Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google utilise les données de géolocalisation de ses utilisateurs pour suivre l'évolution des mesures de confinement dans le monde
Face au COVID-19

Le , par Bill Fassinou

272PARTAGES

6  0 
Google a publié des rapports de 131 pays avec des graphiques comparant le trafic du 16 février au 29 mars aux sites de vente en ligne, aux gares routière et ferroviaire, aux épiceries et aux lieux de travail avec une période de cinq semaines plus tôt cette année. Le rapport se base sur l'analyse des données de localisation provenant de milliards de téléphones d'utilisateurs de Google. C'est le plus grand ensemble de données publiques disponible pour aider les autorités sanitaires à évaluer si les gens respectent les confinements et autres règles de distanciation sociale similaires émises à travers le monde pour freiner le virus COVID-19.

Google déclare avoir publié les rapports pour éviter toute confusion quant à ce qu'il fournissait aux autorités, étant donné le débat mondial qui a émergé sur l'équilibre entre le suivi de l'emplacement invasif et la nécessité de prévenir de nouvelles épidémies. Ces rapports révèlent des différences frappantes entre les pays en ce qui concerne les tendances des mouvements vers des emplacements clés, reflétant des différences dans le moment et la manière dont chaque pays a mis en œuvre des mesures de confinements ou a commencé à recommander une distanciation sociale.

La France, qui a enregistré environ 59 000 cas et 5387 décès, a vu chuter de 88 %, les tendances de mobilité pour des endroits comme les restaurants, les cafés, les centres commerciaux, les parcs à thème, les musées, les bibliothèques et les cinémas. Les mesures de confinement et de distanciation dans le pays devraient peut-être se prolonger au-delà du 15 avril. Les visites dans les épiceries et les pharmacies ont diminué de 72 % et les visites en milieu de travail ont chuté de 56 %.


En Italie, le pays le plus touché en Europe par le COVID-19, la baisse des voyages chez les détaillants commence progressivement après le 16 février, puis s'accélère rapidement après le 1er mars allant jusqu'à 63 %. La baisse du mouvement est encore plus dramatique en Espagne, qui a imposé des mesures strictes dans tout le pays depuis le 15 mars. Ce verrouillage se traduit par une forte baisse à partir de cette date, qui se poursuit jusqu'au 29 mars. Les visites de vente au détail et de loisirs y sont également en baisse de 94 %.

Aux États-Unis, le pays a connu le plus grand nombre d'infections, soit plus de 245 000 personnes. Les voyages chez les détaillants et dans les centres de loisirs dans le pays ont chuté de 47 %, les visites dans les épiceries et les pharmacies ont chuté de 22 % et les visites en milieu de travail ont chuté de 38 %. En Allemagne, où plus de 80 000 personnes ont été infectées, les visites chez les détaillants et dans les centres de loisirs ont chuté de 77 %. Les déplacements dans les épiceries et les pharmacies ont chuté de 51 % et les visites en milieu de travail de 39 %. Les mesures de distanciation sociale du pays, notamment les fermetures d'écoles et de restaurants, ont été prolongées jusqu'au 19 avril.

Les données soulignent également certains défis auxquels les autorités ont été confrontées pour faire respecter les mesures de distanciation. Les visites dans les épiceries ont bondi à Singapour, au Royaume-Uni et ailleurs, alors que les restrictions de voyage devaient entrer en vigueur. Les visites dans les parcs ont atteint un pic en mars dans certains comtés de la baie de San Francisco. Le COVID-19 a infecté plus d'un million de personnes dans le monde et a tué 52 000, selon un bilan de Reuters. Il n'y a eu aucun rapport pour la Chine et l'Iran, où les services Google sont bloqués.

Source : Google

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

« Les mesures de surveillance high-tech contre l'épidémie de Covid-19 survivront au virus et pourront devenir permanentes », prévient Snowden à propos de méthodes comme le traçage de smartphones

Pandémie COVID-19 vue par Bill Gates : comment sa fondation participe au combat ? Quelles seraient les meilleures mesures de protection à l'échelle d'un pays ? Le milliardaire de la Tech s'exprime

COVID-19 : la France n'est pas contre un traçage des smartphones pour déterminer si des personnes a priori saines ont été en contact avec des individus contaminés

Covid-19 : des experts de la cybersécurité se réunissent pour lutter contre le piratage au sein d'une coalition mondiale qui mobilise plus de 40 nationalités

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/04/2020 à 21:18
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

Qu'en pensez-vous ?
On nous annonce des très fortes baisses sur les commerces, les lieux de travail, les parcs, etc. Donc, par effet communicant, on doit avoir une très forte hausse ailleurs, à la maison, en l'occurence , puisqu'il s'agit de confinement
What ? +18% seulement ? Ils se sont caché où les autres ?

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

La France,[...]Les mesures de confinement et de distanciation dans le pays devrait peut-être se prolonger au-delà du 15 avril
Depuis ça a été confirmé. Mais c'est la communication des autorités pour ne pas effrayer la population.
Dans la réalité, il ne faut pas s'attendre surement à un début de lever du confinement avant la fin du mois. 8j d'incubation + 15 à 20j de maladie, ça donne une levée du confinement minimum 3 semaines après le pic. Pic que l'on a pas encore atteint début avril, même s'il semblerait que ce soit dans quelques jours.

Et pour info, je contribue à fausser les chiffres de Google. Mon téléphone n'a pas bougé de mon salon depuis le début du confinement, même quand je sors faire les courses. Et ce genre de décision (tout comme celle d'Orange et des autres opérateurs qui vont suivre le mouvement) ne m'incite pas à faire autrement.
1  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/04/2020 à 15:36
Bonjour,

Qu'en pensez-vous ?
Google ne va pas se priver de travailler avec puissants de ce monde. Apple va suivre , tout comme les géants des télécoms et FAI Chinois (mais que pour la Chine) . Facebook et Twitter devraient à mon avis être aussi de la parti ...

On est plus à un scandale ... mais pour des questions de santé publique (il parait).
0  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/04/2020 à 2:42
Ces données existeraient pas si Google avait pas bossé pour les avoir, et c'est sympa de leur part de les publier, et c'est justement ça qui fait avancer les choses.
0  1 
Avatar de fourmi_champion
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 03/04/2020 à 21:24
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Ça me révolte toujours autant de voir que des données aussi précieuses, qui pourraient permettre de faire avancer la recherche et le bien commun, soient au mains d'entreprises aux intérêts privés...
0  2