Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google aurait défini l'année 2023 comme date limite pour battre Amazon ou Microsoft dans le cloud computing
Autrement, l'entreprise envisagerait-elle de sortir du marché du cloud computing ?

Le , par Bill Fassinou

39PARTAGES

5  0 
Google Cloud ferait face à un ultimatum de la part de ses plus hauts dirigeants, celui de devenir le premier ou le deuxième fournisseur mondial de services cloud d’ici 2023. Cet ultimatum aurait été lancé en 2018 après une réunion des branches administratives d’Alphabet et de Google. C’est ce que suggère un rapport publié cette semaine par la société de médias numériques The Information. Toutefois, après la publication du rapport mardi, un porte-parole de Google l’a contesté et a déclaré que les dirigeants d’Alphabet n’ont pas eu une telle réunion en 2018.

Amazon avec AWS, Microsoft avec Azure et Google avec GCP sont les trois principaux fournisseurs de services de cloud computing dans le monde, Google occupant la troisième place après Amazon et Microsoft en matière de part de marché, selon le cabinet d'études Gartner. Selon le rapport publié hier, pour inverser la tendance, les dirigeants d'Alphabet auraient débattu début 2018 de la question de savoir si l'entreprise devait quitter le cloud public, mais se sont finalement fixé comme objectif de devenir l'un des deux premiers acteurs d'ici 2023.

En effet, l’entreprise mère de Google, l’Alphabet, ne ventile pas les revenus de la branche Google Cloud, mais a déclaré en juillet qu'il avait atteint 8 milliards de dollars en revenus annualisés. Amazon Web Services, leader du marché, aurait généré 9 milliards de dollars de chiffre d'affaires au cours du seul troisième trimestre. Microsoft ne spécifie pas de revenus provenant de son service cloud Azure, mais selon un analyste de Griffin Securities, Jay Vleeschhouwer, Azure aurait généré 4,3 milliards de dollars de revenus au troisième trimestre.


Selon le rapport, le groupe qui a débattu en 2018 comprenait Sundar Pichai, PDG de Google, Ruth Porat, directrice financière d'Alphabet, et Larry Page, alors PDG d'Alphabet. Ils se sont demandé si Google pouvait “gagner” dans ce secteur, qui serait le mieux placé pour diriger les efforts et les difficultés de la concurrence dans des domaines autres que la technologie, comme les ventes et le marketing. Une personne proche de l’entreprise a déclaré que le groupe a même discuté de l'idée de quitter complètement le marché, et l'a finalement rejetée.

The Information a rapporté que Larry Page trouve qu'il n'est pas acceptable d'être au troisième rang dans le cloud. Mais finalement, il s’est résigné à accepter de rester, mais avec pour objectif de devenir l’un des deux meilleurs. L'entreprise aurait établi un budget quinquennal de dépenses en immobilisations de 20 milliards de dollars, en partie pour atteindre cet objectif. Cela a conduit à remplacer Diane Greene, cofondatrice de VMware, qui dirigeait l'activité cloud, par Thomas Kurian, ancien employé chez Oracle, en début d’année. Pichai a remplacé Page comme PDG d'Alphabet au début du mois.

Toujours d’après le rapport, Alphabet considère l'activité cloud de Google comme une nouvelle source importante de revenus potentiels en dehors de ses activités publicitaires, ce que la société a cherché à établir depuis des années, sans succès. The Information estime qu’au dernier trimestre, la quasi-totalité des 40,5 milliards de dollars de revenus de l'entreprise provenait de la publicité. Les autres sociétés plus récentes qu'Alphabet regroupe dans ses états financiers sous la rubrique “autres paris” ont généré seulement 155 millions de dollars avec des pertes.

Pour le cabinet d'études Canalys, devenir n ° 1 ou 2 sur le marché du cloud sera un exercice difficile pour Google. Au troisième trimestre, Amazon Web Services représentait près de 33 % des dépenses mondiales dans le cloud, tandis que Microsoft en avait près de 17 % et Google un peu moins de 7 %. En même temps, il y a peut-être des signes de progrès. Selon un rapport de Cockroach Labs cette semaine, Google Cloud Platform est parvenu à se rapprocher des performances d'AWS et de Microsoft Azure au cours de ces dernières années.

Enfin, The Information estime que les objectifs de croissance de Google pour son activité de cloud computing ont aussi eu un impact sur sa division Apps. Une personne directement familière avec la question a dit à The Information que la compagnie a cessé d'embaucher de nouveaux ingénieurs pour G Suite en 2019. Par contre, elle a déplacé la croissance des effectifs vers ses équipes de vente et d'ingénierie de plateformes de cloud computing. Elle aurait aussi déclaré à la mi-2019 que la force de vente de sa division cloud triplera au cours des trois prochaines années.

Source : The Information

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Google parviendra-t-il à s'imposer dans le cloud selon vous ? Pourquoi ?

Voir aussi

Google Cloud Platform parvient à se rapprocher des performances d'AWS et de Microsoft Azure, selon un rapport

AWS, Microsoft ou Google : quel géant du Cloud computing connaît la croissance la plus rapide ? Canalys donne un aperçu de la tendance au 1T2019

Sundar Pichai, le PDG de Google, aurait gagné plus de 225 000 USD par heure en 2018, ce chiffre pourrait bien évoluer l'an prochain vu qu'il est devenu aussi le PDG d'Alphabet

Sundar Pichai devient le PDG de Google et Alphabet tandis que les cofondateurs Larry Page et Sergey Brin quittent la direction d'Alphabet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Eric80
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/12/2019 à 9:35
Le gros des $$$ sur le cloud vient des (grosses) entreprises.
Google vient du marché grand public, gagner le marché entreprise n'est pas simple.

AMHA, le défi essentiel de Google est la confiance!
En effet, qui veut donner ses données à une société dont 90% des revenus vient de la pub et qui est devenu le maître de l analyse des données pour ses partenaires de pub?

A contrario, Microsoft a une longue expérience avec les entreprises, et propose des packages tout compris entre Azure cloud et Office 365.
Microsoft a aussi des département légaux pour proposer des contrats qui garantissent bien la confidentialité des donnés.
Comme les entreprises paient grassement pour cela, il est naturellement plus facile d y faire confiance qu'un Google qui se permet de scanner toutes les données qu'on lui laisse (à commencer par Gmail)!

Amazon est entre les 2, mais comme leader du marché cloud, il inspire aussi plus confiance qu'un Google.
0  0