Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook et Instagram interdisent aux influenceurs de se faire payer pour promouvoir le vapotage
Le tabac et les armes

Le , par Bill Fassinou

264PARTAGES

3  0 
Les marques de cigarette, qu’elle soit électronique ou non, et les fabricants d’armes à feu ne pourront plus utiliser les plateformes Facebook et Instagram pour promouvoir leurs produits. FACEBOOK, la société mère d’Instagram, a interdit cette semaine aux influenceurs de se faire payer pour promouvoir le vapotage, le tabac et les armes à feu. En faisant cela, FACEBOOK et sa filiale imposent pour la première fois des restrictions sur les types d’articles que les marques peuvent promouvoir en utilisant la fonctionnalité du « contenu de marque ».

La fonctionnalité dite « contenu de marque » permet aux marques de promouvoir les messages d'influenceurs, ce qui élargit la portée de ces messages au-delà de la simple audience d'un influenceur lui-même. Le contenu de marque qui fait la promotion du vapotage, des produits du tabac et des armes ne sera plus autorisé désormais sur cette plateforme. En juin, Instagram a fait un changement destiné à permettre aux annonceurs de promouvoir des publications d’influenceurs ou d’utilisateurs qui travaillent avec des marques pour promouvoir des services ou des produits.

Les utilisateurs voient une balise « partenariat payé avec » sur un post lorsqu’ils consultent ce contenu de marque sur Instagram. Selon les informations rapportées par CNBC, ce changement comble une lacune dans les politiques publicitaires de Facebook. Toutefois, même si les politiques publicitaires de Facebook ont interdit la publicité pour le vapotage, le tabac et les armes, les utilisateurs privés peuvent poster à leur sujet, et jusqu'à présent, les annonceurs pouvaient théoriquement mettre une promotion payante derrière ces messages.


C’est la première fois que Facebook et Instagram limitent ce que les influenceurs peuvent présenter dans leurs flux. Facebook et Instagram ont tous deux fait l'objet de critiques pour avoir laissé des vedettes des médias sociaux annoncer des produits nocifs, y compris d'éventuels utilisateurs mineurs. Dans certains cas, ces stars ne comprennent pas les produits ni même les utilisent. Et dans une certaine mesure, FACEBOOK pourrait ne pas avoir beaucoup de choix. Au Royaume-Uni, certains organismes ont interdit ce type de contenu mettant en vedette des jeunes.

Selon des informations rapportées hier par la BBC, l’Advertising Standards Authority (ASA) du Royaume-Uni a par exemple interdit les messages Instagram qui semblaient montrer des moins de 25 ans faisant la promotion du vapotage. L’on estime que si FACEBOOK n'interdit pas ces postes de lui-même, il risque d'être encore plus sévèrement critiqué par les organismes de réglementation qui pourraient imposer leurs propres restrictions. Instagram a déclaré hier qu’elle va commencer à appliquer la nouvelle règle dans les semaines à venir.

La société a également déclaré que le « contenu de marque » qui fait la promotion de produits tels que l'alcool ou les compléments alimentaires nécessitera des « restrictions spéciales » lorsque de nouvelles politiques entreront en vigueur l'année prochaine. Selon FACEBOOK, l'entreprise met au point des outils pour aider les créateurs de contenu à se conformer aux nouvelles politiques, comme la possibilité de restreindre les utilisateurs qui peuvent voir leur contenu en fonction de leur âge. Instagram a aussi souligné d'autres changements dans son annonce.

L’entreprise teste le « Brand Collabs Manager » de Facebook en commençant par 40 créateurs de contenu Instagram aux États-Unis. Dans le cadre de son test continu de comptes privés similaires, l'entreprise s'efforce de donner aux comptes professionnels la possibilité de partager des mesures d'engagement, notamment avec des partenaires commerciaux en utilisant de nouveaux paramètres dans l'application.

Sources : BBC, Instagram

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Facebook tient tête aux menaces de démantèlement en transformant sa marque en Majuscules afin de distinguer la société Facebook du réseau social de l'entreprise du même nom

Facebook va probablement renommer ses applications Instagram et WhatsApp en optant pour « Instagram from Facebook » et « WhatsApp from Facebook »

L'Irlande s'interroge sur le bienfondé du projet de fusion des applications Messenger, Instagram et WhatsApp du géant américain Facebook en Europe

Il est temps de « démanteler Facebook », dit Bernie Sanders après la fuite de documents qui montrent que le réseau social exploite les données de ses utilisateurs pour lutter contre ses rivaux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !