Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement américain s'apprête à poursuivre Google, pour avoir monopolisé les publicités en ligne,
Dans les prochains mois

Le , par Bill Fassinou

204PARTAGES

8  0 
Le gouvernement américain se préparait, depuis le mois de juin 2019, à enquêter pour savoir si Amazon, Apple, Facebook et Google font un usage abusif de leur énorme pouvoir de marché. La Federal Trade Commission et le ministère de la Justice, qui appliquent les lois antitrust aux États-Unis, se sont partagées l’examen de ces quatre sociétés, selon Reuters, Amazon et Facebook étant sous la surveillance de la FTC, et Apple et Google sous celle du ministère de la Justice.

Selon The Wall Street Journal, le ministère de la Justice et une coalition de procureurs généraux des États devraient déposer une plainte antitrust contre Google dans les prochains mois. Le rapport du quotidien américain est conforme aux déclarations antérieures du procureur général William Barr, qui avait déclaré qu'il s'attendait à ce qu'une décision soit prise cet été. Le procureur général du Texas, Ken Paxton, a confirmé le calendrier général dans une déclaration au Journal, affirmant qu'il « espérerait que l'enquête se termine à l'automne », mais il ne s'engagerait pas à savoir si des accusations seraient déposées.

Ken Paxton, qui dirige l'enquête, a déclaré qu'ils ont parlé à des entreprises qui ont déclaré que le géant de la recherche et de la publicité en ligne leur a causé du tort. « Notre enquête antitrust sur Google n'a pas été ralentie par la pandémie de coronavirus. Nous espérons que l'enquête sera terminée d'ici l'automne. Si nous estimons qu'une plainte est nécessaire, alors nous irons au tribunal peu de temps après », a-t-il déclaré dans un communiqué. Paxton disait en février qu'il n'avait retiré aucune sanction possible, y compris la dissolution du géant de la recherche et de la publicité en ligne.


Google a déclaré qu'il ne commenterait pas les spéculations sur de potentiel litige. « Nous continuons de nous engager dans les enquêtes en cours menées par le ministère de la Justice et procureur général Paxton, et nous n'avons aucune mise à jour ou commentaire sur la spéculation », a déclaré un porte-parole de Google dans un communiqué par courrier électronique. Cette enquête est l'un des plus grands efforts du gouvernement américain pour réglementer Google, avec une coordination rare entre les autorités répressives des États et fédérales. Google a remis plus de 100 000 documents aux enquêteurs dans le cadre de l'enquête en cours.

Lors d'une conférence avec des journalistes jeudi dernier, Paxton a déclaré que l'objectif principal était la large portée du réseau de publicité en ligne de Google. « Nous pensons que Google possède 7000 points de données sur à peu près tous les êtres humains vivants. Ils contrôlent le côté achat [de la publicité en ligne], le côté vente et le marché qui nous préoccupe leur donne beaucoup trop de pouvoir. Nous sommes sur la bonne voie pour achever notre enquête et je pense que vous verrez les choses se produire assez rapidement », a déclaré Paxton aux journalistes. Des dizaines de procureurs généraux d'État, dirigés par New York, enquêtent également sur Facebook.

Source : The Wall Street Journal

Et vous ?

Que pensez-vous de cette enquête ?
Google risque-t-il une nouvelle sanction à l'issu de l'enquête ?
Selon vous, Google serait-il coupable de pratique antitrust pour la publicité en ligne ?

Voir aussi

Les USA envisagent une importante enquête antitrust sur Apple, Amazon, Google et Facebook, une menace qui fait chuter le prix des actions

USA : l'enquête visant à déterminer si Google abuse de sa position dominante dans le secteur de la publicité pourrait s'élargir et englober la recherche et Android

Facebook serait en train de mettre en place American Edge, un groupe de défense des intérêts de la Big Tech, en réaction à l'ouverture d'une enquête antitrust visant les géants de la technologie

Les e-mails d'Apple, Facebook, Amazon, Google, Google exigés dans l'enquête du panel de la Chambre des Etats-Unis, pour élucider leurs pratiques commerciales et leurs acquisitions antérieures

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/07/2020 à 15:28
Citation Envoyé par brulain Voir le message
Cela s'apparente clairement à du harcèlement envers ces entreprises qui veulent simplement rendre le monde meilleur, avec une éthique et une transparence qui forcent l'admiration.
Heuuu... tu fais de l'humour, là, hein ?
3  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/05/2020 à 18:01
Non, je ne pense pas qu'il y ait d'équivalent à Google en tant que mastodonte. Ils contrôlent le web et décident donc si un site aura des visiteurs ou non. Et ça ce n'est que le web, après on peut rajouter la majorité des smartphones, leurs services de géolocalisation etc.
2  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 22:18
Bonsoir,

Que pensez-vous de cette enquête ?
C'est good. Mais quid de Microsoft ? IBM ? Airbnb ? Yahoo ? et d'autre gros mammouth ? Il n'y a pas que la tech ou l'on peut se poser des questions ... télécom, distri , banque , assurance , automobile ...

Cela me fait bien rire ... On crée des mastodontes genre Vodafone-Airtel-Barthi-Softbank . On incite à brader et a créer des fusions ... puis on se plein de monopole ???

Google risque-t-il une nouvelle sanction à l'issu de l'enquête ?
Une forte amende ou alors un rachat par une autre holding , résultat le temps de détecter le nouveau montage pyramidale ... la justice sera off course .

Selon vous, Google serait-il coupable de pratique antitrust pour la publicité en ligne ?
Oui, quand paradoxalement c'est le système qu'il la voulu ainsi en favorisant les fusions ...

---
1  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 14:12
Vont-ils en rester à l'amende comme l'Europe ou bien vont-ils démanteler Alphabet ? Réponse à l'automne.
0  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 17:03
J'ai pas compris pourquoi il faut avoir que Google dans le collimateur alors que facebook fait pareil de son coté, bref avec Apple ils sont 3.
0  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 21:38
Ca ne fait jamais que 20 ans qu'on nous dit qu'on va poursuivre Google pour abus de position dominante.
2  2 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/05/2020 à 20:25
Que pensez-vous de cette enquête ?

Les US sont totalement schizophrène.
Quand l'Europe, la Chine ou tout autre pays fait la même chose, c'est anti-américain et c'est forcement suivie de sanction, alors que quand ça vient d'eux, "y a rien à voire, circuler".
Quand je pense que dans les livres d'histoire, on est censé être dans une période de paix, je présume que plus c'est gros plus ça passe .

Google risque-t-il une nouvelle sanction à l'issu de l'enquête ?

Quels sanctions ? Google va sortir le chéquier et ce sera finit, comme à chaque fois avec ces grosse boites.
Ne chercher pas de justice quand une boite de cet ampleurs ou bien un État est dans la balance, déjà qu'a l'échelle individuel elle n'est clairement plus représentatif d'aucune forme de morale.

Selon vous, Google serait-il coupable de pratique antitrust pour la publicité en ligne ?

Oui, mais pas seulement selon moi, c'est prouvé à de multiples reprise et dans de multiples juridictions que les multinationales de tous types (pas seulement les GAFAM) ont recoures à des pratiques illégales, mais d'un, la place est trop bonne pour être partagé et de deux, pas vue pas prit.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/07/2020 à 14:44
C'est dommage de casser une chaîne de 5 news sans commentaire.
Citation Envoyé par Axel Lecomte Voir le message
Le président américain Donald Trump a menacé d'imposer l'« équité » aux géants du numérique via des décrets. « Si le Congrès n'instaure pas l'équité au sein de la Big Tech, ce qu'il aurait dû faire depuis des années, je le ferai moi-même par des décrets. À Washington, cela n'a été depuis des années que des paroles mais aucune action et les habitants de notre pays en ont assez ! », a averti Donald Trump sur Twitter.
Le président Donald Trump est très courageux, d'habitue personne n'ose s'attaquer à des groupes aussi puissants.
C'est vrai que Google, Apple, Facebook, Amazon sont trop puissant et qu'il faut faire quelque chose pour les empêcher de trop abuser de leur position dominante.

Face aux PDG des GAFA, les élus américains marquent des points
Que penser des cinq heures de l’audition inédite des quatre PDG de Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA), ce mercredi 29 juillet ? A chaud, Barry Lynn, grand pourfendeur du pouvoir des GAFA, ne cache pas sa satisfaction : « C’est un jour à marquer d’une pierre blanche. Cela a dépassé nos attentes. Les parlementaires ont réussi à amener de nouveaux documents pour soumettre les dirigeants à des questions inconfortables », se réjouit le fondateur d’Open Markets, un think tank qui milite activement pour le « démantèlement » des géants du numérique.

L’activiste n’aurait pas renié la conclusion assénée par David Cicilline, le président de la séance au sous-comité antitrust de la Chambre des représentants des Etats-Unis : « Ces entreprises ont des pouvoirs de monopole. Cela doit cesser. Certaines doivent être démantelées, toutes doivent être régulées correctement », a lancé le démocrate, après avoir comparé Sundar Pichai (Google), Jeff Bezos (Amazon), Mark Zuckerberg (Facebook) et Tim Cook (Apple) aux magnats du pétrole et de l’acier John Rockefeller et Andrew Carnegie.
Ces entreprises ont trop de pouvoir c'est donc un problème (et pas que pour le gouvernement US).
1  1 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/07/2020 à 16:22
Bonjour,

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le président Donald Trump est très courageux, d'habitue personne n'ose s'attaquer à des groupes aussi puissants.
Ces entreprises sont si puissante que c'est peine perdu ... A moins que le gouvernement US ne mette la main au porte feuille pour avoir son mot à dire en temps qu'actionnaire ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est vrai que Google, Apple, Facebook, Amazon sont trop puissant et qu'il faut faire quelque chose pour les empêcher de trop abuser de leur position dominante.
J'en rigole ... Les USA essayent des les freiner ... Pendant ce temps les Russes font l'inverse avec "Vkontakte" et "yandex" , ainsi que les chinois avec "baidu", "tencent" et "alibaba" ... Pour même aller encore plus loin. Russes et chinois investissent massivement dans des opérateurs télécoms ... Histoire que des gros mammouths comme Google, Apple, Facebook, Amazon ne tiennent pas la main sur leur population .

Un jour on aura peut être des réseaux sociaux russes ou chinois si les big de la tech se cassent la figure.

Un Facebook ou Amazon chinois c'est moins sexy ... mais en gros c'est du Joom et Wish ... Encore plus de produit de "m**de".

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ces entreprises ont trop de pouvoir c'est donc un problème (et pas que pour le gouvernement US).
Les USA ont créé des monstres incontrolables ... Chinois et Russe investissent massivement pour essayer d'en créer ...

D'un côté on a une gouvernance ultra libéral par des entreprises. De L'autre des états hyper interventionnistes ...

Choisissez votre camps
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/08/2020 à 12:32
Quand on confère à une entité un grand pouvoir, on la soumet à un "contrat" qui édicte un cadre et des règles à respecter.
Pour un gouvernement ça s'appelle une Constitution, pour une entreprise se sont les lois, décrets, code de machin-bidule... il n'y a aucune raison à ce que les "géants" ne soient pas encadrés par des textes différents si leur "pouvoir" /influence est différent des ces autres catégories.

PS: bien d'autres entités financières serait également concernés, hein !
0  0