WebM : la justice américaine enquête sur le groupe MPEG-LA
Et des actions potentiellement anticoncurrentielles contre le format de Google

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Mise à jour du 07/03/2011 par Idelways

D'après un rapport rendu public par le Wall Street Journal, le département de la justice américaine aurait lancé une enquête antitrust sur le groupe de gestion de brevets MPEG-LA, le soupçonnant de vouloir attenter injustement à un rival technologique open-source supporté par Google (VP8).

Le groupe MPEG-LA avait lancé mi-février un appel à tous les industriels qui estiment détenir des brevets potentiellement utilisés par le codec concurrent « VP8 ».
Le but étant de constituer une communauté de brevets qui aboutirait à la création d'une licence VP8 propriétaire et certainement payante (lire ci-avant)

Les enquêteurs chercheraient à savoir si le MPEG-LA ou ses membres essayent de créer une incertitude juridique autour du format alternatif VP8.

Toujours d'après le Wall Street Journal, le bureau du procureur général de l’État de Californie mènerait de son côté une enquête similaire.

Les responsables du MPEG-LA (soutenu par Microsoft et Apple) n'ont ni confirmé, ni infirmé cette nouvelle, mais nient, par la voix de leur PDG Larry Horn, la volonté du groupement de porter atteinte à un concurrent.

Le groupe ne fait, d'après Horn, que « que rendre service aux détenteurs de droits et lever le doute sur quel format vidéo prévaut ».

Source : Wall Street Journal

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Le MPEG LA s'attaque au VP8
Et au WebM de Google, le consortium cherche des brevets qui seraient utilisés illégalement par le codec open-source

La lutte qui oppose les industriels soutenant le H.264 et les partisans du libre autour des codecs vidéo est sur le point de se transformer en confrontation devant les tribunaux.

L'organisme MPEG LA en charge des droits sur le codec H.264 vient en effet de lancer un appel à tous les industriels qui estiment détenir des brevets potentiellement utilisés par le codec concurrent, le « VP8 », racheté et décliné sous licences libres par Google avec WebM.

L'objectif de cet appel est d'étudier la possibilité de constituer une communauté de brevets (pattent pool) qui aboutirait à la création d'une licence VP8 propriétaire, et certainement payante.

Une licence qui permettrait aux « ayants droit » d'intenter des actions en justice contre Google et contre les utilisateurs du format WebM.

MPEG LA avait fait allusion l'année passée à la possibilité de recourir à la constitution de cette base de brevets. Cet appel montre que le consortium semble avoir très mal pris la décision de Google, d'arrêter le support du codec H.264 sur son navigateur Chrome.

Une décision soutenue par la fondation Mozilla et Opera et destinée à accélérer l'adoption du WebM aux dépens du format H.264, appuyé lui (et entre autres) par Apple et Microsoft (qui permet tout de même, rappelons-le, le support de WebM depuis la version RC de IE9).

Quoi qu'il en soit, le MPEG LA se laisse jusqu'au 18 mars prochain pour recevoir les brevets et évaluera ensuite leurs pertinences par rapport au VP8.

Pour mémoire, Google avait fait l'acquisition des droits sur le codec VP8 l'année passée en rachetant la compagnie On2 pour de 124.6 millions de dollars.

En mai 2010, durant sa conférence annuelle, Google avait annoncé le passage sous licence-open source du codec (devenu WebM) dans l'espoir de créer un standard vidéo pour le web exempt de frais de licence. A peine né, l'initiative du Mpeg-LA menace déjà sérieusement sa pérennité.

De son coté Google, d'après les déclarations à la presse de son chef de produit Mike Jazayeri, semble confiant quant à la légalité de ses technologies et affirme que l'entreprise a déjà passé au crible le VP8 et les brevets de On2 avant leur acquisition.

Le géant américain serait par ailleurs en train de préparer sa riposte avec la création d'un autre consortium, opposé au MPEG LA, autour du format WebM.

Visiblement, la guerre des codecs aura bien lieu.

Source : Le site de MPEG LA

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de - https://www.developpez.com
le 14/02/2011 à 20:40
c'est bien que la MPEG LA fasse cette demarche comme ca on saura enfin si on peut utiliser le webm librement

en espèrent que le webm sortira LIBRE de cette histoire
Avatar de stephgil29 stephgil29 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 14/02/2011 à 21:54
C'est pas pour dire mais ils commencent à devenir fatiguant avec leurs brevets...
Apple et M$, non content de prendre leurs clients pour des vaches à lait, veulent maintenant que quiconque pisse du code sur la planète doit passer au tiroir caisse. Quand s'arrêtera la soif de fric de ces super multinationale en quête du toujours plus.
Le système des brevets tel qu'il est conçu tue dans l'œuf toute tentative de concurrence.
Ce n'est pas la guerre des codecs que l'on souhaiterai voir ou le meilleur sortirai gagnant, c'est le plus breveté qui sortira des tribunaux.
C'est affligeant.
Avatar de gillai gillai - Membre averti https://www.developpez.com
le 15/02/2011 à 8:53
C'est normal hein, ces sociétés sont là pour faire du fric et rien d'autres.
Avatar de Neko Neko - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 15/02/2011 à 9:21
Citation Envoyé par hivenz  Voir le message
C'est normal hein, ces sociétés sont là pour faire du fric et rien d'autres.

Comme toutes les sociétés! Google y compris!
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 15/02/2011 à 10:01
Au nom de l'humanité. Il serait juste que toute société agisse comme Google et rende libre de droit ses brevets concernant WebM. Qu'on le voit comme de la pub ou comme un acte civique gratuit. Peu importe, c'est névcéssaire.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 15/02/2011 à 11:27
Citation Envoyé par hivenz  Voir le message
C'est normal hein, ces sociétés sont là pour faire du fric et rien d'autres.

Oui, les entreprises sont là pour faire du fric, mais je ne vois pas en quoi ça rend ce type d'action normale...
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 15/02/2011 à 11:32
En rachetant On2 (qui a développé VP8), Google a racheter un bon catalogue de brevets. Ils ont de quoi se défendre !

Les membres du MPEG-LA :

Apple Inc.
DAEWOO
Dolby Laboratories Licensing Corporation
Electronics and Telecommunications Research Institute
France Télécom, société anonyme
Fraunhofer-Gesellschaft zur Förderung der angewandten Forschung e.V.
Fujitsu Limited
Hitachi, Ltd.
Koninklijke Philips Electronics N.V.
LG Electronics Inc.
Microsoft Corporation
Mitsubishi Electric Corporation
NTT docomo
Nippon Telegraph and Telephone Corporation
Panasonic Corporation
Robert Bosch GmbH
Samsung Electronics Co., Ltd.
Scientific-Atlanta Vancouver Company
Sedna Patent Services, LLC
Sharp Corporation
Siemens AG
Sony Corporation
Ericsson
The Trustees of Columbia University in the City of New York
Toshiba Corporation
Victor Company of Japan, Limited

On va voir quelles entreprises vont soutenir l'action du MPEG-LA et lesquelles non...

A la place de Google, je chercherais à racheter des entreprises détentrices de brevets dans ce domaine. Sur cette liste, ça risque d'être difficile. Mais il y en a d'autres, comme Technicolor, par exemple.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/03/2011 à 16:02
WebM : la justice américaine enquête sur le groupe MPEG-LA
Et des actions potentiellement anticoncurrentielles contre le format de Google

Mise à jour du 07/03/2011 par Idelways

D'après un rapport rendu public par le Wall Street Journal, le département de la justice américaine aurait lancé une enquête antitrust sur le groupe de gestion de brevets MPEG-LA, le soupçonnant de vouloir attenter injustement à un rival technologique open-source supporté par Google (VP8).

Le groupe MPEG-LA avait lancé mi-février un appel à tous les industriels qui estiment détenir des brevets potentiellement utilisés par le codec concurrent « VP8 ».
Le but étant de constituer une communauté de brevets qui aboutirait à la création d'une licence VP8 propriétaire et certainement payante (lire ci-avant)

Les enquêteurs chercheraient à savoir si le MPEG-LA ou ses membres essayent de créer une incertitude juridique autour du format alternatif VP8.

Toujours d'après le Wall Street Journal, le bureau du procureur général de l’État de Californie mènerait de son côté une enquête similaire.

Les responsables du MPEG-LA (soutenu par Microsoft et Apple) n'ont ni confirmé, ni infirmé cette nouvelle, mais nient, par la voix de leur PDG Larry Horn, la volonté du groupement de porter atteinte à un concurrent.

Le groupe ne fait, d'après Horn, que « que rendre service aux détenteurs de droits et lever le doute sur quel format vidéo prévaut ».

Source : Wall Street Journal

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Offres d'emploi IT
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Architecte systèmes externes TP400 H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Chef de projet technique H/F
Safran - Ile de France - Melun (77000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil