Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La France accuse Apple de refuser l'usage du Bluetooth de l'iPhone en arrière-plan par StopCovid
Dont la phase de test débutera le 11 mai et pourrait être déployé à partir du 2 juin prochain

Le , par Bill Fassinou

317PARTAGES

4  0 
Le déconfinement de la population française est dans quelques jours seulement, mais l’application StopCovid prévue pour accompagner cela est encore loin d’être finie. Le gouvernement français et Apple peinent à trouver un accord pour que StopCovid puisse faire usage du Bluetooth de l’iPhone en arrière-plan. La société a refusé d’octroyer ce passe-droit à la France et, avec Google, les deux entreprises continuent à dicter aux gouvernements la manière dont les applications de suivi de contacts fonctionneront sur leurs diverses plateformes. Cédric O a abordé le sujet ce mardi.

Pour faciliter le déconfinement de la population mondiale, Apple et Google ont proposé une API visant à aider les gouvernements à mettre en place rapidement leurs applications de suivi de contacts. L’interface est simple et devrait être relativement facile à intégrer pour les applications existantes ou futures. Une fois intégrée, l’API permettrait à une application de suivi de contact développée par une agence gouvernementale de santé de demander aux utilisateurs d’activer le suivi. Avec cet accord, elle diffuse un identifiant rotatif anonyme vers les appareils à proximité.

L’utilisation de ce type d’applications est d’une sensibilité extrême et Apple, Google et plusieurs acteurs de la communauté sont contre l’idée d’une centralisation des données collectées par les diverses applications. Sur cette question, Apple et la France sont déjà divisées. Le pays veut avoir une vue globale sur l’avancée de la pandémie quand l’application sera mise à la disposition de la population. Elle veut stocker sur un serveur central les données qui vont être collectées par l’application. L’Allemagne n’a pas tenu longtemps face aux cris de la société civile contre cette démarche.


Pour mieux comprendre, les deux entreprises ont choisi un protocole reposant sur le concept européen DP-3T et est décentralisé. Par contre, la France a développé son propre protocole sous la supervision de l’Inra et qu’elle a appelé ROBERT, un protocole centralisé. Selon certains analystes, les deux démarches comportent des défauts, mais aussi des qualités. Sur le choix de la France, les analystes y voient une question de souveraineté. Il s’agit en fait d’un choix purement scientifique et politique. On le voit très bien quand Cédric O affirme qu’il s’agit d’une affaire de gouvernement.

Invité sur BFM Business, le ministre chargé du numérique, Cédric O, a déclaré ce qui suit : « Nous considérons que la surveillance du système de santé, la lutte contre le coronavirus, est une affaire de gouvernements et pas nécessairement de grandes entreprises américaines » avant de dire qu’il ne comprenait pas la raison pour laquelle Apple refuse d’apporter son aide à la France. StopCovid fonctionne grâce au Bluetooth et Apple a opposé son veto quand la France lui a demandé d’amoindrir l’accès au Bluetooth de l’iPhone pour lui faciliter la tâche.

« Apple aurait pu nous aider à faire fonctionner l'application encore mieux sur l'iPhone. Ils n'ont pas souhaité le faire », a déclaré Cédric O. «  Je le regrette, alors que nous sommes dans une période où tout le monde est mobilisé pour lutter contre l'épidémie, et qu'une grande entreprise qui se porte si bien sur le plan économique refuse d’aider un gouvernement dans cette crise », a-t-il continué. A-t-il raison d’affirmer cela ou s’agit-il de faire passer Apple pour le méchant dans cette histoire ? Avec leur API, Apple et Google n’ont-ils pas suffisamment aidé les gouvernements déjà ?


La haute protection qu’Apple construit autour de ses dispositifs n’est pas nouvelle. L’on se souvient du dernier refus de la société américaine de créer une porte dérobée pour permettre au FBI d’accéder aux données de l’iPhone dans une affaire de terrorisme. D'où la deuxième raison du rejet de la requête de la France par Apple. Les analystes évoquent une raison géopolitique. Selon eux, c’est une boîte de Pandore que la France cherche à ouvrir avec cette demande. Si Apple l'acceptait, cela le mettrait dans une position très délicate face à d’autres demandes.

Il y a aussi une raison technologique à ce refus. En effet, le Bluetooth en arrière-plan était utilisé par plusieurs acteurs commerciaux au moyen de balises présentes dans l’environnement pour géolocaliser les utilisateurs. Apple s’est lancé dans une lutte contre cette pratique depuis la mise à jour iOS 13 en ajoutant plus de restrictions à son système d’exploitation mobile. Toutes les avancées qu’Apple a faites risquent d’être balayées si la société concède à la France les accès qu’elle souhaite avoir. Pour l’heure, Cédric O estime que StopCovid fonctionnera sur tous les appareils.

Des tests commenceront à être effectués dès le 11 mai et le pays envisage un possible déploiement à partir du 2 juin, d’après un calendrier qu’il a présenté ce mardi. « Le “développement avance relativement bien, nous entrerons dès la semaine prochaine en phase de test (...) ce qui nous permettrait, je pense (...), de revenir devant les parlementaires (...) dans la semaine du 25 mai pour envisager un déploiement lors de la deuxième phase du déconfinement, à partir du 2 juin” », a déclaré le ministre sur le plateau de BFM Business.

Cédric O a également affirmé qu’après plusieurs discussions avec l’opérateur Orange, Apple n’a finalement plus souhaité participer au projet StopCovid. La France se passe donc de Google et d’Apple sur ce coup-là, en évoquant des questions de sécurité liées à la vie privée. « Nous avons refusé les solutions d’Apple et de Google qui posent selon nous un certain nombre de problèmes en matière de protection de la vie privée et en matière d’interconnexion avec le système de santé et pas parce qu'Apple et Google sont de grands méchants loups », a expliqué Cédric O.

Source : BFM Business

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Selon vous, StopCovid devrait-il être lancé sans prendre en compte les iPhone ?

Voir aussi

StopCovid : les doutes sur le lancement et l'efficacité de l'application persistent, l'exécutif et les responsables tentent néanmoins d'apaiser les esprits

StopCovid : l'INRIA dévoile ROBERT, un protocole mis au point pour la construction d'applications mobiles de suivi de contacts en réponse à celui d'Apple et Google

Les recommandations de l'ANSSI pour sécuriser StopCovid : utilisation d'un coffre-fort, matériel ou logiciel pour protéger les données pseudonymisées sur le serveur central, etc.

Affaire Pensacola : Apple a refusé à nouveau de déverrouiller les iPhone d'un tireur de masse aux USA. Voici sa déclaration complète

Apple et Google lancent un outil commun de traçage du COVID-19 pour iOS et Android. Il se traduira d'abord par une API, puis un outil intégré nativement aux deux systèmes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/06/2020 à 8:41
Il y a au moins une chose qui reste certaine en ce bas monde : la France est nulle en terme d'anticipation mais reste championne du monde pour ce qui est des dépenses inutiles.
15  0 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/06/2020 à 13:28
je ne sais pas pourquoi, je revois macron en train de piailler qu'il n'y a jamais eu de pénuris de masque et que donc les policiers, le personnels hospitalier, la population et les pompier n'en portaient juste pas ou alors des périmés car ça les amusaient de choper le virus. Et apres des affirmations a la con comme ça, il y en a encore pour croire que la macronie ne va pas les entuber.
12  2 
Avatar de Pierre Fauconnier
Responsable Office & Excel https://www.developpez.com
Le 13/05/2020 à 17:52
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
[...]
En général, les utilisateurs qui téléchargent ces applications peuvent choisir volontairement d'enregistrer les détails de leurs symptômes lorsqu'ils commencent à se sentir mal. L'application garde une trace des personnes qui ont été en contact étroit grâce à des signaux Bluetooth qui transmettent une identification anonyme. Si une personne signale ultérieurement qu'elle est positive au coronavirus, elle enverra un message aux personnes qui ont été en contact étroit avec elle, et qu’elle aurait pu infecter, en se basant sur leurs identifiants anonymes.[...]
Si une techno peut se baser sur un identifiant "anonyme" pour m'avertir que j'ai été en contact avec une personne infectée, c'est que mon identifiant "anonyme" n'est pas si anonyme que ça... ils peuvent se les garder, leurs applications. Perso, dès que je me déplace, le bluetooth est coupé.
8  0 
Avatar de axel584
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/06/2020 à 9:57
Tous les sites et les réseaux sociaux ont expliqués pendant plusieurs semaines que l'application était liberticide, intrusive etc. Il ne faut pas s'étonner que peu de personnes l'utilisent...

Alors que d'après moi, elle l'est beaucoup moins que d'autres applications, mais que les précautions présentées donnaient effectivement une impression d'atteintes aux libertés (à force de dire que ce n'est pas géolocalisé, c'est du bluetooth, les données sont anonymisées etc. les gens se méfient de toutes ces précautions présentées...)
A côté de ça, on a des applis comme Facebook qui nous géolocalise ("machin n'est pas très loin, faites lui coucou"... "Attention, un attentat à eu lieu à côté de chez vous, dites aux gens que vous allez bien"...) et cela semble moins poser de problème éthique...
Je rappelle juste que pour les entreprises, si c'est gratuit, c'est vous le produit...

Et pour nos gouvernements, nous sommes une majorité à les avoir choisi... (oui, on aurait pu mieux choisir, mais c'est un autre débat)
9  1 
Avatar de strato35
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/05/2020 à 8:38
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
presque deux mois pour un JEditorPane html et deux JButton. Ils ont recruté le haut du panier.
L'interface est basique, mais en fond il y a aussi toute la gestion du bluethooth, la synchro avec l'api, le développement de l'api, toute la gestion de la sécu, l'anonymat et compagnie, sans compter les tests et les difficultés rencontrées avec Google et Apple sur la manière de faire, d'autant que la France a dit qu'elle n'utiliserais pas l'api proposée par le système de manière décentralisé.
Si on ajoute à ça la conception et la validation du protocole ROBERT, les accords avec Microsoft sur l'hébergement, et faire fonctionner le tout sur les terminaux Apple qui est le plus réfractaire à la technique employée, 2 mois ça semble pas si long.
7  0 
Avatar de foxzoolm
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/06/2020 à 11:51
<troll mode="ironie">
... de la corruption en France ????
étonnant
la franchement j'aurais JAMAIS penser que cette affaire d'application faite en FIN d'epidemie ne partait pas d'un bon sentiment de la part des gov...
naaaaaan jamais ils surfent sur ce genre de truc pour grizbi leurs potos...
blanc blanc immaculé plus que blanc cette bande de voleur...
</troll>
7  0 
Avatar de Angelsafrania
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/06/2020 à 15:40
Citation Envoyé par axel584 Voir le message
Et pour nos gouvernements, nous sommes une majorité à les avoir choisi... (oui, on aurait pu mieux choisir, mais c'est un autre débat)
Majorité ?

20,7M de voix pour macron au second tour
=> 66,1 % des suffrages exprimés aka pas null/blanc (le chiffre qui est dans tous les journaux)
=> 43,6 % des inscrit sur les listes électorales (ça le fait moins déjà)
=> 30,9% de la population française (là y'a les jeunes aussi mais bon en quoi ceux qui avait 17 ans à l'époque et qui ont 20 ans maintenant l'on choisi ?)

On peut faire pareil pour l'ensemble des votes.

Mais c'est un autre débat.
8  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/07/2020 à 10:22
Et je trouve ce genre d'article sur le COVID bien plus pertinent que ces soi-disant applis de suivi :

https://theconversation.com/covid-19...afrique-139943

les Africains ont l'expérience d'Ebola. Les asiatiques ont l'expérience de la grippe aviaire (et quelques autres). et on continue à ignorer leurs retours d'expérience. Pas étonnant qu'on en prenne plein la tronche. L'article est sans doute angéliste par bien des aspects, mais il point une faille réelle de l'occident : son complexe de supériorité.
7  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/05/2020 à 22:25
Voilà qui va remettre sur la table la notion de souveraineté numérique et d'OS national.
7  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/06/2020 à 22:59
Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
Certes, c'est pas parfait, certes, ça arrive un peu tard, certes, le taux de couverture de la population va être trop faible pour être réellement efficace, et certes, ça va coûter cher en argent public, mais d'un autre côté, ils allaient forcément se prendre des critiques dans la gueule. C'est mieux que rien
Si le résultat est de se faire autant critiquer que si on ne fait rien pour un résultat qui ne vaut rien, autant ne rien faire, ça coûte moins cher. {^_^}
6  0