Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Reporters sans frontières crée une bibliothèque numérique de 12,5 millions de blocs dans le jeu Minecraft
Pour contourner les lois de censure

Le , par Bill Fassinou

334PARTAGES

11  0 
Minecraft est un jeu vidéo de type « bac à sable ». Le jeu de construction de blocs, que Microsoft a acheté en 2014 pour 2,5 milliards de dollars, a été l'un des jeux les plus populaires au monde au cours des 10 dernières années. En septembre, il comptait 112 millions de joueurs actifs chaque mois, un chiffre qui aurait atteint 145 millions.

C'est dans Minecraft que Reporters sans frontières (RSF), une ONG de défense de la liberté de la presse qui suit la censure, les poursuites judiciaires contre les journalistes et la désinformation, a choisi de créer une bibliothèque numérique qu'elle appelle une "échappatoire pour contourner la censure" en ligne. En effet, nombreux sont les pays où il est difficile d’accéder à une information libre. Les blogs, les journaux et les sites internet y sont censurés. Or dans ces pays où les sites internet, les blogs et la presse libre sont strictement limités, Minecraft est encore accessible à tous.

« Dans beaucoup de pays, il n’y a pas de libre accès à l’information. Les sites internet sont bloqués, les journaux indépendants interdits et la presse est contrôlée par l’État. Les jeunes grandissent sans possibilité de se forger leur propre opinion. À travers Minecraft, le jeu vidéo le plus populaire du monde, nous leur donnons accès à une information indépendante », a déclaré Christian Mihr, directeur de Reporters sans frontières en Allemagne.


Le projet, intitulé « la Bibliothèque libre », a été organisé pour la Journée mondiale contre la censure par Reporters sans frontières. La bibliothèque est hébergée sur un serveur de Minecraft et contient des articles et des informations censurés dans de nombreux pays, mais accessibles via le jeu. RSF a déclaré avoir choisi Minecraft, car, dans de nombreux pays autoritaires où les sources d'information et les livres sont censurés, le jeu vidéo Minecraft ne l'est pas.

C'est donc le moyen qu'a trouvé RSF pour contourner la censure en ligne. Pour réaliser ce projet, Reporters sans frontières a collaboré avec l’agence de création allemande DDB, le studio de création BlockWorks et la société de production MediaMonks. Par exemple, selon certains médias américains, Yulia Berezovskaia, rédactrice en chef du site d'information russe grani.ru, qui est bloqué en Russie, a déclaré qu'elle travaillait avec RSF pour republier des articles de son site Web sur Minecraft.

« La seule véritable manière de combattre la censure est de partager et de diffuser ce qui a été censuré », déclare-t-elle. La Bibliothèque est accessible via Minecraft à l’adresse visit.uncensoredlibrary.com. Le lancement du serveur est accompagné par le site uncensoredlibrary.com.

Certains pensent que cela ne va pas régler le problème de censure en ligne, car, il se pourrait que dans des pays comme la Chine par exemple, le jeu vidéo soit aussi censuré après. Il semblerait même que la version de Minecraft en Chine est différente. D'autres approuvent l'idée, mais soutiennent que cela ne va pas durer longtemps vu que le projet a déjà fait la une des journaux. Ceux qui disent avoir parcouru la bibliothèque déclarent que ce projet de RFS n'est qu'un battage médiatique, il y aurait très peu de contenus réels, 5 à 8 articles environ et un index des pays par degré de liberté civile.

La construction de la bibliothèque a duré trois mois et est constituée de plus de 12,5 millions de blocs. Sa conception et sa création ont demandé plus de 250 heures de travail à 24 constructeurs de 16 pays. Le dôme principal du bâtiment atteint près de 300 mètres de largeur, ce qui en ferait le deuxième plus grand au monde. Selon James Delaney, directeur de BlockWorks et architecte de la Bibliothèque libre, « la Bibliothèque libre est une utilisation audacieuse de Minecraft. Ce lieu englobe vraiment tout ce qu’il y a de formidable dans ce jeu et dans la communauté qu’il a créée ».

Source : The Uncensored Library

Et vous ?

Que pensez-vous de cette méthode de RSF pour contourner la censure en ligne ?

Voir aussi

Apple WWDC : Microsoft présente Minecraft Earth, son nouveau jeu en réalité augmentée et une première démo grand public sur iOS

Le créateur de Minecraft dévoile 0x10c, un nouveau jeu ou l'utilisateur sera amené à programmer

Microsoft utilise le jeu Minecraft comme espace d'apprentissage pour son logiciel d'intelligence artificielle qui sera disponible cet été

Microsoft mise sur C++ plutôt que Java pour écrire la nouvelle version de Minecraft Education Edition, gage de plus de rapidité ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2020 à 14:43
La map est très jolie: https://uncensoredlibrary.com/versio...loop-large.mp4

Par contre je me demande comment ils la distribuent.
Si des fichiers ou serveurs sont censurés, les serveurs minecraft qui hébergent cette map peuvent se faire ban, même si j'imagine que la détection est un peu plus compliquée (ça se ferait surtout via délation?).
0  0