Opera 11 intègre le support de l'accélération matérielle 3D
Basée sur WebGL, une nouvelle version test du navigateur est disponible

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 02/02/2011 par Idelways

Opera vient de lancer la première version de test de son navigateur qui supporte l'accélération matérielle 3D basée sur le standard WebGL.

L'annonce vient, d'après l'entreprise, couronner la maturation de ce standard et deux ans de travail sur cette implémentation. Pour mémoire, le processus de standardisation a été porté par le groupe Khronos (lien)

WebGL utilise les interfaces graphiques d'OpenGL sur les ordinateurs de bureau pour fournir une API JavaScript à utiliser pour la balise Canvas de l'HTML5.

Ce standard, gratuit et libre de droits, est en cours d'implémentation sur Mozilla Firefox 4 et Safari d'Apple. Il est déjà présent sur la version stable de Chrome 9.

L'implémentation d'Opera offre l'accélération matérielle sur toutes les opérations de dessin, mais uniquement pour les cartes graphiques compatibles OpenGL 2.x. Une alternative pour Direct3D sous Windows serait en préparation.

En plus des différentes versions de Windows en cours (XP, Seven et Vista), Opera prévoit aussi de porter cette implémentation aux derniers smartphones compatibles OpenGL ES 2.

Cette version de test d'Opera 11 est disponible en téléchargement sur cette page

Source : blog d'Opera

Aussi :

Flash 11 : Adobe lance un programme d'incubation pour les développeurs, la « vraie 3D » arrive dans Flash Player
Opera 11 téléchargé 6.7 millions de fois le premier jour, des chiffres dépassant ceux de la bêta d'Internet Explorer 9
Mise à jour du 18.12.2010 par Katleen


Petite information, mais assez impressionnante pour qu'elle soit relayée : en à peine 24 heures de disponibilité, Opera 11, la dernière mouture du navigateur d'Opera Software équipé de quelques nouveautés, a été plus que largement téléchargé.

Le logiciel a en effet été téléchargé 6.7 millions de fois en une journée !

C'est un record ! La version différente, Opera 10, n'avait été téléchargée que 1.7 millions de fois lors de sa première semaine d'exploitation.

Pourquoi de tels résultats ? En partie grâce à l'auto-update, qui a invité tous les possesseurs du navigateur à le mettre à jour.

Peut-être aussi suite à la publicité virale qui appâtait les internautes avec de belles images de bacon en train de frire.

Parmi les personnes ayant téléchargé le logiciel pour la première fois, 53% venaient de Firefox et 43% d'Internet Explorer.

Sur iPhone, l'application Opera a été téléchargée un million de fois au premier jour de son admission sur l'App Store.

Source : Opera

Le navigateur alternatif a été largement plus téléchargé qu'Internet Explorer 9 version bêta lors de sa première journée de mise à disposition du public (2 millions). Comment expliquer un tel succès ?

Opera 11 disponible en version finale
Plus rapide, sa nouvelle galerie compte déjà plus de 200 extensions

Mise à jour du 16/12/2010 par Idelways

Opera 11 vient de sortir en version finale.

Prometteuse, cette nouvelle mouture intègre de nombreuses nouveautés. La principale étant évidemment l'intégration d'une plateforme et d'une API légère de développement d'extensions avec les standards Web (HTML5, CSS3 et Javascript - lire ci-avant)

Son catalogue d'extensions est déjà des plus en plus fournis (200 extensions à l'heure de l'écriture de cet article)

Au top des extensions les plus téléchargés : NoAd pour bloquer les publicités, FasterYoutube pour télécharger les vidéo de Youtube, Image Preview qui permet de consulter des vignettes des sites avant de les charger ou encore LastPass, le gestionnaire des mots de passes multi-navigateur.

Parmi les autres nouveautés, une gestion améliorée des onglets, semblable à Firefox Panorama (ex Tab Candy) mais sur la barre des onglets. Il suffit de glisser un onglet sur un autre, les onglets fusionnent et une flèche à droite de l'onglet principal permet de dérouler les vignettes des « tabs ».

Autre nouveauté, un système de badge de sécurité amélioré, qui permet de vérifier, en un clic la sûreté d'un site web. Cette fonctionnalité affiche les sites sécurisés en jaune, les sites de confiance en vert et en bleue quand le mode Turbo est activé (permettant de compresser les pages consultés en passant par le Proxy de la firme norvégienne)

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=V7jC1j9Is6o"]Rencontrer Opera 11[/ame]

Opera 11 inclut aussi une fonctionnalité de chargement à la demande des Plugins, accélérant ainsi jusqu'à 30% (selon Opera) le chargement des pages ne nécessitant pas Flash Player, Silverlight, Quick Time et autres plugins.

A l'occasion de cette sortie, Opera vient d'actualiser son tutorial de navigation par les gestes de la souris, rendant plus facile et intuitif l'apprentissage de ces « raccourci souris » très efficaces.

Cette version est disponible en téléchargement sur cette page

Source : Le blog officiel du navigateur

Et vous ?

Avez-vous testé Opera 11 ? Qu'en pensez-vous ?

Mise à jour du 23.11.2010 par Katleen
Opera 11 sort en version bêta, ses développeurs se sont focalisés sur l'amélioration de la gestion des onglets


Il y a un mois, Opera 11 passait en version alpha. Aujourd'hui, c'est la version bêta qui arrive.

Comme nous vous l'avions déjà expliqué, cette nouvelle mouture intégrera des extensions. 500.000 ont déjà été proposées (soit 10 à 20 par jour et par développeur, depuis trois semaines). Mais ce n'est pas tout.

Le navigateur destiné aux postes de travail gravit un échelon supplémentaire et améliore notamment sa gestion des onglets. Ces outils, qui «sont la fonctionnalité la plus populaire des navigateurs d’aujourd’hui.», avaient semble-t-il besoin d'un petit lifting.

«Nombre d’entre nous se débattent avec des dizaines voire des centaines de pages ouvertes dans des onglets, nous avons besoin d’un moyen de simplifier la gestion des onglets.», souligne-t-on chez Opera Software.

L'éditeur propose donc ace à cela une solution "intuitive" pour optimiser l'organisation de ces signets numériques : les empiler.

Le classement se fait en catégories (thèmes, sujets, sites, etc.) par un simple glissement de souris. D'ailleurs, un survol avec le curseur suffit pour dérouler la liste des onglets empilés et y faire son choix.

Le mulot permet d'ailleurs, via la navigation par mouvement qui a été revampée, de surfer de manière encore plus fluide. Son mode d'emploi a été réactualisé dans une présentation plus agréable.

Enfin, des informations seront affichées sur chaque site visité afin de renforcer la protection contre d'éventuelles cyber-menaces.

Source : Lien de téléchargement de Opera 11 version bêta

Opera 11 devrait être 30% moins lourd que la version 10.63, pourtant il compte plus de fonctionnalités que cette dernière. Comment les développeurs ont pu arriver à ce résultat ?

Que pensez-vous de l'arrivée des extensions ?

Ce navigateur sera-t-il adopté en entreprise à votre avis ?

Vous avez essayé cette version bêta ? Qu'en pensez-vous ?

Opera 11 sort en version Alpha
Les développeurs peuvent dès maintenant créer des extensions pour le navigateur Norvégien

Mise à jour du 21/10/10 par Idelways et Gordon Fowler


Un premier aperçu de la prochaine version du navigateur Opera 11 est disponible en téléchargement depuis aujourd'hui. Cette version alpha offre « enfin » un système d'extensions pour les développeurs tiers (lire ci-avant).

A partir d'aujourd'hui donc, les développeurs peuvent commencer à réaliser des extensions avec l'API d'Opera et les standard web HTML5 et JavaScript.

Même avec une assez faible part de marché, la firme norvégienne « Opera Software » rappelle que son navigateur totalise 50 millions d'utilisateurs pour la version desktop.

Elle fait aussi savoir que toutes les extensions uploadées par les développeurs seront soumises à un contrôle de sécurité rigoureux. Un modèle a priori différent de celui de Chrome et de Mozilla qui vérifient a posteriori les extensions. Il est vrai également que le nombre d'extensions pour Opera risque de ne pas être aussi important que celui de ses deux concurrents. La vérification « a priori » sera certainement plus aisée.

Le but de la démarche est de prévenir toute présence d'extensions défectueuse ou malicieuse dans son écosystème.

Opera vient par ailleurs d'ouvrir une API aux développeurs pour son service de synchronisation « Opera Link ». Les développeurs Java ou Python peuvent donc créer des applications qui s'intégreront avec ce service en ligne.

Cette version alpha est disponible en téléchargement sur cette page

Source : le communiqué de presse d'Opera Software

Et vous ?

Allez-vous développer des extensions pour Opera ? Et pouvez-vous nous expliquer ce choix (quel qu'il soit) ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Navigateurs : les extensions arrivent dans Opera
Elles s'appuieront sur le HTML5, CSS et JavaScript

Révolution ! Opera 11 aura un système d'extensions comme Firefox ou Chrome.

Enfin diront certains. Mais, les utilisateurs du navigateurs norvégiens devront attendre encore un peu. On en sait en effet assez peu sur la nature de ces extensions. Et encore moins sur la date de leur arrivée.

La prochaine version d'Opera (Opera 11) est actuellement en cours de développement. Dans les toutes premières phases du développement même, puisque la version alpha n'est pas encore disponible. Or ces extensions arriveront avec Opera 11 et pas avant.

On sait que derrière le mot « extensions » se cachent des technologies différentes. Mozilla considère par exemple que les add-ons de Chrome n'en sont pas vraiment. Ils seraient « des bouts de pages webs », simples, voire simplistes et n'ajouteraient pas vraiment de fonctionnalités digne de ce nom (pas de client ftp complet sur Chrome par exemple).

En sens inverse, Google se félicite de la simplicité du développement de ses extensions.

Il semblerait qu'Opera ait choisit cette deuxième voie. Ses add-ons s'appuieront en effet sur les standards Web : HTML5, CSS, JavaScript. « Nous avons essayé de simplifier le portage des extensions de certains autres navigateurs », admet même la société.

Une API (« Tabs and Windows ») et des éléments de développement pour l'UI seront également proposés. L'éditeur norvégien promet de donner plus d'informations sur les outils de création de ces extensions à la sortie de la version alpha de Opera 11 (dont on ne connait pas non plus la date).

Coté utilisateur, il semble que l'installation se fera « à chaud ». Opera ne parle en effet pas de relancer le navigateur dans la procédure d'ajout d'un add-on.

Opera ne parle pas non plus des procédures de validation qu'il entend - ou pas - imposer aux extensions pour garantir la sécurité des utilisateurs, nouveau grand problème que Google et Mozilla commencent à rencontrer avec leurs galeries respectives.

Source : Opera

Et vous ?

Les extensions dans Opera, bonne ou mauvaise idée ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Flaburgan Flaburgan - Modérateur https://www.developpez.com
le 15/10/2010 à 14:01
Impatient que les extensions sont disponibles. La seule chose qui me fait regretter le surf sous opera est l'absence d'adblock plus...
Avatar de RustyAngel RustyAngel - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 15/10/2010 à 16:00
Il paraitrait qu'un adblock plus like soit déjà présent en natif sur Opera bien que je ne l'ai jamais paramétré.

Il y a de nombreux sujets sur le net à ce sujet si je ne m'abuse.
Tu n'as donc plus d'excuses pour quitter Opera
Avatar de antoyo antoyo - Membre régulier https://www.developpez.com
le 15/10/2010 à 16:00
Citation Envoyé par Flaburgan Voir le message
Impatient que les extensions sont disponibles. La seule chose qui me fait regretter le surf sous opera est l'absence d'adblock plus...
Salut

Il est tout à fait possible de bloquer les publicités avec la présente version d’Opera grâce au bloqueur de contenu.

http://lmgtfy.com/?q=opera+adblock+plus

À plus !

Pour en revenir à la new, je ne vois pas vraiment ce que des extensions en HTML5, CSS et JavaScript pourront apporter à ce navigateur des plus complet.
C’est le seul navigateur avec lequel je n’utilise pas d’extensions.
Bon, il y en a sûrement qui seront utile…
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/10/2010 à 0:40
Opera possède déjà un système de widgets, tout du moins sur PC. Pourquoi ne le mettent-ils pas en valeur ? Avec quelques bons add-on, il pourrait aller enterrer Firefox sur son propre terrain. Rien qu'un équivalent de Download Helper boosterai le navigateur en comblant son plus gros défaut (avec la lecture des PDF qui a récemment pris du plomb dans l'aile ).

Sinon Opera 10.7 se voit promu Opera 11, si je ne m'abuse ?
Avatar de pacote pacote - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 19/10/2010 à 13:33
Opera possède des users javascripts :
Et les users javascripts sont vraiment des extensions ce que l on ne peut pas dire des WIDGETs qui sont des applications !!!
Et ceci est l equivalent des extensions : http://www.opera.com/docs/userjs/
Ne revez pas non plus ce n est pas la richesse fonctionnelle des extensions Firefox .

Comment les activer :
1 Creer un repertoire vide pour vos user-js
2 Menu Setting preferences Advanced / content Javascript option et indiquer le repertoire cree precedement
3 telecharger les js dans ce repertoire
4 L ideal est d activer Opera Unite et d utiliser le gestionaire de javascript qui est disponible dans les applications (UJS): http://unite.opera.com/application/401/
***************+
Quelques exemples :
WOT fonctionne parfaitement
http://extendopera.org/userjs/content/wot-opera
Sous MAC Windows et Linux

Il y a des downloader youtube etc

top 10 user javascript OPERA :
http://www.pallab.net/2010/07/06/ope...a-best-userjs/

Personnellement j utilise Firefox Opera et Chrome /chromium car je travaille peu sous Windows
Opera est genial.
Par rapport a Google chrome il se charge plus lentement mais il est aussi rapide
et est plus stable.
Firefox est bien entendu le plus riche grace aux nombreuses extensions mais ce n est pas le plus rapide
Quand a Opera Unite c est genial :
Exemple vous developpez en Php drupal , html vous pouvez avoir votre machine qui devient un serveur web en quelques clics ...

Vous pouvez partager vos photos vos fichiers vos films etc
En terme de fonctionalite Opera reste un must
En terme de securite il est aussi sur que Google Chrome selon secunia PSI (et donc il est plus sur que Firefox et IE et SAFARI) : vision statistique de secunia (http:/www.secunia.com)
En particulier comparez :
http://secunia.com/advisories/product/26745/
avec http://secunia.com/advisories/product/28698/ (Firefox 3.6)
et http://secunia.com/advisories/product/21625/ (IE 8)
ou http://secunia.com/advisories/product/31928/ (chrome)

J espere que vous aurez envie de l utilisez.
Pour finir un autre avantage de Firefox : Firefox etant plus connu , quelques sites fonctionne parfaitement avec Firefox et mal avec Opera qui reste helas confidentiel
Derniers points : il n y a pas de gallerie montrant la liste de userjs donc les trouver est un challenge.
En plus certains userjavascripts ont ete crees par des personnes qui ont la meme connaissance que moi en javascript ....
donc attention a la qualite
Donc les userjavascript (et de la meme maniere Opera Unit) c est bien mais le site opera est un bordel et surtout il y a un manque de marketing et d explications pour des fonctionalites ultra interessantes
Pour finir sur Windows j utilise tous les navigateurs (les 5 cad Chrome (par defaut), Ie firefox Safari et Opera)
Ainsi je peux valider mes sites web ....
Sur Ubuntu : Firefox Chromium (par defaut) et Opera
Sur Red hat/Centos Opera (par defaut) et Firefox
Pour finir (je ne l utilise pas mais bon )
un equivalent de adblock en user javascript : http://adsweep.org/
Pour conclure rien de nouveau les USERJS (extensions ) existent depuis OPERA 8.
Mais une evolution et j espere un bon MARKETING de la part d OPERA

Voili voilou
Avatar de Rams7s Rams7s - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 19/10/2010 à 14:07
Citation Envoyé par antoyo Voir le message
Salut

Il est tout à fait possible de bloquer les publicités avec la présente version d’Opera grâce au bloqueur de contenu.

http://lmgtfy.com/?q=opera+adblock+plus
Bravo ! La personne juste au dessus qui dit qu'elle a deja vu sur internet des sujets aborder ce theme n'a probablement pas pense a utiliser un moteur de recherche.

Le bloqueur de pub:
Click droit, au ;ilieu de la page (genre pas sur un lien, ni une image) block content juste au dessus de site preference. Franchement, c'est simple comme tout a utiliser une fois qu'on sait ou le trouver. Et du coup on se rend compte qu'il en bloque deja deux ou trois.

Pour les extensions, j'en vois pas bien l'interet. Les 2,3 pratiques sont dispo sous firefox, et sinon je trouve que ca casse le travail de celui qui fait le site web.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 21/10/2010 à 16:22
Opera 11 sort en version Alpha
Les développeurs peuvent dès maintenant créer des extensions pour le navigateur Norvégien

Un premier aperçu de la prochaine version du navigateur Opera 11 est disponible en téléchargement depuis aujourd'hui. Cette version alpha offre « enfin » un système d'extensions pour les développeurs tiers (lire ci-avant).

A partir d'aujourd'hui donc, les développeurs peuvent commencer à réaliser des extensions avec l'API d'Opera et les standard web HTML5 et JavaScript.

Même avec une assez faible part de marché, la firme norvégienne « Opera Software » rappelle que son navigateur totalise 50 millions d'utilisateurs pour la version desktop.

Elle fait aussi savoir que toutes les extensions uploadées par les développeurs seront soumises à un contrôle de sécurité rigoureux. Un modèle a priori différent de celui de Chrome et de Mozilla qui vérifient a posteriori les extensions. Il est vrai également que le nombre d'extensions pour Opera risque de ne pas être aussi important que celui de ses deux concurrents. La vérification « a priori » sera certainement plus aisée.

Le but de la démarche est de prévenir toute présence d'extensions défectueuse ou malicieuse dans son écosystème.

Opera vient par ailleurs d'ouvrir une API aux développeurs pour son service de synchronisation « Opera Link ». Les développeurs Java ou Python peuvent donc créer des applications qui s'intégreront avec ce service en ligne.

Cette version alpha est disponible en téléchargement sur cette page

Source : le communiqué de presse d'Opera Software

Et vous ?

Allez-vous développer des extensions pour Opera ? Et pouvez-vous nous expliquer ce choix (quel qu'il soit) ?

En collaboration avec Gordon Fowler
Avatar de ash.ice.loky ash.ice.loky - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 22/10/2010 à 9:09
Je suis dessus depuis 2 petites heures et pas eu de bugs.
sinon pas de grands changements visibles.
Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/11/2010 à 21:05
Mise à jour du 23.11.2010 par Katleen
Opera 11 sort en version bêta, ses développeurs se sont focalisés sur l'amélioration de la gestion des onglets


Il y a un mois, Opera 11 passait en version alpha. Aujourd'hui, c'est la version bêta qui arrive.

Comme nous vous l'avions déjà expliqué, cette nouvelle mouture intégrera des extensions. 500.000 ont déjà été proposées (soit 10 à 20 par jour et par développeur, depuis trois semaines). Mais ce n'est pas tout.

Le navigateur destiné aux postes de travail gravit un échelon supplémentaire et améliore notamment sa gestion des onglets. Ces outils, qui «sont la fonctionnalité la plus populaire des navigateurs d’aujourd’hui.», avaient semble-t-il besoin d'un petit lifting.

«Nombre d’entre nous se débattent avec des dizaines voire des centaines de pages ouvertes dans des onglets, nous avons besoin d’un moyen de simplifier la gestion des onglets.», souligne-t-on chez Opera Software.

L'éditeur propose donc ace à cela une solution "intuitive" pour optimiser l'organisation de ces signets numériques : les empiler.

Le classement se fait en catégories (thèmes, sujets, sites, etc.) par un simple glissement de souris. D'ailleurs, un survol avec le curseur suffit pour dérouler la liste des onglets empilés et y faire son choix.

Le mulot permet d'ailleurs, via la navigation par mouvement qui a été revampée, de surfer de manière encore plus fluide. Son mode d'emploi a été réactualisé dans une présentation plus agréable.

Enfin, des informations seront affichées sur chaque site visité afin de renforcer la protection contre d'éventuelles cyber-menaces.

Source : Lien de téléchargement de Opera 11 version bêta

Opera 11 devrait être 30% moins lourd que la version 10.63, pourtant il compte plus de fonctionnalités que cette dernière. Comment les développeurs ont pu arriver à ce résultat ?

Que pensez-vous de l'arrivée des extensions ?

Ce navigateur sera-t-il adopté en entreprise à votre avis ?

Vous avez essayé cette version bêta ? Qu'en pensez-vous ?
Avatar de wokerm wokerm - Inactif https://www.developpez.com
le 23/11/2010 à 21:18
10/10 pour opera mais j'aime aussi ie 9.0 Mais je l'avoue opera
Contacter le responsable de la rubrique Accueil