Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Processeur Itanium : HP continuera à développer sa plate-forme serveur Integrety
Pendant 10 ans, et fustige la stratégie d'Oracle

Le , par Idelways

0PARTAGES

0  2 
Mise à jour du 30/03/2011 par Idelways

Abandonné tour à tour par Microsoft, RedHat et plus récemment Oracle, le processeur 64 bits « Itanium » est encore cher à son fabricant, Intel, mais aussi à son premier utilisateur Hewlett-Packard.

Les déclarations assassines d'Oracle, qui veut signer l'arrêt de mort d'un processeur qui n'est pas le sien (lire ci-devant) semble ne pas être du goût de HP qui n'apprécie guère qu'on fasse des stratégies à sa place.

Surtout pour descendre en flamme un produit qui lui est aussi stratégique.

HP vient de déclarer qu'il continuera de développer des plates-formes serveur « Integrity » fondées sur Itanium et le système d'exploitation HP-UX suivant une feuille de route s'étalant sur plus d'une décennie .

HP continuera aussi à offrir le support aux clients utilisant les versions adaptées pour Itanium des logiciels d'Oracle sur la même durée.

« Oracle continue d'afficher du mépris envers ses consommateurs en consolidant le marché des serveurs d'un Sun en faillite » déclare Dave Donatelli, vice-président et manager de la division Enterprise Servers, Storage and Networking à HP.

Donatelli, outré par la stratégie d'Oracle, affirme que chez HP les responsables sont « choquées qu'Oracle veuille augmenter le risque des entreprises et des gouvernements en leur causant des pertes par centaines de millions de dollars dans un gambit honteux pour limiter la concurrence loyale ».

Pour mémoire, Paul Otellini, le PDG d'Intel a répondu à l'annonce de l'abandon par Oracle d'Itanium et a réaffirmé l'engagement de son entreprise de maintenir le processeur. Paul Otellini a même affiché les ambitions de son entreprise pour l'avenir du processeur :
« Les efforts d'Intel en faveur des processeurs et de la plateforme Itanium se poursuivent sans relâche avec plusieurs générations de puces actuellement en développement et d'autres qui sont planifiées », de quoi donner « une feuille de route compétitive sur plusieurs générations pour HP-UX et d'autres systèmes d'exploitation »

Intel rappelle que le prochain processeur Itanium, baptisé Poulson, est prévu pour l'année prochaine. Il est en « voie de doubler les performances de l'architecture Tukwila existante », avec ses huit coeurs gravés à 32 nanomètres.

Kittson, un autre processeur qui devrait succéder à Poulson, est aussi en développement.

Plus de détails sur l'avenir d'Intel Itanium seront révélés lors d'une présentation prévue au cours du prochain forum des développeurs Intel qui se déroulera prochainement à Pékin.

Source : Intel

Et vous ?

Que pensez-vous de cette guerre des déclarations ?
L'architecture Itanium a-t-elle encore de l'avenir après l'abandon d'Oracle ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !