Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Arizona attaque Google en justice, avançant que l'entreprise piste les utilisateurs Android sans leur consentement
Même lorsqu'ils ont explicitement désactivé leurs données de géolocalisation

Le , par Stéphane le calme

319PARTAGES

12  0 
Le procureur général de l'Arizona, Mark Brnovich, a déposé une plainte contre Google pour des allégations selon lesquelles la société aurait suivi illégalement l'emplacement des utilisateurs d'Android sans leur consentement et même lorsque les fonctionnalités de suivi de l'emplacement avaient été désactivées manuellement, selon un rapport du Washington Post.

La plainte soutient que Google a maintenu le suivi de localisation en arrière-plan pour certaines fonctionnalités, comme la météo et les recherches sur le Web à l'aide de son moteur de recherche et de son navigateur Chrome, même après que l'utilisateur a désactivé le suivi de localisation spécifique à l'application.

Selon la plainte, si les utilisateurs voulaient empêcher l’enregistrement de cette piste numérique, ils auraient plutôt dû désactiver un deuxième paramètre difficile à trouver. D’ailleurs la plainte qualifie de « véritable labyrinthe » et de « trompeurs » les menus de Google. Les accusations de l'État font écho aux opinions des experts de la confidentialité et des législateurs du Congrès, bien que Google ait précédemment affirmé qu'il offrait « des descriptions claires de ces outils et des contrôles robustes pour que les gens puissent les activer ou les désactiver et supprimer leur historique à tout moment ».

La plainte semble suggérer d'autres cas dans lesquels Google peut avoir induit les utilisateurs en erreur sur le suivi de la position. Les menus étaient difficiles à trouver et, dans certains cas, Google a modifié les paramètres de suivi par défaut « sans en informer l'utilisateur, et encore moins demander ou obtenir son consentement », affirme Arizona. Ce faisant, les responsables de l'État ont accusé Google de « conduite non coopérative, de tactiques de retard volontaire et de refus de coopérer » lorsque le bureau du procureur général lui a demandé des dossiers.

Selon les estimations de l'Arizona, cette stratégie de Google pour collecter des données de localisation a aidé la grande enseigne à diffuser des publicités ciblées aux résidents de l'Arizona qui n'avaient peut-être pas consenti à un tel suivi en premier lieu. À cette fin, Brnovich a demandé à un tribunal d'exiger que Google rembourse les bénéfices mal acquis de ses prétendus méfaits, totalisant peut-être des centaines de millions de dollars, a déclaré le procureur général. Les lois antifraude des États permettent également à l'Arizona d'obtenir jusqu'à 10 000 $ par violation.

« Les utilisateurs, y compris en Arizona, en sont venus à dépendre quotidiennement des produits et services de Google », affirme la plainte de l'État. « Dans le même temps, par le biais de ces actes et pratiques trompeurs et déloyaux, Google rend pénible, voire impossible, aux utilisateurs la possibilité de se soustraire de manière significative de la collecte d'informations de localisation par Google, si les utilisateurs cherchent à le faire ».

« Lorsque les consommateurs tentent de se retirer de la collecte de données de localisation de Google, l'entreprise continue de trouver des moyens trompeurs d'obtenir des informations et de les utiliser à des fins lucratives », a regretté Brnovich dans une interview.


La réaction de Google

Jose Castaneda, un porte-parole de Google, a défendu les pratiques de confidentialité de l'entreprise dans un communiqué, soulignant que l'État et son contingent d’avocats qui ont porté plainte « semblent avoir mal qualifié nos services » : «Nous avons toujours intégré des fonctionnalités de confidentialité dans nos produits et fourni des contrôles robustes pour les données de localisation. Nous sommes impatients de remettre les pendules à l'heure », a-t-il déclaré.

« À un moment donné, les gens ou les entreprises qui ont beaucoup d'argent pensent qu'ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent et se sentent au-dessus des lois », a déclaré Brnovich au Post dans une interview. « Je voulais que Google reçoive le message que l'Arizona voudrait faire passer en rapport à une loi sur la fraude à la consommation de l'État. Ils sont peut-être l’entreprise la plus innovante au monde, mais cela ne veut pas dire qu’ils sont au-dessus des lois. »

Google s'est retrouvé dans des controverses similaires dans le passé concernant le suivi de la localisation des utilisateurs d'Android. La société a répondu aux préoccupations de confidentialité au fil des ans avec diverses mesures de colmatage telles que faciliter la suppression automatique de vos données de localisation et sévir contre les applications tierces offensantes qui le font sans consentement. Mais ses efforts pour améliorer la protection de la vie privée et les divers paramètres que vous devez surveiller pour vous assurer que vous n'êtes pas trop suivi restent complexes et déroutants pour les utilisateurs moyens, et il peut souvent sembler impossible de garder un œil sur tout ce que Google sait de vous et quelles sources de données il conserve.

Google et sa filiale YouTube, ainsi que les autres grandes entreprises technologiques, sont confrontés à un certain nombre de plaintes, dont certaines passent par les tribunaux actuellement à la suite de l'application des lois antitrust et de la vie privée dans l'Union européenne, qui ont entraîné des amendes de plusieurs milliards de dollars contre Google au cours de la dernière décennie.

Maintenant, les politiciens et les régulateurs américains emboîtent le pas et ont commencé à s'engager dans un effort large et coordonné à travers le ministère de la Justice, la Federal Trade Commission et les législateurs des États pour s’assurer que sont bien appliquées les lois antitrust, sur la vie privée et bien d’autres sur les grandes entreprises technologiques. Ce sont des règles que la Silicon Valley a largement bafouées au cours des deux dernières décennies, les législateurs n'ayant pas réussi à suivre le rythme des changements technologiques et l'ampleur de la capacité de ces grandes entreprises à profiter des zones grises pour contourner les réglementations dans le but d’obtenir un gain monétaire et/ou une consolidation sur le marché.

YouTube a conclu un accord avec la FTC l'année dernière pour des violations de la loi COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act), tandis que Google fait actuellement l'objet d'une enquête par les 50 procureurs généraux des États et fait l'objet d'une enquête antitrust plus large menée par le ministère de la Justice.

Source : WP

Et vous ?

Que pensez-vous de cette affaire ?
Que pensez-vous de l'accusation selon laquelle Google piste les utilisateurs, même ceux qui ont désactivé le GPS ?
Éprouvez-vous des difficultés à désactiver complètement la géolocalisation comme le suggère la plainte ? Partagez-vous l'avis selon lequel ce serait une action pénible, voire impossible ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/05/2020 à 21:11
Ayant récemment eu la surprise de découvrir que le traçage GPS avait été réactivé à mon insu, je soutiens complétement l'Arizona dans sa plainte.
11  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 30/05/2020 à 19:55
J'apprécie google, ses outils, ses innovations technologiques.
Mais l'absence d'éthique de la compagnie est un sujet récurrent et dérangeant. Je vois un changement parmi les utilisateurs qui ne sont plus de simples moutons inféodés à une marque.
Le plus choquant est que dans toutes ces affaires autour de la confidentialité, google pourrait éviter ses trucs assez grossiers, cela n'aurait qu'un très faible impact sur son CA, 1 peut-être 2%.
L'éthique ne vaut même pas 2% de CA pour google.
8  0 
Avatar de Riuzaki
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/05/2020 à 21:02

« Les utilisateurs, y compris en Arizona, en sont venus à dépendre quotidiennement des produits et services de Google », affirme la plainte de l'État. « Dans le même temps, par le biais de ces actes et pratiques trompeurs et déloyaux, Google rend pénible, voire impossible, aux utilisateurs la possibilité de se soustraire de manière significative de la collecte d'informations de localisation par Google, si les utilisateurs cherchent à le faire ».
Tout est dit, on subit Google plus qu'on le choisit. Un choix demanderait une alternative accessible, et Google fait tout pour capter le maximum d'information, le maximum de talents et le maximum d'innovations technologiques. Ils sont toxiques, leur marque est partout et même la société mère est un chef d’œuvre d'égocentricité : quelle société saine choisirait de s'appeler Alphabet ? ils se sont littéralement appropriés la base du langage, comme s'ils étaient nécessaires pour qu'on puisse vivre. Et le pire c'est que j'ai aucun doute sur le fait qu'ils pensent effectivement être nécessaires Après tout ils corrigent nos erreurs de grammaire, devinent nos pensées et traduisent nos conneries en 307 langues différentes

J'espère vraiment que ces plaintes vont réussir à faire retomber Google sur terre, ils arrivent plus à se contrôler, tout est justifiable pour améliorer leurs systèmes et prendre de l'avance ...
7  0 
Avatar de ElementaryJoe
Inactif https://www.developpez.com
Le 31/05/2020 à 15:43
Citation Envoyé par cloudit.fr Voir le message
J'apprécie google, ses outils, ses innovations technologiques.
Mais l'absence d'éthique de la compagnie est un sujet récurrent et dérangeant. Je vois un changement parmi les utilisateurs qui ne sont plus de simples moutons inféodés à une marque.
Le plus choquant est que dans toutes ces affaires autour de la confidentialité, google pourrait éviter ses trucs assez grossiers, cela n'aurait qu'un très faible impact sur son CA, 1 peut-être 2%.
L'éthique ne vaut même pas 2% de CA pour google.
C'est vrai que niveau éthique ils s'en tamponne comme de l'an 40.
Un peu comme la France avec la Loi Avia
2  0 
Avatar de ngthurel
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/06/2020 à 1:48
A chaque fois que j'installe une application sur mon téléphone version Androïd 5.1.1 Google me demande d'activer mes données de géolocalisation et plein d'autres données, est ce normal ?
2  0