Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Débat : le Web sémantique, une porte ouverte à tous les abus ?
Le projet FOAF pourrait être détourné par les réseaux sociaux

Le , par dourouc05

0PARTAGES

3  0 
On parle de plus en plus du Web sémantique. Certains le présentent comme le Web 3.0. Pourtant, on peut facilement enregistrer des dérives.

Prenons l'exemple de FOAF, un namespace RDFa (http://www.foaf-project.org/). On peut ainsi indiquer des relations entre les gens. Ne risque-t-on pas de voir les réseaux sociaux tirer profit de cette fonctionnalité (proposer aux utilisateurs d'entrer l'URL de leur site personnel et exploiter les données sémantiques qu'ils y ont ajoutées, par exemple) ? L'étape d'après est logiquement de redistribuer cette même information par le même biais.

Ne risque-t-on pas alors de voir apparaître des sites ou des logiciels qui vont faire le travail de recherche de graphe des connaissances d'une personne, en reliant tous les profils sur les réseaux sociaux ? On peut déjà faire des recherches très pointues sur des gens en moins d'une dizaine de minutes, cela risque de devenir encore plus facile !

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cahnory
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 14:19
Je ne pense pas que l'on doit imputer ça au web sémantique.
Si l'on suit ce genre de raisonnement, nous pouvons directement nous attaquer à l'internet qui permet de recueillir des informations plus facilement que le minitel, qui lui même permet de recueillir des informations plus facilement que les pages jaunes, qui elles même permettent de recueillir des informations plus facilement que dans les échanges humains, qui eux mêmes permettent de recueillir des informations plus facilement que si chacun s'isolait dans une grotte...
Je ne pense pas que placer une limite au développement soit une bonne solution dans la mesure ou chacun la placera différemment à sa convenance. Non, il faut que chaque personne (ou organisme) prenne ses responsabilités et ne diffuse pas d'informations qui pourrait la compromettre.
Je m'étonne quand même de la redondance de cette question...
3  0 
Avatar de niarkyzator
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 15:37
C'est quand même dommage qu'on ait presque deux articles par semaines qui fassent l'apologie du cloud et un tout les 6 mois qui enfonce le web semantique alors qu'à mon humble avis, le web sémantique est quelquechose de beaucoup plus intéressant et qui offre beaucoup plus de possibilité.

Je rejoin Cahnoy sur son point de vue, le problème viens pas du web sémantique mais des gens qui se rendent pas compte qu'on aspire leur données personnelles à tout bout de champs.
2  0 
Avatar de Karth
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 15:39
Donc en gros, on devrait délibérément ne pas utiliser les informations délibérément déposées sur des médias en accès libre pour éviter les abus? Le business des réseaux sociaux repose essentiellement sur le consentement de leurs utilisateurs (et un petit peu sur la soumission d'infos perso contre le gré de l'intéressé par une "connaissance".

A mon sens, la boîte de Pandore a été ouverte il y a bien longtemps quand 1/12° de la planète s'est mis à étaler sa vie sur internet. Vouloir protéger ces informations c'est comme dresser une pancarte avec écrit "Ne lisez pas cette pancarte!!".

Si le web sémantique c'est pouvoir faire des recherches plus efficacement, alors je pense que la vie des gens est un sujet de recherche comme un autre...
2  0 
Avatar de Flaburgan
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 14:52
Un petit rappel sur ce qu'est précisément le web sémantique serait le bienvenu...
1  0 
Avatar de danielhagnoul
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 22:36
Citation Envoyé par Flaburgan Voir le message
Un petit rappel sur ce qu'est précisément le web sémantique serait le bienvenu...
Citation Envoyé par laheem06 Voir le message
Oui ce serait bien d'avoir un rappel de ce qu'est le Web Sémantique.
PS : Pas de lien vers la page WikiPédia svp.
Bonsoir

Très bonnes questions !

Je n'y connais pas grand-chose, je suis en train de découvrir ce site, http://websemantique.org/PagePrincipale, et en particulier le point de départ : http://websemantique.org/ReperePointDepart.

[EDIT 23:10]

De mes premières lectures, je retient que :

Le web sémantique permet d’effectuer des requêtes explicites sur des informations structurées ainsi que sur des données liées sur différentes sources de données. Mais le web sémantique fait face à un problème de taille, il n’y pas assez de contenu au format RDF, et il manque des ontologies dans un grand nombre de domaines.

Ontologie : ensemble structuré de concepts, organisés dans un graphe et liés par des relations sémantiques et logiques, destiné à modéliser un ensemble de connaissances dans un domaine donné.

RDF, langage de base du web sémantique.

RDF : Documents W3C en français : http://www.w3.org/2005/11/Translatio...;submit=Submit
1  0 
Avatar de snake264
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/04/2011 à 14:30
Daniel a fort bien résumé ce que peut être le Web sémantique dans une manière très général.

Il faut savoir que google et facebook prennent déjà en charge les propriétés de l'ontologie FOAF (Friend of a Friend). Et facebook commence à les intégrer à ces pages de profil. Donc en conséquence il faut juste faire très attention à ce que l'on peut publier sur le Web et il n'y aura pas de surprise

Une chose importante aussi, rares sont les entreprises qui se jettent dans ce domaine encore trop peu connu. C'est un domaine surtout pratiqué dans le public (Université, centre de recherche R&D, etc..). La France en tout cas est en très bonne position car c'est l'un des pays qui a le plus de projets au monde dans ce domaine avec le Royaume-Uni et l'Allemagne.

D'ailleurs Orange est le tout premier moteur de recherche "grand public" à faire des recherches sémantique sur la géographie. Par exemple :

allez sur http://lemoteur.orange.fr et tapez :

Qui est le maire de Paris ?

Quel est le nombre d'habitants à Paris ?

Quel est le nombre habitants en ile de france ?

Quel est le nom des habitants de paris ?
Vous pourrez voir que la première occurence correspond à la réponse à la question.

Et cela marche pour toute les villes, département ou région. Si vous faites la même chose sur google cela ne fonctionne pas. Du moins pour le moment car ils vont très certainement faire une chose dans ce sens. Mais c'est pour montrer que la France est très innovateur dans ce domaine.

Donc pour résumé le Web sémantique est une excellente chose pour l'avenir du Web mais comme toujours, même avant l'arrivée du Web sémantique, il faut que chaque utilisateurs du Web fassent attention à ce qu'ils publient.
1  0 
Avatar de onjanirina
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/04/2011 à 1:51
Félicitations à l'auteur ! Je pense que l'article est assez complet pour ouvrir le débat sur le web sémantique, notamment sur le réel apport qu'une telle technologie pourrait apporter, les éventuelles dérapages ou encore sur une de ses applications, le FOAF.

1) Le web sémantique
Le web sémantique a effectivement pour objectif de permettre/faciliter la tâche des applications ou services dans le raisonnement/la déduction à partir des éléments déjà disponibles. Mais je rassure les lecteurs, il n'est pas prévu (normalement) que de telles exploitations se fassent à l'insu ou aux dépens des internautes.

2) Ce qui nous amène au deuxième point : le web de confiance, qui fait partie des visions de la w3c. Dans la pratique, le web de confiance se traduit par un contrôle en amont des informations : de la source, qui peut être tout utilisateur, aux différents supports (sites, plateformes sociales) par lesquels l'information transite pour arriver aux destinataires finaux. La responsabilité de la publication doit être clairement établie et les relations entre les agents scrupuleusement règlementées. Si une personne publie des/ses données personnelles, elle devra en être la seule responsable. Par contre, si un site qui a promis de conserver une certaine confidentialité aux données ne s'y conforme pas, elle en assumera la responsabilité.
Ce qui nous amène à l'utilité d'un système centralisé ou d'un système de contrôle centralisé, qui est pratiquement impossible à mettre en œuvre au niveau d'Internet (Cf. Le texte cité dans la signature de Flaburgan).

3) Le FOAF
Le FOAF lui-même démontre l'importance d'un système centralisé. Je vais prendre quelques exemples pratiques pour le démontrer :
- Les relations de type "follower" (Twitter) ou "amis/relations" (Facebook) sont clairement définis quant à leurs "sens" (sémantique). Pour le cas des followers, il s'agit pour un follower de suivre un autre compte par l'intérêt que les informations en temps réel de celui-ci lui procure. Il ne s'agit nullement de relations "amicales" mais d'informations. Toute tentative d'exploiter les liens inter-profils ne permettrait aucunement de déduire des relations réelles, amicales ou intimes entre les comptes.
- Pour les relations de type "amis/famille" de Facebook, ou "contacts" de Viadeo, de telles déductions peuvent être faites mais il faut noter l'existence d'un double contrôle. Un contrôle sur le sens (sémantique) des données : une personne ne peut être amie ou membre de la famille de quelqu'un d'autre si ce dernier n'a pas aussi acceptée la relation. Dans un système décentralisé où tout le monde peut dire ce qu'il veut, à l'aide de pages ou de fichier FOAF, tout le monde peut aussi dire qu'il est le fils d'un tel ou l'ami(e) intime d'une telle. Ce qui serait terriblement agaçant pour certaines personnes.
Par contre, ce qui serait normale, et très facile, c'est que quand une personne A affirme qu'elle est la mère de la personne B (assertion confirmée par la personne B aussi). Et que de l'autre côté, la personne B affirme qu'elle est la mère de la personne C (assertion confirmée par la personne C) : il ne serait pas étonnant, voire logique, que Facebook propose à la personne C : "Voilà votre grand-mère, voulez-vous l'ajouter à votre liste d'amis ? ".
Cet exemple nous montre l'utilité du deuxième moyen de contrôle : la portée de la publication. Si une personne ne souhaite pas publier des informations sur sa vie privée, elle ne devrait pas y être contrainte ou abusivement manipulée. C'est sur ce deuxième contrôle que certains sites semblent se laisser aller à diverses libertinages et manipulations. Suivez mon regard !

En conclusion, je dirais que le web sémantique, qui permettra une meilleure utilisation (exploitations, déductions) des informations, doit être accompagné par un changement de la notion d'information décentralisée que représente jusqu'à présent le web. Un système qui permettrait à tout le monde de publier des données non vérifiées, mais facilement exploitable grâce au web sémantique, ne ferait que créer un autre web plus difficile à utiliser/exploiter que celui des pages. Il faudrait disposer non seulement de moteur de recherche mais aussi de moteur de vérification, de validation, de déduction, etc.
Le vrai danger est celui de mettre à la disposition des esprits malsains un outil aussi puissant que le web sémantique.
1  0 
Avatar de snake264
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/04/2011 à 11:22
Citation Envoyé par onjanirina Voir le message
Mais je rassure les lecteurs, il n'est pas prévu (normalement) que de telles exploitations se fassent à l'insu ou aux dépens des internautes.
C'est bien de vivre dans le monde des bisounours Actuellement il existe beaucoup d'entreprises et d'institutions qui ont des scripts qui analysent toutes les pages public des réseaux sociaux pour stocker ces données et s'en servir. Et depuis récemment les pages de descriptions FOAF.

Citation Envoyé par onjanirina Voir le message
Ce qui nous amène à l'utilité d'un système centralisé ou d'un système de contrôle centralisé, qui est pratiquement impossible à mettre en œuvre au niveau d'Internet (Cf. Le texte cité dans la signature de Flaburgan).
Ce n'est pas "pratiquement impossible" mais "impossible" (pour le moment avec les moyens que l'on a). Il y a quelques chercheurs en France qui travaillent sur un moyen de vérification de toutes les données mise à disposition par une personne. Et ils galèrent. Ces vérifications ne sont possibles que dans un cadre défini (que sur facebook, que sur twitter, que sur viadeo, etc...). Car il y a aussi le problème que certaines personnes ont plusieurs profils sur le même site ou alors que certains profil ne sont jamais mis à jour, etc.

Citation Envoyé par onjanirina Voir le message
Le FOAF lui-même démontre l'importance d'un système centralisé. Je vais prendre quelques exemples pratiques pour le démontrer :
- Les relations de type "follower" (Twitter) ou "amis/relations" (Facebook) sont clairement définis quant à leurs "sens" (sémantique). Pour le cas des followers, il s'agit pour un follower de suivre un autre compte par l'intérêt que les informations en temps réel de celui-ci lui procure. Il ne s'agit nullement de relations "amicales" mais d'informations. Toute tentative d'exploiter les liens inter-profils ne permettrait aucunement de déduire des relations réelles, amicales ou intimes entre les comptes.
- Pour les relations de type "amis/famille" de Facebook, ou "contacts" de Viadeo, de telles déductions peuvent être faites mais il faut noter l'existence d'un double contrôle. Un contrôle sur le sens (sémantique) des données : une personne ne peut être amie ou membre de la famille de quelqu'un d'autre si ce dernier n'a pas aussi acceptée la relation. Dans un système décentralisé où tout le monde peut dire ce qu'il veut, à l'aide de pages ou de fichier FOAF, tout le monde peut aussi dire qu'il est le fils d'un tel ou l'ami(e) intime d'une telle. Ce qui serait terriblement agaçant pour certaines personnes.
Par contre, ce qui serait normale, et très facile, c'est que quand une personne A affirme qu'elle est la mère de la personne B (assertion confirmée par la personne B aussi). Et que de l'autre côté, la personne B affirme qu'elle est la mère de la personne C (assertion confirmée par la personne C) : il ne serait pas étonnant, voire logique, que Facebook propose à la personne C : "Voilà votre grand-mère, voulez-vous l'ajouter à votre liste d'amis ? ".
Cet exemple nous montre l'utilité du deuxième moyen de contrôle : la portée de la publication. Si une personne ne souhaite pas publier des informations sur sa vie privée, elle ne devrait pas y être contrainte ou abusivement manipulée. C'est sur ce deuxième contrôle que certains sites semblent se laisser aller à diverses libertinages et manipulations. Suivez mon regard !
Facebook est déjà en train de développer une API pour le Web sémantique qui va pouvoir permettre ce genre de chose.

Citation Envoyé par onjanirina Voir le message
Un système qui permettrait à tout le monde de publier des données non vérifiées, mais facilement exploitable grâce au web sémantique, ne ferait que créer un autre web plus difficile à utiliser/exploiter que celui des pages. Il faudrait disposer non seulement de moteur de recherche mais aussi de moteur de vérification, de validation, de déduction, etc.
Le Web sémantique n'a pas été prévu pour ça, il a été prévu pour qu'il soit exploitable non pas par des humains mais par des machines. Donc les moteurs de vérifications et de validations ne sont vraiment pas d'actualité pour le moment. Quant à la déduction c'est implicite avec la définition du Web sémantique.

Citation Envoyé par onjanirina Voir le message
Le vrai danger est celui de mettre à la disposition des esprits malsains un outil aussi puissant que le web sémantique.
Il faut juste faire attention à ce que l'on publie c'est tout
1  0 
Avatar de laheem06
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 15:44
Oui ce serait bien d'avoir un rappel de ce qu'est le Web Sémantique.
PS : Pas de lien vers la page WikiPédia svp.
2  2 
Avatar de cahnory
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/04/2011 à 18:29
Pour être tout à fait honnête je ne connaissais pas cette "définition" du web sémantique. Je faisais plus appel à d'autre notions liées à l'intégration web, qui est plus mon rayon. Donc que la "définition" qui en est faite ici soit juste ou non, je réagi personnellement à ce qui est décrit dans cette news.
0  0