Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a réussi à modifier progressivement les habitudes alimentaires de ses employés pour les encourager à manger plus sainement
Grâce à une stratégie simple et reproductible

Le , par Stéphane le calme

533PARTAGES

16  0 
Tina Williams mange des légumes verts pour le petit déjeuner tous les jours. Il n'en a pas toujours été ainsi ; il fut un temps où les seuls légumes qu'elle mangeait régulièrement étaient du maïs en conserve ou des pommes de terre. Mais Williams travaille chez Google à New York, où la nourriture est gratuite et sa salade de chou frisé-quinoa-avocat préférée est disponible à partir de 8 h chaque jour ouvrable.

En grandissant, Williams n'aurait jamais cru qu'elle mangerait un jour de la salade pour le petit déjeuner. Mais après avoir passé plus de neuf ans chez Google, où elle mange le petit déjeuner et le déjeuner cinq jours par semaine, elle a appris à aimer le chou de Chine (ou bok choy, une plante herbacée cultivée comme plante potagère pour ses tiges et ses feuilles consommées comme légume), un légume qu'elle n'aurait pas reconnu auparavant au supermarché, et les choux de Bruxelles, dont elle dit : « il se trouve que j'aime beaucoup quand ils sont bien préparés. »

Williams, 35 ans, se sent maintenant bien dans sa façon de manger. Mais elle sait que son alimentation plus saine dépend en grande partie de Google. Quand elle a pris un congé de maternité il y a quelques années, elle n'a pas eu le temps de préparer des légumes tous les matins. En fait, malgré plusieurs tentatives, sa version de la salade de chou frisé-quinoa n'était toujours pas au point. « C'est ce que je crains si je perds mon emploi... les implications alimentaires ! Ce qui est fou », a-t-elle avoué.

La nourriture gratuite de Google est un avantage bien connu aux États-Unis, à la fois dans et au-delà de la Silicon Valley. Le premier chef de l'entreprise, Charlie Ayers, a remporté son poste en 1999 en préparant un repas pour une quarantaine d'employés de Google. Il n’a pas fallu longtemps pour que chaque entreprise ambitieuse de la Silicon Valley soit contrainte de concurrencer la légende de la cuisine de Google. Un titre de 2014 du site nerd-food Serious Eats résume sa réputation : « Le déjeuner au siège de Google est aussi incroyablement génial que vous le pensiez ».

Depuis quelque temps, Google ajoute discrètement un nouvel élément à son programme alimentaire : l'entreprise ne veut plus se contenter de proposer des menus succulents à ses employés, mais essaie également de les faire manger plus sainement. Au cours des cinq dernières années, la société a adopté une approche typiquement Google pour les aliments qu'elle sert (méthodique, itérative) pour créer le test le plus vaste et le plus ambitieux du monde réel sur la façon d'inciter les gens à faire des choix plus sains au moment des repas. Durant sa campagne, Google n'a pas seulement changé la nourriture elle-même, mais également la façon dont elle est présentée. L'entreprise a décidé de limiter la taille des portions de viande et de desserts et à demander à ce que les collaborateurs soient incités à choisir de l'eau et des fruits plutôt que des sodas et des M&M. L'objectif, explique Michael Bakker, directeur des programmes mondiaux sur le lieu de travail de Google, est de faire le choix sain le choix facile et, comme dans le cas de Tina Williams, le choix préféré.


Les résultats, bien que limités, sont impressionnants. Rien que dans les cuisines des bureaux de Google à New York, qui nourrissent plus de 10 000 personnes par jour, la société sert 2300 salades de petit-déjeuner chaque jour, contre zéro il y a deux ans. La consommation de fruits de mer a bondi de 85 % entre 2017 et 2018, passant de 13 à 24 livres par personne, même si l'entreprise se concentre sur des espèces plus durables, mais moins populaires telles que la truite, le poulpe, le douve et les crustacés. Alors que la consommation de soda est restée stable à une moyenne de 20 canettes par personne et par an, la consommation d'eau a fortement augmenté. En 2018, les Googleurs de New York ont ​​bu près de cinq fois plus d'eau en bouteille que les boissons sucrées en bouteille - et cela n'inclut pas l'eau bue dans les tasses et les bouteilles d'eau réutilisables gratuites que Google fournit pour réduire son utilisation de plastique.

Le fait que Google réussisse à modifier progressivement les habitudes alimentaires de ses employés aux États-Unis est important, car réussir à faire manger sainement les Américains a longtemps déconcerté les scientifiques, les défenseurs de la santé publique, les entreprises et les écoles, qui cherchent désespérément des moyens d'améliorer le régime alimentaire de la population. Dans un pays où l'obésité affecte près d'un enfant sur cinq et d'un adulte sur trois, cela les expose à des maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiaques et le cancer. Pourtant, aucun effort pour inverser la tendance n'aurait fonctionné jusqu'à là.

Les campagnes traditionnelles de santé publique, qui se spécialisent pour dire aux gens ce qu'ils doivent faire, ne parviennent pas systématiquement à modifier les comportements. Depuis les années 1990, des organismes comme le National Cancer Institute et les Centers for Disease Control and Prevention ont multiplié les initiatives visant à encourager les Américains à manger cinq portions quotidiennes de fruits et légumes. Pourtant, selon les statistiques publiées par la CDC, seuls 13 % des Américains mangent les portions recommandées de fruits et seulement 9 % mangent suffisamment de légumes. L'industrie du bien-être en entreprise, qui offre des programmes de santé et de remise en forme et des incitations aux employés des entreprises, représente désormais 8 milliards de dollars, mais la différence dans la santé des travailleurs n'est pas perceptible.

La stratégie de Google, en revanche, est simple, subtile et reproductible. S'il peut être proposé des mêmes plats qu'ailleurs, les portions exposées sur le buffet sont volontairement beaucoup plus petites. De plus, les légumes sont d'abord proposés, ce qui fait que le temps d'arriver à la viande ou aux tartes au chocolat, il n'y aura plus beaucoup d'espace dans votre assiette. De plus il est exposé un peu partout de l'eau avec des fraises, des concombres et autres, rendus délibérément plus accessibles que les boissons sucrées ou même l'eau en bouteille. Un burrito chez Google serait 60% plus petit que ceux qui sont vendus habituellement dans des Fast Food.

« Ce que Google tente ici, c'est un changement de culture », explique David Katz, directeur fondateur du centre de recherche sur la prévention de l'Université de Yale et président de la True Health Initiative. « Et c'est le niveau que nous devons atteindre pour transformer les comportements et la santé pour la vie ».

Sources : CDC, Serious Eats, Medium

Et vous ?

Verriez-vous d'un bon œil si votre employeur en faisait autant pour votre cantine d’entreprise ?
Que pensez-vous de la stratégie de Google ?
Est-elle susceptible de marcher si elle était appliquée dans votre entreprise ? Dans quelle mesure ?
Qu'est-ce qui pourrait expliquer que cette stratégie marche mieux par exemple que le fait de demander de manger cinq portions de fruits et légumes par jour ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de virginieh
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 11:20
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message


Verriez-vous d'un bon œil si votre employeur en faisait autant pour votre cantine d’entreprise ?
Que pensez-vous de la stratégie de Google ?
Est-elle susceptible de marcher si elle était appliquée dans votre entreprise ? Dans quelle mesure ?
Qu'est-ce qui pourrait expliquer que cette stratégie marche mieux par exemple que le fait de demander de manger cinq portions de fruits et légumes par jour ?
-> Que ce soit des légumes plus variés, une présentation qui encourage à en prendre ou que la cantine devienne gratuite, c'est oui à tout.
-> Elle semble très prometteuse et efficace
-> Je le pense
-> Rendre quelque chose plus facilement disponible est une meilleure stratégie que de lancer un vœux pieu en l'air.
5  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 10:39
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
Une fois j'avais demandé un soda dans un resto d'une chaine de burger locale en précisant bien "Small".
J'ai du mal a voir le rapport entre ça et les cuisines des bureaux de Google.
D'autant plus que :
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Alors que la consommation de soda est restée stable à une moyenne de 20 canettes par personne et par an, la consommation d'eau a fortement augmenté.
Mais sinon au niveau des tailles, une boisson XL au Japon est plus petite qu'une medium aux USA (Just how large is a large soda? How McDonald's cup sizes vary across the globe - with the biggest in the U.S. at 30oz).

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Les résultats, bien que limités, sont impressionnants. Rien que dans les cuisines des bureaux de Google à New York, qui nourrissent plus de 10 000 personnes par jour, la société sert 2300 salades de petit-déjeuner chaque jour, contre zéro il y a deux ans.
Ça doit être sympa de manger une salade au petit-déjeuner, perso mon petit déjeuner est beaucoup moins sain
C'est bien de proposer des légumes à des étasuniens. C'est mieux que des pancakes et du bacon ^^
5  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 12:11
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Perso je mange aussi parfois des tomates, concombre, oeufs, bacon le matin, mais ca peut en effet etre "long" a preparer...
Il faut que ce soit la bonne saison.
On ne peut pas manger des tomates et des concombres toute l'année.
Normalement la période de consommation idéale de la tomate c'est de Juin à Septembre (sauf dans l'hémisphère sud).

Google se la pète avec tous les services qui sont offerts à ses employés, ça doit être sympa d'avoir un accès gratuit à de la nourriture matin, midi et soir.
Qui a déjà travaillé dans une entreprise qui offrait ce genre de service ?
Travailler dans une immense entreprise n'a peut-être pas que des bons côtés.
4  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 10:00
C'est très bien mais il y a encore du boulot,

Une fois j'avais demandé un soda dans un resto d'une chaine de burger locale en précisant bien "Small".
Au bout de quelques instants l'employé m'a ramené un saut de 5 litres rempli à ras bord !!!
Heureusement que j'avais pas demande un "Large" il m'aurai filé tout le tonneau !
3  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/02/2020 à 9:10
Citation Envoyé par olaxius Voir le message
Que Google incite à manger sainement tant mieux , mais essayer de faire passer le message subliminal que sans Google les gens sont des idiots , qui ne savent même plus se nourrir arrêtons le délire .
Le témoignage dit juste que les gens n'ont pas toujours le temps et la motivation nécessaire pour se préparer des plats sains...
Manger sainement demande plus d'efforts que manger de la bouffe industrielle, tu n'as pas à acheter plein d’ingrédients, à éplucher, à préparer, etc.
Si tout le monde avait accès à une cantine qui propose des plats sains, plus de gens mangeraient sainement. Ce n'est pas lié à Google du tout.
2  0 
Avatar de MarieKisSlaJoue
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 12:02
Faut pas non plus habiter trop loin de son boulot, sinon t'as quand meme le temps de crever de faim sur la route.
Perso je mange aussi parfois des tomates, concombre, oeufs, bacon le matin, mais ca peut en effet etre "long" a preparer...
1  0 
Avatar de Chuck 3.50
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 15:20
"mais moins populaires telles que la truite, le poulpe, le douve et les crustacés"

oh con, les meilleurs mets sont les moins populaires ! ils ont du bol ^^
1  0 
Avatar de olaxius
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/02/2020 à 17:15
C'est quoi cet article hagiographique envers Google sans aucun sens critique . Le début est juste risible , la suite n'est pas mal non plus .
Si le gouvernement Chinois avait communiquer de la même façon sur les mérites de sa politique , tout le monde aurait trouvé ça ridicule .
Que Google incite à manger sainement tant mieux , mais essayer de faire passer le message subliminal que sans Google les gens sont des idiots , qui ne savent même plus se nourrir arrêtons le délire .

Williams, 35 ans, se sent maintenant bien dans sa façon de manger. Mais elle sait que son alimentation plus saine dépend en grande partie de Google. Quand elle a pris un congé de maternité il y a quelques années, elle n'a pas eu le temps de préparer des légumes tous les matins. En fait, malgré plusieurs tentatives, sa version de la salade de chou frisé-quinoa n'était toujours pas au point. « C'est ce que je crains si je perds mon emploi... les implications alimentaires ! Ce qui est fou », a-t-elle avoué.
Moi quand je lis ça je me dis que le libre-arbitre n'existe plus , il a été remplacé par Google .
Le grand Gourou Google est là pour conduire votre existence à la perfection , faite lui confiiiiaaaanceeeee et tout ira bien . Sinon ...

Enfin moi j'dis ça j'dis rien
2  1 
Avatar de L33tige
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/02/2020 à 10:52
Citation Envoyé par olaxius Voir le message
C'est quoi cet article hagiographique envers Google sans aucun sens critique . Le début est juste risible , la suite n'est pas mal non plus .
Si le gouvernement Chinois avait communiquer de la même façon sur les mérites de sa politique , tout le monde aurait trouvé ça ridicule .
Que Google incite à manger sainement tant mieux , mais essayer de faire passer le message subliminal que sans Google les gens sont des idiots , qui ne savent même plus se nourrir arrêtons le délire .

Moi quand je lis ça je me dis que le libre-arbitre n'existe plus , il a été remplacé par Google .
Le grand Gourou Google est là pour conduire votre existence à la perfection , faite lui confiiiiaaaanceeeee et tout ira bien . Sinon ...

Enfin moi j'dis ça j'dis rien
Sinon ? J'attends un argument pour le sinon en fait, parceque si ya que des points positifs et pas de négatifs je vois pas trop de "sinon", ah oui "sinon" je pourrais pas faire mon anti-conformiste..
0  0 
Avatar de pkplomb46
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 22:00
Très bonne initiative, dommage que toute les entreprises ne suivent pas cet exemple
0  0