IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jeff Bezos crée la société Fellowship Ventures pour une stratégie de lutte contre le changement climatique
Avec un capital de 10 milliards de dollars

Le , par Bill Fassinou

390PARTAGES

5  0 
En février passé, Jeff Bezos avait annoncé sur son compte Instagram qu’il consacrerait 10 milliards de dollars de sa fortune personnelle à la lutte contre le changement climatique, une chose qu’il considère comme la plus grande menace de notre planète. Eh bien, c’est désormais chose faite. Des documents rendus publics montrent que Jeff Bezos a récemment créé une société à responsabilité limitée du nom de Fellowship Ventures au sein de laquelle il injecte un capital de 10 milliards de dollars. Ceci serait l’une des premières actions de son plan d’action Bezos Earth Fund.

Le changement climatique est une réalité et les vecteurs de cela se retrouvent dans tous les secteurs de l’activité de l’homme. L’industrie de la Tech participe grandement à ce changement, principalement en raison de la quantité considérable de gaz à effet de serre qu’elle produit tous les ans. Ses entreprises ont promis de passer aux énergies vertes pour réduire leur empreinte carbone et d’investir dans la lutte contre ce phénomène. Ainsi, bien qu’il entreprend des actions de philanthropie depuis toujours, Bezos vient de passer à la vitesse suivante.

Le natif d'Albuquerque a entamé la première phase de son calendrier Bezos Earth Fund, annoncé il y a six mois, en créant Fellowship Ventures LLC. Selon les archives publiques, cette société a déposé une demande de marque, avec l'autorisation signée de Bezos, pour le Bezos Earth Fund en juillet, une démarche qui laisse penser que la LLC sera la clé de ses projets, voire qu'elle dirigera carrément le programme caritatif. En fait, depuis son annonce en février, les détails du projet sont restés secrets et aucune idée sur la façon dont ses fonds seront dépensés n’a été abordée.


Les collaborateurs de Bezos ont également refusé de partager toute information sur ses dons pour la lutte contre le changement climatique, laissant plusieurs questions sans réponses. L’on se demande par exemple si une partie de ces 10 milliards de dollars sera utilisée pour faire des dons à des candidats politiques ou à des groupes de pression favorables à la science du climat. Sur quelle période Bezos donnera-t-il l'argent ? Et quel type d’informations ce dernier partagera-t-il avec les universitaires, les chercheurs et les journalistes sur la destination de l'argent ?

L’on estime que si Bezos prévoit d'utiliser cette LLC pour effectuer les dons, cela limiterait la transparence du Bezos Earth Fund, car les LLC ne sont pas obligés à déposer des documents fiscaux accessibles au public. Mais les choses pourraient se passer autrement aussi. Certains experts ont déclaré qu'il est possible, cependant, que cette société finisse simplement par posséder la marque au nom de “Bezos Earth Fund” et prête ensuite cette marque à une autre entité Bezos à créer qui pourrait être structurée de manière plus transparente, comme une fondation traditionnelle.

Toutefois, plusieurs critiques sur le projet font état de ce qu'il représente la pièce philanthropique la plus sérieuse jamais réalisée par les plus fortunés dans le monde. Ils ajoutent que cette initiative de Bezos devrait donner, dans les années à venir, un nouveau visage au monde de la philanthropie en ce qui concerne le changement climatique. Même après la divulgation de certains documents, aucun commentaire n’a été fait par les acteurs clés du Bezos Earth Fund. Cela dit, il semblerait que Bezos soit prêt à commencer la distribution des dons cet été.

Les réels attributs de Fellowship Ventures restent encore inconnus, mais il est probable qu’il travaille aussi sur d'autres projets pour le compte de Bezos. Tout de même, il faut garder à l’esprit que les milliardaires, et surtout les milliardaires de la tranche de Bezos, qui approche une valeur nette de 200 milliards de dollars, supervisent de vastes empires pour gérer leurs affaires personnelles et leurs bureaux familiaux. Ils mettent en place de nouvelles LLC pour exécuter une transaction immobilière particulière, par exemple, ou pour gérer le travail d'un nouvel entrepreneur.

Fellowship Ventures serait-il un écran de fumée qui cache d’autres ambitions de Jeff Bezos ? Bezos contrôle déjà des LLC qui l'aident à superviser ses activités caritatives existantes, notamment Zefram LLC, qui possède la marque déposée du Bezos Day One Fund, sa philanthropie de lutte contre le sans-abrisme et de soutien à l'éducation révélé en 2018. Enfin, certains dossiers obtenus par le média Recode montrent aussi que Fellowship Ventures a été constitué en société dans l’État du Delaware, considéré comme le paradis fiscal interne des États-Unis, l'été dernier.

Source : Jeff Bezos

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Jeff Bezos annonce sur son compte Instagram qu'il consacrera 10 milliards de dollars de sa fortune pour lutter contre le changement climatique

Jeff Bezos pourrait devenir le premier trillionaire du monde en 2026, selon une étude

Bill Gates et d'autres philanthropes créent un fonds d'investissement d'un milliard USD pour financer les entreprises de technologies propres

Bill Gates estime que les milliardaires devraient payer la facture de l'augmentation des dépenses en technologies pour lutter contre le changement climatique mondial

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 11:12
Le problème de Jeff Bezos est que ce milliardaire américain pense que la « technologie va nous sauver » et qu'il suffit d'investir des milliards de dollars dans des sociétés pour trouver la technologie miracle qui va régler la crise climatique.

Jeff Bezos peut investir un milliard, ou même dix milliards par an dans la lutte contre le changement climatique, ça ne servira pas à grand chose, mis à part peut-être améliorer son image médiatique. Il est fort peu probable que l'investissement de Jeff Bezos arrive à compenser les 55,8 millions de tonnes émis tous les ans par Amazon d'après les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l'Union syndicale Solidaires.

Pour rappel nous avons trente ans pour diviser par trois nos émissions de gaz à effet de serre pour ne pas dépasser les 2 °C de réchauffement, c'est à dire baisser nos émissions de gaz à effet de serre de 5 % tous les ans. Baisser de 5 % tous les ans c'est un objectif très ambitieux, et la seule solution pour y arriver c'est de nous serrer la ceinture, donc adopter un modèle économique de décroissance. C'est à dire accepter de gagner moins tous les ans, dépenser moins, acheter moins d'objets, mois se déplacer. Cet objectif est bien entendu totalement opposé à notre mode de vie actuel, où nous souhaitons toujours gagner plus, dépenser plus, accumuler plus d'objets et consommer plus. Une entreprise de commerce en ligne comme Amazon qui incite à la consommation de masse ne peut malheureusement pas exister dans un objectif d'une lutte sérieuse contre la crise climatique visant les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat.
7  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 11:23
Citation Envoyé par fochristo Voir le message
(Désolé le smiley n'est pas passé dans le message précédent)

Perso je trouve que c'est mieux que rien, mais quand on sait que sa fortune est estimée à 190Md, 0.5% pour sauver la planète qui l'enrichit c'est pas faramineux non plus.
(t'inquiète, je ne l'ai pas mal prit ^^)

Certes, d'autant plus que si on se reporte à ce que fait par exemple la fondation Bill et Melinda Gates, on se rend bien compte qu'il y a des chances que ce ne soit pas complétement à pertes.

Si on prend en compte l'évasion/optimisation fiscale, il donne toujours moins que ce qu'il devrait payer aux US.
Par exemple, en 2018, Amazon à fait 11,2 Md de profit, le taux classique d'imposition est 21%, c'est à dire qu'amazon devait payer 2,3 Mds de dollars, ils en ont payé 128 Millions...

On me rétorquera qu'il ne faut pas mélanger la personne et l'entreprise, il n'empêche que le PDG jette des miettes pour éviter que son entreprise paye des boulangeries entières...
2  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 20:17
Je ne suis pas d'accord, dix milliards bien investis, dans de la recherche principalement, c'est une très grosse somme. Reste à savoir vers quoi il faudrait l'orienter : nouvelles énergies moins polluantes, décarbonation ...
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/08/2020 à 7:37
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Je pense que tu as lu ma phrase de travers
Effectivement...

Sinon on pourrait mettre l'argent des éoliennes dans le nucléaire, il y a plein d'entreprises et de riches qui investissent dans la recherche et le développement d'autres sources d'énergie.
1  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/08/2020 à 13:18
Les secteurs d'émission de co2 sont bien connus :

Production de chaleur et d’électricité (25%)
Agriculture, foresterie et utilisation des sols (24%)
Industrie (21%)
Transports (14%)
Autre production d’énergie (10%)
Bâtiments (6%)

https://youmatter.world/fr/emissions...-monde-france/

La production d'énergie est encore majoritairement issue de combustibles fossiles dans le monde. La meilleure solution actuelle est le nucléaire, d'autant plus que les réacteurs de nouvelle génération utilisent mieux les matières radioactives. Un réacteur nucléaire est très concentré donc nécessite beaucoup moins de matériaux que de l'éolien, et contrairement à ce qu'on veut nous faire croire il n'y a pas de date de péremption fixe d'une centrale, tant que la cuve tient tout le reste peut être remplacé. La fermeture de fessenheim est une mesure purement populiste.

La perte de chaleur des bâtiments anciens est un gros soucis, il faudrait rénover les habitations en place. On aurait pu le faire avec l'argent investi dans les parcs éoliens... mais on a préféré faire des parc éoliens.

La production de viande est un poste d'émission énorme, il faudrait que les gens acceptent de manger moins de viande. Manger de la viande tous les jours est de toute façon très mauvais pour l'équilibre alimentaire.

Le développement de la construction en bois permettrait d'économiser du béton qui est lui aussi un gros générateur d'émissions. Il y a pas mal d'essais en ce moment et ils sont concluants, le bois renforcé par de l'acier est très solide, durable et offre des avantages de par sa souplesse. De plus c'est un conteneur de Co2, qui n'est relaché que si on le brûle.

Des pistes de progrès il y en a plein... mais à la place on ferme des centrales nucléaires parce que pabô !
1  0 
Avatar de fochristo
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:20
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
L'avantage avec ces montant considérables, c'est que même si 90% du montant annoncé n'est qu'enfumage marketing, il reste toujours 100 Millions par an de mis sur la table, soit entre 75 000 et 100 000 salaires d'ingénieurs US à se pencher sur le problème.
100'000'000 / 100'000 = 1'000

1'000$/an ? Pas cher les ingénieurs US
1  0 
Avatar de fochristo
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 10:50
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Bien vu, j'ai fait ma division dans le mauvais sens. Effectivement, payer 1000 personne est moins impressionnant, mais ça reste déjà une belle équipe ^^
(Désolé le smiley n'est pas passé dans le message précédent)

Perso je trouve que c'est mieux que rien, mais quand on sait que sa fortune est estimée à 190Md, 0.5% pour sauver la planète qui l'enrichit c'est pas faramineux non plus.
1  0 
Avatar de mh-cbon
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 17:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Bref l'économie et l'écologie sont antinomique.
Je trouve l'utilisation du mot économie inappropriée, c'est la comptabilité de l'administration de nos modes de vie en outil de la performance qui pose un souci.

L'économie, tels que vous l'entendez dans votre post, est un mot détourné de sa signification, réduit à des notions productivistes. Hors sa définition la plus englobante serait "Harmonie qui existe entre les différentes parties, les différentes qualités d’un corps organisé."

Je vous renvois aux dernières publication d'Alain Deneault pour approfondir le sujet (cf ytb par exemple)

Il parle même d'économie de l'écologie!

C'était le moment rien à voir.

Pour en revenir à la news, bof 10MM c'est insuffisant à transformer des sociétés dans leurs ensemble, et surtout, ça achète plein de choses, dont et surtout les politiciens par ailleurs, mais ça ne change pas les mentalités.
0  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 21:41
Je pense que tu as lu ma phrase de travers

Quand à dire que les états réalisent que ce n'est pas une solution, hmpf, les chiffres indiquent que ce n'est pas une solution, les décisions d'état sont par contre rarement motivées par les chiffres.
0  0 
Avatar de mh-cbon
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/08/2020 à 7:40
je vois pas trop ce qu'elles pourraient développer. Un capteur de co2 ? Une technologie couvrante pour augmenter l'albedo ? Faire tomber la pluie ? Augmenter la couverture nuageuse ? Pour in fine continuer de polluer encore plus ? Ces idées là pourront elles aussi recouvrir la perte de biodiversité ? L'acidification des océans ? La surpêche ? La bétonnisation des sols ? Et tant bien même nous réussissons à vaincre tous ces problèmes, qui ne sont qu'un échantillon, comment ferons nous face à la raréfaction du pétrole, puisque très vraisemblablement nous ne sommes pas capable de nous en passer dès aujourd'hui, est il raisonnable de croire que nous y arriverons mieux dans un futur incertain d'une humanité plus que jamais biberonnée à cette énergie ?

On peut s'interroger à savoir qui est le plus utopique de nous deux, non ? = )

Et puis bon, cette proposition de mettre de l'argent sur la table pour croire en l'innovation, ça revient à faire confiance en la providence. Pas terrible, quand on sait ce que l'on devrait faire et que cela ne nécessite pas de providence particulière, juste de l'abnégation à la tâche, qui consiste surtout à faire moins, en fait...
0  0