Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les applications de téléconférence et les nouvelles technologies font l'objet d'une forte demande
Dans le contexte de l'épidémie de coronavirus

Le , par Christian Olivier

545PARTAGES

11  0 
Les téléchargements mondiaux d’applications professionnelles, notamment Tencent Conference, WeChat Work, Zoom, Microsoft Teams et Slack, ont été presque multipliés par cinq depuis le début de l’année, comme le montrent les données, la pandémie de coronavirus liée au COVID-19 modifiant le mode de fonctionnement des entreprises. Alors que ces applications ont attiré environ 1,4 million de nouveaux utilisateurs sur l’App Store et Google Play au cours de la première semaine de janvier, ce chiffre est passé à un record de 6,7 millions au cours de la première semaine de mars, selon la société d’analyse d’applications Sensor Tower.

L’épidémie qui a atteint le statut de pandémie mondiale cette semaine semble obliger les entreprises à se tourner de plus en plus vers les outils de travail et de communication à distance, les travailleurs cessant de se rendre dans les bureaux à cause de la crise sanitaire actuelle. Ces outils incluent les applis de vidéoconférence telles que Zoom et Google Hangouts Meet, et les outils plus avancés permettant de rendre le travail à distance plus facile à gérer. Certains de ces nouveaux services avancés, comme Rumii ou Spatial, permettent aux utilisateurs d’assister à des réunions dans des salles numériques où ils peuvent voir et interagir avec des versions numérisées en 3D de leurs collègues.


La base d’utilisateurs actifs quotidiens de Zoom Video Communications a augmenté de 67 % depuis début janvier, selon les données d’Apptopia, et l’entreprise a déclaré la semaine dernière qu’elle avait constaté une hausse de l’utilisation de son application, mais a ajouté qu’il était encore trop tôt pour dire si ces utilisateurs se convertiront en clients payants. Les analystes rappellent à ce propos que les éditeurs de ce type d’applications commerciales ne verront pas tous un gain financier correspondant à l’augmentation de la demande, la plupart d’entre eux proposant déjà une version gratuite de leur solution.

Rumii, une plateforme de formation et d’éducation en réalité virtuelle de Doghead Simulations, qui coûte 14,99 dollars par mois et par utilisateur, a commencé la semaine dernière à offrir ses services gratuitement après avoir constaté une hausse de son utilisation au fur et à mesure de la propagation du coronavirus aux États-Unis. L’entreprise new-yorkaise de logiciels de réalité augmentée Spatial a également vu l’utilisation de son service doubler au cours du mois dernier. Le directeur général de Spatial, Anand Agarawala, a déclaré de son côté que les préoccupations concernant les coronavirus ont entraîné une augmentation de 400 % des demandes de licences de la société au cours du mois dernier et une augmentation de 50 % de l’utilisation au cours de la semaine écoulée.

Concernant cette tendance, des observateurs avertis comme Rishi Jaluria, analyste du DA Davidson, note que :
« ;Nous devons considérer que certains de ces changements peuvent être irréversibles, lorsque (avec un peu de chance) les choses reviendront à la normale ;».

« ;Vous verrez de plus en plus d’entreprises adopter ces technologies et les utiliser régulièrement. Le bénéfice est donc de nature plus durable ;».

Sources : Sensor Tower, Apptopia, Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/03/2020 à 13:40
C'est quand même malheureux qu'il faille un virus pour que les sociétés notes les aspects positifs du télétravail.

Cela fait plus de 15 années que je milite pour ce type de travail : dur dur de travailler en France.

C'est comme quand il y a près de 30 ans où je promouvais les bienfaits d'internet pour une entreprise : les chefs d'entreprises me regardaient avec des yeux ronds et se demandaient si je n'étais pas pris de folie. Pauvre monde...

A+
4  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/03/2020 à 16:21
...et encore plus qd en parallèle de ce mouvement /besoin manifeste, il n'y a que très peu de sites qui présentent /tutorialisent des solutions "libres".
0  1