Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Avatarify, un deepfake qui échange en temps réel votre visage avec celui d'une célébrité
Pendant les appels vidéo sur Zoom et Skype

Le , par Bill Fassinou

608PARTAGES

6  0 
Si vous vous ennuyez pendant vos réunions Skype ou Zoom, il y a peut-être désormais de quoi les pimenter. Avatarify est un programme, mis au point par le développeur Ali Aliev, qui fonctionne sur Skype et Zoom, et échange votre visage avec celui d’une célébrité pendant les appels vidéo. Il s’est basé sur le code source du “First Order Motion Model for Image Animation”, un programme permettant lui aussi de piloter une photo d’une personne à partir d’une vidéo d’une autre personne. Voici quelques choses à savoir sur le programme Avatarify.

L’outil d’Ali Aliev est semblable aux deepfakes, mais il ne fonctionne pas de la même façon. Avec les technologies d'échange de visages comme les deepfakes, l'algorithme est entraîné en fonction du visage que vous voulez échanger, ce qui nécessite généralement plusieurs images du visage de la personne que vous essayez d'animer. Dans le cas du modèle d’Aliev, il peut le faire en temps réel, en entraînant l'algorithme sur des critères similaires de la cible (comme les visages). Aliev a publié le code source de Avatarify sur Github pour que tout le monde puisse l'utiliser.

Avatarify superpose le visage de quelqu'un d'autre au vôtre en temps réel, lors de réunions vidéo en se servant de la même technique utilisée par les développeurs du “First Order Motion Model for Image Animation”. Ce dernier a été développé par des chercheurs de l'Université de Trente en Italie ainsi que par Snap Inc. Il vous permet de piloter une photo d'une personne à partir d'une vidéo d'une autre personne, une scène d'un acteur par exemple, sans aucune formation préalable sur l'image cible. Aliev a fait une vidéo de lui-même dans laquelle il prend les traits d’Elon Musk.


« Je l'ai lancé sur mon PC et j'ai été surpris par le résultat. Ce qui est important, c'est qu'il a fonctionné assez vite pour piloter un avatar en temps réel », a déclaré Aliev sur son logiciel. « Le développement d'un prototype a été une question de quelques heures et j'ai décidé de me moquer de mes collègues avec qui j'ai un appel Zoom chaque lundi. Et ça a bien marché. Comme ils sont tous des ingénieurs et chercheurs, cela a suscité de la curiosité chez eux et rapidement, nous avons commencé à tester le prototype », a-t-il ajouté.

Dans la vidéo qui le met en scène avec le visage d’Elon Musk, on voit bien qu’il s’agit d’un faux, mais les yeux et la tête bougent assez bien pour que ce soit un tour de passe-passe pendant quelques secondes, avant que le reste de l'appel ne s'en rende compte. Ceux qui l’ont déjà essayé estiment qu’il nécessite encore un peu de travail, car Avatarify a besoin d'un peu de grandes ressources pour fonctionner. Vous devez exécuter Zoom ou Skype, ainsi que le logiciel de diffusion en continu et Avatarify en même temps, ce qui nécessite une puissance de calcul élevée.

« L'idée après Avatarify est la disponibilité et le plaisir. Il est certain qu'il faut un PC de jeu puissant pour fonctionner sans problème, mais nous pensons que son optimisation pour les ordinateurs portables n'est qu'une question de temps », a expliqué Aliev. « Cela permet juste aux gens de s'amuser tout en restant chez eux ». Pour faire fonctionner Avatarify sans problème, vous avez besoin d'une carte vidéo compatible CUDA (NVIDIA). Sinon, il se rabattra sur le processeur central et fonctionnera très lentement.

Source : Avatarify

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

« L'IA ne peut pas nous protéger contre les deepfakes », selon un rapport de Data & Society, qui préconise une solution tenant compte à la fois de l'histoire et des processus sociaux

Un sénateur propose un projet de loi prohibant l'utilisation de la technologie deepfake si elle venait à servir des buts frauduleux

Deepfake : l'app gratuite Zao vous permet de changer le visage d'un personnage de film par le votre, après avoir téléchargé une photo

Facebook lance le Deepfake Detection Challenge, un concours avec plus de 10 millions de dollars à la clé, visant à faire avancer la recherche en matière de lutte contre les contenus manipulés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !