Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les logiciels utilisés par des médecins programmés pour suggérer automatiquement des analgésiques comme traitement
Suite à un accord secret entre un éditeur et une société pharmaceutique

Le , par Patrick Ruiz

690PARTAGES

36  0 
C’est la conclusion d’une enquête gouvernementale qui, de façon brossée, indique qu’un éditeur de logiciels a mis à la disposition de médecins des logiciels gratuits, mais surtout, truqués pour les amener à prescrire des pilules antidouleur de façon systématique.



Les chiffres d’une collusion

Dès 2005, Practice Fusion s’est démarqué par son unique modèle d’affaires axé sur la mise à disposition gratuite des médecins de son logiciel de gestion des dossiers électroniques des patients. La manœuvre a permis à l’éditeur d’assurer une couverture sur ce que des rapports chiffrent à plus de 2600 villes au sein des États-Unis. Le cas Practice Fusion c’est aussi d’importants chiffres liés à des décès : 400 000 morts entre 1999 et 2017 par overdose aux analgésiques, d’après des publications de responsables de la filière santé US. Si l’éditeur se refuse à endosser à lui tout seul la responsabilité de tous ces décès, il reconnaît qu’il y a bien eu collusion avec une société pharmaceutique de la filière des opioïdes.

« Practice Fusion admet avoir sollicité et reçu des pots de vin d'une importante société pharmaceutique spécialisée dans la filière des opioïdes, ce, pour truquer son logiciel afin d'influencer les prescriptions des médecins », rapporte le département de la Justice des USA.

Le département de la Justice US rapporte que Practice Fusion a reçu 1 million de dollars de pots-de-vin pour truquer son logiciel de gestion des dossiers électroniques utilisé par les médecins. « Ce paiement a été financé par le département marketing de la société pharmaceutique et le truquage a été mis en œuvre avec la participation de ce département », souligne le DoJ. L’éditeur se retrouve ainsi sous le coup d’une sanction financière évaluée à 145 millions de dollars dont 26 millions de dollars d’amende pénale et 118,6 millions de dollars dédiés à des accords civils avec le gouvernement fédéral et les États.

Comment les lobbies s’ingèrent dans les logiciels…

C’est en 2013 que la société pharmaceutique se retrouve avec un problème sur les bras : les ventes de ses pilules antidouleur sont sur le déclin. C’est à cette période qu’elle entre en collaboration avec Practice Fusion si l’on s’en tient à l’exposé des faits accepté par l’éditeur dans le cadre d’un accord de poursuites différées. L' une des idées était de fournir les analgésiques de la société pharmaceutique à ceux qui ne prenaient pas d'opioïdes, autrement dit de créer de nouveaux patients. L’autre axe de l’entente entre les entreprises était de maintenir ceux des patients déjà sous traitement dans le créneau et même de revoir à la hausse leurs doses via des analgésiques à effet prolongé. Un autre objectif poursuivi par Practice Fusion et la société pharmaceutique était de fournir des ordonnances plus longues. En 2017, l’entrée en partenariat des deux entités débouche sur une publication de recherche qui décrit un outil en ligne aux fonctionnalités identiques à celles reprises au sein de la note d’information du département de la Justice. De façon brossée, il s’agit de passer en revue les données entrées par les médecins et proposer un plan de traitement. Résultat : des dizaines de milliers de prescriptions supplémentaires d’analgésiques qui n’étaient peut-être pas nécessaires…



D’après ce que rapporte le DoJ, Practice Fusion a eu des ententes similaires avec d’autres sociétés de la sphère pharmaceutique. Entre 2013 et 2017, l’éditeur est entré en partenariat avec 14 sociétés pharmaceutiques pour atteindre des objectifs similaires à celui qui lui vaut des sanctions. Voilà qui, à l’échelle globale, pose le problème de l’ingérence des lobbies dans les logiciels. Après la mention du terme lobby, celle du mot business ne met généralement pas long pour suivre. Dans le cas d’espèce, il s’est agi de se faire de l’argent quitte à sacrifier des vies humaines. Si l’on n’a pas trop évoqué le cas de la société pharmaceutique, il faut dire que le dossier est à l’étude. Les deux entreprises collaborent désormais avec les autorités pour continuer à apporter de la lumière sur ces stratagèmes et des sanctions la concernant devraient tomber.

Source : DoJ

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur la question de l’ingérence des lobbies dans les logiciels ?
Ce cas de figure effrite-t-il votre confiance du milieu hospitalier ? Des médecins ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de espritordu
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/01/2020 à 21:54

Mais...c'est un scandale sanitaire énorme !
Pourquoi ça ne sort que maintenant ?
11  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 0:59
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
C'est rare d'avoir des infos sur les scandales des lobbies dans les médias entre autres le lobbie pharmaceutique parce que ces lobbies sont de très gros annonceurs, donc c'est peu relayé mais ça fait des dizaines d'années que le lobby pharmaceutique empoisonne le monde entiers, exemples de scandales
Que des labos produisent des médicaments nocifs, pas la peine de faire une généralisation en mode complot big pharma à partir de quelques exemples.

Tout médicament (et pas que les médicaments) pris en trop grosse dose est nocif pour la santé, c'est pour ça qu'on a inventé la posologie et que le notices indiquent "ne pas consommer plus de x fois par jour"
[semi-troll]Seuls les "traitements" homéopathiques sont sans danger, à part le risque de diabète[/semi-troll]

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message

- Mélatonine hormone naturelle sans aucun danger versus somnifères chimiques nocifs mais brevetés, pourtant en France aucun médecin ne prescrira de la mélatonine (très efficace et sans aucun danger, mais non brevetable, donc pas de profit possible), mais va continuer à prescrire des somnifères, drogue dangereuse en plus d’être très malsaine et inefficace (pas de vrai sommeil réparateur contrairement à la mélatonine).
1 - Que ce soit naturel on s'en fout, ça reste une molécule faite d'atomes (ça c'était pour l'argument d'appel à la nature...)
2 - Sans danger ? L'ANSES n'est pas d'accord avec toi : https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99anses-recommande-%C3%A0-certaines-populations-d%E2%80%99%C3%A9viter-la-consommation-de-compl%C3%A9ments
3 - Je suis insomniaque et aucun des médecins à qui j'en ai parlé ne m'a prescrit de somnifère... Comme quoi c'est pas tous des pourris...

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Par exemple le paracétamol non seulement ne soigne rien
En effet c'est un anti-douleur, son but est de soulager pas de guérir. C'est un peu comme si tu prenait une fourchette et que tu plaignait que ça ne coupe pas la viande.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
En France un médecin est un simple dealer de droques nuisibles.
Bah oui, tous des pourris. D'ailleurs les médecins n'on jamais guéri personne et les hôpitaux sont juste des abattoirs... D'ailleurs je suppose que toi tu n'as ô grand jamais pris de ces drogues nuisibles (tellement nuisibles que depuis qu'on les a inventés notre espérance de vie a grimpé).

Tu serais pas anti-vax aussi par hasard ?
16  7 
Avatar de eldran64
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 8:52
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Tu serais pas anti-vax aussi par hasard ?
Ca c'est un ad-hominem. Qu'il soit anti-vax n'invalide ou n'appuie en rien son argumentation.

C'est dommage car le reste de ton intervention est plutôt qualitative.

Bon, de toi à moi, je vais faire une généralisation abusive mais pour moi les antivax perdent généralement de la crédibilité à mes yeux quand ils parlent de la médecine.
7  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 11:21
Citation Envoyé par espritordu Voir le message

Mais...c'est un scandale sanitaire énorme !
Pourquoi ça ne sort que maintenant ?
Petit naÏf! Renseignes-toi un peu sur le monde qui t'entoure!

Il n'y a rien de nouveau: Depuis toujours, les fabricants de médicaments disposent d'un réseau de commerciaux qui visitent régulièrement les cabinets médicaux dans le moindre recoin du pays pour y proposer leur médicaments miracles, y laissant des échantillons gratuits et en proposant aux médecins quelques avantages pour eux et leur famille s'ils prescrivent leur produits aux patients.

Exemple de petit avantage: "Dr TrucMuche! notre société vous invite, vous et votre épouse, à notre convention qui aura lieu dans l'ile paradisiaque X ou Y, tout frais payé y compris les billets d'avion et l'hotel 5 étoiles avec comme planning: 1. Jeudi soir départ en avion 2. Vendredi: Temps libre 3. Samedi matin de 10h à 11h, la convention où nous présentons les études montrant l'efficacité de notre médicament 4. Le reste du week-end Temps libre!"

"Les logiciels utilisés par des médecins programmés pour suggérer automatiquement des opioides comme traitement", ce n'est que la variante numérique du truc!
7  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 11:35
Les lobbys pharmaceutique peuvent se payer n'importe quel sénateur ou autre personne importante dans les rouages du pouvoir.
These Senators Received The Biggest Checks From Pharma Companies Testifying Tuesday
Database details drugmakers' contributions to Congress
Les types se laissent corrompre par les lobbys exactement comme les députés européens à Bruxelles.

Là apparemment Trump n'est pas soumis a l'industrie pharmaceutique et à demander à son administration de faire quelque chose contre les abus dans les opiacés.
L'industire pharmaceutique ne s'entend pas avec Trump :
Big Pharma won’t like Trump’s next move after rebate rule is abandoned, investors fear
4  0 
Avatar de espritordu
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 14:50
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Petit naÏf! Renseignes-toi un peu sur le monde qui t'entoure!

Il n'y a rien de nouveau: Depuis toujours, les fabricants de médicaments disposent d'un réseau de commerciaux qui visitent régulièrement les cabinets médicaux dans le moindre recoin du pays pour y proposer leur médicaments miracles, y laissant des échantillons gratuits et en proposant aux médecins quelques avantages pour eux et leur famille s'ils prescrivent leur produits aux patients.
Wouhaou quelle révélation ! Merci gros bêta !

Là c'est encore bien différent des visites en cabinet puisque cette corruption là court-circuite la décision médicale au détriment de la santé des patients. C'est de l'empoisonnement (ou du narcotrafic) pur et simple.
Dans le cas des visites de cabinet le médecin peut prescrire ou non le louzouf du commercial s'il peut améliorer ou du moins ne pas empirer l'état du patient.
5  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 15:24
Citation Envoyé par espritordu Voir le message
Dans le cas des visites de cabinet le médecin peut prescrire ou non le louzouf du commercial s'il peut améliorer ou du moins ne pas empirer l'état du patient.
Le représentant a convaincu le médecin que son médicament c'était le meilleur du monde, le médecin n'a pas conscience qu'il prescrit de la merde. Il a vu la liste des effets secondaires, mais il ne va pas se faire chier à se renseigner plus que ça, à la limite il va regarder les études officielles et c'est tout. Le médecin a confiance dans le labo, il ne se doute de rien.

Le labo pharmaceutique a manipulé les médecins (les médecins ne savaient pas que l'Oxycontin était dangereux par exemple).
Pharma Spending on Doctors Is Correlated With Opioid Deaths
This week came new revelations that the family that owned a major drug firm spent years misleading doctors and patients about the dangers of OxyContin in the early 2000s. The aggressive promotion of that one painkiller helped fuel the opioid crisis that killed more than 40,000 Americans in 2017.

There’s also the more subtle influence of cash payments through speeches, conferences, trips, and free meals that drug company representatives use to tout their latest opioid medications. In Utah alone, opioid-producing firms have spent nearly $1 million since 2013 to influence doctors, according to the Utah Investigative Research Project and the Salt Lake Tribune. One doctor took more than 100 free lunches in three years from opioid drug reps. Utah now has the third-highest prescription opioid death rate in the US.
Si le labo arrive et dit au docteur "Hey machin ! Notre truc est beaucoup plus dangereux et addictif que l'héroïne, tu vas le prescrire à un maximum de monde, ok ?" ça fonctionnera moins bien, même si le labo le paie à chaque fois qu'il en prescrit.
Alors que si le labo convainc le médecin que les effets secondaire sont ultra rare et léger, là ça fonctionne mieux.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 9:57
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
Ça n'a rien d'étonnant quand on connait un peu les abus qu'il peut y avoir dans l'industrie pharmaceutique.
Certains labos cherchent à vendre le plus de médicaments possible, donc l'idée de proposer un logiciel qui suggère des opioïdes ce n'est pas surprenant.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
L' une des idées était de fournir les analgésiques de la société pharmaceutique à ceux qui ne prenaient pas d'opioïdes, autrement dit de créer de nouveaux patients. L’autre axe de l’entente entre les entreprises était de maintenir ceux des patients déjà sous traitement dans le créneau et même de revoir à la hausse leurs doses via des analgésiques à effet prolongé. Un autre objectif poursuivi par Practice Fusion et la société pharmaceutique était de fournir des ordonnances plus longues.
C'est la stratégie classique :
  • on prescrits des médicaments à ceux qui n'en ont pas besoin
  • on prescrits des médicaments le plus longtemps possible
  • on augmente les doses (l'organisme s'habitue, pour avoir le même effet il en faut toujours plus) / on prescrit d'autres médicaments pour masquer les effets secondaires du premier médicament

Aux USA il y a des pubs pour des médicaments en permanence, l'industrie s'est rendu compte que si elle arrivait à vendre des médicaments aux personnes en bonne santé elle gagnerait beaucoup plus d'argent qu'en en vendant qu'aux malades.
Là-bas on prescrits de l'Adderall ou de la Ritalin à des enfants.
Chaque médicament est dangereux, il y a systématiquement des effets secondaires, prendre un cachet ce n'est jamais anodin, mais il y a des labos qui s'en foutent, pour eux le profit est plus important que la santé des consommateurs.
L'industrie pharmaceutique n'est pas plus éthique que les autres (l'industrie du fast food, l'industrie du tabac, l'industrie de l'alcool, l'industrie de la technologie, etc).

Le problème c'est que les gens ont trop confiance dans leur médecin, ils pensent que se sont des super spécialiste qui maîtrisent chaque détail à la perfection, alors qu'en gros ils regardent les symptômes, ils trouvent un diagnostic et ils prescrivent ce que l'industrie leur dit de prescrire. (ce ne sont pas des spécialistes des médicaments, aux USA plein de docteurs n'avaient pas conscience de la dangerosité des médicaments qu'ils prescrivaient)

Encore une fois quand il est question de beaucoup d'argent, il n'y a plus de morale. On s'en fout de détruire des familles et de tuer des gens tant que ça rapporte.
La priorité de certains labos n'est pas de guérir les patients c'est de leur faire consommer des produits le plus longtemps possible. Il y a des vieux à peine en vie qui gobent 25 cachets par jour. Il y a des gens en pleine forme qui se sont fait convaincre qu'ils devaient prendre des médicaments.
3  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 11:43
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
C'est vrai et ce genre de pratique tend à disparaitre car justement c'est interdit (même si c'est compliqué dans la pratique de démontrer que c'est un pot de vin).
Et bien mon gars, tu fais erreur! La pratique ne tend pas à disparaitre!

Je peux même te dire que la pratique se développe aussi dans le monde de l'informatique avec certains directeurs informatiques de grosses sociétés qui se voient invité à participer avec leur épouse à un long week-end de présentation d'une solution tout frais payé dans un palace marocain avec bien sûr une présentation qui dure une 1/2 heure sur toute la durée du séjour
5  2 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2020 à 12:47
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Ca c'est le faute de l'auto-médication et donc des malades, pas des médecins qui (à part les mauvais médecins, parce que comme dans tous les domaines ça existe) et des pharmaciens qui justement mettent en garde contre ça.
C'est des conneries propagées par le lobby des pharmaciens, n'importe quel abruti peut acheter un poison potentiellement mortel (Doliprane, anti rhume, anti inflammatoire, etc) dans une pharmacie et il n'aura aucune mise en garde, et l'abruti en question se gardera bien de lire la notice, de respecter les doses, ou même de respecter sa prescription s'il en à une, c'est un fait.

Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Sauf que, contrairement à ce que tu (et d'autres) semblent penser, le corps humain n'est pas une machine parfaite et une fièvre peut être très dangereuse si elle est trop importante ou dur trop longtemps. C'est dans ces cas-là qu'il faut prendre des antipyrétiques et encore une fois pas en auto-médication mais après consultation d'un médecin qui lui pourra prendre en compte les risques.
Je suis au courant et tu ne m’apprends rien, et ta phrase est fautive, car en toute logique tu ne peux pas conseiller à 100% de la population de se gaver de paracétamol dans tous les cas quand le cas que tu cites arrive une fois sur 10 000, tu es pris en défaut de charlatanisme, d'incompétence, de tromperie et de propagande. Dans les faits il y a du paracétamol pratiquement sur toutes les ordonnances, alors que que ce poison ne serait vraiment utile que dans même pas un cas sur 1000, et la majorité de la population est convaincu que ce poison est sans danger et utile hors c'est faux, c'est le contraire en réalité, c'est ce que disent les études. La même arnaque est utilisée pour vendre les statines, il se sont basés sur une maladie génétique rare qui arrive dans un cas sur 10 millions pour vendre des statines à tous les vieux alors qu'il n'en n'ont pas besoin et qu'il est avéré que les statines sont non seulement inutiles mais sont un poison qui tue à petit feux, et au final ça fini toujours pareil : crise cardiaque, AVC, cancer, etc..

Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message

1 - Je n'ai jamais vu de médecin recommander de l'alcool pour dormir, bien au contraire. Donc là aussi c'est de l'automédication.
2 - Les médecins évite autant que possible les benzodiazépines et surtout pas sur de la longue durée (notamment à cause du risque de dépendance)
C'est des conneries, tous le monde sait que tu peux avoir des benzodiazépines à gogo c'est comme si c'était en vente libre. Ça fait parti du business des plus juteux pour les médecins : tu voie tous les 15 jours un patient pendant 5 minutes, tu lui met sa drogue sur son ordonnance, et hop 25 euros dans la popoche en 5 minutes, dans ce cas de figure le médecin est un simple dealer de drogue, un scandale. Les benzodiazépines sont dans le top 10 des drogues les plus nocives qui cause le plus de morts.
Donc dans les faits toute personne qui n'a pas de mélatonine, qui ne sais pas ce que c'est et qui ne sait pas s'en procurer et qui est insomniaque se gave soit de benzodiazépines soit d’alcool, ou de cannabis, ce qui est un suicide a petit feu, alors qu'en prenant de la mélatonine, la personne aurait non seulement résolu son problème et d’autre part allongé sa durée de vie grâce au vrai sommeil réparateur que procure la mélatonine, qui est l'hormone naturelle qui déclenche le sommeil en tant normal.

Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Alors déjà quand tu as "surprenants" dans le titre d'un article faut commencé à t'inquiéter du sérieux de celui-ci, surtout quand il s'agit de médecine. Parce qu'à ce compte là si tu regardes tous les magazines de pseudo-médecine t'as des bienfaits surprenants sur absolument tout ce qui est "naturel"
Attaque personnelle débile et fausse, je ne lis pas de "magazines de pseudo-médecine" mais tu peux trouver sur le net énormément d'études qui prouvent qu'il ne faut pas prendre de l'alcool ni de benzodiazépines c'est une catastrophe médicale et que la mélatonine n'a aucun effet néfaste dans le cas général et solutionne plus de 20 problèmes de santé tous en allongeant par conséquent la durée de vie des patients. Après c'est pas une raison effectivement de ne pas travailler sur les causes du problème (exposition tardive aux écrans ou à la lumière ce qui bloque la génération naturelle de mélatonine, stress, etc) mais généralement les gens ne font pas l'effort de travailler sur les causes, il avalent leur bouteille de whisky tous les jours ou se gavent de benzodiazépines et dans ce cas la mélatonine c'est bien mieux (ou moins pire si ça te fais plaisir).
8  5