Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le cofondateur de l'Open Source Initiative Eric S. Raymond a été banni de la liste de diffusion
Suite à la publication de messages dont le ton aurait enfreint le code de conduite

Le , par Stéphane le calme

460PARTAGES

9  0 
L’Open Source Initiative (OSI) est une organisation dévouée à la promotion des logiciels open source. Elle a été créée en 1998 à Palo Alto par Todd Anderson, Chris Peterson, John "maddog" Hall, Larry Augustin, Sam Ockman et Michael Tiemann sous l'impulsion de Bruce Perens et Eric S. Raymond (aussi appelé ESR).

L'OSI a défini 10 principes du mouvements open source. Ces principes sont :
  1. Redistribution libre La licence n'empêche aucune partie de vendre ou de céder le logiciel [...].
  2. Code source Le programme doit inclure le code source et doit permettre la distribution tant du code source que de sa forme compilée. [...] Le code source délibérément obfusqué n'est pas autorisé [...].
  3. Travaux dérivés La licence doit permettre les modifications et les travaux dérivés, ainsi que leur distribution dans les mêmes conditions que la licence du logiciel original.
  4. Intégrité du code source de l'auteur [...] La licence doit explicitement autoriser la distribution de logiciels construits à partir de code source modifié. La licence peut exiger que les œuvres dérivées portent un nom ou un numéro de version différent de celui du logiciel d'origine.
  5. Pas de discrimination contre les personnes ou les groupes La licence ne doit pas discriminer une personne ou un groupe de personnes.
  6. Absence de discrimination dans les domaines de compétence La licence ne doit empêcher personne d’utiliser le programme dans un domaine d’activité spécifique. Par exemple, elle ne doit pas empêcher le programme d'être utilisé dans une entreprise ou d'être utilisé pour la recherche génétique.
  7. Distribution de la licence Les droits attachés au programme doivent s'appliquer à tous ceux à qui le programme est redistribué, sans nécessité de conclure une licence additionnelle avec ces parties.
  8. La licence ne doit pas être spécifique à un produit Les droits attachés au programme ne doivent pas dépendre de son appartenance à une distribution logicielle particulière. Si le programme est extrait de cette distribution et utilisé ou distribué selon les termes de la licence du programme, toutes les parties auxquelles le programme est redistribué devraient bénéficier des mêmes droits que ceux concédés avec la distribution de logiciel d'origine.
  9. La licence ne doit pas restreindre d'autres logiciels La licence ne doit pas imposer de restrictions à d'autres logiciels distribués avec le logiciel sous licence. Par exemple, la licence ne doit pas exiger que tous les autres programmes distribués sur le même support soient des logiciels à source ouverte.
  10. La licence doit être neutre sur le plan technologique Aucune disposition de la licence ne peut être basée sur une technologie ou un style d'interface individuel.

Parmi ses sponsors premium figurent de grands noms comme AWS, Google, Facebook, IBM ou même Microsoft.


Quelques sponsors premium de l’OSI

OSI se sépare d’ Eric S. Raymond

L’organisation a décidé de se séparer d’Eric S. Raymond. Plus précisément, Raymond a été banni des listes de diffusion utilisées pour organiser et communiquer avec l'OSI.

Pour une organisation, interdire à son fondateur de communiquer avec le groupe (par exemple via une liste de diffusion) est une décision qui marque.

À un moment où nous avons vu d'autres fondateurs (de multiples initiatives liées aux logiciels libres et open source) chassés des organisations qu'ils ont fondées (comme Richard Stallman contraint de démissionner de la Free Software Foundation, ou les tentatives de retirer Linus Torvalds de Linux Kernel - qui se sont tous deux produits au cours de l'année dernière), il semble intéressant de regarder plus en détail ce qui se passe spécifiquement avec l'Open Source Initiative.

Raymond a fait la déclaration suivante, le 27 février 2020, sur son blog personnel dans un billet intitulé Le droit d'être impoli:

« Moi, en tant que co-fondateur de l'OSI et son président pendant ses six premières années, j’ai été expulsé de leurs listes pour avoir été trop rhétoriquement énergique lorsque je me suis opposé à certaines tentatives récentes de renverser les clauses 5 et 6 de l'OSD. Ceci malgré le fait que j'ai eu le soutien de plusieurs membres de la liste qui m'ont remercié d'avoir accepté de m'exprimer.

« Cela ne devrait être une nouvelle pour personne qu'il y a un effort en cours - je dirais corrompu - pour changer les prémisses fondamentales de la culture open source. Au lieu de méritocratie, nous sommes maintenant invités à nous comporter de manière à ce que personne ne se sente jamais mal à l'aise.

« L'effet - l'effet escompté - est de diminuer le prestige et l'autonomie des personnes qui font le travail - rédiger le code - en faveur de contrôleurs de tonalité autoproclamés. Ce faisant, la liberté de dire les vérités nécessaires même lorsque la manière dont elles sont exprimées est désagréable est progressivement étranglée.

« Et c'est mauvais pour nous. Très mauvais. À la fois directement - cela endommage notre processus d'autocorrection - et dans ses effets de second ordre. L'habitude du maintien de l'ordre institutionnel, même lorsqu'elle est bien intentionnée, glisse trop facilement dans la censure active des opinions défavorisées ».


Voici le déroulement des évènements qui permettra de se faire une meilleure idée de la situation

Alors, qu'est-ce qui a motivé cette mesure extrême ? Que pourrait-il arriver qui serait si problématique qu'une organisation bannirait son fondateur (qui est accessoirement l'un des individus les plus connus dans le monde Open Source) ? Heureusement, l'Open Source Initiative conserve des archives publiques de tous les messages de ses listes de diffusion.

Le 24 février 2020. Raymond a posté ce qui suit sur une liste de diffusion OSI avec le titre « un co-fondateur sauvage apparaît »:

« Après vingt ans à ne pas figurer sur cette liste, je l'ai rejointe.

« Je ne l'ai pas fait jusqu'à présent, car chaque fois que je me suis inscrit sur cette liste, les habitués semblaient faire le travail auquel je m'attendais qu'ils fassent avec compétence.

« Mais il y a deux développements récents que je trouve inquiétant qui m'ont convaincu que je devais intervenir. Veuillez faire attention, car je ne fais pas ce choix [à la légère].

« Je vais ouvrir des discussions individuelles pour les deux problèmes ».

Il s'en est suivi plusieurs articles par Eric Raymond au cours des deux jours suivants (ayant eu des conversations sur plusieurs sujets liés aux licences Open Source et comment l'OSI devrait gérer la révocation potentielle de la certification des licences). Certains des messages exprimaient de forts désaccords sur la politique OSI.

Puis, le 26 février 2020, «Moderator@OpenSource.org» a publié la déclaration suivante:

« Le conseil d'administration de l'OSI est conscient que certains e-mails offensants ont été envoyés à cette liste. L'OSI ne tolère aucun message délibérément diviseur ou irrespectueux de quelque part que ce soit. Nous avons déjà pris des mesures de modération à cet effet et nous appliquerons de nouvelles sanctions si nécessaire ».

Aucun autre détail n'a été fourni, ce qui rend cette vérification difficile.


Le lendemain (27 février 2020), Josh Berkus (employé de Red Hat et conférencier régulier aux conférences Open Source) a publié ce qui suit:

« Le ‘langage dur’ d’ESR n'est pas une tentative de persuasion. C'est une tentative d'intimider les opposants, de « gagner » un argument en faisant suffisamment peur aux autres pour qu’ils renoncent à participer. En effet, même aujourd'hui, la composition de la liste de diffusion OSI est entièrement réservée aux personnes disposant de privilèges suffisants pour résister aux attaques personnelles. C'est une chose triste et terrible.

« Ce n'est pas de la ‘liberté d'expression’ quand il s'agit de crier sur les autres pour qu'ils n'aient pas de voix. C'est tout autre chose.

« De plus, aucun des points d'ESR n'est original ni même original dans cette liste. En son absence, aucune des idées qu'il a exprimées de façon ‘colorée’ ne sera perdue. En attendant, nous ne profitons pas de la contribution de tant de personnes qui ne participeront pas à l'OSI en raison de notre tolérance pour un comportement totalement non civilisé comme ses messages ».

Peu de temps après (28 février 2020), Pamela Chestek (membre du conseil d'administration de l'OSI) a publié ce qui suit sur la liste de diffusion de l'OSI sous le titre «Conduite des membres»:

« À la suite d'un incident sur les listes de diffusion de l'Open Source Initiative, le Conseil a supprimé un abonné des listes de diffusion License-Review et License-Discuss pour violation répétée du Code de conduite.

« Le Conseil a pris des mesures pour atténuer le problème et a commencé à délibérer immédiatement après l'incident, a rendu une décision tôt ce matin et a informé l'abonné de cette décision cet après-midi.

« Le Conseil d'administration regrette que certains documents aient été publiés qui n'auraient pas dû l'être, malgré nos meilleurs efforts de modération. Nous demandons à tous les participants à la liste de diffusion d'être prudents avec l'utilisation des champs CC, BCC et Reply-All à l'avenir.

« Bien que nous ayons échoué dans ce cas, l'OSI continue de travailler à faire des listes de diffusion des environnements sûrs où toutes les personnes et tous les points de vue sont accueillis avec un esprit ouvert et traités avec dignité et respect. L'OSI a un large public et cela reste un atout fondamental pour notre mission.

« Nous ferons un suivi dans les prochaines semaines avec une déclaration publique plus générale sur l'état actuel de nos efforts de modération, ainsi que sur les projets en cours. Nous sommes reconnaissants des commentaires que nous avons reçus et nous nous félicitons de toute contribution supplémentaire à nos efforts.

« Nous espérons que nos efforts continus amèneront davantage de voix sous-représentées à la table et que ceux qui sont partis se sentiront en sécurité de retour. Nous vous voulons tous avec nous dans ce voyage ».

Aucune raison vérifiable n'a été donnée, par l'OSI, pour le bannissement. Cependant, en s'appuyant sur la chronologie des évènements, le ou les messages incriminés auraient vraisemblablement été envoyés dans la fenêtre de deux jours entre le 24 et le 26 février 2020.

Sources : blog personnel d'ESR, archives publiques Open Source Initiative (1, 2, 3, 4), code de conduite

Et vous ?

Que pensez-vous des propos d'Eric S. Raymond qui regrette que « au lieu de méritocratie, nous sommes maintenant invités à nous comporter de manière à ce que personne ne se sente jamais mal à l'aise »,
A-t-il raison lorsqu'il déclare que le fait de mettre fin à la liberté de dire les choses sans prendre de gants « est mauvais pour nous à la fois directement - cela endommage notre processus d'autocorrection - et dans ses effets de second ordre. L'habitude du maintien de l'ordre institutionnel, même lorsqu'elle est bien intentionnée, glisse trop facilement dans la censure active des opinions défavorisées » ?
Que pensez-vous de la décision du conseil d'administration de l'OSI ?
Devrait-il avoir des supers membres qui sont au-dessus des lois ou politiques mises en place dès lors qu'ils font de l'excellent travail ? Pourquoi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 8:44
Pour une organisation, interdire à son fondateur de communiquer avec le groupe (par exemple via une liste de diffusion) est une décision qui marque.
Y'a un paquet de boites qui aimeraient empêcher leur boss de pouvoir communiquer

au lieu de méritocratie, nous sommes maintenant invités à nous comporter de manière à ce que personne ne se sente jamais mal à l'aise
J'approuve complètement. On en est arrivé à un point que les gens se sentent offensés par un bonnet de noël et qu'on leur donne raison. On va où franchement ? Vivre dans une société de bisounours pleine de non-dits pour froisser personne, non merci ...
15  1 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 6:48
C ' est regrettable , mais il a raison , le politiquement correct est en tain d ' abimé la société et les geek en font partis .
14  2 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 7:55
Cela me rappelle l'extension que Firefox a promu hier, remplaçant des mots "offensifs" par "guerrière" ou autre.

Toujours à vouloir cacher la réalité des choses, à vouloir se protéger de ce qui n'est au final que des mots.
C'est quand même dingue d'être aussi faible et immature.
7  2 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 9:59
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Bah pour le coup si le fait de se faire expulser lui fait mal, est-ce qu'il serait pas un petit peu faible par hasard ?
Jolie fausse équivalence…

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Se plaindre c'est pour les faibles
Joli homme de paille.

C'est sûr que toutes les plaintes, et toutes les raisons de plaintes sont équivalentes, et ainsi, que tous ceux qui se plaignent sont faibles…

Il y a bien évidemment une équivalence entre le fait de lire des mots méchants et se faire torturer puis condamné à mort par un régime totalitaire. C'est absolument équivalent.

Il y a une différence fondamentale entre lire des mots méchants, et empêcher une personne de s'exprimer enfreignant un des droits les plus fondamentaux de l'Homme. De même qu'il y a une différence fondamentale entre lire des mots méchants et la complaisance envers une idéologie intolérante, nauséabonde et orwellienne, représentant un réel danger pour notre démocratie et les personnes, se manifestant, entre autre, par des violences physiques (même envers d'autres féministes), ainsi que d'une impossibilité de manifester la moindre divergence, que ce soit sur l'idéologie, ou les actes.

Sachant qu'il y a de surcroît une différence fondamentale entre réprouver et interdire. Je peux réprouver cette extension ainsi que les principes qui se cachent derrière, sans en vouloir l'interdiction. De même, je peux réprouver l'usage de certains mots, sans nécessairement vouloir les effacer/supprimer.

De même qu'il y a une grande différence entre réprouver et modifier la réalité à sa guise. Ce qui n'est pas sans conséquences, notamment cela impacte la tolérance envers les éléments qu'on tente de faire disparaître, renforçant leur puissance.

En tentant de me faire passer pour un "faible", vous ne faites que révéler votre profonde ignardise.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Plus sérieusement, on connait absolument pas les messages qui lui ont valu d’être viré […]
Et c'est tout le principe de la charge de la preuve...
S'il ne fallait plus que des accusations, on serait mal, très mal.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
une chose est sûr, si pour gagner un argument il à du faire appel à des messages qui sont sans dignité et respect envers les gens, bah c'est que ses arguments c'était de la merde. On à raison avec des faits, pas des injures.
Mais là n'est absolument pas la question.

De plus, tu commets un non sequitur. Ce n'est pas parce que ses messages contenaient des propos irrespectueux qu'on peut en déduire que ses arguments étaient merdique.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Ah voila, le type il est pas dans la liste et quand il voit un truc qui lui plait pas, il arrive comme un cheveux dans la soupe. C'est un peu comme le pote qui fait jamais à manger mais qui critique ta liste de course.
Heu… c'est quand même l'un des co-fondateur de l'organisation, et c'est une des personnes qui ont poussé à la création de la liste.

De plus, il ne faut pas oublier que c'est un espace de discussion, il est normal de réagir, même ponctuellement.

Sachant que ton exemple est aussi mauvais car bien que le pote ne fasse jamais à manger, cela ne signifie pas qu'il ne contribue pas à d'autres tâches et que sa non-participation ne soit tout simplement pas due à la répartition des tâches. De surcroît, même s'il ne fait rien de rien, il peut avoir légitimité à se plaindre dans certains cas, que ce soit par inquiétude pour la santé de son ami (e.g. n'achète que des "junk food", pour des problèmes d'odeurs assez forte (ce qui peut être le cas pour certaines nourritures), etc.
4  0 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 10:24
il est bon que les décideurs qui arrose se font arroser.
Ceux qui prône un jolie monde ou plus rien d'offensant ne puisse être écrit sur le web se font eux même censurer par leurs lois.

Je suis pas sur que Benjamin Griveaux par exemple prône aujourd'hui l'espionnage de masse car il n'a rien a caché.
J'ai hâte que Avia se fasse censurer son compte twitter pour motif "attiser la haine" et le compte Facebook de Macron bloquer pour motif diffusion de fake news.
Et que les féministes s'entre tuent entre elles car il y'a les bonnes féministes et les autres.

En voulant censurer et rentrer dans un monde meilleur on vas aller dans l'inverse, un monde fasciste ou il y'a aura des guerres communautaires.
3  1 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 10:33
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Apparemment il à pas convaincu les gens qui l'ont virés, ça veut pas dire que ses arguments sont mauvais je suis d'accord, mais bel et bien que faut être un minimum stratégique quand on à autant de responsabilité.
Mais, pour une troisième fois ici, ce n'est pas la question.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Alors oui c'est de la langue de bois, oui c'est du politique, mais en même temps c'est pas un débat au PMU donc est-ce que c'est pas un peu normal aussi qu'il y ait de la bien-pensance dans des secteurs aussi sérieux, ou tu peux te retrouver avec des procès pour des fautes dans des documentations ?
Non.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Bah non en fait osef des preuves de notre coté, c'est à eux d'en disposer, c'est pas nous les juges, ni les victimes, ni les témoins, si ? T'as le pouvoir de le remettre dans la boucle ?
Rien à voir.

La charge de la preuve n'est pas qu'un concept juridique, mais aussi est surtout un principe qui nous aide à fonder notre jugement/avis. Or, c'est bien ce qu'on est en train de faire ici.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Et si c'est du moralisme, si ça se trouve je considère que les mots méchants c'est pire que la torture
Ironiquement, tu es le seul à voir le problème sous l'angle de la morale.

J'ai juste affirmé qu'il n'y a pas d'équivalence, ce qui, objectivement, est vrai.
2  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 17:06
Je cite une partie du droit de réponse d'Eric Raymond

We are being social-hacked from being a culture in which freedom is the highest value to one in which it is trumped by the suppression of wrongthink and wrongspeak. Our enemies – people like Coraline Ada-Ehmke – do not even really bother to hide this objective.
Et Raymond a tout mon soutien pour sa position courageuse et l'immense travail accomplit pour l'informatique en général et l'open-source en particulier.
2  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 8:37
Citation Envoyé par magatst Voir le message
Pas compris en quoi le ton du message pose problème !
Je crois que c'est plutôt son contenu qui rappelle ce qu'est de l'open source au minimum et qui dérange les "entubeurs" en tout genre dans qui sévissent dans ce milieu ...
Et à priori ils sont même à la tête de cette institution pour faire taire un des leurs qui leur rappelle juste les bases minimum de l'open source !

Tritesse
On connait toujours pas le message en question en fait donc t'en fais pas c'est normal que t'ai pas compris
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 11:48
Eric S Raymond a toujours été un troll. Un troll fortement utile. A chaque fois que votre page internet affiche du GIF, vous exécutez du code qu'il a écrit et maintenu.

Après, je n'arrive pas exactement à me faire une idée sur ce sujet précis, j'ai l'impression de manquer de billes. Déjà, qu'on ne connaisse même pas la date exacte du message incriminé est fortement suspect. Le connaissant un peu, il a du mettre le paquet - après, savoir si c'est pour la bonne cause ou pas, je n'ai pas les billes. Mais le comportement de ses opposants est fortement suspect.
1  0 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 10:07
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
J'ai pas dit ça, mais si je t'insulte en essayant de te prouver que la terre est ronde, t'auras pas envie de m'écouter, je me trompe ?
Relis-toi, tu l'as bel et bien dit.

Certes, m'insulter me rendra moins réceptif à tes arguments, risque de renforcer ma réactances, et donc de ne pas me convaincre.

De plus, convaincre et soumettre de bons arguments sont deux choses différentes. On peut convaincre avec de très mauvais arguments, et l'inverse est aussi vrai.

Sachant que ce n'est encore une fois pas la question ici.
0  0