Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un groupe de studios d'architecture critiquent le coût et le manque de développement de Revit, le logiciel conçu par Autodesk,
La société américaine n'a pas tardé à leur répondre

Le , par Axel Lecomte

437PARTAGES

15  0 
Un groupe de studios d'architecture, dont l'Atelier Tissot, basé en France, a écrit une lettre ouverte « qui reflète le point de vue des clients sur Autodesk en 2020 », destinée à Andrew Anagnost, PDG de l'éditeur. Dans ce document, les signataires affirment que le « coût croissant » et le « manque de développement » de Revit, le logiciel conçu par la société américaine, nuisait à leurs activités. Autodesk n'a pas tardé à réagir. « Bien que nous ne soyons pas d'accord avec tout dans la lettre, nous nous engageons à écouter », a notamment indiqué une représentante de l'éditeur.


Les clients paient plus mais utilisent moins Revit, d'après le groupe

Revit est un logiciel de conception de bâtiment, qui permet de créer un modèle en 3D d'un ouvrage pour créer divers documents nécessaires à sa construction. Les signataires de la lettre ouverte, qui utilisent le logiciel, affirment rencontrer actuellement des difficultés qui impactent l'efficacité de leurs activités.

Dans la lettre ouverte, les studios déclarent :

« Le rapport d'évaluation comparative des pratiques agréées du RIBA (Royal Institute of British Architects) souligne l'augmentation du coût de possession des logiciels de conception dans le cadre de la croissance globale des coûts à laquelle est confrontée l'industrie de la conception. Même avant la pandémie de Covid-19, les coûts faisaient l'objet d'un examen approfondi et la valeur ajoutée des fournisseurs de logiciels est aujourd'hui remise en question comme jamais auparavant » ;

« C'est dans ce contexte qu'un certain nombre de pratiques, qui représentent une source de revenus pour Autodesk de plus de 22 millions de dollars au cours des 5 dernières années et des milliers d'utilisateurs, se sont réunies pour exprimer leurs préoccupations dans une enquête qui a été réalisée en juin 2020. Leurs préoccupations portent sur le coût croissant de la propriété et de l'exploitation du logiciel Revit d'Autodesk et, fondamentalement, sur son manque de développement » ;

« Entre 2015 et 2019, la plupart des pratiques ayant participé à l'enquête ont utilisé au moins cinq modèles de licence différents, allant des licences de produits individuelles aux suites, en passant par les collections et, aujourd'hui, en 2020, par les licences d'utilisateurs individuelles. Dans l'ensemble, les personnes interrogées ont vu les coûts augmenter jusqu'à 70 % et au-delà jusqu'à la fin de 2019 » ;

« Les pratiques seraient moins affectées par ces augmentations de coûts si elles étaient reflétées par des améliorations de la productivité et un programme de développement logiciel progressif » ;

« Alors qu'Autodesk Revit était autrefois le moteur de l'industrie pour un travail plus intelligent, elle se retrouve de plus en plus souvent confrontée à des contraintes et à des goulots d'étranglement. Les pratiques constatent qu'ils paient plus mais utilisent moins Revit en raison de ses contraintes ».

D'après les auteurs de la lettre ouverte, le manque de développement signifie que Revit ne peut pas gérer les fonctions requises, ce qui affecte la productivité. Ils notent également que :

« Chaque jour, les leaders de la conception numérique du monde entier se débattent avec des logiciels qui, à la base, ont vingt ans et qui sont incapables de tirer parti du potentiel de la puissance informatique et graphique multicœur conçu pour traiter dans les postes de travail réels et virtuels d'aujourd'hui » ;

« La productivité des projets dans les pratiques d'architecture et d'ingénierie est affectée quotidiennement en raison du manque d'évolutivité et de performance du produit, ce qui nécessite alors des solutions de contournement sophistiquées et spécifiques à la pratique » ;

« Autodesk a présenté une variété d'initiatives pour la prochaine génération d'outils pour remplacer Revit, mais n'a pas hiérarchisé les investissements et n'a pas communiqué la feuille de route pour la livraison d'une plateforme viable aux utilisateurs » ;

« Les pratiques impliquées dans cette initiative demandent d'Autodesk un plan d'action transparent, centré sur le client, non-conflictuel, innovant, progressif et réalisable ».

La réponse d'Autodesk

L'éditeur a indiqué qu'il n'est pas d'accord avec tout ce qui a été écrit dans la lettre, tout en promettant d'écouter les commentaires et de répondre le plus rapidement possible.

Dans un communiqué, Amy Bunszel, d'Autodesk a reconnu que l'éditeur avait « sous-investi dans la fonctionnalité de modélisation architecturale ces dernières années » et que la société « travaille à corriger cela ».

« Nous avons augmenté notre développement de produits pour mieux servir les clients de l'ingénierie et de la construction. Cela a nécessité plusieurs projets de plate-forme pour améliorer l'évolutivité et les performances afin de prendre en charge les détails de fabrication pour l'ingénierie qui ont également profité à toutes les disciplines. Le résultat de cela a été un ralentissement du développement des principales capacités de modélisation architecturale. Nous reconnaissons l'impact que cela a eu sur nos clients de conception architecturale et, à la fin de l'année dernière, nous avons augmenté nos investissements et nos ressources pour les capacités architecturales de Revit », précise-t-elle.

« Pour ce qui est de l'avenir, nous pensons que les méthodes de travail vont évoluer, de la modélisation directe d'aujourd'hui à la conception basée sur les résultats et pilotée par l'analyse (dont la conception générative dans Revit est une petite étape), en passant par la convergence de la fabrication et de la construction, et que les données doivent être déverrouillées des formats natifs et circuler plus facilement dans les produits Autodesk et non-Autodesk. Propulsé par le nuage, avec des expériences couvrant le bureau, le mobile et la réalité étendue, cet avenir semble bien différent d'une application de bureau avec des centaines de boutons dans le ruban. Au cours des prochaines versions majeures et ponctuelles, vous commencerez à voir des preuves de cette orientation, auxquelles vous pourrez réagir et donner votre avis », abonde la représentante.

Sources : Lettre ouverte du groupe de studios d'architecture, Autodesk

Et vous ?

Partagez-vous l'avis de ces studios d'architecture ?
Que pensez-vous de la réponse d'Autodesk ?

Voir aussi :

Autodesk Maya et Qt : la version 2011 est la première à se baser sur Qt, uniquement pour le meilleur
Sortie de Qt 3D Studio 2.5, avec des courbes de Bézier pour la gestion des animations et une extension pour Autodesk Maya
[GC2013-Europe] Les outils Autodesk pour les développeurs mobiles et indépendants, découvrez Autodesk Maya 2014 LT et Autodesk GameWare
Les géants de la technologie et les agences gouvernementales s'engagent à utiliser leurs supercalculateurs pour lutter contre le Covid-19, par le biais du consortium Covid-19 HPC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cegdd
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 6:12
Je suis TRES content que les architectes se lèvent un peu contre autodesk.

J'espère que les artisans vont suivre l'exemple, parce que nous ne sommes pas gâté avec Autocad non plus ...
6  0 
Avatar de Refuznik
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 9:04
Oui bah le problème est toujours le même avec Autodesk.
Ils rachètent des logiciels de 3d ou vidéo, ils rajoutent juste quelques petites features sans même corriger les bugs au fil des ans mais par contre les coûts de licences augmentent eux sans problème. Maya est devenu une horreur de lourdeur et encore plus bourré de bugs, Mudbox n'a pas évolué depuis et je ne parle même pas de feu XSI softimage (mon logiciel 3d préféré à l'époque) qu'ils ont coulé volontairement.

Vu la politique de la boite depuis 15/20 ans ne jamais prendre un soft Autodesk.
5  0 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/08/2020 à 21:14
Maintenant les licences "perpetuelles" ne sont plus installable... Je suis passée a Archicad
4  0 
Avatar de manueh
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 16:45
Les professionnels qui louent éternellement la Suite REVIT sont plus que partiellement responsables. Rien n'interdit d'arrêter toute ou partie des Locations (souscription) ... surtout si la Qualité, la Productivité, la Facilité, ..., ne sont pas au rdv.

Selon les métiers de chacun (architecture, bet structures, fluides, bois, métal, ...), il existe des solutions Maquette Numérique au moins aussi pertinentes qui proposent parfois des modèles économiques pérennes (Acquisition vs Location) :
- atelier d'architecture : Archicad, Allplan archi, Vectorworks
- BET Structures bâtiment : Allplan ingé, Tekla, Advance Concrete (ex-Autocad et plus développé)
- BET Structures GC et OA : Allplan ingé, Sophistics
- BET Structures métal : Tekla
- BET Structures bois : Cadwork
- BET Fluides : Cype, Plancal

Travailler en Maquette Numérique apporte des gains indéniables selon les objectifs de chacun. Travailler en 2D est facile mais dépassé. Vue les délais de plus en plus courts des études, vues les honoraires de plus en plus faibles, les solutions 3D sont des réponses pertinentes. Grâce au travail en Maquette Numérique, vous pouvez allier Efficacité avec Sécurité, Modernité, ...
4  0 
Avatar de manueh
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/08/2020 à 14:34
[QUOTE=mrbenson75;11602987] ... Si vous n'êtes pas contents de Revit libre à vous d'aller voir la concurrence (qui est moins bien). Connaissant les acteurs et les forces du marché, j'ai comme l'impression que cette pétition émane d'un concurrent par la diligence de porte-flingues du syndicat...on a eu droit au même coup il y a deux ans... Pourquoi les "gros" du bâtiment (Vinci, Eiffage, Bouygues, Egis...), qui sont en contact avec Autodesk, ne se plaignent pas des aspects techniques ?

Penser que REVIT est la meilleure solution dans tous les domaines, c'est assurément une connaissance très partielle des outils TEKLA, CADWORK, ARCHICAD, ALLPLAN, VECTOTWORKS, ... Même lorsqu'il ne s'agit que de dessiner un Bâtiment classique (mur, ouverture, poteau, ...) avec pour optique d'en extraire l'information (plans, coupes, façades, annotations automatisées, quantités, ...), il existe des solutions tellement plus abordables (financièrement et techniquement) que REVIT.

Quant au fait que les majors soient sur REVIT, cela ne doit pas amener tous les professionnels à travailler sur cet outil, surtout qu'aujourd'hui existent les Maquettes Numériques au format IFC. Bien entendu, les Revitiens argueront que le CLOSE-BIM est mieux que l'OPEN-BIM. Pourquoi pas ... à la seule condition que REVIT soit spécialisé dans tous les domaines (ce qui est loin d'être le cas).

Enfin, les pro CLOSE-BIM AUTODESK oublient souvent que la majeure parties de leurs plans d'EXE sont réalisés sur AUTOCAD 2D même lorsqu'ils ont réussis à générer une Maquette Numérique 3D avec REVIT. On croit rêver
4  0 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 9:35
Citation Envoyé par Refuznik Voir le message
Maya est devenu une horreur de lourdeur et encore plus bourré de bugs
Aussi Revit, Autocad, 3d studio max...
Ce n'est plus acceptable
3  0 
Avatar de mrbenson75
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/08/2020 à 0:21
Vous pensez vraiment qu'un petit groupe d'architectes français va influencerssur sur la politique de développement d'un éditeur américain ? Si vous n'êtes pas contents de Revit libre à vous d'aller voir la concurrence (qui est moins bien). Connaissant les acteurs et les forces du marché, j'ai comme l'impression que cette pétition émane d'un concurrent par la diligence de porte-flingues du syndicat...on a eu droit au même coup il y a deux ans... Pourquoi les "gros" du bâtiment (Vinci, Eiffage, Bouygues, Egis...), qui sont en contact avec Autodesk, ne se plaignent pas des aspects techniques ?

PS : À titre d'exemple, j'ai été déçu par les évolutions de Maya et 3ds, j'ai basculé sur blender qui est gratuit et nettement mieux. J'ai été déçu par Windows, j'ai basculé sur Linux.
4  1 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 10:22
Citation Envoyé par cegdd Voir le message
Je suis TRES content que les architectes se lèvent un peu contre autodesk.

J'espère que les artisans vont suivre l'exemple, parce que nous ne sommes pas gâté avec Autocad non plus ...
C'est ma pensée, je ne sais pas à quel point c'est partagé:

Je sais que l'abonnement était présenté comme un modèle «durable» alors qu'il ne l'est plus pour de nombreuses raisons. Au fil des années le changement de version et pour lequel la dépense d'argent a été justifiée par des fonctionnalités utiles qui n'étaient pas sur les anciennes versions. Ils ont amélioré votre productivité, il valait donc la peine de dépenser de l'argent pour se tenir a la derniere version. Désormais, avec des produits particulièrement matures pour une bonne partie des utilisateurs, la mise à jour n'est pas si nécessaire et tout le mécanisme économique à la base exploserait un peu.
La transformation en souscription de licences va dans ce sens, comme cela a été pour rendre les produits incompatibles avec le changement de système d'exploitation, le changement de matériel, ou pour espérer dans le futur où les bugs et les ralentissements seront corrigés, etc. Le fait que vous n'ayez pas à payer de gros montants pour une licence d'abonnement n'a pas de sens, qui utilise Revit un mois seulement?
Désormais les réponses peuvent être de différentes natures: une vraie feuille de route partagée avec l'utilisateur avec des progrès significatifs, ou une réduction considérable du prix de l'abonnement, ou encore le choix d'un produit stable dans les fonctionnalités où seuls les bugs sont corrigés à un prix toujours bas .

Ou passez à autres software house ...
2  0 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 11:56
Citation Envoyé par Petit Vince Voir le message
On en parle que de toute façon la "révolution" BIM n'a jamais fait gagner de temps à personne et que c'est de toute façon inapplicable à des pans entiers de la construction?

Ça me fait doucement rigoler de voir des appels à ce que les artisans se joignent aux architectes pour râler :
- Par principe, non
- C'est les architectes qui nous impose des logiciels. Nous, nous avons juste le choix entre être compatible avec les logiciels de l'archi ou refuser le chantier.
- Et d'ailleurs nous venons justement de refuser une étude ici, maquette BIM...
Le bim evite certaines erreurs et on peut travailler en plusieurs personnes en meme temps.
Le probleme compatibilité n'est pas un probleme des architectes, mais du monopole (ou oligopole) et du format fermé des fichers...
2  0 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 12:24
Citation Envoyé par Petit Vince Voir le message
Je suis curieux, je veux bien un exemple ou deux d'erreurs réglées par le Bim qui ne peux pas être vu par un BE ou au moment du visa.
Par example une equipe augmente la dimension d'un pilier et on vois une "interference" avec un tuyau mis par un autre equipe
(je suis italienne, pardon pour mon français)
2  0