Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Mark Zuckerberg et Jeff Bezos se sont enrichis chacun de 7 milliards de dollars en un seul jour,
De même, Facebook et Amazon ont échappé à la récession liée au covid-19

Le , par Bill Fassinou

275PARTAGES

4  0 
Mark Zuckerberg et Jeff Bezos ont chacun gagné environ 7 milliards de dollars en une seule journée, le 31 août passé. Cette augmentation est la conséquence directe d’un second semestre réussi pour Facebook et Amazon en dépit des ravages liés à la pandémie du Covid-19 aux États-Unis. Ainsi, Mark Zuckerberg s’apprête à passer le carpe des 100 milliards de dollars en fortune personnelle et Jeff Bezos pourrait devenir la première personne à atteindre la barre symbolique des 200 milliards de dollars de valeur nette. D’autres PDG de la Tech ont également vu augmenter leur richesse.

Plusieurs événements se sont produits la semaine passée. Jeff Bezos et Mark Zuckerberg ont été devant une commission judiciaire de la Chambre des représentants par rapport à leurs possibles pratiques monopolistes et quelques heures après, les deux sociétés annonçaient leurs résultats pour le compte du deuxième trimestre de l’exercice en cours. Ces résultats, et ceux d’autres entreprises technologiques, sont à la hausse par rapport au trimestre précédent, une situation qui a fait flamber le coût des actions de plusieurs d’entre elles, notamment Facebook, Apple et Amazon.

De ce fait, Zuckerberg et Bezos ont vu leur fortune personnelle augmentée de 7 milliards de dollars chacun. Selon le Bloomberg Billionaires Index, les actions Facebook ont ​​grimpé de 8,2 % atteignant la valeur de 253,67 dollars, ce qui a permis à Mark Zuckerberg de gagner 7 milliards de dollars dans la journée du 31 juillet. Les faits sont similaires dans le cas de Jeff Bezos où, après qu’Amazon ait annoncé un chiffre d'affaires s’élevant à 88,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, les actions de l’entreprise ont grimpé de 3,7 %, lui permettant de gagner 7 milliards de dollars.


Selon l’index, Mark Zuckerberg vaut maintenant environ 94 milliards de dollars et la valeur nette de Bezos est évaluée à 186 milliards de dollars. À côté, Business Insider estime que si la hausse devait se poursuivre dans les prochains jours, le patron d’Amazon pourrait très bien atteindre ou passer la barre des 200 milliards. Cette affirmation se justifie également par le fait que les actions des entreprises technologiques n’ont pas cessé de grimper depuis le mois de janvier 2020. Cela a permis à de nombreuses personnes fortunées, comme Elon Musk, de se hisser en haut de la liste.

À titre d’exemple, en juillet, Bezos a ajouté 13 milliards de dollars à sa valeur nette en une seule journée, battant de ce fait le record du plus haut que quiconque ait jamais gagné en un seul jour depuis le début de l'indice Bloomberg Billionaires. Dans le cas d’Apple, bien que Tim Cook ne figure pas dans l’index de Bloomberg, Business Insider estime que sa valeur nette a dû augmenter de la même manière, c’est-à-dire en fonction du nombre de stock-options qui lui ont été attribuées, car les actions de l’entreprise ont aussi connu un boom la semaine dernière.

Par ailleurs, de nouvelles statistiques de l'association Americans for Tax Fairness et de l'Institute for Policy Studies indiquent que plus de 600 milliardaires américains ont vu leur fortune augmenter de 42 milliards de dollars en moyenne au cours de chaque semaine de la pandémie, entre le 18 mars et le 16 juillet, pour un total dépassant les 700 milliards de dollars. Cependant, Business Insider pense que, milliardaires ou non, les dirigeants d'entreprise ont largement renoncé à leurs responsabilités.

Le média a déclaré qu’ils ont failli à leur devoir, car ils s’enrichissent, mais au même moment, le coronavirus ronge l'économie américaine, tout en conduisant vers un taux de chômage record et une baisse massive du PIB. Une enquête de la société CGLytics, telle que rapportée par le New York Times, a révélé qu’environ 3 000 dirigeants d'entreprises publiques ont subi des réductions de salaire sous une forme ou une autre, mais dans plusieurs cas, celles-ci ne représentaient qu'un très faible pourcentage de la rémunération globale.

De même, malgré les pertes d’emplois, de nombreuses entreprises ont à nouveau déclaré qu'elles seront obligées de réduire encore plus leurs effectifs lorsque les fonds de protection des salaires vont commencer à s'épuiser ce mois-ci. « Covid-19 est loin d'être battu et bien que l'on soit optimiste quant à un vaccin, le calendrier et son efficacité sont encore inconnus », a déclaré James Knightley, économiste en chef d'ING, une entreprise fournissant des données sur les marchés à d’autres entreprises, dans une note de jeudi et rapporté par Business Insider.

« Avec la montée des craintes liées au virus, les pertes d'emplois et la baisse des revenus, nous pensons que la reprise pourrait être beaucoup plus brutale que ce que les marchés semblent faire, et nous pensons que nous allons être déçus par les données au cours des deux prochains mois », a-t-il ajouté.

Source : Bloomberg Billionaires Index

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Face au Congrès américain, Jeff Bezos déclare qu'il ne peut pas garantir que les employés d'Amazon n'ont pas accès aux données des vendeurs tiers pour favoriser les produits de son entreprise

Les e-mails d'Apple, Facebook, Amazon, Google, Google exigés dans l'enquête du panel de la Chambre des Etats-Unis pour élucider leurs pratiques commerciales et leurs acquisitions antérieures

Amazon aurait exploité les données de vendeurs tiers sur sa plateforme pour lancer des produits concurrents, une pratique qui va à l'encontre des politiques de l'entreprise

La fortune de Jeff Bezos dépasse les 150 milliards de dollars selon le Bloomberg Billionaires Index, seuls les acteurs dans l'industrie technologique ont vu leur fortune s'accroître dans le top 10

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Genji
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/08/2020 à 13:16
Le fait que les petits et moyennes entreprises "périssent" et que les grosses s'enrichissent me rappelle un parallèle de la dévaluation du Deutsche Mark après la première guerre mondiale pour rembourser la dette dont le montant était établi dans cette monnaie. Le but étant d'arriver à un équivalent dans une autre monnaie dérisoire. Ainsi, seuls les entreprises internationales qui détenaient d'autres devises pouvaient racheter les petites sociétés en faillites pour quelques cents.
Ce que je veux souligner par là c'est que ce n'est pas étonnant que ces entreprises soient passées au travers de la pandémie, lors de grosses crises, ce sont toujours les très grosses sociétés qui en sortent encore plus grandies, les autres devant bien souvent déposer le bilan ou trouver des solutions pour survivre.
1  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/08/2020 à 13:00
Citation Envoyé par Genji Voir le message
Le fait que les petits et moyennes entreprises "périssent" et que les grosses s'enrichissent me rappelle un parallèle de la dévaluation du Deutsche Mark après la première guerre mondiale pour rembourser la dette dont le montant était établi dans cette monnaie. Le but étant d'arriver à un équivalent dans une autre monnaie dérisoire. Ainsi, seuls les entreprises internationales qui détenaient d'autres devises pouvaient racheter les petites sociétés en faillites pour quelques cents.

Ce que je veux souligner par là c'est que ce n'est pas étonnant que ces entreprises soient passées au travers de la pandémie, lors de grosses crises, ce sont toujours les très grosses sociétés qui en sortent encore plus grandies, les autres devant bien souvent déposer le bilan ou trouver des solutions pour survivre.
Nous sommes dans un cas un peu particulier qu'au lendemain de la première guerre mondiale. Contrairement à cette époque, l'ensemble des pays sont impactés par la crise financière. Il n'est pas possible de jouer avec les devises pour s'en sortir.

Je dirais qu'elles se s'en sont sortis grandit pour 2 raisons principales :
- avec le confinement, cela a pousser les gens à acheter encore plus sur Internet
- ne pas payer d'impots. Moins de frais par rapport aux concurrents, possibilité de proposer des services supplémentaires et les gens se dirigent ainsi au plus offrant (remboursement du produit gratuit sans rendre le produit, dfp gratuit, livraison otimisé grace aux r&d, ..) . Tant qu'il y aura pas de justice social, nos "TPE" tel que cdiscount, la Fnac, ... ne pourront pas faire face.
0  0