Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les débits annoncés par les FAI dans leurs publicités sont-ils mensongers ?
Faut-il afficher des vitesses plus proches de la réalité ?

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

2  0 
Les débits annoncés par les FAI dans leurs publicités sont-ils mensongers ? Faut-il modifier ces "jusqu'à" pour afficher des vitesses plus proches de la réalité ?

C'est une pratique courante. Dans leurs publicités, les FAI affichent ostensiblement un débit pour vanter leurs offres. Mais, lorsque vous y regardez de plus près, vous apercevez les petits caractères "jusqu'à". Ceci vous indique que le la vitesse annoncée n'est en fait qu'un maximum théorique, et pas ce que vous aurez dans votre salon.

Une différence qu'une majorité de consommateurs ne saisit pas.

Outre manche, une procédure est actuellement en cours pour tenter de bannir ce type d'accroche des publicités liées aux offres haut débit. Le CAP (Committee of Advertising Practice) est en train de réaliser une consultation sur les vitesses annoncées dans les publicités des fournisseurs d'accès à Internet, pour l'ASA (Advertising Standards Authority).

Le panel interrogé estime que le "jusqu'à telle vitesse" n'est "plus crédible" et qu'il devrait être remplacé par un exemple de vitesse plus proche de la réalité, pour que cette "description plus claire" aide les consommateurs à comprendre quel débit ils vont vraiment pouvoir utiliser.

Évidemment, les FAI locaux ne sont pas ravis par cette demande, et avancent l'argument que ceux ayant le plus large rayon d'action seront pénalisés, car leur fourniture de services à débit réduit dans certaines régions fera baisser leur moyenne générale.

Le débat s'annonce chevronné, et est loin d'être fini. Une même action sera-t-elle lancée en France ?

Et vous, pensez-vous que les débits annoncés par les FAI soient de la publicité mensongère ?

Préféreriez-vous l'affichage d'un débit unique et général, représentatif du débit moyen disponible ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 11:15
Citation Envoyé par Bugger24 Voir le message
Une petite précision. Mb/s ne signifie pas Mégabits par seconde mais "Megabytes per second", ce qui signifie en Anglais Méga octets par seconde. En réalité Mo/s est l'abréviation Française et Mb/s l'abréviation Anglaise, mais elles signifie la même chose, c'est juste un problème de normalisation, vue que pour annoncé un débit, il n'y a pas de norme international. Par conséquent, pas besoin de faire la conversion
NON !!!

Dans la terminologie anglophone Mb/s signifie Megabits/seconde et MB/s (avec un B majuscule) signifie MegaBytes/seconde
Et c'est beaucoup trop souvent confondu, comme tu viens de le faire, et y compris par les professionnels de l'internet et de l'informatique en général.

En France c'est plus simple, on a les Mb/s et les Mo/s, pas de risque d'erreur à condition de savoir si on est sur des termes français.
9  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/02/2011 à 20:27
Mensonger, oui et non.

Mensonger car ils en font un argument commercial avec le terme "jusqu'à" parfois à peine visible.
Pas mensonger, car c'est la réalité. Ils offrent un débit jusqu'à xxMBits/s

Donner un débit moyen est de la pure arnaque, car un débit moyen ne veut rien dire dans ces cas-là.

Par contre, il faudra obliger les FAI à écrire dans une taille strictement identique des mentions comme par exemple "Jusqu'à xxMBits/s selon les caractéristiques de la ligne téléphonique" et non pas le xxMBits/s en gros et le reste en tout petit.
Et il faudrait aussi les obliger à donner les débits IP et non pas les débit ATM qui gonflent artificiellement les chiffres.
C'est un peu comme l'histoire des puissances des amplis et enceintes, aucune des valeurs données par les fabricants n'a de réalité technique.
8  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 12:10
Citation Envoyé par Hellwing Voir le message
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Il y a quand même un rapport de 8 entre les deux données que la célèbre Mme Michu ignore totalement.
Ou 10, voire parfois 12.

Si en France, on traduit Byte par Octet sur la base d'un octet = 8 bits, le byte en terme de débit peut représenter 8 ou 10 et parfois 12 bits suivant les techniques utilisées.

De plus, il est admis qu'un KiloBit=1000 bits, 1Mb = 1000 kb, ....
Mais dès que l'on traduit en octet, il n'y a pas de normalisation. Certains considèrent qu'un ko = 8192 bits, d'autres diront 8000 bits

Quand est-il du Mo, faut-il multiplier directement le Mb par 8 ou redescendre jusqu'au bits pour remonter en puissance de 8 ?

La seule mesure de débit connue en informatique est le bit/seconde et ses puissances. Tout le reste n'est que pure interprétation.
6  0 
Avatar de Floréal
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/02/2011 à 18:48
Ce n'est pas mensonger, c'est juste incomplet. Par contre Il faudrait qu'ils arrêtent de parler de Mb/s pour parler en MO/s (qui est l'unité utilisée par la plupart es navigateurs et autres utilitaires de téléchargement) cela permettra de facilité la comparaison sans avoir à faire l'effort de convertir mentalement (quand on connait la formule) pour comparer.
Enfin les valeurs qui seraient intéressantes seraient le débit le plus faible, le plus élevé, le débit moyen, le débit médian par rapport à la zone dans laquelle on se trouve, mais là, ce n'est plus de la publicité mais une étude comparative.
4  0 
Avatar de toopac
Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 14:27
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
La seule norme existante en terme de débit, c'est celle déjà donné plusieurs fois, à savoir :
Les mesures de débits sont exprimées en bits/s et ses puissances, avec les puissances multiples de 1000.
Il n'y a rien d'autres à utiliser. Les Mo/s etc... sont à bannir définitivement.
Peut être mais c'est pas du tout parlant.
Dans le Système International d'unité, une vitesse (physique) est exprimée en mètres par secondes. Mais ça ne parle à personne et du coup dans le langage courant le monde parle en km/h.

C'est encore pire pour les débits, parce la taille d'un fichier est exprimé en octet (et ses multiples). Donc une vitesse en Mo/s etc reste bien plus parlante pour le commun des mortels.
3  0 
Avatar de Marco46
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 15:57
Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
Le problème c'est que ces dernières années, on assiste à une explosion de débit demandé par les consommateurs finaux (la TV et le téléchargement étant les deux sources principales).

Or, l'infrastructure fixe coûte très cher à mettre à jour et surtout, le cycle de renouvellement des équipements qui serait nécessaire pour suivre la consommation serait bien trop rapide par rapport au cycle de vie des équipements en question.
On ne peut pas d'un côté vendre des accès illimités en volume et jusqu'à 28 Mbps en débit, et de l'autre reprocher aux clients d'utiliser leur connexion.

Si ça coûte trop cher aux FAI de faire fonctionner ce qu'ils vendent à leur client, c'est que le prix facturé est trop faible, ou qu'ils vendent quelque chose qu'ils n'ont pas. Dans les 2 cas, le problème vient des FAI, pas des utilisateurs.

Donc de ce point de vue, la remarque de GeoTrouvePas est cohérente.

Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message

Il y a aussi le souci que les opérateurs dits "alternatifs" ont la possibilité de louer leur trafics aux fournisseurs de bande passante à des prix moindres (législation oblige) et en profitent joyeusement pour faire transiter des quantités de data toujours plus gros sans être en change de l'ensemble de l'infrastructure qui va avec.

Du reste, ce problème n'est pas propre à la France, et s'exacerbe même davantage dans des pays où le réseau est encore plus étendu et moins dense (ex. le Canada).
J'ai rien compris à ce passage. De quels opérateurs alternatifs tu parles ? C'est quoi pour toi un fournisseur de bande passante ? C'est un opérateur de transit (genre Cogent) ? C'est le FAI pour particuliers (genre Orange) ?
3  0 
Avatar de bubulemaster
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 11:25
Citation Envoyé par Bugger24 Voir le message
Une petite précision. Mb/s ne signifie pas Mégabits par seconde mais "Megabytes per second", ce qui signifie en Anglais Méga octets par seconde.
Bonjour,

en réseau on parle toujours du débit en bit car c'est plus significatif pour les techniciens (donc en français comme en anglais Mb => MegaBit).
J'ai travaillé 5 ans de les télécoms et les octets ne signifient pas grands chose quand on veut dimenssioner une ligne par exemple.

En fait, les pubs ne sont pas mensongèrent, elles s'adressent seulement à des avertis voir professionnels.
Car quand on nous annonce un débit 28Mb/s c'est un débit sur le protocole ATM (protocole utilisé par les appareils du FAI). Le particulier lui travaille en IP du coups, ça fait environ 20Mb/s.
C'est le débit qu'on a collé au DSLAM, dès qu'on s'éloigne on perd.

Donc, publicité mensongère non, publicité destiné a des professionnels.
La question c'est pourquoi s'adresser à des professionnels quand la cible c'est le public ? Parce comme ça on l'embrouille.

PS : et mettre ne MégaOctet même avec le débit IP ne signifie rien car ça dépend de la config réseau (MTU...)
2  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 11:51
Citation Envoyé par bubulemaster Voir le message
PS : et mettre ne MégaOctet même avec le débit IP ne signifie rien car ça dépend de la config réseau (MTU...)
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Il y a quand même un rapport de 8 entre les deux données que la célèbre Mme Michu ignore totalement. Parler en Mo plutôt que Mb permettrait au moins de se rapprocher de ce que le client attend de la ligne.
2  0 
Avatar de grafikm_fr
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/03/2011 à 11:55
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
En même temps, et à la décharge des FAI, comment voulez-vous faire une pub avec un slogan clair et simple alors que le service vendu est compliqué puisque le débit max dépend de la distance par rapport au DSLAM ?
S'il n'y avait que la distance au DSLAM...
Déjà la qualité de l'installation téléphonique chez toi ou dans l'immeuble peut faire chuter le débit de façon conséquente.
2  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/03/2011 à 15:52
On a surtout les offres les moins chères que l'on puisse avoir en France. Tout ça à cause/grâce (choisir l'option qui vous convient le mieux) à Free qui à maintenu pendant longtemps un forfait unique à 29,99€ malgré le fait qu'ils étaient quasiment perdants sur certains abonnements.

Une facturation au débit réel n'aurait pour conséquence qu'une augmentation de la facture, importante pour certains.
2  0