Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Allemagne versera 800 000 euros pour maintenir Windows 7 en vie,
La migration en cours dans le pays n'étant pas encore terminée

Le , par Stan Adkens

79PARTAGES

4  0 
Pour éviter que les machines du gouvernement qui tournent toujours sur Windows 7 ne soient vulnérables aux problèmes de sécurité qui seront découverts à l'avenir, alors que Microsoft a mis fin au support du système d’exploitation le 14 janvier, les autorités allemandes paieront cette année 800 000 euros pour pouvoir toujours recevoir de nouvelles mises à jour, selon le quotidien allemand Handelsblatt. La migration est en cours dans le pays, mais n’est pas encore terminée, et les responsables du gouvernement devraient payer jusqu’à ce qu’elle soit achevée.

Lors de sa sortie en octobre 2009, Microsoft s'est engagé à fournir 10 ans de support produit pour Windows 7, et cette période est maintenant terminée, a écrit Microsoft la semaine dernière dans une foire aux questions sur son site Web lorsque le fabricant de logiciels mettait fin au support de son système d’exploitation. La société va maintenant se concentrer sur les systèmes d’exploitation ultérieurs, et par conséquent, l'assistance technique et les mises à jour logicielles de Windows Update qui aident à protéger les PC ne sont plus disponibles pour Windows 7.


Malgré l'interruption, qui avait été annoncée il y a quelques années déjà, toutes les entreprises n'ont actuellement pas encore migré vers Windows 8 ou Windows 10. Au niveau mondial, les analystes estiment à 200 millions les machines qui continuent à exécuter le système d'exploitation entre-temps dépassé. Par ailleurs, une enquête de Kollective, une société de diffusion de contenu basée dans l’Oregon, auprès de cent sociétés aux États-Unis et au Royaume-Uni a montré que 53 % des entreprises n'ont pas commencé ou terminé la migration de Windows 7 vers Windows 10.

Parmi ces entités qui n’ont pas encore achevé la migration, figurent les différents gouvernements allemands, avec 33 000 machines toujours sous Windows 7, a rapporté Handelsblatt. Mais malgré l’arrêt du support, Microsoft proposera encore des services de mise à jour payants, semblables à ce qu'il a fait avec Windows XP, et ce jusqu’au 10 janvier 2023, mais ils seront chaque année plus chers. Un forfait de soutien prolongé payant coûtera, cette année, aux entreprises 25 $ par appareil fonctionnant sous Windows 7 Enterprise et 50 $ par PC Windows 7 Pro. Le coût du support doublera l'année suivante pour les deux, s’établissant à 100 $ par licence Windows 7 Enterprise et 200 $ par licence Windows 7 Pro.

Les grandes entreprises, qui n'en ont pas encore terminé avec leur migration, pourront les acquérir pour gagner du temps. Mais pour les petites organisations et les consommateurs, ce service n'est pas proposé. Ce n’est pas la première fois que les autorités d’un pays paient pour continuer à recevoir les mises à jour pour un système dépassé. Par exemple, en 2015, la Marine américaine aurait versé 9 millions de dollars à Microsoft pour qu'il continue à prendre en charge Windows XP, Office 2003, Exchange 2003 et Server 2003, un contrat qui prévoyait la possibilité de poursuivre la prise en charge jusqu'en 2017 pour un montant pouvant atteindre 30 millions de dollars.

Selon Handelsblatt, l'Allemagne a entamé la migration vers Windows 10 en 2018 déjà, mais tous les pouvoirs publics ne sont toujours pas prêts jusqu’à présent. Ce genre de migration à grande échelle s'avère souvent un processus intensif et de longue haleine. Surtout si une organisation doit se rassurer que d'anciennes applications fonctionneront encore sur les versions ultérieures d’un système d'exploitation.

Les machines tournant sur Windows 7 continueront certes de fonctionner normalement, mais comme elles ne recevront plus de nouveaux patchs, les problèmes de sécurité qui seront découverts à l'avenir ne seront plus résolus. Il en résulte que les ordinateurs, surtout s'ils sont connectés à internet, deviendront très vulnérables.

L’Allemagne n’est pas le seul pays en retard sur la migration. Selon l’enquête de Kollective citée plus haut, la présence de Windows 7 sur les PC est encore très répandue au Royaume-Uni, où environ deux tiers des sociétés utilisent encore le système d'exploitation dépassé sur certains appareils. Quant aux entreprises américaines, 40 % d'entre elles ont déclaré qu'elles disposaient encore de Windows 7. Mais un dixième des personnes interrogées n'avaient aucune idée si Windows 7 fonctionnait encore sur des périphériques au sein de leur organisation. Ce qui a déclenché une alerte chez les experts en sécurité du Royaume-Uni.

Espérons que Microsoft ne sera pas face à la même situation qu’en 2017, où la société s’est vue obligée de publier un correctif d'urgence pour Windows XP et d'autres versions de Windows non prises en charge en raison de l'épidémie du ver informatique WannaCry.

Source : Handelsblatt

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Selon vous, pourquoi certaines organisations n’ont toujours pas fini la migration à la fin de la période de support ?

Lire aussi

Microsoft prolonge de trois ans le support étendu de Windows 7, pour les entreprises disposées à payer pour les mises à jour de sécurité
Microsoft annonce la fin du support de Windows 7 et fait ses adieux au système d'exploitation, alors que plus de la moitié des entreprises n'ont pas encore fini de passer à Windows 10
Vous pouvez toujours, semble-t-il, migrer gratuitement de Windows 7 vers Windows 10, surtout que 2020 approche et avec elle, la fin du support officiel de Windows 7 annoncée par Microsoft
Les messages annonçant la fin de vie Windows 7 commenceront à apparaître le mois prochain, Microsoft promet qu'il sera possible de les désactiver

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/01/2020 à 20:16
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Maintenant, il vend la correction des bugs ce ces propres produits.
Faut quand même arrêter d'être de mauvaise foi, un peu.

La correction de bug a été gratuite pendant 10 ans, elle est désormais payante, uniquement pour des entreprises qui veulent absolument un support supplémentaire. Cela sert à compenser le fait de maintenir des équipes sur des produits obsolètes et plus commercialisés et qui donc ne rapporte plus. Equipes qui, de fait, ne peuvent pas (ou pas autant) travailler sur les produits actuels commercialisés, qui eux rapportent encore. Il est normal qu'il y ait contre-partie financière, il n'y a rien de choquant à cela.

Rien de choquant d'autant plus que c'est inscrit dans le contrat initial et c'était connu dès le départ, 2009 pour W7. Donc ceux qui ont installés W7 ont adhérer à ce contrat.
Rien de choquant d'autant plus que c'est le fonctionnement de Microsoft depuis plus de 30 ans, ainsi que d'une très très large majorité des éditeurs de logiciels mondiaux

Et on fait quoi dans 1 an pour W8, on remet ça ? et dans 3 ans pour W8.1 aussi ?

Autant je ne veux pas défendre Microsoft qui est critiquable sur beaucoup de point, autant cet éternel banshing totalement gratuit et injustifié m’insupporte au plus haut point.
12  0 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/01/2020 à 23:13
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Regarde quand même le choses en face : mon dentiste est passé de 7 à 10 récemment (enfin, c'est son prestataire qui s'en est chargé), résultat il est dans une m3rd3 noire ! La secrétaire ne peut plus gérer les rendez-vous et le pilotage du système de radiologie est complètement en rade.
Alors W10 pour jouer au solitaire c'est peut-être bien, mais chez les utilisateurs professionnels, y a comme du lag, hein…
est ce que c'est vraiment la faute de microsoft? perso je penche plutôt pour les éditeurs du/des soft(s) et du prestataire, c'est un peu son boulot de vérifier la compatibilité avant de faire qqch, non?

ps: dans les boites qui utilisaient du linux dans lesquelles j'ai bosser, redhat en général, on s'assurait que l'intégralité des softs compilaient (et accessoirement on refaisait le validation du soft) correctement avant d'update en tout cas.
7  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/01/2020 à 8:43
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Regarde quand même le choses en face : mon dentiste est passé de 7 à 10 récemment (enfin, c'est son prestataire qui s'en est chargé), résultat il est dans une m3rd3 noire ! La secrétaire ne peut plus gérer les rendez-vous et le pilotage du système de radiologie est complètement en rade.
Alors W10 pour jouer au solitaire c'est peut-être bien, mais chez les utilisateurs professionnels, y a comme du lag, hein…
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
est ce que c'est vraiment la faute de microsoft? perso je penche plutôt pour les éditeurs du/des soft(s) et du prestataire
Est-ce la faute de Microsoft ? Non !!!
Est-ce la faute de l'éditeur ? A voir mais pas sur !

Il se trouve que j'ai travaillé pendant quelques années pour le milieu de la dentisterie, dentistes et orthodonthistes, et que je connais un peu les pratiques. Je peux te dire que c'est un milieu qui fait preuve d'une radinerie exacerbée. Je ne serais pas surpris d'apprendre, dans ce cas présent, que c'est le praticien qui ne veut pas mettre son logiciel de radiologie à jour, logiciel qui n'était peut-être même pas prévu à la base pour W7, peut-être même fonctionne-t-il encore sous DOS (je l'ai vu).

Pour l'exemple, on avait un client, cabinet d'orthodontistes, une 12ène d'intervenants, dont le chiffre d'affaire annuel dépassait les 1.2 millions d'€, mais il n'y avait qu'un seul ordinateur dans le cabinet que tout le monde devait se partager, une vieille brouette achetée d'occasion à l'époque et qui tournais sous XP. Le docteur, directeur du cabinet, trouvait que mettre 1000€ dans une nouvelle machine, coûtait beaucoup trop cher. Il est sur que face aux 1.2 millions brassés chaque année, 1000€ une fois risquait de faire couler la boite.

On peut toujours taper sur Microsoft, mais là, ce n'est pas Microsoft qui est fautif. Et là, Microsoft ne peut rien faire.
Dans 99.99% des cas, la faute ne revient pas à Microsoft, mais bien à l'utilisateur final qui ne veut pas faire le nécessaire.
Quant on pense, qu'aujourd'hui encore, il y a des entreprises qui demandent à des prestataires de développer des intranet compatible IE6, il faut arrêter de toujours taper sur Microsoft et ouvrir les yeux pour voir la réalité et les vrais coupables.

Perso, ça fait 4 ans maintenant que je migre régulièrement des machines vers W10, qu'elles soient à la base sous W7, W8, W8.1 ou même XP, je n'ai trouvé qu'un seul cas d'incompatibilité sur plus d'une centaines de machines maintenant, un logiciel métier qui fonctionnait déjà en mode compatibilité sous W7 et qui ne peut pas être mis à jour car l'éditeur a fait faillite depuis de nombreuses années.
Les quelques autres cas très rares problématiques ont toujours été résolus en installant une version plus récente du logiciel.
6  0 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/01/2020 à 1:11
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
...
c'est pas pour ça que tu paies un prestataire? un particulier qui ne comprend rien à la mise à jour, ou à tout autre aspect du fonctionnement général d'un ordinateur, je peux comprendre aisément la situation ;
mais là on parle d'un professionnel, qui vend visiblement du service software et/ou hardware, c'est un peu son rôle de mettre en œuvre les procédures nécessaires pour que son client ait le moins d'emmerdements possibles, non?
4  0 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 28/01/2020 à 16:27
Citation Envoyé par esperanto Voir le message
Je n'ai pas parlé de choisir en fonction du prix, mais plutôt de préférer celui qui vous dit "essayer" la migration, et au pire remettra un rapport complet pour expliquer pourquoi ça ne fonctionne pas, plutôt que celui qui "garantit" une migration même si certaines applis sont objectivement incompatibles avec la nouvelle version!
au temps pour moi dans ce cas.

pour le choix, l'anticipation, que nombreux décideurs semblent omettre, est systématiquement un bon choix, rien que pour la recherche d'alternative(s) en cas de soucis.
j'aurais moins de problème avec laisser un produit obsolète qui marche en prod si les décideurs ne se dédouanaient pas des problèmes dès qu'ils arrivent, mais c'est toujours la même histoire, ça veut décider sans en assumer les conséquences.

la précipitation, en revanche, ne cause que des problèmes.
1  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/01/2020 à 0:32
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
est ce que c'est vraiment la faute de microsoft? perso je penche plutôt pour les éditeurs du/des soft(s) et du prestataire, c'est un peu son boulot de vérifier la compatibilité avant de faire qqch, non?
Et tu fais comment pour vérifier la compatibilité avec un système de mises à jour que personne ne comprend, que personne ne maîtrise, y a qu'à voir ici les questions qui arrivent parfois, genre "j'ai fait la mise à jour et l'ordi a rebooté et j'ai un écran noir avec le curseur qui clignote en haut à gauche, help me" ou similaire.
On voit ça trop souvent.

Comment vérifier la compatibilité si la mise à jour change la position des routines dans les dll's, ou le nombre de paramètres, ou que sais-je encore ? Bien obligé d'installer ce qui est proposé (et pour lequel on n'a pas de détails) et croiser les doigts très fort, aller brûler un cierge puis revenir tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour de la table où on va sacrifier un poulet, pendant que l'écran affiche "Veuillez patienter, installation des mises à jour, n'éteignez pas l'ordinateur" avec juste un sablier à la c0n qui tourne, et ça dure et ça dure...
6  6 
Avatar de esperanto
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/01/2020 à 11:44
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
est ce que c'est vraiment la faute de microsoft? perso je penche plutôt pour les éditeurs du/des soft(s) et du prestataire, c'est un peu son boulot de vérifier la compatibilité avant de faire qqch, non?

ps: dans les boites qui utilisaient du linux dans lesquelles j'ai bosser, redhat en général, on s'assurait que l'intégralité des softs compilaient (et accessoirement on refaisait le validation du soft) correctement avant d'update en tout cas.
Oui, admettons. Mais du coup, si le prestataire arrive à la conclusion que les logiciels ne sont pas compatibles Windows 10, et que l'éditeur n'existe plus ou a modifié son offre dans un sens qui ne convient pas, on fait quoi? On écoute le prestataire et on maintient le logiciel en place, ou on écoute les DSI qui considèrent qu'un OS plus maintenu est automatiquement passé au statut de passoire de sécurité? (comme s'il ne l'était pas avant soit dit en passant...)

On peut aussi se demander si le prestataire n'avait pas un contrat migration à Windows 10 et non pas tentative de migration à Windows 10: ça fait une grosse différence parce que ça peut être interprété comme une obligation de résultat. Et du coup le prestataire a peut-être préféré migrer coûte que coûte que de devoir annoncer un échec.

Au moment du passage à Windows 95, il y avait des "modes de compatibilité", et il y en a eu aussi au moment du passage 32 => 64 bits. Dire que Microsoft n'est pas fautif est partiellement vrai, il reste quand même le fait que le plus gros éditeur du monde n'assure même pas la compatibilité ascendante de ses API, fut-ce via un mode de compatibilité à activer au cas par cas. Alors le fait de lire partout qu'il y a tellement d'incompatibilités avec Windows 10, sachant que j'ai déjà tellement d'autres reproches à lui faire, m'inciteront plutôt à opter pour la deuxième solution, au moins tant qu'il n'existe pas de faille bien connue et largement exploitée, quitte à limiter l'usage d'internet sous windows 7.

Dans ton PS, tu faisais quoi quand un logiciel ne compilait pas sous Red Hat 6 mais que l'éditeur Red Hat ne le maintenait plus? (c'est une vraie question sérieuse, n'y vois aucune ironie)
1  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/01/2020 à 13:53
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
il reste quand même le fait que le plus gros éditeur du monde n'assure même pas la compatibilité ascendante de ses API,
Compatibilité ascendante, tu es sur ?

Tu veux dire que Microsoft, lors de la conception de W7, ou même d'XP aurait du assurer la compatibilité avec le futur système W10 qui n'était même pas encore dans les cartons ?
Car il s'agit bien de cela, concernant le terme de compatibilité ascendante.

Mais peut-être voulais-tu parler plutôt de compatibilité descendante. Et celle-là existe.
Pour info, 100% des api Win32 apparues avec Windows NT3.5/4.0 et disponibles sous forme de patch dans W98 sont toujours présentes dans W10 même si entre-temps elles ont été largement réécrites, justement pour continuer à fonctionner malgré les évolutions su système.
Et si la compatibilité descendante n'existait pas il n'y aurait pas justement ce fameux mode de compatibilité qui permet à certains logiciels de continuer à fonctionner même si à la base ils n'ont pas été prévus pour le nouveau système.
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 24/01/2020 à 18:21
Sevyc,

Je comprend ton point de vue, qui est légitime. Cependant, garder une meilleure compatibilité avec les anciens systèmes aurait permit à Microsoft à avoir moins de coûts pour maintenir un ancien système, et aux entreprises ayant des produits posant problème d'en avoir moins.
Là ou il est difficile d'être objectif, c'est la part de responsabilité de Microsoft par rapport à celle des développeurs des produits sur le dysfonctionnement, difficile à déterminer.

La majeure partie du temps, la mise à jour ne pose pas de difficultés. Par contre, j'ai eu plusieurs cas problématiques avec du matériel/logiciel spécifique très couteux, budget trop important pour des petites structures.

Un cas de figure qui me fait pester contre Microsoft en ce moment : L'installation d'office 365 par défaut posant des problèmes pour .... installer office en version entreprise. Mais là c'est peut-être à cause du déploiement des constructeurs.

Après ce genre de problème n'est pas spécifique Microsoft.
0  0 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/01/2020 à 2:49
Citation Envoyé par esperanto Voir le message
Dans ton PS, tu faisais quoi quand un logiciel ne compilait pas sous Red Hat 6 mais que l'éditeur Red Hat ne le maintenait plus? (c'est une vraie question sérieuse, n'y vois aucune ironie)
ça dépendait d'un paquet de paramètres, genre le type de licence qu'on avait pour le composant/logiciel : source dispo ou pas, droit de modifier les sources ou pas ; si on avait une équipe capable de faire les modifs du composant/logiciel ; si l'éditeur du composant/logiciel avait une update pour redhat 6 et coût de l'update ; le coût de maintient d'une/plusieurs machine(s) sous redhat 5 (avec pareil, est ce qu'on une équipe capable de faire ce support), coût du composant/logiciel de remplacement en cas d'éditeur défaillant (cas le moins courant, on s'assurait d'avoir les sources pour ne pas être dans ce cas là), etc.

on présentait une facture des coûts et délais de mise en place, et le client choisissait (en générale en fonction du prix, pas forcément en fonction de la qualité de la solution).

après pour ton point à propos du contrat passé avec le prestataire (migration seule ou migration avec obligation de résultat ou autre), effectivement, c'est très important, mais c'est toujours la même chose, il y a des solutions proposables et faut choisir celle qui a plus d'avantages que d'inconvénients (la solution parfaite étant en générale pas disponible) et surtout assumer les inconvénients une fois le choix fait.
c'est pas magique en tout cas.
0  0