Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple a aidé à fabriquer un iPod top secret pour le gouvernement américain,
D'après un ancien ingénieur de la société

Le , par Jonathan

291PARTAGES

3  0 
Au cours de ces dernières années, les relations entre Apple et le gouvernement américain sont un peu tendues. On se souvient qu’Apple avait eu des soucis avec le FBI et le ministère de la Justice suite à son refus de créer des portes dérobées dans les iPhone, ainsi que face aux demandes des autorités américaines d'autoriser l'accès aux iPhone des suspects lors de fusillades de masse. Seulement, de récentes révélations laissent croire tout le contraire puisqu’elles font état d’une potentielle collaboration d’Apple avec le gouvernement, pour ajouter des fonctionnalités secrètes aux produits Apple.

C’est dans un article de blog que David Shayer, l'un des premiers ingénieurs logiciels embauchés pour travailler sur le premier iPod, a fait ces révélations. L’histoire se serait passée en 2005 et Shayer fait savoir qu’il était assis dans son bureau en train d’écrire du code pour l’iPod lorsque le directeur d’iPod Software, qui est le patron de son patron, est brusquement entré dans son bureau pour lui confier une mission secrète. « J'ai une mission spéciale pour vous. Votre patron ne le sait pas. Vous aiderez deux ingénieurs du département américain de l'énergie à construire un iPod spécial. Faites votre rapport uniquement à moi », tels auraient été les mots employés par ce dernier, à en croire Shayer.


Shayer poursuit en racontant que dès le lendemain, il a fait la connaissance des deux ingénieurs en question, mais ils ne travaillaient pas pour le ministère de l'Énergie. En réalité, ils travaillaient pour une division de Bechtel, un important sous-traitant américain de la défense du ministère de l'Énergie. « Ce n'était pas une collaboration avec Bechtel avec un contrat et un paiement. C'était Apple qui faisait une faveur sous la table pour le ministère de l'Énergie », a écrit Shayer. La mission des deux hommes était d’ajouter du matériel personnalisé à un iPod et enregistrer les données de ce matériel personnalisé sur le disque de l'iPod d'une manière qui ne pourrait pas être facilement détectée.

L’appareil devait encore ressembler et fonctionner comme un iPod normal. D’après Shayer, les deux hommes avaient reçu une copie du code source du système iPod sur DVD et avaient acheté leurs propres appareils dans des magasins pour mener leurs expériences. Tout ce que Shayer avait à faire était de leur fournir l'assistance dont ils avaient besoin d'Apple. Shayer fait également savoir que les deux hommes avaient travaillé dans un bureau dans les bâtiments d'Apple pendant plusieurs mois et qu’ils avaient veillé à ce qu’il ne puisse jamais voir l’appareil. Il n’a donc pas pu savoir quel type de matériel les deux ingénieurs de Bechtel cherchaient à ajouter à l'iPod secret. Seulement, étant donné que le ministère de l'Énergie est, entre autres fonctions, responsable de l'énergie nucléaire, il soupçonne qu’il s’agisse d’un compteur Geiger furtif pour mesurer la radioactivité.

L’histoire racontée par Shayer est hallucinante et on se croirait presque dans un film. Mais lorsque Tony Fadell, l'ancien vice-président de la division iPod, a tweeté que l'histoire était sans aucun doute réelle, on est forcé d’y prêter une oreille attentive.


Source : article de blog

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous que cette histoire soit vraie ?

Voir aussi :

Apple demande aux développeurs d'applications d'utiliser IPv6, car il est 1,4 fois plus rapide que l'IPv4, et les protocoles comme HTTP/2 et TLS 1.3 pour accélérer les performances
Apple recherche des ingénieurs logiciels afin de convertir une base de code établie en C vers Rust
Apple pourrait lancer son premier ordinateur Mac équipé d'un CPU ARM personnalisé dans les 18 prochains mois, et faire l'impasse sur l'offre CPU d'Intel, prédit un célèbre analyste

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !