Google sort « Artic Sea »
Un SDK pour faire tourner du code natif dans Chrome

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Google voit le futur des applications en 100 % Cloud, ou presque. C'est donc tout naturellement qu'il décide de promouvoir une technologie que d'autres (Mozilla ou Opera) goutent assez peu : permettre d'exécuter du code natif (lié à une machine donnée donc), à travers le navigateur.

L'intérêt pour Google est assez clair. Les applications Web (ou une partie des applications Web) pourront par exemple être écrites en C, mixant ainsi des technologies Web comme JavaScript avec d'autres langages.

En sortant son Native Client (dit « NaCl »), baptisé « Artic Sea » et intégré à la beta de Chrome 10 disponible depuis vendredi dernier, Google a passé une étape supplémentaire. Une étape qui concerne au final plus Chrome OS (le futur système d'exploitation de Google qui s'appuie exclusivement sur les applications Web et les applications distantes) que le navigateur Chrome lui-même.

L'activation de NaCl dans Chrome 10 se fait dans l'onglet "about:flags".

Pour intégrer NaCl, Google a également travaillé pour améliorer l'interface de plug-in : Pepper (dit « NPAP »), issu du projet Netscape.

NaCl connait aussi une version portable (Portable Native Client, ou PNaCl) qui permet de compiler du code en langage machine bas niveau. L'intérêt est d'étendre le champs d'application de la technologie. NaCl est en effet aujourd'hui cantonné aux plateformes x86 (32 et 64 bits). Avec PNaCl potentiellement toutes les plateformes sont visées. Et donc les architectures ARM, plébiscitées pour les terminaux mobiles en pleine expansion.

Google met aujourd'hui l'outil Native Client à la disposition des développeurs (et pas simplement aux développeurs Web) après avoir amélioré la sécurité en ajoutant un bac à sable dans lequel tourne NaCl (en plus du bac à sable inclus dans le client) et le mécanisme de mises à jour.

Le SDK et des démos de NaCl sont disponibles sur cette page

Source


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Marmot Marmot - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 11:26
Citation Envoyé par YannPeniguel  Voir le message
En fait, pour résumer, ils ont réinventé ActiveX

Ah bon, ActiveX était multiplateforme Windows/MacOS/Linux ?
Avatar de YannPeniguel YannPeniguel - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 12:28
Citation Envoyé par Marmot  Voir le message
Ah bon, ActiveX était multiplateforme Windows/MacOS/Linux ?

Bien sur que c'est multiplateforme, si tu fait tourner IE avec Wine, ou un XP sous VirtualBox
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 12:47
Ce "Artic Sea" parait être une belle porte à virus.
Avatar de gwinyam gwinyam - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 13:59
Pour moi, il serait plus intéressant de revoir en profondeur les standards actuels que sont HTML-CSS et surtout JS pour donner de possibilités/libertés aux webapps. Les langages serveurs existants sont déjà amplement suffisants pour faire ce qu'on a envie. Il est dommage de rajouter une nouvelle couche à cet ensemble déjà bien épais alors qu'il "suffirait" de réviser l'existant.
Avatar de notia notia - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 21/02/2011 à 21:35
Citation Envoyé par H.Pascal  Voir le message
Google met les moyens en place pour avoir un large eventail de développeurs pour leurs systèmes, y a pas longtemps l'outil de développement NDK pour Android qui permet d'utiliser du code natif, maintenant "Artic Sea" pour Chrome.
Cela insitera surement des développeurs qui jusque là ne s'étaient pas encore lancés, à créer des web apps. Après c'est là justement que leurs performances pourront réellement se rapprocher de celles des apps desktop, ce que je pense aussi notamment, la 3D, pouvoir créer un jeu ou une application utilisant OpenGL ES en C, ça c'est bien ça


Ben ouais, Bravo , Du coup à quoi cela sert-il
- de s'emmerder à construire des standards (=> HTML5)
- critiquer Flash et Silverlight
- de crier "à bat" ie et ses activex
pour pondre par derrière son propre sdk.

Apres les appli spécial Iphone, spécial Android ou encore spécial WP7, on va rentrer dans l'air des appli spécial Chrome.
Bravo.
Avatar de nicorama nicorama - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 11:36
Citation Envoyé par notia  Voir le message
Apres les appli spécial Iphone, spécial Android ou encore spécial WP7, on va rentrer dans l'air des applis spécial Chrome.
Bravo.

Si ce n'est que le développement avec GWT permet de compiler de façon optimisée selon le navigateur.
Avec un seul développement Java-like, on pourra donc créer du code spécifique à Chrome ultra-rapide, sans effort supplémentaire.
Avatar de YannPeniguel YannPeniguel - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 13:07
Citation Envoyé par nicorama  Voir le message
Si ce n'est que le développement avec GWT permet de compiler de façon optimisée selon le navigateur.
Avec un seul développement Java-like, on pourra donc créer du code spécifique à Chrome ultra-rapide, sans effort supplémentaire.

A ce que j'ai compris, cela n'a rien a voir avec GWT ni même java, il s'agit de fichiers exécutables natifs que tu intègre à tes pages Web coté client.

GWT est un framework Java coté serveur pour le développement Web.

Java est un langage de programmation compilant pour une machine virtuelle, ce qui est encore différent. On peut faire des fichiers exe natifs avec Java si on compile avec GCJ, mais c'est une pratique peu répandue, encore moins dans le cadre du Web.

Si tu regardes les exemples sur le site fourni dans la news, ils les font en C++. Le SDK ne supporte que le C et le C++, pour le moment.
Avatar de nicorama nicorama - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 13:21
Citation Envoyé par YannPeniguel  Voir le message
GWT est un framework Java coté serveur pour le développement Web.

Du tout du tout ! GWT transforme du pseudo-java en javascript, exécuté sur le navigateur et s'intégrant assez bien avec un serveur Java.

En gros, GWT génère un fichier javascript différent et optimisé pour chaque navigateur cible, et pourrait donc créer un fichier pour Chrome incluant du C/C++.
Avatar de YannPeniguel YannPeniguel - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 13:44
Citation Envoyé par nicorama  Voir le message
Du tout du tout ! GWT transforme du pseudo-java en javascript, exécuté sur le navigateur et s'intégrant assez bien avec un serveur Java.

En gros, GWT génère un fichier javascript différent et optimisé pour chaque navigateur cible, et pourrait donc créer un fichier pour Chrome incluant du C/C++.

Tout cela se passe coté serveur. Le client n'a rien à voir avec ça, tu le dit toi même, il ne reçoit que du HTML/CSS/Javascript, et n'a pas connaissance de GWT.

A l'inverse, cette technologie Google fonctionne intégralement coté client et a besoin d'une implémentation spécifique dans le navigateur, cela n'a donc rien à voir
Avatar de gwinyam gwinyam - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 22/02/2011 à 14:47
GWT ne fait pas que générer un fichier Javascript (en x versions selon navigateurs), si il est utilisé un minimum intelligemment, il s'occupe aussi de la partie serveur en permettant de coder une application complète que ce soit la partie serveur ou la partie cliente.

Mais effectivement, Artic Sea n'a rien à voir avec GWT puis que là on parle d'exécuter du code C/C++ dans le navigateur. En lieu et place du Javascript par exemple. A l'instar des ActiveX.
Avatar de Mobius Mobius - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 01/03/2011 à 11:18
Ca m'étonne que personne n'a encore fait remarquer que l'adoption de "NaCl" risque d'être salée.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil