Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

83 % des organisations du secteur des technologies de l'information ne sont pas pleinement satisfaites de la gestion de leurs entrepôts de données,
Selon une étude de SnapLogic

Le , par Aurélien

534PARTAGES

4  0 
Une nouvelle étude publiée ce 5 août 2020 par SnapLogic, fournisseur de la première plateforme d'Intégration Intelligente, révèle que 83 % des organisations du secteur des TI ne sont pas pleinement satisfaites des performances et des résultats de leurs initiatives de gestion et d'entreposage de données. Les directeurs de systèmes d'information citent comme raisons de leur frustration un nombre croissant d'applications et de sources de données déconnectées, des systèmes hérités obsolètes, ainsi que la lenteur et le caractère manuel des mouvements de données, autant de facteurs qui selon eux freinent la croissance de l'organisation.

En effet, l'étude précise qu'une organisation moyenne disposant de 115 applications et sources de données distinctes dans son système d'information voit près de la moitié d'entre elles (soit 49 %) cloisonnées et déconnectées les unes des autres. Et à l'issue de l'enquête réalisée auprès des directeurs de systèmes d'information, 89 % d'entre eux ont clairement exprimé leur inquiétude, car craignant que l'absence d'intégration des applications et des systèmes provoquent des silos de données préjudiciables à la gestion des activités de leur organisation. Factuellement, les directeurs de systèmes d'information ont confirmé qu'ils perdent en moyenne plus d'un million de dollars par an en raison d'une mauvaise gestion des données.


Qu'à cela ne tienne, les organisations maintiennent leur engagement à construire une entreprise basée sur les données et financent leurs initiatives de gestion des données en conséquence, précise l'étude. Ainsi plus des trois quarts (76 %) des répondants à l'enquête ont indiqué que leurs entreprises ont augmenté leurs budgets de gestion de données au cours de l'année dernière. Les organisations continuent d'investir dans des solutions de stockage de données telles que les entrepôts de données et les lacs de données afin de les aider à tirer le meilleur parti de leurs précieux actifs de données devant leur permettre de tenir la promesse d'une analyse agile et de déceler des prévisions ou tendances commerciales exploitables. Grâce à ces données, les organisations espèrent parvenir à une prise de décision plus rapide et plus éclairée (soit 70 %), à une amélioration des opérations commerciales (soit 64 %), à une accélération de l'innovation et du développement de nouvelles entreprises (soit 63 %), à une amélioration de l'expérience client (soit 61 %) et à une main-d'œuvre plus efficace et plus productive (soit 57 %).


Toutefois, le processus d'introduction des données dans un entrepôt de données ou un lac de données n'est pas toujours simple, ce qui entrave trop souvent son progrès et sa réussite. Les principaux résultats de l'étude ont par ailleurs indiqué que :

  • Près de neuf organisations sur dix (88 %) rencontrent des difficultés pour charger les données dans les entrepôts de données en raison des principaux obstacles liés aux :

      • technologies existantes (49 %),

      • types et formats de données complexes (44 %),

      • silos de données (40 %),

      • problèmes d'accès aux données liés aux exigences réglementaires (40 %).


    • Près de la moitié (48 %) des données migrées dans les entrepôts de données des organisations ou dans d'autres solutions de stockage doivent être toilettées avant de pouvoir être utiles. Ce qui contribue probablement à plus de 4 heures de temps perdues, en moyenne par employé et par semaine, pour résoudre les problèmes liés aux données manquantes, aux données redondantes ou aux données qui doivent être reformatées.

    • Les organisations ont indiqué qu'en moyenne, 42 % de leurs processus de gestion et d'entreposage des données qui pourraient être automatisés sont actuellement effectués manuellement, ce qui coûte du temps, des ressources et de l'argent.

    • En raison de ces problèmes sus-cités, presque toutes les organisations soumises à l'étude(93 %) estiment qu'il faut améliorer la façon dont ils collectent, gèrent, stockent et analysent les données.

    Enfin, Craig Stewart, directeur technique de SnapLogic a déclaré : « Nous ne sommes pas seulement dans une période de croissance exponentielle des données, mais aussi dans une période où les données sont au cœur de l'adoption réussie de technologies telles que l'intelligence artificielle, l'automatisation et l'analyse avancée », en ajoutant que cela signifiait qu'une stratégie efficace de gestion et d'entreposage des données est essentielle pour l'entreprise. Autrement dit, pour que l'entreposage des données soit efficace, Stewart suggère aux organisations de « … démanteler les silos de données, retirer les outils existants, automatiser les processus manuels et accélérer l'intégration et la circulation des données dans l'entreprise. Ce n'est qu'alors que les équipes de l'entreprise pourront véritablement exploiter toute la puissance des données pour prendre de meilleures décisions, actions et résultats. »

    Source : SnapLogic

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette étude ? Partagez-vous les causes et freins cités dans cette étude, liés à la mise en exploitation des entrepôts de données ?
    Quelles solutions entrevoyez-vous pour permettre une mise en production optimale des entrepôts de données au sein des organisations ?

    Voir aussi

    IDC : Les recettes mondiales des applications d'entreprise ont augmenté de 7,5 %, soit 225 milliards en 2019

    74 % des entrepreneurs estiment que leur entreprise sortira plus forte de la crise générée par la Covid-19

    Gartner identifie les principales tendances technologiques de la chaîne d'approvisionnement en 2020

    Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

    Avatar de tanaka59
    Membre expert https://www.developpez.com
    Le 09/08/2020 à 19:52
    Bonsoir,

    83 % des organisations du secteur des TI ne sont pas pleinement satisfaites de la gestion de données.

    Que pensez-vous de cette étude ?
    J'engloberai toutes les boites qui ont des divisions data (DSI,marketing,gestion ...)

    > entre les rachats des entreprises entre elles , il est régulièrement difficile d'avoir une cartographie du SI complète et a jour
    > de plus en plus de boites sont incapables de sortir un registre clair avec une liste "distinct" des biens/services/clients gérés

    Un exemple tout con , une boite comme Amazon est incapable de faire un "select distinct" sur l'ensemble des refs vendues par elle/un vendeur tiers avec le niveau de détail obsolète/en cours de vente/futur ref ...

    Imaginez ci des boites comme SFR,Orange ou même Google ne savent pas en temps réel le nombre de lignes ou de boites mail actives.

    Il est très inquiétant de savoir que plus de 30% de l'info peut passer à la trappe dans certains cas ...

    Partagez-vous les causes et freins cités dans cette étude, liés à la mise en exploitation des entrepôts de données ?
    Tout à fait , le partitionnement des BDD posent de plus en plus de problème ... Des accès à de la data non disponible ... résultat des projets ralentis avec des spec qui changent tout le temps.

    Quelles solutions entrevoyez-vous pour permettre une mise en production optimale des entrepôts de données au sein des organisations ?
    Si chaque entreprise savait au moins avoir un registre clair des données quelle gères bien/service/personne , avec des taux supérieur à 95% d'identification ...

    Dans pas mal de SI on a pas mal de problème avec les tables de paramétrages et de correspondances.
    1  0