Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tim Cook, DG d'Apple, affirme que les monopoles ne sont pas mauvais tant qu'il n'y a pas d'abus
Et insiste sur le fait qu'Apple n'est pas en situation de monopole

Le , par Christian Olivier

240PARTAGES

15  0 
Que pensez-vous de ces propos du PDG d'Apple ?
Tim Cook, DG d’Apple, a défendu l’existence des monopoles dans les affaires tout en niant qu’Apple détient un monopole dans un quelconque secteur. Dans un interview accordé ce mercredi au Nikkei Asian Review à Tokyo au cours de laquelle Cook a abordé une série de sujets, dont le traitement des concurrents par Apple, il a déclaré qu’un monopole « ;n’est pas mauvais en soi s’il n’y a pas d’abus ;».

« ;La question pour ces compagnies est, est-ce qu’elles en abusent ;», a-t-il précisé avant d’ajouter : « ;C’est aux régulateurs de décider, pas à moi de décider ;».

Le patron de la firme de Cupertino a insisté sur le fait qu’Apple n’était pas en situation de monopole - une ligne qu’il a maintenue pendant toute la durée de son mandat, malgré les nombreuses plaintes de comportement anticoncurrentiel déposées par les fournisseurs d’applications qui concurrencent ses services.


L’une de ces accusations alléguant des comportements antitrust est venue du service de diffusion de musique en continu Spotify, qui a déposé une plainte auprès de la Commission européenne en mars dernier.
Spotify n’était pas satisfait de la redevance de 30 % que Apple perçoit sur les abonnements effectués depuis l’App Store, arguant que la marque à la pomme rend difficile l’accès aux services qui tentent d’éviter cette redevance, ce qui l’obligerait à revoir ses prix à la hausse pour prendre en compte cette taxe que d’aucuns jugent arbitraire.

En retour, cela rendrait Spotify plus cher que le service de streaming interne d’Apple - Apple Music - qui n’a pas à payer la même taxe de 30 %. Apple Music pourrait alors profiter de ce traitement de faveur afin de s’assurer un meilleur positionnement tarifaire le rendant plus attrayant aux yeux des consommateurs. La réaction de Cook à la plainte a été d’insister sur le fait que : « ;aucune personne raisonnable ;» ne considèrerait qu’Apple est en situation de monopole.

Dans l’interview de mercredi de Nikkei, Tim Cook a également déclaré que les grandes entreprises technologiques n’étaient pas « ;monolithiques ;» et a tenté d’éloigner Apple d’entreprises comme Google et Facebook qui ont été accusées d’accumuler des données sur les consommateurs pour créer des quasi-monopoles.

« ;Vous n’êtes pas notre produit - c’est très clair dans notre esprit ;», a souligné Cook : « ;Nous ne sommes pas partisans du trafic de vos données ;».

D’aucuns pourraient être amenés à penser que le discours de Cook s’apparente davantage à une manipulation pure et simple de son auditoire. Il explique que même si une entreprise a une position dominante sur le marché, ce n’est pas mauvais tant qu’elle n’abuse pas de cette position dominante, cela peut sembler logique. Cependant, Apple est bien connu pour être une entreprise qui développe des produits/écosystèmes/services fermés, verrouillés et surfacturés (une attitude qui en général s’observe dans une situation de monopole poussé à son extrême) : le Mac Pro 2019, iOS, Safari et macOS sont des exemples palpables de ce phénomène.


Sur iOS et Safari, par exemple, il est quasi impossible d’installer des logiciels (ou des extensions pour le cas de Safari) ne provenant pas de l’App Store. Sur macOS, par défaut les applications non homologuées par Apple ne se lancent pas et un message d’alerte s’affiche pour signaler qu’elles ne sont pas fournies par l’Apple Store. Souvent il faut forcer leur ouverture en jonglant avec les paramètres.

Le monopole « ;abusif ;» d’Apple est encore plus flagrant avec ses systèmes d'exploitation pour mobiles et son App Store, car la société a pris l'habitude de verrouiller ses appareils pour empêcher quiconque d’aller voir ailleurs et les forcer à n’utiliser que son App Store : « ;Tu fais exactement ce que je veux ou tu n’as droit à rien ;». Résultat : le fabricant d’iPad peut imposer les tarifs qui lui plaisent, tout en développant ses propres solutions en interne qui viendront parfois concurrencer de façon déloyale des services qu’il a jugé intéressants et rentables sur sa plateforme.

Google est accusé d’abus de position dominante par de nombreux éditeurs comme Epic Games, ces derniers estimant que la taxe de 30 % appliquée par Google à toutes les microtransactions effectuées sur les jeux et applications qui passent par le Play Store est exorbitante. La filiale d’Alphabet utilise aussi des méthodes dissuasives pour inciter les développeurs à se soumettre à ses conditions, mais en général ce n’est pas une obligation et des voies de contournements existent. Ce serait peu de dire qu’en matière de monopole abusif et de concurrence déloyale Apple n’a aucune leçon à recevoir d’un autre géant de la Tech, bien au contraire.

Source : Asia Nikkei

Et vous ?

Que pensez-vous de propos de Tim Cook ?
Avez-vous des exemples qui permettraient de montrer qu’Apple a ou n’a pas un monopole quelconque ?

Voir aussi

Le Mac Pro 2019 d'Apple pourrait coûter au moins 35 000 $ dans sa configuration la plus avancée, la facturation d'Apple est-elle justifiée ?
Apple traduit en justice l'ancien responsable du design de ses SoCs, après son départ pour la starup NuVia spécialisée dans la conception de puces pour centres de données
Google assure que Fortnite ne bénéficiera d'aucun traitement de faveur sur le Play Store s'il veut revenir et que sa taxe de 30 % est valable pour tous, Epic dénonce un abus de position dominante

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 4:55
Dans l'absolu un monopole n'est pas forcément mauvais.
Il y avait ça en france, monopole d'état pour l'énergie, la communication, les transports, la santé et l'éducation, c'était plutôt une bonne chose à quelques crasses près comme l'interdiction de produire sa propre énergie.
Dans un état réellement démocratique comme ça a existé par le passé: "élu par le peuple, pour le peuple, au service du peuple", ça fonctionnait plutôt bien même si parfois il pouvait y avoir de la corruption elle était tout de même un minimum contenu.

Quand c'est aux mains de privé c'est totalement corrompu, le service est au minimum, le profit ne va qu'à quelques personnes et le peupe est déconsidéré (ou considéré comme du bétail à exploiter pour son profit personnel).

Ensuite dire qu'apple est un monopole, je ne pense pas. N'importe qui peut acheter l'ordinateur qu'il veut, installer le système qu'il veut. Apple c'est surtout un système d'exploitation et des périphériques volontairement bridé pour le retreindre à son "eco-système". Si apple utilisait des méthodes illégale comme a pu le faire microsoft pour obtenir et conserver une forme de monopole je ne dit pas mais là...
Personne ne force à utiliser de l'Apple, il est de notoriété publique qu'apple est un système fermé mais aucun fabriquant ne subit de pression pour imposer ce système au monde entier.

Apple n'a pas hésité non plus à se séparer de son ancienne clientèle pour tenter d'en acquérir une nouvelle beaucoup plus nombreuse. Dans le monde de l'édition/impression apple n'est plus le choix quasiment obligatoire pour obtenir un travail de qualité et beaucoup ont basculé sur des solutions moins couteuse. Les machines sont aussi devenu bien plus basique comparé à ce qui se faisait par le passé, c'est du bête PC bien standard avec quelques bricole pour coller au système mais pas plus.

Le problème ne serait-il pas plutôt les gens qui contribuent à la pérennité de ce genre d'entreprise ?

Comme a dit je ne sais plus qui: "Le fanatisme est la seule volonté qui puisse être insufflé aux faibles et aux simple d'esprit" et les fans sont très nombreux que ce soit envers Microsoft, Apple, GNU/Linux, Android etc. Ce n'est pas de la faute d'apple si les gens sont dès le plus jeune âge poussé dans le fanatisme.
Déjà gamin, j'ai jamais trop compris le mécanisme qui faisait que les gens étaient fan de tel ou tel personne, de tel chanteur/acteur, de tel marque et c'est encore le cas aujourd'hui
Admirer un personnage pour ce qu'il a pu faire ou construire c'est une chose mais être un fan... ça me surprend toujours et encore plus que les gens puissent le revendiquer.
Apprécier une marque parce qu'on y trouve son compte, Ok, mais devenir un fanatique au point de lui donner le fruit de son travail (son pognon quoi) et en tirer une satisfaction restera toujours un mystère à mes yeux.

Je suis pas très doué pour exprimer ma façon de penser mais s'attaquer à apple c'est vouloir soigner une maladie en s'en prenant aux symptômes dont il n'est même pas à l'origine. Apple n'est clairement pas un monopole, juste une entreprise crapuleuse comme tant d'autre mais qui sont ignoré parce qu'elles brassent moins d'argent. Il y a aussi le fait qu'il fait tout pour conserver le contrôle de son microcosme, comme rester maître du SAV et des services. A mon avis ces dernier points posent problème, il y a beaucoup d'argent que nombre de personne aimerait profiter par n'importe quel moyen y compris la déformation et la désinformation.

Dans l'absolu apple n'est ni un monopole, ni d'un cartel, ni un oligopole (parce que des lois l'en empêche). Paradoxalement, dans le monde actuel je trouve qu'apple est plus honnête (de façon relative hein ) que beaucoup d'autres entreprises.

Quand on va chez la pomme on sait clairement ou on met les pieds.

monopole n. m.
nom masculin
Secteur économique où il n’y a qu’un seul vendeur.

Note Technique
Ne pas confondre avec les noms suivants :
• cartel, entente entre des entreprises en vue d’une action commune visant à limiter ou à supprimer la concurrence;
• oligopole, situation économique où quelques vendeurs se partagent la production pour l’offrir à une multitude d’acheteurs.
7  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 4:53
Techniquement c 'est vrai , il n ' y a pas qu ' iOs sur le marché , le cloud ' Apple , n 'existe techniquement pas , Siri est un fiasco , il y a encore Microsoft , Apple se bat contre Spotify , Netfix , Amazon ... Monopole des GAFA , aucun doute , mais Apple est un poids léger
4  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 12:33
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Ben, c'est légitime vu que l'iphone est un package Hardware + software contrairement aux autres fabricants qui ne proposent majoritairement qu'android.
Et quand Apple empêche la réparation de leur appareils en refusant de fournir des pièces détachées?

Et quand Apple profite d'un update logiciel pour ralentir artificiellement le fonctionnement de leur appareils afin d'inciter le client captif à acheter le nouveau modèle i-truc?

C'est aussi légitime???
5  1 
Avatar de xzof
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 13:55
Arte a fait un très bon documentaire sur les dangers du monopole, avec notamment la société de gestion d'actifs Blackrock, qui pèse plus que le PIB américain. Au final, la conclusion c'est que quand tu es tellement gros, tu peux fermer des marchés en rachetant une société, mais aussi ses concurrentes, avec la résultante qu'il n'y a plus les effets positifs de la concurrence pour le consommateur : pas de baisse des prix, moins de recherches et développements. En fait, tout ne tient que par la volonté du régulateur des marchés.
4  0 
Avatar de squizer
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 9:45
Si Apple n'a pas le monopole des ventes mondiales, ils l'ont probablement dans quelques pays.
Mais ils ont le monopole sur une chose: les markets places disponibles sur iOS, qui se résument au leur.
4  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 12:29
Citation Envoyé par Kulvar Voir le message
C'est pas faux, ce qu'on reproche aux monopoles comme aux tyrannies c'est qu'elles favorisent les abus en empêchant la concurrence.
Faute d'alternative, il faut se plier à tous les désirs de l'autre.

Le problème avec Apple c'est justement qu'ils font dans la "tyrannie" et veulent "empêcher la concurrence".

Une émission de la télévision publique France 2 (cash investigation) avait d'ailleurs présenter une enquête qui démontrait comment Apple faisait du chantage auprès des revendeurs (y compris les plus grosses entreprises de vente de télécom) pour leur donner l'autorisation de vendre les produits à succès iphone et autres i-truc: Exigence de placer la pub Apple aux meilleurs emplacements, contrats contraignants pour les revendeurs, etc...

Voir le lien

https://www.programme-television.org...-Apple-4270647
3  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 9:59
Citation Envoyé par squizer Voir le message
Mais ils ont le monopole sur une chose: les markets places disponibles sur iOS, qui se résument au leur.
Ben, c'est légitime vu que l'iphone est un package Hardware + software contrairement aux autres fabricants qui ne proposent majoritairement qu'android.
Si Huawei propose son propre OS avec son propre store, pas de soucis, ça te plaît pas tu va ailleurs comme pour la pomme mais vu qu'android est un quasi monopole ça change tout. Pas pour rien que google ne vérouille pas de façon définitive l'installation des applications mais communique fortement sur les risques de ne pas utiliser son store.
1  0 
Avatar de magatst
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 14:53
La bonne blague ...
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 17:04
Apple assemble des composants qui proviennent pour l'essentiel de Chine. On se rappelle du scandale des conditions de travail des employés de Foxconn, scandale étouffé par un savant plan de communication.
Encore aujourd'hui, le scandale perdure, c'est dire l'arrogance et le sentiment d'impunité de la firme à la pomme.
En témoigne cet excellent article qui relate de nouveaux signalements de violations du droit en Chine en rapport avec Foxconn : https://www.lefigaro.fr/secteur/high...chine-20190909
La Chine est une dictature, toutes les grandes entreprises sont sous le contrôle direct ou indirect du Parti Communiste Chinois. Apple s'y trouve extrêmement bien. Pas d'autre commentaire à faire sur cette triste société.
1  0 
Avatar de Kulvar
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/12/2019 à 10:10
C'est pas faux, ce qu'on reproche aux monopoles comme aux tyrannies c'est qu'elles favorisent les abus en empêchant la concurrence.
Faute d'alternative, il faut se plier à tous les désirs de l'autre.
0  0