SAS enregistre un chiffre d'affaires record sur 2010
Les solutions analytiques sont de plus en plus populaires

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
SAS, un des éditeurs leaders du décisionnel et de la Business Analytics, a enregistré en 2010 un chiffre d’affaires record de 2,43 milliards de dollars – en progression de 5,2 % par rapport à l’exercice 2009. Le segment des activités analytiques de l’éditeur affiche un bond de 26 %.

Pour Jim Goodnight, CEO de SAS, cette croissance dans le domaine analytique est due à la prise de conscience par les entreprises, que ces solutions mettent à leur disposition des informations pertinentes et exploitables issues de leurs données dont le volume connaît une croissance exponentielle.

« Les plates-formes analytiques sont aujourd’hui largement utilisées dans tous les secteurs économiques comme dans la plupart des administrations », commente Jim Goodnight. « Les outils d’analyse prévisionnelle sont en effet devenus des outils de différentiation concurrentielle majeurs procurant une visibilité supérieure et induisant des prises de décisions plus rapides et des ajustements plus pertinents. Après 35 années de croissance ininterrompue, nous savons que la fidélité de notre clientèle s’explique avant tout par la valeur ajoutée de nos logiciels et les résultats fiables et crédibles qu’ils procurent ».

SAS a réinvesti 24 % de son chiffre d’affaires dans la recherche et le développement ; ses effectifs ont également progressé de 2,4 %.

« Nous avions débuté l’année 2010 au premier rang du classement Fortune ‘Best Companies to Work For’ et nous avons réitéré cette performance en 2011 », se félicite Jim Goodnight. « Ces distinctions démontrent la sincérité de notre engagement à offrir à nos collaborateurs un équilibre optimal entre vie professionnelle et vie privée et attestent de la pertinence de cette stratégie pour fournir à nos clients les logiciels et les prestations de haute qualité qu’ils attendent. Le talent et la motivation des collaborateurs sont des facteurs clés de succès pour les entreprises comme SAS dont la compétence et l’expertise sont le véritable cœur de métier et le gage d'une offre toujours au meilleur de l’état de l’art ».

Pour mémoire SAS Analytics est une solution utilisée par des clients comme Commerzbank (pour ses programmes de marketing, avec SAS Marketing Optimization), Daiichi Sankyo, une multinationale pharmaceutique basée à Tokyo (pour concevoir une plate-forme Web avec SAS Drug Development ou l’État de Caroline du Nord (qui a choisi de positionner SAS Business Analytics au cœur de son application judiciaire CJLEADS (Criminal Justice Law Enforcement Automated Services) offrant aux professionnels de la justice pénale une vision complète des infractions).

SAS fait exactement le même constat que son concurrent SAP : « dans un contexte économique incertain, les entreprises plébiscitent les outils analytiques », note l'éditeur.

Pour optimiser la vitesse et la pertinence de leurs prises de décisions, de nombreuses entreprises ont investi dans les outils et applications analytiques qui ont connu une croissance à deux chiffres dans quasiment tous les secteurs.

« Les solutions de gestion de la relation client et de maîtrise des risques et de la fraude ont également connu des taux de croissance à deux chiffres – voire à trois dans certains cas – dans la plupart des secteurs », explique SAS. « Les autres domaines phares ayant connu une croissance à deux chiffres dans le monde sont ceux de la Business Intelligence, du CRM analytique, du data management, de la performance stratégique et financière, des sciences de la vie, du merchandising et des solutions logistiques ».

Si l'année 2010 a été bonne, pour SAS l’année 2011 semble placée sous le double signe des incertitudes économiques et d’une croissance exponentielle des données numériques ; « deux phénomènes présentant autant de risques que d’opportunités ».

« Les effets à long terme du ralentissement économique actuel nous sont encore inconnus », constate Jim Davis, Vice-président senior et CMO de SAS. « Je suis néanmoins très confiant en l’avenir en raison des résultats que nous avons obtenus cette année et du retour de nos clients qui, dans tous les secteurs, prévoient d’améliorer leurs processus métiers grâce à l’analytique ».

SAS voit dans la qualité de ses solutions verticales et horizontales basées sur SAS Business Analytics Framework de fortes raisons d'espérer une année 2011 prospère. Des solutions qui « résolvent certains des problèmes les plus épineux auxquels les entreprises sont actuellement confrontées : optimisation de la relation client, réduction des risques et de la fraude », explique par exemple l'éditeur qui cite également « l’offre SAS High-Performance Computing (lancée mi-2010 pour les secteurs de la banque et de la grande distribution) [qui] propose un système avancé pour répondre à ces problématiques en un temps record – parfois même en temps réel – en distribuant les tâches analytiques entre plusieurs processeurs ».

SAS ne parle en revanche pas de Cloud. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y pense pas.

Source : Conférence de Presse SAS.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de la2002 la2002 - Membre actif https://www.developpez.com
le 04/03/2011 à 15:14
Bonjour,

SAS communique t-il ses résultats par pays? J'ai rien trouvé sur leur site (En même temps j'ai pas beaucoup cherché )
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 04/03/2011 à 15:28
Bonjour,

SAS communique pour l'instant sur la ventilation de son CA : 46 % dans la région Amériques, 42 % dans la région EMEA et 12 % dans la zone Asie-Pacifique. La société parle aussi de de taux de croissance à deux chiffres pour les marchés en développement comme l'Amérique latine, l'Asie et le Moyen-Orient.

Pour la France les choses sont un peu plus précises : croissance de 10,3 %. Je cite : "Les ventes dans le secteur banque-finance-assurance représentent toujours une part importante du CA (45%) avec une croissance de 40,6% pour l’assurance. Le secteur public compte pour 19% du CA avec un fort développement du domaine de la santé (+35%). Les services et transports, utilities, telco et grande distribution totalisent 23% du CA avec pour cette dernière une croissance de 35%. L’industrie pharmaceutique et manufacturière, le pétrole/gaz quant à eux représentent 13¨%, avec une croissance de près de 48% pour le secteur automobile".

Le rapport officiel annuel devrait arriver dans les jours qui viennent.

Très cordialement,

Gordon
Avatar de la2002 la2002 - Membre actif https://www.developpez.com
le 04/03/2011 à 15:52
OK, merci beaucoup!
Avatar de tahahiti tahahiti - Membre actif https://www.developpez.com
le 10/05/2011 à 12:37
Bonjour,

Voilà le lien vers le rapport annuel 2010

Cordialement,

Lydie
Offres d'emploi IT
Développeur web front end h/f
NEXTGEN RH - Aquitaine - Bordeaux (33000)
CONSULTANT RESEAU LAN/WAN
People Centric - Ile de France - Paris (75000)
Développeur javascript pour agence sportive
Mobiskill - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil