Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter a annoncé qu'il mettrait en « pause » ses projets de désactivation des comptes inactifs
Après avoir réalisé « l'impact que ça aurait sur les défunts » suite à la colère des utilisateurs

Le , par Stéphane le calme

46PARTAGES

10  1 
Lundi, Twitter a commencé à contacter des utilisateurs qui ne s'étaient pas connectés au cours des six derniers mois, les avertissant qu'ils verraient leurs comptes être supprimés à moins qu'ils ne se connectent et n'acceptent sa dernière politique de confidentialité.

Twitter a déclaré que cette décision n'était pas faite dans le but de libérer des noms d'utilisateurs comme le suggéraient certains utilisateurs du réseau. Une porte-parole a également déclaré que cela améliorerait la crédibilité en supprimant les comptes inactifs du nombre de followers, ce qui peut donner à un utilisateur un sens excessif d’importance.

À l'avenir, la société a déclaré qu'elle examinerait également les comptes sur lesquels des personnes se sont connectées, mais ne « font rien » sur la plateforme.

Une suppression de compte qui ne va pas affecter le nombre d’utilisateurs actifs rapporté par Twitter ; la société a déclaré qu'elle ne prend en considération que des utilisateurs qui se connectent au moins une fois par jour. Selon son dernier rapport sur ses résultats trimestriels, Twitter compte, depuis septembre, 145 millions d'utilisateurs quotidiens « monétisables » (utilisateurs qui entrent en contact avec la publicité de Twitter quotidiennement).

« Dans le cadre de notre engagement à servir la conversation publique, nous travaillons pour nettoyer les comptes inactifs afin de présenter des informations plus précises et crédibles sur lesquelles les gens peuvent avoir confiance en Twitter », avait alors déclaré l'entreprise à propos des prochains retraits de compte. « Une partie de ces efforts consiste à encourager les utilisateurs à se connecter activement et à utiliser Twitter lorsqu'ils enregistrent un compte, comme indiqué dans notre politique relative aux comptes inactifs ».

Le hic ? Les utilisateurs décédés verront leurs comptes supprimés, sauf si un être cher ou une autre personne est déjà en possession de leurs informations de connexion et est capable de se connecter et d'accepter la dernière politique de confidentialité de Twitter.

Le rétropédalage

Après le tollé provoqué par cet argument, la société a admis qu’elle n’avait pas pris en compte le problème potentiel de la perturbation qui serait provoquée par la suppression des comptes appartenant à des utilisateurs décédés. Dans une série de tweets, elle a déclaré :

« Nous avons entendu vos commentaires sur nos efforts pour supprimer les comptes inactifs et souhaitons répondre et apporter des éclaircissements. Voici ce qui se passe : cela ne concerne pour le moment que les comptes dans l’UE. Nous avons toujours eu une stratégie de compte inactive, mais nous ne l’avons pas appliquée systématiquement. Nous commençons avec l’UE en partie à cause des réglementations locales en matière de protection de la vie privée (par exemple, le RGPD).

« Nous vous avons entendu parler de l’impact que cela aurait sur les comptes du défunt. C'était un manque de notre part. Nous ne supprimerons aucun compte inactif tant que nous n'aurons pas créé un nouveau moyen de commémorer les comptes.

« Au-delà du respect du RGPD, nous pouvons élargir l'application de notre politique d'inactivité à l'avenir afin de nous conformer à la réglementation en vigueur dans le monde et de garantir l'intégrité du service. Nous vous le communiquerons s'il nous arrive de le faire ».


Il faut dire que plusieurs avaient déjà fait savoir leur colère à l'instar de Parker dont le petit ami est mort des suites de cancer. Le couple s'était parlé pour la première fois sur Twitter et depuis la mort de son petit ami, Parker a relu ses tweets pour se souvenir de lui.

« Le chagrin est complexe, étrange et fonctionne de différentes manières », a-t-il rappelé. « Il m'arrive de parcourir, particulièrement au cours du dernier mois, juste pour voir ce qui se passait dans la tête de Dean à cette époque de sa vie ». Et d'ajouter « Cela dépend du genre de sentiments de chagrin et de deuil que je ressens au jour le jour ».

Un autre internaute a rappelé que « Twitter est un outil permettant aux gens de dire ce qu'ils pensent. Les tweets sont devenus une partie de l'histoire de quelqu'un et de l'histoire du monde. Il serait bon que d'autres générations puissent rechercher les tweets de certaines personnes à travers le temps ».

Facebook pour sa part permet déjà de transformer un compte en compte de commémoration. Les comptes de commémoration permettent aux amis et à la famille de se réunir et de partager des souvenirs après le décès d’une personne. La transformation d’un compte en compte de commémoration permet également de le sécuriser en empêchant que d’autres utilisateurs s’y connectent. Si un membre de la famille ou un ami proche en fait la demande à Facebook, sa politique est de transformer le compte d’une personne décédée en compte de commémoration. Bien sûr les membres de la famille proche avérés peuvent demander la suppression du compte Facebook de la personne décédée.

Source : Twitter, Facebook

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kayzenne
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/11/2019 à 9:30
Je cite :

"Twitter est un outil permettant aux gens de dire ce qu'ils pensent. Les tweets sont devenus une partie de l'histoire de quelqu'un et de l'histoire du monde. Il serait bon que d'autres générations puissent rechercher les tweets de certaines personnes à travers le temps."

Twitter, une partie de "l'histoire du monde"... ai-je besoin de commenter ?

Je pense que par soucis de continuer à héberger X nombres de comptes inutilisés, leur suppression est un gain de ressources pour Twitter. De plus si on veut pousser un peu plus, on pourrait parler des besoins électrique des serveurs, etc... la suppression de ces comptes contribue à un petit pas écologique quelque part. Ces gens se marchent sur la tête.
4  0 
Avatar de Andarus
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/11/2019 à 16:50
Citation Envoyé par Kayzenne Voir le message
Twitter, une partie de "l'histoire du monde"... ai-je besoin de commenter ?
En quoi est-ce ridicule? Les réseaux sociaux n'ont pas eu d'influence sur la société depuis leur apparition pour vous?
1  0 
Avatar de Demky
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/11/2019 à 20:51
Citation Envoyé par Andarus Voir le message
En quoi est-ce ridicule? Les réseaux sociaux n'ont pas eu d'influence sur la société depuis leur apparition pour vous?
Si on ne supprime jamais rien, dans 1000 ans ils auront des quicubinauxextramilllatétra octés de données qui ne servent à rien...
0  0