Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Gartner déclare que les dépenses informatiques mondiales diminueront de 8 % en 2020
En raison de l'impact de COVID-19

Le , par Stéphane le calme

218PARTAGES

3  1 
Gartner a réduit ses prévisions antérieures des dépenses informatiques mondiales à travers le monde dans une situation où le COVID-19 continue de se propager. En janvier, le cabinet de recherche a estimé que les dépenses mondiales en informatique, y compris les appareils, les équipements de centre de données, les solutions cloud et les logiciels d'entreprise, passeraient d'environ 3,8 billions de dollars en 2019 à 3,9 billions de dollars en 2020, soit une baisse de 8%.

Cependant, ces prévisions ne prévoyaient pas la perturbation généralisée causée par COVID-19. Au moment d'écrire ces lignes, il y avait 4,28 millions de cas confirmés dans le monde. Cette pandémie a provoqué des ondes de choc dans l'économie mondiale, notamment suite à des fermetures des frontières, des interdictions de voyager, des pertes d'emplois et des fermetures d'entreprises. L'industrie informatique n'est qu'un des nombreux secteurs qui ont subi des pertes, d’ailleurs maintenant l'accent est moins mis sur la croissance et plus sur la reprise.

La pandémie de coronavirus et les effets de la récession économique mondiale obligent les DSI à prioriser les dépenses en technologies et services jugées « essentielles à la mission » par rapport aux initiatives visant la croissance ou la transformation.

« Les DSI sont passés à l'optimisation des coûts d'urgence, ce qui signifie que les investissements seront minimisés et priorisés sur les opérations qui assurent le bon fonctionnement de l'entreprise, ce qui sera la priorité absolue pour la plupart des organisations durant 2020 », a déclaré John-David Lovelock de Gartner. « La reprise ne suivra pas les schémas précédents, car les forces à l'origine de cette récession créeront à la fois des chocs du côté de l'offre et de la demande, alors que les restrictions de santé publique, sociales et commerciales commencent à diminuer ».

Les DSI concentrent désormais leurs ressources sur un paysage d'entreprise très différent qui a été rapidement basculé vers le travail à distance, les employés en congé ou des réductions d’effectifs et des bureaux vides. En conséquence, les dépenses sont priorisées pour les technologies et services « essentiels à la mission » jugés essentiels pour simplement maintenir les entreprises aussi opérationnelles que possible, plutôt que d'être transformatrices ou destinées à promouvoir la croissance des entreprises.


Tous les segments connaîtront une baisse en 2020, les appareils et les systèmes de centres de données enregistrant les baisses de dépenses les plus importantes. Mais Gartner note que la pandémie de coronavirus a créé une demande pour certaines technologies, telles que les outils de conférence à distance et les offres de cloud public. Ainsi, des sous-segments tels que les services de cloud public (qui tombe dans plusieurs catégories) vont enregistrer une croissance de 19 % en 2020. La téléphonie et la messagerie basées sur le cloud et les conférences basées sur le cloud verront également des niveaux élevés de dépenses croître respectivement de 8,9 % et 24,3 %.

« En 2020, certains projets de transformation à plus long terme basés sur le cloud pourraient être suspendus, mais les niveaux globaux de dépenses dans le cloud que Gartner prévoyait pour 2023 et 2024 seront désormais affichés dès 2022 », a déclaré Lovelock.

« La reprise des dépenses informatiques sera lente durant 2020, les industries les plus durement touchées, telles que le divertissement, le transport aérien et l'industrie lourde, mettront plus de trois ans pour revenir au niveau de dépenses informatiques de 2019 », a continué Lovelock.

COVID-19 a plongé l'industrie technologique dans le désarroi et ce ne sont pas seulement les chaînes d'approvisionnement qui sont touchées. Les fournisseurs de technologies du monde entier, notamment Microsoft, Google, Facebook et Dell, pour n'en nommer que quelques-uns, ont annulé des conférences et des sommets et se sont tournés vers des alternatives numériques à la lumière de la menace pour notre santé.

Source : Gartner

Et vous ?

Que pensez-vous des analyses de Gartner ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !