IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google met 900 millions de dollars sur la table pour racheter les brevets de Nortel
Une société de téléphonie en faillite

Le , par Katleen Erna

23PARTAGES

2  0 
Google met 900 millions de dollars sur la table pour racheter les brevets de Nortel, une société de téléphonie en faillite

Pour son premier jour en tant que CEO de Google, Larry Page a fait fort !

Il a en effet engagé sa société à hauteur de 900 millions d'euros pour le rachat des brevets de la société canadienne Nortel, qui est en cours de liquidation. Cette dernière possède en effet un important portefeuille de brevets relatifs à la téléphonie mobile (3G et 4G LTE), qui ouvre l'appétit de nombreuses entreprises du secteur.

Moutain View a ouvert les enchères en proposant cette somme gigantesque pour leur rachat, tout en s'insurgeant contre les procédures lancées en justice pour des histoires de brevets. Elle déclare ainsi sur son blog :

« Le monde des hautes technologies a connu récemment une explosion des attaques pour violation de brevets, souvent avec des brevets logiciels de seconde zone […] certaines de ces poursuites ont été engagées par des gens ou des sociétés n'ayant jamais rien créé ; d'autres sont motivés par un désir de bloquer des produits concurrents ou de profiter du succès d'une nouvelle technologie rivale. La meilleure défense d'une société contre ce type de poursuite est, ironiquement, d'avoir un épais portefeuille de brevets […] Google est une société relativement jeune, […] mais nos concurrents ont de plus gros portefeuilles vu leur historique ».

Faut-il lire entre les lignes des pics envers Oracle, Apple et Microsoft ?

Source : Le blog de Google

Pensez-vous que l'enchère de Google sera dépassée ?

La guerre des brevets a-t-elle un sens ? Google est-il sincère quand il dit s'y opposer ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/04/2011 à 8:32
Google vient juste d'allonger son couteau pour la guerre des brevets en Telephonie qui s'annonce. L'etripage de ce joli monde ( Apple, Nokia, Microsoft, HTC, Google, Samsung, ...) à coup de tribunaux s'annonce joyeux dans les années à venir.

A Quand la fin de ce système de brevet débile qui ne favorise en rien l'innovation ?
6  0 
Avatar de Lyche
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/04/2011 à 14:22
Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
Mon trollage? Y a pas de trollage là...
à Partir du moment ou les mêmes arguments sont répétés pendant 2 pages, c'est de la bouffe pour troll, et en rien une discution ouverte et constructive. Mais je comprend tout à fait que tu ne puisses pas entendre cela, au vue de tes nombreuses intervention sur le forum.


Parce que on est pas en train de discuter de la dernière robe de chez YSL ou du dernier film des frères Cohen. Le monsieur dans le fil, il dit en substance que 2 et 2 font 5, malgré le consensus plus ou moins général du reste du monde que 2 et 2 font 4. Mais il préfère construire, de la part d'une action inconsciente de dégoût pour je sais pas trop quoi, un univers alternatif totalement déconnecté de la réalité dans lequel 2 et 2 font 5.
Que sa vision des brevets ne soit pas compatible à la tienne est un fait, mais tu es à la limite de le traiter d'idiot et d'ignorant, il n'a simplement pas les mêmes désires que toi et tu t'entête à vouloir le convaincre de ta bonne parole.

N'attribue pas aux autres tes fantasmes s'il te plaît c'est une très mauvaise idée...
Quel fantasme? C'est pas moi qui suis à la limite du ridicule à répéter des arguments, toujours les mêmes, depuis 3pages avec 1seule personne. Je n'ai absolument pas le fantasme de convaincre le monde de ma bonne parole, je ne suis ni prophète ni Dieu...


Ben à la base, ce fil porte sur des histoire des brevets logiciels, hein
Et bizarrement, il y avait 3 questions en suspend dans le topic d'origine, et vous en avez un peu oublié les 2/3, tu trouves que tu colles à 100% au fil?

Enfin bref, reste dans ton monde parfait où tu ne peux te tromper et ou les autres façons de pensées ne sont pas admises.. à oui, on est sur un forum, pas en démocratie.. mea culpa..
5  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/04/2011 à 17:44
Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
Techniquement peut-être, mais sur le fond cela reste de la propriété intellectuelle, c'est à dire l'appropriation d'une idée plus ou moins construites et développées, à la différence d'un bien matériel.
Gné? Faut arrêter de lire n'importe quoi sur le Net...
Justement, le brevet ne porte pas sur une idée, mais sur une machine ou un procédé industriel, qui est nouveau, inventif (non évident à un homme de l'art) et qui a une application industrielle. En cela, il est différent du droit d'auteur, qui protège les oeuvres d'esprit, qui par définition ne sont pas nécessairement susceptibles d'avoir une application industrielle, et où les critères de nouveauté ne sont pas forcément évidents.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
Légalement parlant en effet, brevet et droit d'auteur ne sont pas assimilables. C'est d'ailleurs un des propos récurent de RMS qui refuse de parler de "propriétés intellectuelles" car il considère que justement certains essaient d'obscurcir le débat en mélangeant les problématiques du droit d'auteur, du copyright et des brevets.
Ouais enfin pour mélanger, RMS est assez balaise aussi.
Le souci c'est que le logiciel est d'un coté un outil ("outil informatique" et d'un autre une oeuvre d'esprit, et jouit à ce titre d'une même immunité qu'une oeuvre d'art.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
car il me semble incohérent d'affirmer sa propriété sur quelque chose de virtuel, qui ne peut être soustrait par définition, en tout cas dès qu'il est partagé.
2  0 
Avatar de marten.cylemb
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/04/2011 à 14:55
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Or pour empêcher la copie, on a créé l'exclusivité. Ce n'est donc plus le vol qui devient illégal puisqu'il n'existe pas mais le non respect de l'exclusivité.

Le problème c'est que le concept d'exclusivité est un concept parfaitement dangereux. Il s'agit d'interdire aux gens de mettre en pratique une idée. Idée qu'ils pourraient parfaitement avoir eu seul même si elle correspond à l'idée brevetée.
Ceux qui partent du principe que l'auteur d'une idée est seul à l'avoir eut, hors il me semble que c'est fondamentalement faux. En effet, les idées qu'on les inventeurs repose sur les connaissances de l'humanité, des apports millénaires allant de la roue à la lame de rasoir. Il est donc totalement faux de dire qu'un inventeur a une idée seul, et donc il est faux de lui arroger un quelconque droit d'exclusivité dessus, quoi qu'il arrive.
2  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2011 à 11:14
Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
C'est toi qui le dit, j'attends encore des arguments pour étayer cette affirmation.
Euh... en quoi c'est pas un argument. Tu vois pas que sans un moyen pour l'inventeur de protéger son concept, celui-ci sera copié par n'importe quelle boite plus grosse que lui et qu'il se retrouvera sur le carreau?

Regarde par exemple l'affaire Robert Kearns vs Ford, tu crois que sans la propriété industrielle, il aurait la moindre chance?

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Or quand je copie un idée, je ne la vole pas, je ne fais que la copier, c'est très très différent.
Dans ton cerveau bizarrement organisé, peut être. Mais pour toute personne normalement constituée, tu prives l'inventeur d'une partie de sa juste rémunération. Du point de vue strictement financier, c'est du vol. Du point de vue légal c'est définit comme une contrefaçon.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Si j'aime la couleur de ta voiture et que je peint la mienne de la meme couleur, c'est très différent de te la voler.
La couleur n'est pas un concept brevetable, donc ton exemple part aux WC
Par contre, si tu aime la nouvelle peinture à base d'huile de boulay que j'ai mis au point, tu peux pas la copier, tu dois acheter soit la peinture soit la licence pour la fabriquer.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Je suis peut-être un idéaliste, je ne sais pas, en tout cas j'apporte des arguments à mes dires alors que toi tu ne fais qu'affirmer sans justifier
Ça va les chevilles, elle te serrent pas trop.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
et quand tu sais pas quoi répondre tu balances des attaques personnelles qui n'ont aucune place dans un débat rationnel.
Non, elles sont a coté du débat. Un argument ad hominem se base sur le fait d'invalider un point sur la base de son auteur. Moi je ne fais que constater une chose sans m'en servir dans ce but. On enseigne plus la rhétorique et la logique, c'est dommage

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Le fait est qu'il est objectif de dire que copier n'est pas la même chose que voler, et qu'on ne peut accuser de vol les gens qui en copie d'autres.
Cette phrase est trop générique et dépend entièrement de quoi tu parles. Mais pour la partie relative a la propriété industrielle, elle est fausse. Parce que contrairement au droit d'auteur (cf la serviette sur l'HADOPI en post-it), un brevet est fait surtout pour pouvoir vendre. A partir de là, si tu copies l'invention, tu prives l'inventeur d'une partie de sa rémunération. Du point de vue financier, c'est du vol (même si cet acte est qualifié différemment dans le code). C'est en tout cas une infraction qui doit être réprimée.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Que ca heurte les croyances de plusieurs d'entre vous (je parle des trouillards qui mettent des moins sans participer au débat)
Hihihihihihi

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
Personnellement on ne me fera pas avaler la couleuvre de la propagande qui existe sur les notions de propriétés intellectuel.
Tu devrais ouvrir un dictionnaire et regarder la signification du mot "propagande". Et ensuite comprendre qu'un cadre législatif international ne colle pas vraiment à cette définition.
3  1 
Avatar de Guardian
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/04/2011 à 11:29
Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
(je parle des trouillards qui mettent des moins sans participer au débat)
Voter est une forme de participation.
On peut également comprendre que certains répugnent à participer à une discussion dont ils savent par avance qu'elle ne mènera à rien.
Il est aussi possible qu'ils aient participé au début et que la répétition de l'argumentaire les lasse et qu'ils se contentent de voter par la suite.

Sans compter que tu ne t'en prends qu'aux votes négatifs alors qu'il est aussi fréquent de recevoir des votes positifs sans autre participation du votant. Par exemple dans ta discussion avec grafikm_fr, on peut concevoir que quelqu'un vote + pour lui et - pour toi parce qu'il partage son avis et vice-versa.

Ce n'est donc pas le fait qu'il y ait des votes de personnes qui donnent avis uniquement en votant sans participer qui te dérange, mais bien le fait que ton compteur de point diminue
2  0 
Avatar de Lyche
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/04/2011 à 12:31
et à part nous exposer votre vision des choses incompatibles l'une avec l'autre pourquoi ne pas stopper votre trollage intensif (il va devenir obèse là) et partir sur le principe que les goûts et les couleurs sont dans la nature, que votre vision du monde est différente et que faire un concours de celui qui emploiera le plus grand nombre de mots latins sur un forum n'est absolument pas à sa place ici.
Vous êtes bornés autant l'un que l'autre, vos arguments sont (d'un point de vue extérieur) acceptables, la seule chose c'est que vous n'avez pas une seule seconde pensé à vous remettre en question et vous dire que l'autre pourrait avoir raison. Vous partez du principe que votre "adversaire du moment" à tords quoi qu'il en coûte... Ce qui, par défaut coupe toute possibilité de discussion constructive, ouverte, et apportant quelque chose d'utile au reste de la communauté (càd les lecteurs)
3  1 
Avatar de marten.cylemb
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/04/2011 à 11:44
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
C'est clair que c'est une effroyable perte de temps et d'argent.

En même temps c'est la conséquence de la révolution numérique. Il va falloir du temps pour que la société s'adapte aux conséquences sur les droits d'auteurs en général (car il s'agit au fond toujours de ça).
Il me semble que le droit d'auteur n'a rien à voir avec le système de brevets, en France c'est sur, aux États-Unis la différence est peut être plus vague.

De mon point de vue le système de brevet est totalement incohérent et contre-productif. Il empêche l'innovation en protégeant des "inventions", mais surtout en empêchant à quelqu'un d'autre de faire mieux, concurrence libre et non faussée, où te caches tu ?

En tout cas, plus l'on voit de plainte sur les brevets, et les rachats de brevets plus on se rend compte que ce modèle ne tiens absolument pas debout.
1  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/04/2011 à 13:18
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Ok remplaces par propriété intellectuelle. C'est le meilleur terme.
Techniquement, les brevets sont de la propriété industrielle et non intellectuelle...
1  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/04/2011 à 10:58
Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
Un brevet porte sur un idée bien sur.
Il suffit de lire ta réponse pour s'en convaincre.
Un procédé industriel est une idée.
Une machine n'est pas breveté mais c'est son principe de fonctionnement qui l'est, et un principe est une idée.
La science-fiction, c'est dans le rayon d'à coté stp. Effectivement, il faut avoir une idée au départ, mais cette idée seule ne suffit pas pour que le brevet soit validé. Il faut que tu produise des éléments techniques qui prouvent que le procédé industriel ou l'outil peuvent être conçus ou fabriqués. Si le lendemain tu as l'idée d'un moteur interstellaire, il va falloir que tu détailles dans ton brevet comment il va marcher, pas juste dire "on va faire comme dans Star Wars et hop!".

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Alors à certain niveau le droit d'auteur et les brevets sont deux choses différentes.
Ouais c'est ce que je te dis depuis le début

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Mais je te répondrait qu'une idée servent à faire jolie ou à gagner plein de sous-sous, ca reste une idée, et en ce sens fondamentalement un brevet et un copyright sur une œuvre artistique c'est pareil.
Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Il est interessant de voir l'entreprise de manipulation qui est derrière le terme de propriété intellectuelle,
Tiens, on part dans des trucs de manipulation, maintenant? Ça devient de plus en plus intéressant

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message
c'est à dire de faire croire qu'un idée est un objet comme un autre, qu'il peut etre posséder comme un stylo ou une voiture.
Non, on ne possède pas une idée. On possède des droits sur une machine ou un outil (propriété industrielle) ou une oeuvre d'esprit (droit d'auteur).

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Par exemple, déjà on effectue une différence entre propriété "basique"' et "propriété intellectuelle", dans le sens ou partout la propriété intellectuelle sur une oeuvre, ou un brevet sur une découverte sont bornés dans le temps alors qu'un droit de propriété sur une maison se transmet ad vitam aux descendants d'un propriétaire.
Et alors? La propriété n'implique pas, par défaut, de durée définie ou indéfinie. Par exemple, si tu voles un objet et que le délai de prescription (30 ans je crois) passe, tu en deviens le propriétaire - voila un exemple de changement de propriété

Et concernant les brevets, les gens qui les ont conçus n'étaient pas idiots et ont prévu un passage dans le domaine public après un certain nombre d'années afin d'en faire bénéficier le plus grand nombre une fois que la personne qui a deposé initialement le brevet a eu son retour sur investissement.

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Deuxième point, la propriété se définit par le fait d'avoir un usage exclusif sur un objet, quel qu'il soit, ainsi nait la notion de vol, qui induit que si je soustrait cet objet à son propriétaire légitime, il n'en a plus l'usage.
Tu as un usage potentiel exclusif sur un objet, mais rien ne t'empeche de le faire utiliser par les autres à titre onéreux ou gratuit. Si t'as une maison, tu peux la faire louer etc...

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Pour les objets du monde virtuel que sont les idées, les principes breveté, les chansons, les logiciels etc..., la première chose est que si je les copie je ne soustrait rien à son propriétaire, en fait je multiplie, et je n'empêche pas son propriétaire d'avoir l'usage de cette idée.
Encore une fois, tu mélanges tout. Je comprends que ouvrir le CPI c'est trop dur, mais bon...

Citation Envoyé par kaljerhom Voir le message

Il est possible ainsi de voir que la notion de "propriété intellectuelle" est bancale et ne peut être accolé à celle de propriété matérielle.
Il est possible de voir que ton analyse est totalement déconnectée de la réalité. La propriété intellectuelle et industrielle sont à la base de la société moderne. On peut (et on doit) débattre de leur étendue par exemple (à ce titre, les évolutions récentes de propriété industrielle vont clairement dans le mauvais sens) ou de l'amélioration de leurs mécanismes de cession automatique, mais il faut être fêlé de la cafetière pour en remettre en cause le principe.
1  0