Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Android viole-t-il la licence du noyau Linux ?
Des experts évoquent un problème encore plus complexe que le conflit avec Oracle sur Java

Le , par Idelways

22PARTAGES

5  0 
Comme si le procès intenté par Oracle ne suffisait pas, des experts en propriété intellectuelle se sont penchés sur l'utilisation par l'OS mobile de Google de la base de code sous licence GPL Version 2 du noyau Linux.

Ils mettent en garde contre une problématique encore plus complexe pour Google que le bras de fer qui l'oppose à Oracle autour de l'utilisation de Java.

Bien que le noyau Linux soit sous licence open-source, librement et gratuitement utilisable, les développeurs qui le reprennent sont soumis à des obligations de licence strictes, issues du concept de « Copyleft ».
Les développements issus d'une technologie sous licence GPL — s'ils sont redistribués — doivent être, eux-aussi, disponibles sous les mêmes termes que la licence originale.

Or d'après Florian Mueller, fondateur de la campagne « Pas de Licences Logiciel », Google aurait copié 2.5 Mo et plus de 700 fichiers entête source du noyau Linux avec un programme maison qui supprime, entre autres éléments, les commentaires (et donc le texte de licence).

Google aurait par la suite, toujours d'après lui, placé en en-tête de tous les fichiers générés un avertissement qui indique que le code n'est pas sous copyright et l'aurait ensuite redistribué sous un ensemble de licences libres plus permissives. Comme la licence Apache, qui ne contient pas de clause Copyleft et n'est, par conséquent, pas compatible avec la licence GPL.

Edward Naughton, avocat spécialisé en propriété intellectuelle partage l'avis de Florian Mueller.

Pour lui, c'est surtout les librairies qui lient les applications Android au noyau Linux qui ont été sujettes à des manipulations douteuses destinées à les sortir de l'emprise de la licence GPLv2. L’objectif de Google aurait été de permettre aux développeurs de créer plus facilement des applications non libres.
Il s'agit notamment du cas de Bionic, la librairie C utilisée par les applications Android pour accéder aux fonctions du système d'exploitation.

Bien qu'il doute fort que ce procédé soit compatible avec les lois de copyright américaines, Edward Naughton n'exclut en revanche pas que Google ait trouvé une brèche « pour sortir le noyau Linux de la communauté et le privatiser »

Florian Mueller affirme quant à lui que si une action en justice était lancée contre Google, c'est tout l'écosystème d'Android qui risquerait de s'effondrer. Des applications populaires comme AngryBirds ou le plug-in Adobe Flash devraient alors être redistribuées sous licence GPL. Sur l'Android Market.

Google et son équipe d'avocats spécialisés ne devraient pas tarder à réagir à ces nouvelles accusations à la frontière de la technologie et du droit.

Source : Billet de Florian Mueller, Analyse de Edward Naughton

Et vous ?

Qu'en pensez-vous de ces allégations ?
Google viole-t-il d'après vous les licences open source dans Android ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DotNET74
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 13:18
Bienvenue dans le monde merveilleux du non respect des autres de Google !!

C'est pour cette raison que j'ai totalement arrêté Chrome, et leur moteur de recherche........
6  0 
Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 14:12
Florian Mueller affirme quant à lui que si une action en justice était lancée contre Google, c'est tout l'écosystème d'Android qui risquerait de s'effondrer. Des applications populaires comme AngryBirds ou le plug-in Adobe Flash devraient alors être redistribuées sous licence GPL. Sur l'Android Market.
Gné ?

C'est pas parce que le Kernel est sous GPL que tous les programmes/lib interagissant avec doivent l'être ( cf notion de programme dans la licence GPL ) Et heureusement d'ailleurs.
Ce type fait à mon avis beaucoup de vent pour peu de choses.

Fait est que les changements de licence sur des headers du Kernel sont quelque chose de grave par contre. A suivre.
6  1 
Avatar de __pan
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 14:13
Cette affaire est "ridicule", il ne s'agit que de fichiers entêtes les sources ayant été réécrites ou venant des différents BSD. L'API POSIX étant standardisé, il n'y a pas 15000 façon d'écrire ces entêtes ...
La seule objection "raisonnable" comme le pointe Edward Naughton dans son article viens plutôt de l'inclusions de certaines fonctions inline et surtout de la brèche juridique que cela pourrait ouvrir pour la GPL.
6  2 
Avatar de ApotheoZ
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 14:45
@Firwen : La licence n'est pas claire sur le point des bibliothèques (cf. wikipedia)

@__pan : Sais-tu ce qu'est un en-tête ? Google a supprimé la licence en début de certains fichiers source : c'est une violation de la GPL.
4  0 
Avatar de ratomms
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 13:52
Dans ce cas, Google est un parasite pour le monde libre. ça me choque
3  1 
Avatar de frp31
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 13:52
Citation Envoyé par vincepoencet Voir le message

Je trouve que niveau productivité et interet le concept de l'open source est excellent, c'est juste que ça s'applique mal au monde réel (les sources étant disponibles, on est surtout dans un système de confiance...) dommage !
tu as parfaitement -hélas- raison.

Le monde parfait du commerce par exemple : le partage pour tous des bénéfices à part égales (producteur, distributeur, grossiste, commerçant, etc..)
le monde du commerce dans la triste réalité: tant qu'il y a des cons pour acheter un produit margé à 80% y a aucune raison de marger à 70%.

les licences c'est un peu pareil, : tant que les lois sont difficiles a appliqué sur la simple notion de propriété intellectuelle ou de licences ouvertes, pourquoi ne pas prendre de risque ? de tout façon un procès même perdu coutera moins cher que de développer nous même...

c'est comme ça... tant qu'il y a des "droits" ou des "principes" ou des "libertés" il y a toujours quelqu'un pour en abuser.
2  0 
Avatar de vincepoencet
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 13:42
Bienvenue dans le monde merveilleux du non respect des autres de Google !!
Et encore, à mon avis les grosses boites font plus gaffe que d'autres car se savent ciblées/surveillées...

C'est ce qui me fait peur avec l'OpenSource :
La on parle du noyau, qui est une grosse communauté donc je suppose qu'ils ont des moyens de surveiller ce qui se fait et de recourir à des actions en justice.

Mais je me met à la place de l'équipe de 3/4 personnes qui se crêvent à faire une lib pour en faire profiter la communauté : qu'est ce qui empeche une boite de la prendre et de l'intégrer dans un projet commercial ?
Quels moyens ont ils de surveiller ce genre de chose ?
Peut on à 3/4 aller en justice contre une boite à l'autre bout du monde ?

Je trouve que niveau productivité et interet le concept de l'open source est excellent, c'est juste que ça s'applique mal au monde réel (les sources étant disponibles, on est surtout dans un systeme de confiance...) domage !
2  1 
Avatar de stardeath
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 16:42
à moins que j'ai loupé un truc, comment rendre compatible son code avec une fonction ayant pour déclaration void toto(/* blabla */); sans être obligé de la déclarer void toto(/* blabla */);

hors il ne me semble pas dans la gpl qu'il est interdit de rendre son code compatible.
1  0 
Avatar de yvesA
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/03/2011 à 9:55
Linus Torvalds prends la défense de Google:

http://www.pcinpact.com/actu/news/62599-google-android-gpl-stallman-torvalds-defense-oracle-microsoft.htm

Cela semble complètement bidon. Nous avons toujours indiqué clairement que l’utilisation des interfaces d’appel du système kernel ne résultait, en aucun cas, en un travail dérivé, conformément à la GPL, et que les détails du kernel sont aussi exportés via les en-têtes vers toutes les interfaces glibc normales.

Les en-têtes kernel contiennent des définitions variées pour les interfaces de l’espace utilisateur, et nous essayons même activement de s’assurer que les en-têtes puissent être utilisés par l’espace utilisateur (en essayant également de marquer ceux des en-têtes qui peuvent être utilisés de cette manière). Précisément car nous savons que l’espace utilisateur a besoin de ces détails pour interagir avec le kernel.
1  0 
Avatar de marten.cylemb
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/03/2011 à 15:17
Or d'après Florian Mueller, fondateur de la campagne « Pas de Licences Logiciel », Google aurait copié 2.5 Mo et plus de 700 fichiers entête source du noyau Linux avec un programme maison qui supprime, entre autres éléments, les commentaires (et donc le texte de licence).
Effectivement, la lecture rapide de ce passage peut prêter à confusion. D'après ce que je sais, les termes de la licence doivent figurer en entête de chaque fichier soumis à ladite licence.

Hors ce passage parle d'entête source, je pense qu'il s'agit des fichiers entête utilisés en C (notamment) permettant de définir, entre autre, la signature des fonctions et procédures utilisées.

A priori, ce que je comprends, c'est que les commentaires auraient été supprimés d'un certain nombre de fichiers sources, y compris des entêtes C mais pas seulement. La suppression de ces commentaire aurait induit la suppression des termes de ladite licence.

Si je me trompe que quelqu'un me corrige
0  0