Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Xanadu lance une plateforme de cloud quantique et prévoit de doubler ses qubits tous les 6 mois
Pour permettre aux développeurs d'avoir accès à ses processeurs quantiques photoniques

Le , par Bill Fassinou

90PARTAGES

5  0 
Il reste encore beaucoup de choses à faire au niveau des ordinateurs quantiques pour tirer le maximum du potentiel de ces calculateurs dans les prochaines décennies, mais quelques entreprises mettent déjà ce qui existe à la disposition de leurs clients. C’est le cas de Xanadu qui a lancé ce mercredi son service cloud d’informatique quantique. Le service se base sur des puces photoniques et la startup envisage de doubler les capacités en qubits de l’infrastructure tous les 6 mois. Xanadu rejoint ainsi Google, IBM, Microsoft et Amazon qui offrent déjà des services quantiques dans le cloud. Les fournisseurs de Qaas (Quantum as a Service) se multiplient rapidement.

Basée à Toronto, au Canada, Xanadu est une startup qui développe des ordinateurs quantiques basés sur la photonique depuis sa fondation en septembre 2016. Plus précisément, l'utilisation de la photonique signifie que les processeurs quantiques de l’entreprise fonctionnent à température ambiante (la plupart des autres exemples de technologie d'informatique quantique doivent être refroidis à très basse température) et peuvent ainsi être intégrés dans les infrastructures de télécommunication existantes et utilisant la fibre optique.

La startup est surtout connue pour le développement de PennyLane, une bibliothèque logicielle à code source ouvert pour l'apprentissage des machines quantiques, l'informatique quantique et la chimie quantique. En outre, Xanadu développe aussi Strawberry Fields, une bibliothèque Python multiplateforme pour la simulation et l'exécution de programmes sur du matériel photonique quantique. La startup considère son outil PennyLane comme le TensorFlow du monde quantique, car il fonctionne à la fois sur son matériel et sur le matériel des autres.


Avec le lancement de sa nouvelle plateforme cette semaine, Xanadu permet aux développeurs d’avoir accès à ses processeurs quantiques photoniques utilisant des puces de 8 ou 12 bits. La nouvelle plateforme de l’entreprise est baptisée « Xanadu Quantum Cloud » et celle-ci espère que Quantum Cloud puisse permettre aux entreprises, aux développeurs et aux chercheurs de trouver de nouvelles solutions aux problèmes dans les filières comme la chimie quantique, la finance, l'analyse des graphiques et l'apprentissage automatique.

Les puces photoniques non quantiques sont parfois utilisées pour les réseaux neuronaux, pensez aux puces spéciales basées sur la lumière effectuant la multiplication matricielle et d'autres tâches d'IA beaucoup plus rapidement. Comme d'autres entreprises, Xanadu veut exploiter les propriétés quantiques de l'intrication et de la superposition, mais pour les réseaux de neurones. Le modèle de Xanadu vous permet en effet de faire correspondre parfaitement les mathématiques des réseaux neuronaux à son matériel photonique. Selon les déclarations de la startup, aucun autre matériel ne permet actuellement de faire cela.

« Il y a un ensemble d'applications qui convient parfaitement à notre plateforme de cloud computing et à notre type de photonique, et c'est le réseau neuronal optique quantique », a déclaré hier Christian Weedbrook, fondateur et PDG de Xanadu. « Et cette application est disponible sur PennyLane, mais vous ne pouvez l'exécuter que sur la plateforme en nuage de Xanadu. Nous considérons donc cela aussi comme un avenir, comme un facteur clé de différenciation, mais les autres applications fonctionnent sur d'autres matériels », a-t-il ajouté.

Selon Xanadu, les institutions universitaires, les startups quantiques et les grands laboratoires nationaux utilisent déjà une version prélivrée de Quantum Cloud. Le lancement d'hier visait juste à étendre l'accès aux sociétés clientes qui souhaitent que l'informatique quantique résolve leurs problèmes les plus complexes. Le PDG Weedbrook a déclaré que les entreprises devraient choisir Xanadu et la photonique parce qu'elle peut s'adapter à l'échelle d'une manière que d'autres technologies utilisées pour l'informatique quantique ne peuvent pas.

« Comme vous le savez peut-être, il y a des pièges à ions, des qubits supraconducteurs, etc. S'ils ne peuvent pas être mis à l'échelle ou s'ils sont trop lents à l'échelle, nous pensons que c'est là que la photonique a en fait l'avantage de se mettre à l'échelle », a déclaré Weedbrook. Il a aussi ajouté que des puces 24 bits seront disponibles d'ici un mois environ. En outre, l’entreprise prévoit de “doubler environ” le nombre de qubits disponibles dans le nuage tous les six mois. Entre autres avantages, cela augmentera continuellement la puissance de calcul dont disposent les développeurs.

Pour l'avenir, Xanadu explore également la communication sécurisée et les réseaux quantiques. Selon Weedbrook, il s’agit d’un domaine que la photonique est sur le point de dominer. Enfin, l’entreprise a déclaré qu’elle prévoit aussi de « construire un réseau mondial d'ordinateurs quantiques photoniques, mis en réseau sur un internet quantique ».

Source : Xanadu Quantum Cloud

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Amazon Braket, le service AWS d'informatique quantique entièrement géré sur le cloud, est disponible, il permet aux utilisateurs de tester leurs algorithmes sur différents types de matériel

Google veut livrer ses ordinateurs quantiques sous forme de services de cloud computing et encourage le développement d'applications dédiées

Build 2020 : Azure Quantum, l'offre d'informatique quantique en tant que service de Microsoft passe en Limited Preview et sera disponible pour un petit nombre de clients et partenaires

IBM annonce son premier ordinateur quantique de 53 qubits et un nouveau Datacenter quantique pour répondre à la demande croissante d'accès au matériel quantique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !