui se livre à une collecte massive et illégale des données via sa produits technologiques est très très très très mal placer pour faire ce genres d'appel, c'est carrément monde à l'envers!
6  4 
Avatar de Tagashy
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/09/2020 à 15:48
Faites comme on dis pas comme on fait ^^
dans les news des deux derniers mois ^^

https://securite.developpez.com/actu...s-allegations/

https://securite.developpez.com/actu...uveau-rapport/
4  2 
Avatar de Refuznik
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 13:56
je crois que certains commentaires n'ont pas compris le texte. La chine parle de la "surveillance de masse contre d'autres États". Il ne s'ingère pas du tout dans le rôle des états sur leur propre sol avec ce texte contrairement aux USA avec les five eyes.
4  3 
Avatar de Zéolith
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/09/2020 à 11:00
Cette déclaration est particulièrement baroque et donne à sourire.

Pourtant, je ne crois pas que le gouvernement chinois soit bête au point de croire que cela pourrait le dédouaner des agissements (supposés) de Huawei, surtout vis à vis de leurs homologues.
Il y a donc je pense une autre explication.

Ce serait que les autorités chinoises savent parfaitement que tout les États, eux donc mais en premier les USA, se livrent à des tentatives d'obtention de données sensibles via des portes dérobées dans les équipements fournis.

Dans sa forme, ce pourrait être un geste pour le coup d'après (j'entends après l'élection présidentielle aux USA). Une sorte de début de discussion avec Biden, par exemple, en ignorant clairement Trump en n'utilisant pas Twitter. Qui sait si l'équipe Biden n'est pas en train de préparer son accession au pouvoir.
1  0 
Avatar de Christian_B
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/09/2020 à 15:43
Citation Envoyé par Ryu2000
Depuis peu les femmes ont le droit de conduire donc il y a du progrès.
Citation Envoyé par yahiko
A quand l'Arabie Saoudite qui lance une campagne pour défendre l'égalité homme-femme ?
Ils ont essayé réellement (quoique timidement) de le faire, notamment ... en médiatisant le fait que les femmes pouvaient désormais conduire. Ce qui était déjà vrai partout ailleurs, y compris en Iran. Merveilleux

Pour la Chine, en ce qui concerne l'espionnage entre états uniquement , ils trouveraient sans doute leur avantage dans une régulation, les USA étant depuis longtemps les champions dans ce domaine (y compris en espionnant leurs propres alliés). Mais ce n'est pas plausible dans un futur prévisible et il est très douteux qu'ils y croient. Donc il s'agit sans doute juste d'un moyen de mettre les USA (un peu) en difficulté. et de paraître vertueux à bon compte.

Par contre la Chine est notoirement championne pour la surveillance électronique de sa population et l'usage répressif de cette surveillance. Malheureusement ces techniques progressent un peu partout (y compris en France).

Quand aux portes dérobées (c'est encore une autre question qui concerne aussi bien l'un ou l'autre aspect ci-dessus), je n'ai jamais vu d'article de synthèse qui :
- décrive objectivement les cas démontrés de portes dérobées sur internet (au niveau du matériel ou du logiciel de base)
- précise dans quelle mesure et comment on peut vérifier dans quels cas elles existent.
Le reste (et surtout les déclarations officielles), c'est du bruit sans valeur informative.
1  0