Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des chercheurs parviennent à faire contrôler un curseur par la pensée
Grâce à l'électrocorticographie

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

6  3 
Des chercheurs parviennent à faire contrôler un curseur par la pensée, grâce à l'électrocorticographie

Une nouvelle technique, l'électrocorticographie, est actuellement étudiée à l'Université de Saint Louis (USA) pour créer de meilleures "interfaces ordinateur-cerveau".

Jusque là, on utilisait plutôt l'électroencéphalograph (EEG) sous la forme d'un casque équipé d'électrodes, pour diriger par la pensée plusieurs objets, comme un fauteuil roulant par exemple.

Pourtant, cette technique "peu fiable" ne capterait de plus pas toutes les informations émises par le cerveau, car ses capteurs en seraient trop éloignés, selon les chercheurs américains. De quoi louper les fréquences les plus hautes émises par l'organe.

Pour éviter de tels désagrément, les scientifiques ont donc placés leurs capteurs à l'intérieur même du crâne, à la surface du cortex, via une opération chirurgicale où plusieurs électrodes y sont implantées.

En se concentrant sur cette zone dédiée au langage, ils ont pu, sur les quatre patients concernés, faire bouger un curseur sur un écran, par la seule force de la pensée.

Les résultats ont eu un fort taux de réussite. La technique semble fiable, et a permis de bouger le curseur mais aussi d'effectuer des clics. La base à des milliers d'applicatifs informatiques.

La technologie pourrait par exemple être utilisée avec un iPhone pour aider les personnes handicapées dans de nombreuses situations, comme l'évoquent les chercheurs.

Avant cela, ils avaient réussi à faire jouer un "cobaye" à un jeu vidéo (Space Invaders), par la seule volonté de son esprit, via cette technologie (implantée dans une autre zone du cerveau).

Source : Journal of Neuroengineering

Cette découverte vous surprends-t-elle ?

Quelles futures applications imaginer avec cette technologie ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cahnory
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/04/2011 à 10:18
hmmm, il n'existe pas des cas de personne désirant et parfois parvenant à se (faire) suicider car, paralysé de la tête au pied et ne trouvant plus rien à faire n'ont plus gout à la vie ?
Les volontaires n'ont certainement pas été choisi dans une boutique fnac où apple.
9  0 
Avatar de Twinspirit
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/04/2011 à 21:39
Hum... Merci d'utiliser "SmartPhone" au lieu de "Iphone". Moi c'est ça qui me choque. Il y en a qui ont des actions chez apple...

Si on pouvait le changer dans l'article...
Ce sera plus professionnel, niveau rédaction journalistique.
11  3 
Avatar de Marauder
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/04/2011 à 9:22
Citation Envoyé par ArielD Voir le message
Et toi tu es payé par qui ?
Parce que question ineptie tu te poses là
Apple & iphone n'ont rien à faire dans cet article...

"Smarphone", "tablette", "pc portable" serait bien plus approprié.
Pas la peine de faire de la pub, surtout pour un outil aussi pauvre & fermé.
5  1 
Avatar de lokidev
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/04/2011 à 14:16
Cà n'a absolument rien de nouveau. Ces découvertes concernant le codage de la direction d'un mouvement ont été faites il y a plus de 20 ans, en implantant une électrode directement dans cortex sensorimoteur.

L'électrocorticogramme dont vous parlez, c'est une opération chirurgicale lourde. Sur cette vidéo

vous ne voyez pas la tête du singe, la raison est celle-ci : http://www.technomaly.com/wp-content...10/02/ECoG.jpg
je ne suis pas sûr que tout le monde est prêt à se faire découper le cerveau pour le laisser à l'air libre. De plus le contact électrique se dégrade au bout de 2 ans (même si des recherches sont faites à ce sujet : développement d'électrodes bio compatibles)

La raison pour laquelle on utise l'EEG, c'est qu'ont peut travailler sur l'homme même si on perd grandement en précision.

Aussi, pour évoquer le locked-in-syndrome (LIS) (et pas le trololocking syndrome). Je ne suis pas sûr qu'un bras en perpétuel mouvement dont on peut seulement contrôler la direction soit idéal, il faut également la présence d'interrupteurs activer/désactiver le bras qui soient fiables.

On obtient, en situation expérimentale, des résultats entre 80 et 95% de réponses valides de l'interface environ. Transposez cela en situation réelle et c'est la cata.

De plus les test sont des protocoles bien définis et optimisés. De plus il faut savoir qu'il y a une grande variation des potentiels à la surface du cerveau, liées à la fatigue, aux émotions, au fait de fermer les yeux, aux artefacts musculaires etc.

Les procédés de mesure, les algo de détection, les protocoles, les scénarios s'améliorent avec le temps. Si personne n'en entend vraiment parler, c'est que cà reste trop expérimental pour être appliqué.

La chose importante dans toute cette histoire est que ces procédés ne sont utilques qu'aux LIS, et qu'il existe ce qu'on appelle un cervelet, une colone vertébrale et des motoneurones qui sont (il paraît) optimisés pour réaliser des opérations d'intéraction avec l'environnement, plutôt que de mettre une électrode pour traiter d'obscurs potentiels d'actions de nos neurones.

Je sais que cà fait rêver tout le monde d'entrer dans la matrice, mais je crois qu'on en est loin
4  1 
Avatar de gyhelle
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/04/2011 à 12:47
Citation Envoyé par watermy Voir le message
Il n'y a que moi que ça choque !?
Comment ils ont pu obtenir des "volontaires" dans ce genre d’expérience ?
La question est d'importance: les volontaires en question sont des patients atteints d'épilepsies devant recevoir des électrodes temporaires dans le cadre du traitement de leur maladie.
3  0 
Avatar de lokidev
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/04/2011 à 16:35
Ok, j'ai dit une bêtise.
La vidéo que vous avez vu c'est : Cortical control of a prosthetic arm for self-feeding de Veliste et al.
On implante sur la partie du cortex moteur du singe relative au mouvement du bras un MEA (Micro Electrode Array). Celui-ci a a peu près la taille d'une puce electronique. Le dispositif peut s'apparenter au braingate.

L'ElectroCorticoGramme (ECoG) sur la photo est assez barbare et s'intéresse à le larges zones du cortex, ce qui n'est pas le cas de ce singe.

Sinon l'opération n'est pas douloureuse car il n'y a pas de nerfs dans le cerveau (seulement dans les vaisseaux sanguins du cerveau), il faut toutefois se rappeler que le dispositif ne fonctionne plus très bien au bout de 2 ans... dommage... sinon je pense qu'il serait appliqué à l'homme.

En vérité, personne ne permet d'ouvrir son cerveau pour la science, les ECoG en question sont implantées pour des raisons médicales, et ensuite utilisées par des chercheurs. Pour les puces implantées dans le cerveau, c'est un sujet bioéthique

Même si cà offre la possibilité d'intéragir avec un ordinateur, cà reste épuisant intellectuellement, et on a du mal à adapter cà a la vie courante d'une personne handicapée moteur.

On cherche encore .... un peu de patience

Sinon adapter cà à un iphone (smartphone très ergonomique, mais dont la politique du constructeur vise à faire du pognon et à restreindre tes libertés) est possible, il manque les interfaces c'est tout. Perso, je brancherais pas mon cerveau à Apple, question de confiance...

edit : Les smartphones possèdent des processeurs vraiment puissants, c'est sûr que cà sera porté dessus un jour, en attendant, on devrait plutôt porter notre attention sur des dispositifs plus pratiques comme les tablet pc.
Etant donné que linux est embarqué sur des tablettes archos, et qu'il présente l'avantage de pouvoir en faire ce qu'on veut, il est possible qu'un système embarqué (sur un fauteuil roulant par exemple) voie le jour dans peu de temps.

Certaines interfaces cerveau-machine requièrent l'affichage de stimulus visuels, ou/et d'une interface visuelle, ce que fournit très bien les tablettes, mais aussi (et cà me ferait bien plaisir de voir cà un jour) les systèmes de visée tête haute.
3  1 
Avatar de Auteur
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/04/2011 à 15:41
bonjour,

pour information, on implante des électrodes chez l'Homme depuis quelques années déjà pour soigner des maladies neurodégénératives.
L'exemple le plus connu est le traitement de la maladie de Parkinson :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie...s_chirurgicaux

Un traitement chirurgical des symptômes par implantation d'électrodes de stimulation est disponible depuis 1998 en Europe, 2000 aux États-Unis. (...) Cette technique de stimulation cérébrale profonde réduit fortement les trois symptômes moteurs de la maladie. Une électrode est implantée dans le noyau subthalamique, et un neuro-stimulateur y envoie des impulsions électriques, ce qui semble rétablir le fonctionnement normal du système. Ce traitement ne concerne qu'environ 10% des patients, du fait de la lourdeur de l'opération et de critères d'inclusion très stricts
1  0 
Avatar de Népomucène
Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/04/2011 à 17:50
J'avais cru lire :
Des chercheurs parviennent à faire contrôler la pensée par un curseur
2  1 
Avatar de yabb85
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 09/04/2011 à 20:09
En fait c'est pas si nouveau que ça, il existe des capteurs mis sur membrane plastique que l'on insert entre le crane et le cerveau pour avoir des signaux comme celui la mais le soucis est que le corps a tendance a rejeter ces implants intra-cranien et demande une médication lourde suite a l'opération. De plus oui les cobayes sont souvent des victimes du "locking syndrome" personne dont le corps est entièrement paralysé. Les BCI utilisant les EEG sont plus en vogue car moins contraignant et les capteurs s'améliorent en permanence. Sans même commander des bras artificiels ont peux avec ces techniques commander un bras (naturel) dont le nerfs a été sectionné.
2  1 
Avatar de agrosjea
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/04/2011 à 20:02
Citation Envoyé par ArielD
Et toi tu es payé par qui ?
Parce que question ineptie tu te poses là
désolé je ne comprend pas ta dernière phrase.

Citation Envoyé par Twinspirit

Hum... Merci d'utiliser "SmartPhone" au lieu de "Iphone". Moi c'est ça qui me choque. Il y en a qui ont des actions chez apple...

Si on pouvait le changer dans l'article...
Ce sera plus professionnel, niveau rédaction journalistique.
Bon, ça va je me sens moins seul.
Venant d'un site pro en informatique c'est triste, je connais déjà assez de personnes avec qui je dois faire preuve de pédagogie pour leur expliquer que :
- PC n'implique pas forcément Windows
- Téléphone hightech n'implique pas forcément Iphone
- J'en passe et des meilleures...

Merci de ne pas relayer la pollution marketing de la pomme.
1  0