Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Maison Blanche prolonge d'un an son décret mettant Huawei et ZTE sur liste noire
Gelant ainsi leurs relations commerciales avec des entreprises américaines

Le , par Stéphane le calme

657PARTAGES

4  0 
Mi-mai 2019, l'administration Trump a publié un décret qui plaçait Huawei sur une liste noire, une décision qui contraignait les entreprises américaines à ne plus faire affaire avec l'équipementier chinois, à moins de disposer d'une autorisation officielle. Suite à cette décision, Google a décidé de ne plus fournir de logiciels, de matériel informatique ou service technique à Huawei à l’exception des services disponibles en open source. L'éditeur d'Android a toutefois assuré que Google Play et les protections de sécurité de Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants.

En plus d’être coupé du système d’exploitation le plus vendu au monde, Huawei a vu certains des principaux concepteurs et fournisseurs de puces au monde suspendre également leurs relations commerciales jusqu’à nouvel ordre.

La Maison-Blanche vient de prolonger un décret signé en mai 2019 et interdisant aux entreprises américaines d'utiliser des équipements de télécommunications fabriqués par des entreprises « présentant un risque pour la sécurité nationale », parmi lesquelles figurent Huawei ou encore ZTE.

S’exprimant sur la plateforme de la Maison-Blanche, Donald Trump a déclaré :

« Le 15 mai 2019, par décret exécutif 13873, j'ai déclaré une urgence nationale conformément à la loi sur les pouvoirs économiques internationaux d'urgence (50 USC 1701 et suiv.) Pour faire face à la menace inhabituelle et extraordinaire à la sécurité nationale, à la politique étrangère et à l'économie des États-Unis posés par l’acquisition et l’utilisation sans restriction de certaines transactions liées aux technologies et services de l’information et des communications.

« L'acquisition ou l'utilisation sans restriction aux États-Unis de technologies ou de services d'information et de communication conçus, développés, fabriqués ou fournis par des personnes détenues, contrôlées ou soumises à la juridiction ou à la direction d'adversaires étrangers augmente la capacité de ces adversaires étrangers à créer et exploiter des vulnérabilités dans les technologies ou services d'information et de communication, avec des effets potentiellement catastrophiques. Cette menace continue de représenter une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des États-Unis. Pour cette raison, l'urgence nationale déclarée le 15 mai 2019 doit se poursuivre au-delà du 15 mai 2020. Par conséquent, conformément à l'article 202 (d) de la National Emergencies Act (50 USC 1622 (d)), j’ai décidé de prolonger pendant 1 an l'urgence nationale déclarée dans le décret 13873 concernant la sécurisation de la chaîne d'approvisionnement des technologies et services d'information et de communication ».


Le décret de la Maison-Blanche a obligé Huawei a prendre des décisions stratégiques. De sa place de second plus vendeur de smartphones dans le monde, le constructeur a encore plus la pression. En janvier, Huawei a signé un accord avec TomTom pour pouvoir utiliser les cartes, les informations sur le trafic et le logiciel de navigation de la société néerlandaise pour développer des applications pour ses smartphones. Le porte-parole de TomTom, Remco Meerstra, a déclaré que l'accord avait été conclu il y a quelque temps, mais n'avait pas été rendu public par la société.

Notons que TomTom a déjà fourni des données pour Apple Maps. En fait, Apple Maps a été lancé pour la première fois sur iOS 6. Avant, c'était sur Google Maps que l'entreprise s'appuyait pour proposer un service de cartographie sur iPhone. Mais la relation entre Apple et Google s'est vite dégradée, car Google ne proposait plus de caractéristiques essentielles à l'expérience de cartographie sur iPhone. À cette période, certains utilisateurs avaient noté que Google Maps sur l'iPhone n'avait même pas de directions étape par étape intégrées. Apple a commencé le processus de remplacement de Google Maps par Apple Maps et a dévoilé son travail lors de la keynote de la WWDC 2012. C'est à ce moment que TomTom est venu sur la scène pour proposer d'alimenter le service de cartographie Apple Maps.


Avec ses derniers flagship, les Huawei P40 et P40 Pro, l’entreprise a présenté des smartphones sans les services mobiles de Google, notamment YouTube, Maps et Play Store. Les téléphones de la série P40 sont basés sur le chipset Kirin 990 5G de Huawei avec 8 Go de RAM sur le P40 Pro+ et Pro, et 6 Go ou 8 Go sur le P40. Les options de stockage interne sont de 256 Go ou 512 Go sur le P40 Pro+, 128 Go, 256 Go ou 512 Go sur le P40 Pro, et 128 Go ou 256 Go sur le P40. Les trois modèles prennent en charge les cartes Nano Memory (NM) propriétaires de Huawei pour l'extension du stockage externe.

Mais malgré toutes les innovations présentées par le constructeur, le manque d’applications et de services Google rendra plus difficile la tâche de persuader les consommateurs d'acheter les téléphones hors du marché chinois. L’entreprise a tout de même lancé une vaste campagne de séduction des développeurs pour les encourager à proposer leurs applications sur sa vitrine de téléchargement.

Source : Maison-Blanche

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision ?
Les téléphones Android sans services et applications Google représentent-ils un handicap à l'extérieur de la Chine ? Dans quelle mesure ?
Seriez-vous prêt à en utiliser un ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/07/2020 à 13:20
La démocratie n'est plus tendance. C'est le sentiment que j'observe sur les réseaux sociaux.
On en vient à préférer l'autoritarisme "éclairé" d'un Poutine ou d'un Xi Jinping en face d'une soupe politique insipide que nous offre nos parlements d'Europe Occidentale ou d'Amérique du Nord.
Bien sûr que nous partageons bien plus de valeur avec les Etats-Unis qu'avec la Chine. Il suffit de voyager un minimum pour s'en rendre compte.
Cela n'empêche pas que les Etats-Unis ont leur spécificités culturelles, tout comme l'Italie a les siennes.

Nous sommes les enfants d'Athènes.

Et nous sommes en train de renier notre héritage et notre civilisation en nous jetant dans les bras du nouveau Tsar de Russie ou du Parti Unique de la Chine et de sa République (sic) Populaire (re-sic).

Dans le discours anti-américain, je relève souvent notre propre aveux d'impuissance. On reproche souvent à autrui ce que nous aimerions pouvoir faire, mais que nous ne pouvons pas ou plus faire. C'est le drame de l'Europe.

Alors, on réécrit l'Histoire, en minimisant le rôle des Américains lors de la 2nde Guerre Mondiale. Pourtant, sans eux, sans leurs ressources industrielles, pétrolifères, et aussi humaines, nous serions encore sous domination Nazi. Dire le contraire n'est pas sérieux. L'URSS a certes beaucoup contribué à la victoire aussi, mais je suis heureux et reconnaissant que les Américains aient débarqué en Normandie et aient libérée la France, avant les Soviétiques. Le sort des états satellites sous occupation soviétique ne me fera jamais rêver.

La Chine est une dictature, tout comme l'Arabie Saoudite ou le Qatar. Ceux qui méprisent l'Arabie Saoudite et le Qatar (j'en fais partie), restez cohérent, méprisez la Chine.

Mais j'ai l'impression que c'est pourtant vers ça que nous souhaitons aller dans des discours de plus en plus nombreux sur la Toile. A vouloir juste un hypothétique bonheur, sans la liberté, nous n'aurons ni l'un, et ni l'autre.

Les responsables de la situation de la France, ils sont connus de tous, c'est nous-même. Pas juste le Président, pas juste le Premier Ministre, pas les députés et la classe politique forcément corrompue et/ou incompétente. Mais à toi et à moi.

Le venin qui circule sur la Toile envers tout ce qui ne va pas, c'est surtout le reflet de notre propre lâcheté, de notre propre manque de courage, de notre propre passivité que nous déplorons.

Il y a un vrai combat à mener. C'est un combat envers nous-même.
8  1 
Avatar de Jeff_67
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/10/2020 à 9:10
La conduite la plus raisonnable à tenir vis-à-vis de Huawei est de lui imposer les mêmes règles qu'aux entreprises européennes qui veulent travailler en Chine : JV avec un partenaire local qui détient 51% des parts, usines de production situées en Europe, 2/3 des pièces d'origine européenne, etc...
7  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/06/2020 à 13:49
On n'est pas à une ingérence près …
7  1 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/05/2020 à 13:33
Citation Envoyé par Eric80 Voir le message
...Au final, SMIC et la Chine sortiront gagnantes et renforcées...
C'est exactement ce que je pense. Trump est un accélérateur pour la technologie chinoise, pas un frein. Bien sur, ça va emmerder Huawei pendant quelque temps, mais ils en sortiront renforcés peu de temps après.

En fait, Trump fait juste preuve d'arrogance, et l'arrogance ne s'est jamais transformée en force.
5  0 
Avatar de Jeff_67
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/10/2020 à 15:40
Nokia Ericsson s'est pris un milliard de dollars d'amende l'année dernière aux USA (https://www.20minutes.fr/economie/26...lliard-dollars), soit-disant pour des pots de vins.

Cela a bien-sûr grandement fragilisé l'entreprise, qui n'avait pas besoin de ça. Cela la rend vulnérable aux OPA hostiles. Ça fait longtemps que les USA lorgnent sur cette entreprise.

On peut remercier le Covid d'avoir ébranlé l'économie américaine. Les entreprises européennes sont temporairement à l'abri de ces vautours.
5  0 
Avatar de lechapelierfou33
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/05/2020 à 18:21
Eh oui on peut rêver de la gentillesse de la Chine à notre égard mais le rêve va se transformer inévitablement en cauchemar. Deux nations puissantes(pas grande parce que ça demande d'autres qualités) et tous les petits qui s'amusent de leur querelle. Cela me rappelle les mineurs et leurs patrons qui gagnent à la fin? qui trompe l'autre? Ces querelles dont nous serons les victimes collatérales me font vomir. Les temps à venir vont être terribles pour les générations futures avec un dément, un mégalo, la justification de l'extrême droite pour solution. Du sang de la sueur et des larmes le cocktail préféré des dirigeants. Souriez vous êtes déconfinés...
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/10/2020 à 9:40
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
De plus en plus de pays en Europe se sentent mal à l'aise face aux activités de Pékin, notamment la persécution des musulmans ouïgours et l'annexion de Hong Kong.
Alors ça c'est n'importe quoi. Quand ça rapporte, ça ne dérange pas le gouvernement de faire du commerce avec un pays qui se comporte mal.
Par exemple : la France est très pote avec les USA, Israël, l'Arabie Saoudite, la Qatar, le Bahreïn, etc.
Macron "assume" la vente d'armes françaises à l'Arabie saoudite
Macron demande la levée de l'embargo affectant "les populations" du Qatar
Entretien avec Sa Majesté Hamad Bin Issa Al Khalifa, Roi de Bahreïn

L'UE se fait malmener, terroriser, brutaliser par les USA, ils nous imposent des trucs.
Bon là en l'occurrence ce n'est pas trop grave puisque ça fait tourner Nokia et Ericsson, donc d'un côté c'est plutôt cool. C'est presque une forme de protectionnisme et ça c'est toujours cool.

Il y a un fort racisme anti Chine et anti Russie, parce qu'avant que les USA se mettent à attaquer Huawei sans raison, ils ont attaqué Kaspersky sans raison.
Les USA essaient de mettre en place une ambiance de guerre froide, mais les nations européennes n'ont pas à se soumettre aux USA, la Chine n'est pas moins notre ami que les USA, ou la Chine n'est pas plus notre ennemi que les USA, selon comment on regarde. En tout cas on n'a pas de raison de se méfier de la Chine plus que des USA. Il y a eu des lanceurs d'alerte, on sait que les services de renseignement US ont accès à toutes nos données privées.
5  1 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/10/2020 à 9:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est dingue comme plein de pays se soumettent à la volonté US (alors que les USA sont une des principales menaces contre les nations européennes).
si pleins de pays suivent les usa je ne pense pas que ce soit juste pour suivre, il y'a peut être réellement une menace avec huawei, ou plus généralement une peur (justifié) du gouvernement chinois. Aujourd'hui les chinois font plus peur que les USA, leur modèle sociétal est a gerber et personne ne souhaite qu'il soit exporter ailleurs.

Il y'a beaucoup de preuves que les chinois ont voler des propriété intellectuel et des brevets de grosses firme européenne et américianes, les chinois sont les 1er à pratiquer un protectionnisme et a faire une cooccurrence déloyale sur le marché intérieure.
Pour accéder au marché intérieure chinois il faut faire pas mal de concessions aussi, en faite pour être en chine il faut limite que que ce soit un chinois du PCC qui dirige ta boite la bas. Ce sont des pratiques scandaleuse et j’espère que les entreprises vont délocaliser dans les pays frontalier (vietnam, taiwan, thailande...) et mème revenir en Europe de l'est voir chez nous.
peut être que la chine ce calmera quand y'aura plus d'usines

les USA ne sont pas blanc comme neige certes mais c'est quand même beaucoup plus soft, et la bas au moins tu peux faire des procès et potentiellement les gagner, va faire un procès à une boite chinoise
4  0 
Avatar de Gluups
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/05/2020 à 19:34
Ah mais là c'est vrai, que ça marche.
À présent la Chine se passe complètement des pièces et systèmes américains.
Ça ne pouvait pas se faire tout seul.
3  0 
Avatar de Eric80
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/05/2020 à 11:40
empêcher les fournisseurs essentiels de puces, y compris TSMC basé à Taiwan, de vendre des puces à Huawei
TSMC est un fondeur, celui qui fabrique les puces. C est le plus avancé au monde avec leur finesse en 7nm et bientot 5nm, une tendance que Samsung et surtout Intel ont du mal à suivre (Intel a toujours des soucis avec leur 10nm)
Apple, AMD, nVidia, Qualcomm?: toutes leurs puces sont fabriquées là bas!
Et celles de Huawei aussi?

Faute de pouvoir faire ces puces chez TSMC à cause de la pression US, Huawei passera chez Samsung et SMIC.
Au final, SMIC et la Chine sortiront gagnantes et renforcées...

D un point de vue politique, Taiwan est vraiment un point critique puisque depuis toujours considéré par la Chine comme appartenant à la Chine.
3  0